Le lycée est-il toujours un lieu de bonheur et de rêves ?



philibert75
Cette question a été posée par philibert75, le 09/09/2010 à à 16h35.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Lycées.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Leumas80 a écrit [10/09/2010 - 12h02] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Leumas80

J'étais super bien au lycée. La preuve, j'y suis...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Leumas80 ]



Réponses 1 à sur 67

 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  



 PSYCHO1 a écrit [09/09/2010 - 17h00 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
PSYCHO1

Pour les jeunes ou les enseignants ?
Certains jeunes vivent très mal cette période mais plus tard, adultes, n'en auront conservé que le meilleur souvenir. Pour d'autres, c'est tout le contraire car c'est là aussi que se trouvent les "potes",
d'autres encore sont passionnés par les études et, majoritairement, c'est le lieu où les jeunes rêvent de leur avenir (personnel et professionnel) et ont leurs premières amours ...
Là encore tout est une question d'individu.




Ah, si tous les gars du monde ...


 betinaweb a écrit [09/09/2010 - 17h14 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betinaweb

PSYCHO a raison,que de bons souvenirs le lycée,avec le temps car sur le moment ce n'était pas toujours la joie en fonction des profs,des matières.Mais dans l'ensemble ce n'est pas la pire période de la vie quand même.

Pour mes enfants,ce n'est pas si loin que ça,ils y allaient avec plaisir autant pour les études que pour retrouver leurs amis qu'ils ont toujours depuis l'âge de 14,15 ans.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [09/09/2010 - 17h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est surtout un lieu de travail et d'apprentissage pour sa formation future.... ce qui ne se prête guère aux plaisirs et aux rêveries.
Dans la vie réelle, c'est un compétition permanente qui commence à cet âge, et tout relâchement pourra se payer très cher plus tard. Il me semble salutaire d'en être conscient.... même si chacun voit midi à sa porte.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 philibert75 a écrit [09/09/2010 - 17h59 ]  
philibert75

justement le lycée ne peut il, ou ne doit il pas être autre chose qu'une enceinte de gladiateurs...? le travail et l'apprentissage doivent ils toujours etre pratiqués dans la douleur et le châtiment? Les philosophes, grecs, les lumières, les penseurs et scientifiques du XVIII ième, du XIX ième, n'avaient ils pas de la passion et du rêve.....?




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 PSYCHO1 a écrit [09/09/2010 - 18h28 ]  
PSYCHO1

Oui cela doit être autre chose qu'une enceinte de gladiateurs ! L'apprentissage devrait se faire bien sûr dans l'assiduité mais aussi avec plaisir. Les cours sont formatés pour des jeunes que l'on veut aussi formater. Il existe un "moule" dans lequel chacun doit se couler, de gré ou de force.
J'ai connu des enseignants qui dispensaient des cours auxquels les jeunes participaient avec grand plaisir. Humour et anecdotes rendaient la mémorisation de ces matières beaucoup plus agréable et aisée! De la discipline oui, évidemment, mais une main de fer dans un gant de velours est plus agréable qu'une main de guimauve dans un gant de crin.




Ah, si tous les gars du monde ...


 Dunamis a écrit [09/09/2010 - 18h57 ]  
Dunamis

Je n'ai pas de bons souvenirs de mes années lycée....du fait de ce fameux moule trop étroit et tordu à mon goût...




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 philibert75 a écrit [09/09/2010 - 19h04 ]  
philibert75

avec du bonheur et des rêves pendant le lycée la vie aurait elle été différente? oui? non? c'est sujet à débattre....qu'est ce qui est important, l'argent? le pouvoir? la reconnaissance? Ou plus simplement se faire plaisir dans son travail, faire des rencontres continuer à apprendre,




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 cochise_fr a écrit [09/09/2010 - 20h18 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Bah non.!! Non pas parce qu'on a pas droit au bonheur, mais surtout parce que ce n'est ni un lieu de loisirs, ni un lieu de rêveries.

Les études sont faites pour travailler et emmagasiner des connaissances qui vous serviront plus tard, que ce soit directement dans les divers postes de travail que vous aurez au cours de votre vie, mais aussi dans les diverses actions de la vie quotidienne. Avoir des lacunes dans ces domaines peut devenir très handicapant pour les années à venir et le reste de votre vie.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 framboise72 a écrit [09/09/2010 - 21h18 ]  
framboise72

Bah non pas pour moi.J'aimais pas rester assise les fesses sur une chaise sept heures d'affilée,à écouter les profs,à prendre des notes,sauf avec les profs intéressants et sympa,et dans les matières que j'aimais,pour le reste j'aimais certaines matières mais les récrés c'était bien,pour s'aérer au lycée surtout.Le seul hic c'est que toutes les matières ne servent pas plus tard.La physique par exemple,dans la vie quotidienne ou l'algébre avec les x ou y et les équations à plusieurs inconnues,je vois pas à quoi ca sert pour plus tard.Par contre l'intelligent serait de proposer des matières comme la communication par exemple dès le collège,ou le théâtre qui peuvent s'avérer extrêmement importants pour les timides ou ados manquant d'assurance,n'osant pas prendre la parole.Plus de sport serait bienvenu aussi.Le problème c'est qu'il ya un peu trop de cours théoriques,et pas assez d'oral ou de concret,comme par exemple l'anglais oral ou les visites d'entreprise qui seraient aussi une bonne chose,avec l'explication des métiers divers et la visualisation de ces métiers.Ça donnerait aux jeunes ados une idée plus précise des métiers.Et peut être des envies plus définies.Même si les études sont faites aussi pour s'évader avec la littérature.




 betinaweb a écrit [09/09/2010 - 21h39 ]  
betinaweb

Au lycée,on peut encore prendre le temps de s'aérer l'esprit.Il ne faut pas exagérer quand même.On ne rentre pas au lycée comme on rentre en prison.Ce n'est pas le bagne quand même.Emmagasiner des connaissances oui bien sûr c'est le propre des études,le lycée ce n'est pas une prépa quand même.
toute sa vie,on continue d'emmagasiner des connaissances si on en a envie,on ne peut rester à vivre sur ses acquits qui sont vite dépassés pour certains.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [09/09/2010 - 21h47 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce que vous décrivez, Framboise72, est surement utile, mais cela relève de l'enseignement parental et non de l'enseignement scolaire, à moins d'en faire profession.
L'école n'est pas un grand centre de loisirs.!!.... même si les loisirs sont utiles par ailleurs.

On demande maintenant à l'école de faire le travail que les parents ne veulent ou ne peuvent plus faire (un peu des deux sans doute) occupés qu'ils sont à remplir le portefeuille. C'est tout à fait regrettable.!!

La part scolaire et la part parentale sont deux bases complémentaires d'une formation harmonieuse et éclectique d'un enfant, lui permettant plus tard de faire des choix, de prendre des décisions, et éventuellement de se remettre en cause si nécessaire, de même que de savoir continuer à s'instruire tout au long de sa vie.

Il serait bon, aussi, de revaloriser le "travail à la maison" dont l'enseignement parental est une importante composante. Il faut en effet que ce travail se fasse de toute façon. Cela aurait même de nombreux impacts positifs sur la vie de la société en général.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [09/09/2010 - 21h59 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Non, Betinaweb, apprendre n'est pas une prison, au contraire. Si vous considérez l'apprentissage comme un bagne, il sera vite limité, et celui (ou celle) concerné en subira les conséquences toute sa vie.
On n'est pas au lycée pour "s'aérer l'esprit".... il y a les loisirs pour cela.... qui ne se font pas au lycée.

Il ne faut pas oublier qu'à l'entrée en 6ème, 15 à 20 pour cent des élèves ne maitrisent pas bien le français courant (on ne parle pas d'écrivains, hein!!) et ne connaissent pas les 4 calculs de base..... sans doute par excès de loisirs et carences d'apprentissage des années antérieures. Cela rend la suite de leurs études très problématiques.... et parfois même le reste de leur vie.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 framboise72 a écrit [09/09/2010 - 22h07 ]  
framboise72

certes mais on peut aimer le lycée ou pas ou moyennement.Pour ma part,je l'aimais moyennement.L'apprentissage n'est pas un bagne mais il y a trop de théorie quand même.La théorie c'est bien mais les matières comme l'algèbre,avec les x ou y à quoi serviront elles dans la vie quotidienne??A pas grand chose tout comme certaines matières.La France est quand même par ailleurs un des seuls pays ou l'emploi du temps est le plus chargé Europe.Je conteste cet emploi du temps même si je ne vais plus au lycée,car il est trop chargé beaucoup trop plus les devoirs à faire en rentrant.Mieux vaudrait débuter une heure plus tôt ou demie heure plus tôt et avoir une pause moins longue à midi,reprendre à une heures et finir à seize heures comme en Angleterre ou certains pays.Pour respirer un peu ensuite.




 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 09h24 ]  
philibert75

en tout cas les passions se déchaînent, et l'on constate que les enseignements qui y sont donnés ne correspondent pas forcément au nécessités professionnelles mais servent peut être à habituer les jeunes à exercer des activités contraignantes, répétitives et en dehors de tout cadre créatif et/ou de plaisir....




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Flexible Kbg a écrit [10/09/2010 - 11h52 ]  
Flexible Kbg

Bien sure,tôt ou tard tu en trouveras....




 Leumas80 a écrit [10/09/2010 - 12h02 ]  
Leumas80

J'étais super bien au lycée. La preuve, j'y suis resté 5 années de suite. :-D

Je pense qu'il faut voir où se trouve le lycée en question et le mental de la personne qui s'y trouve.
Un lycéen timide se sentira peut être mieux dans un "petit" lycée de campagne tandis qu'un extraverti se sentira mieux dans un lycée de ville.
Le bonheur des études peut également jouer dans les sentiments.
Un élève voulant réussir ne se sentira pas à l'aise dans un lycée (ou une classe quelque fois) qui ne lui apporte pas les qualités d'enseignement qu'il souhaite. Mais là, c'est au petit bonheur la chance, on peut tomber sur des bons prof dans le public et inversement.

Personnellement, je suis dans l'optique que si on se sent bien dans un endroit, on peut bien travailler. Cela vaut aussi bien pour un élève qu'un prof et même pour nous dans notre travail.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 betinaweb a écrit [10/09/2010 - 18h20 ]  
betinaweb

cochise,
si on peut encore un peu s'aérer l'esprit au lycée pendant les pauses récré,en attendant son bus.Vous n'allez pas me faire croire que vous étiez toujours la tête baissée dans vos livres.
Le lycée c'est de 14,15 à 18 ans.Vous avez encore des heures d'EPS.Le lycée ce n'est pas non plus du non stop 24/24.C'est complètement différent pour les études supérieures.
Il faut replacer les choses à leur place.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 19h50 ]  
Andoudouille

Mwahaha !
Je ne suis ni timide, ni extraverti. Je pense que cela n'a aucun rapport avec la choucroute ... ou avec l'andouille. Comme vous voudrez. Je pense également que je pourrais m'intégrer n'importe où et cela vaut pour quiconque.
Dans des études, a l'école, tout aussi bien au collège qu'au lycée, ceux qui réussissent et qui se sentent bien, se sont ceux qui n'ont pas de sentiment, mais simplement une ambition.
Ce n'est pas parce qu'un lieux est attirant que le travail l'est.
On travail parce qu'il faut. Et puisqu'il faut, on fait.
Les seuls choses qui me retiennent au lycée sont mes amis, le verbe falloir, et le nom avenir.
Amitié.




L'avenir vous montre son derrière.


 framboise72 a écrit [10/09/2010 - 19h54 ]  
framboise72

Bien écrit andoudouille.Ce n'est pas parce qu'un lieu est attirant que le travail l'est.Au lycée ce n'était pas vraiment l'extase.Et je pense qu'à moins d'être un cerveau ou avoir beaucoup d'ambition personne n'adore rester sur une chaise des heures durant à prendre des notes.Il y a mieux.On le fait par obligation et non par choix.Les jeunes le font par obligation.Devoir quoi.C'est vrai que les potes c'est mieux.




 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 19h58 ]  
philibert75

pas tout à fait andoudouille, déjà les amis, ils sont importants, et ce sont eux qui vous font rêver, qui vous donnent du bonheur, à quoi servent les amis? à passer et à franchir les étapes difficiles, et le lycée en est une. C'est une étape qui reste attirante quoiqu'on en dise, parce qu'elle permet de choisir, de "jouer" avec la vie, de tester ses envies, ses capacités, c'est le dernier lieu ou l'on a le droit, voir le devoir de se chercher, de se tromper, alors oui il reste un lieu de rêves




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 20h03 ]  
philibert75

on a toujours le choix dans sa vie, celui de la rater, celui d'essayer de réaliser ses rêves, celui de combattre et de réussir à tout prix, ou simplement celui de réaliser "sa vie" personnelle, professionnelle, le choix, "son choix", reste et restera la dernière liberté individuelle, et on a toujours le choix, même celui de considérer que sa vie est une croix à porter......




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 20h10 ]  
Andoudouille

Une croix ? Optons l'enclume pour certains.
Et bien, je préférerais risquer ma vie a faire le funambule de la tour mont parnasse a la tour Eiffel, plutôt que de la risquer a me briser la nuque en tomba a la renverse ,dû au balancement de ma chaise ,sur la table de derrière.
Une vie n'est pas un jeu.
Une vie, c'est la dur réalité de l'existence de chacun.
Je préfère rêver avec mes amis en dehors d'un établissement où les règles sont plus faciles a éviter, et où une hiérarchie ne s'impose pas.
Tout le monde a le choix, mais tout le monde n'a pas la même échelle du choix.
On ne teste pas ses envies. On les fait. Et si ces envie là étaient une bêtise, on les assume jusqu'au bout.




L'avenir vous montre son derrière.


 framboise72 a écrit [10/09/2010 - 20h10 ]  
framboise72

oui philibert sauf qu'on a ce choix ado et adulte.Pas enfant car un enfant n'a pas le choix.C'est pour cela qu'il est bon de grandir.Et que je préfère être adulte,car au moins il y a plus d'avantages.Que quand on est enfant ou ado,je parle pour moi.Et puis l'ado se connaît et apprend à se connaître à savoir ce qui est bon pour lui,à se différencier de ses parents.A devenir unique.Car l'enfant est fusionnel.Il idéalise ses parents et s'identifie à eux souvent.




 framboise72 a écrit [10/09/2010 - 20h21 ]  
framboise72

Il faut aussi enfin je veux aussi dire que si certains n'aiment pas l'école ou le lycée ca n'en fait pas des cancres.Il y a des jeunes qui préfèrent étudier par correspondance par exemple ou qui préfèrent le manuel à l'intellectuel.Pour ma part j'aime la théorie mais aussi la pratique et j'aime bouger,je ne supporte pas l'inertie.J'aimais les cours d'anglais et français au lycée,car on pouvait s'exprimer à l'oral et les profs échangeaient avec nous,c'était parfois amusant.Et puis on visionnait des fois des films.En anglais ou autre,et j'aimais les cours de communication eh oui,ou on échangeait,sans se contenter de copier bêtement le tableau,ou d'écouter la théorie des profs des heures durant,ce qui n'amène pas à grand chose à mon sens.J'aurai bien aimé la communication ou faire des études dans l'animation mais j'ai du arrêter les études faute de moyens et puis car je manquais de confiance en moi,on m'a dévalorisé ado,au lieu de m'aider,quelques personnes m'ont enfoncé.Aujourd'hui je sais que mon avenir dépend de moi comme tout mais reprendre des études ou une formation à à peu près quarante ans,me fait un peu peur.Je veux pas me planter.Des fois on rate ses études car on à affaire à de mauvais profs.même si je ne suis plus une ado.Mais je veux réussir si j'entreprends quelque chose.




 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 20h24 ]  
philibert75

@framboise: l'enfant aussi à le choix, certains s'extériorisent, d'autres s'enferment dans leur bulle, d'autres encore décident de dormir près du radiateur, mais tous ont le choix et le revendiquent en silence en dehors de toute considération parentale, c'est aussi ça la rébellion.... @andoudouille:les règles sont toutes les memes, dedans, dehors, la seule différence est la sensation que l'on a, ou l'impression que l'on ressent, croyez vous réellement qu'a l'extérieur on rêve mieux que dedans? Qu'il n'y a pas de hiérarchies? qu'elle ne s'impose pas? meme l'anarchie dispose d'une hiérarchie, celle de ceux qui décident pour les autres... la vie n'est une dure réalité que pour ceux qui accepte la fatalité et la facilité.




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 20h25 ]  
Andoudouille

Au lycée on te dira.
Ne remets jamais ton professeur en question.
Et moi je vous dis m***e.
Apparemment c'était une belle époque.
L'échange élève professeur n'existe plus, seule la barbarie règne en maîtresse.
Amitié.




L'avenir vous montre son derrière.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 20h31 ]  
Andoudouille

je parlais de la différence d'échelle entre le dedans et le dehors.
Encore heureux que les chewing-gum soient autorisés dans la rue !
Dans la hiérarchie du dehors, on peut s'imposer en homme, en temps que personne libre et égaux, au dedans, on ne s'impose pas, on se renferme et on se montre en élève sage et dominé.
Un choix revendiqué en silence n'est pas un choix, c'est un rêve, et ce n'est pas ce rêve que l'école va développer.




L'avenir vous montre son derrière.


 framboise72 a écrit [10/09/2010 - 20h35 ]  
framboise72

Tout dépend des profs qu'on a aussi.Ça joue beaucoup.Il y en a des rigides qui peuvent casser des éléves,démoraliser aussi,et d'autres souples,positifs,et qui aident à reprendre confiance ou à prendre confiance tout simplement.Certains peuvent même faire aimer des cours qu'on n'aime pas juste par leur personnalité,leur humour,leur disponibilité.Leur tolérance et humanité.




 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 20h37 ]  
Andoudouille

Je serais ravis de rencontrer de tels professeurs.




L'avenir vous montre son derrière.


 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 20h51 ]  
philibert75

@andoudouille: les professeurs comme tous ceux qui enseignent un savoir, DOIVENT impérativement se remettre en question et être remis en question, c'est aussi le devoir de tout élève, celui de se faire son expérience que de remettre en question l'enseignement d'un professeur. Quand on est dehors, à la maison, On se doit de vérifier, de chercher, de comprendre, d'analyser, c'est tout ce qu'on demande à un étudiant, d'agir, de se remettre en cause lui aussi, il n'y a pas qu'à l'école, au collège, au lycée ou plus qu'on étudie, toute notre vie professionnelle est une perpétuelle remise en cause, apprentissage, même après 35 ans de vie PRO, je continue à apprendre, à remettre en cause, à chercher à comprendre et surtout surtout à faire plus et mieux, alors.... y a pas d'âge, de lieu




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 20h56 ]  
Andoudouille

Pas de lieux. Surtout pas en effet.
Pas d'âge, pourquoi il y en aurait ? Tu sais que je compte m'endormir moins bête tout les jours.
La remise en cause ... Bon sujet. Qui s'est déjà, VRAIMENT, remis en cause, après une conversation avec un professeur, est-ce que ce dernier aura assez d'humilité pour se remettre en cause, et l'élève, aura t-il assez d'audace pour se remettre en cause.
Non, pour les deux, l'humilité est une forme humiliante dans son domaine.
La remise en cause c'est comme le pardon.




L'avenir vous montre son derrière.


 cochise_fr a écrit [10/09/2010 - 21h04 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous savez Betinaweb, pour m'aérer l'esprit, j'aspire à autre chose qu'une récré ou un transport en commun. Je ne sais pas pour vous, mais ce qui me branchais à cette époque se passait plutôt à l'extérieur qu'à l'intérieur du lycée..... même quand le cadre est agréable comme les deux que j'ai fréquenté.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 21h07 ]  
philibert75

l'humilité est une force absolue, au même titre que la confiance en soi et la certitude, seuls les incompétents et les petits chefs ne se remettent jamais en cause, ils sont rongés par la peur.....celle de rencontrer meilleur qu'eux et de ne plus exister..... d'être comme les dinosaures, obsolètes. S'endormir moins bête tous les jours est déjà le prémices du savoir, et le savoir n'est ni éternel, ni absolu. Il n'est que la représentation de son époque, chaque époque a développé un savoir certaines formes sont restées, d'autres ont disparu, comme quoi il peut être éphémère.... mais toujours il a été remis en cause et cette remise en cause à permis d'évoluer, d'approfondir, de connaître plus.




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 21h07 ]  
Andoudouille

Tu aspires bien.
Tu avais la prise dis donc ;).
Amitié




L'avenir vous montre son derrière.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 21h09 ]  
Andoudouille

Donc le milieu enseignant et étudiant sont a leur évolution finale ?
Il ne peuvent donc plus se remettre en cause.
L'homme en est arrivé a un tel point de l'évolution. C'est triste.
Amitié




L'avenir vous montre son derrière.


 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 21h12 ]  
philibert75

tu as mal lu, j'ai seulement dit que chaque époque était la représentation d'une forme de savoir, et que l'évolution est permanente et perpétuelle, donc comme une vis sans fin...... en éternel mouvement




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 21h15 ]  
Andoudouille

Une éternelle remise en cause, une éternelle humilité ... Je n'y crois pas.
Chaque période a eu son apogée de l'évolution.
Chaque période a eu un début, un soupçon d'humilité ...




L'avenir vous montre son derrière.


 betinaweb a écrit [10/09/2010 - 21h16 ]  
betinaweb

Alors Andoudouille,tu souffres de ne pas pouvoir t'exprimer,mais ça dépend pourquoi tu veux remettre ton prof en question?
À mon époque,certains profs acceptaient qu'on intervienne à condition que ce soit pertinent,et dans le sens du cours.
Aujourd'hui,il y a des profs qui ne sont pas toujours à l'aise avec les élèves,ils ne sont pas toujours bien formés,ils se mettent une carapace pour tenir le coup.Et puis il y a les vieux profs qui d'une année sur l'autre refont toujours la même chose qui se sécurisent ainsi.Il faut faire avec,pas le choix.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 21h18 ]  
Andoudouille

Je ne veux pas remettre mon professeur en question. Ni moi.
On a toujours le choix. N'est ce pas phili ?
Amitié.




L'avenir vous montre son derrière.


 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 21h21 ]  
philibert75

betina, tu as raison, mais tu as oublié une chose malheureusement, il y a aussi de mauvais élèves......ou plutôt des élèves qui attendent, pensent qu'il est impossible de faire son trou.....ne rêvent plus, n'ont plus envie de manger la pomme.... @andoudouille, il n'y a ni début, ni fin, c'est l'essence même de l'évolution, seulement des étapes,




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 21h23 ]  
philibert75

oui nous avons toujours le choix, même celui de se tromper en en étant parfaitement, conscient, on appelle cela un sabordage, ou un suicide intellectuel




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 21h23 ]  
Andoudouille

Désolé pour apple alors :s.
L'évolution des étapes amène inévitablement a l'évolution de la période, qui amène a celle du monde et par conséquent a celle de l'homme.




L'avenir vous montre son derrière.


 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 21h26 ]  
philibert75

un peu d'humilité s'il te plaît, l'homme n'est qu'un accident de l'évolution, ou un choix.......




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 21h29 ]  
Andoudouille

Non. Aucune humilité. Que de l'arrogance, que de l'audace. Aucune forme de regret, si ce n'est superficiel.
J'opterais pour un accident dans le choix.
Pauvre évolution, s'est-elle remise en cause a ce moment ?
...
Cela ne s'arrête a nous, pauvre être.
L'évolution, mais avant ? Hein ? Mais avant ... Voir question sur le pourquoi.




L'avenir vous montre son derrière.


 betinaweb a écrit [10/09/2010 - 21h31 ]  
betinaweb

C'est vrai ,il y a des mauvais élèves qui attendent qu'on les intéresse,qu'on s'intéresse à eux.Mais l'école est faite pour ceux qui avancent,les autres restent sur la touche malheureusement.Ensuite,on dit oh les sales gosses,ils ne veulent plus aller à l'école.
Les enfants qui ne maitrisent pas la lecture en sixième,on en parle mais après rien.C'est comme le reste,Il y a sélection en fonction des classes sociales,on cherche l'élite,les autres on s'en contre fiche.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 21h35 ]  
Andoudouille

Et on parle de démocratie ...
On parle d'égalité.
On parle d'intelligence.

A lire :
P.Meirieu : Pour un nouveau pacte éducatif
L.cornu, J.C Pompougnac : Le barbare et l'écolier
Erasme : De l'éducation de nos enfants.
Montaigre : essais.




L'avenir vous montre son derrière.


 betinaweb a écrit [10/09/2010 - 21h47 ]  
betinaweb

As-tu lu tout ce que tu nous proposes Andoudouille?




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 21h52 ]  
Andoudouille

Oui.




L'avenir vous montre son derrière.


 philibert75 a écrit [10/09/2010 - 22h06 ]  
philibert75

eh alors, que dit Montaigne......??????




Celui qui dans la vie, est parti de zéro pour n'arriver à rien dans l'existence n'a de merci à dire à personne.


 Andoudouille a écrit [10/09/2010 - 22h10 ]  
Andoudouille

Montraigre nous fait part de son avis, vis a vis de l'école. Il veut privilégier le sport, les activités des enfants, leurs jeux.
Dans les grandes lignes, il est contre que l'enfant se retrouve attablé, avec pour repas un livre qui le rendrait inapte à la ' conversation civile '.




L'avenir vous montre son derrière.


Réponses 1 à sur 67
 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  

Répondre à philibert75






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Lycée Henri IV à Paris : le plus prestigieux lycée de France




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.