Les travaux à la charge du locataire, c'est quoi ?



domie
Cette question a été posée par domie, le 28/07/2009 à à 11h44.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Location.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 chevaline a écrit [28/07/2009 - 11h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
chevaline

bonjour, généralement, ce sont les choses qui vous incombent. Un carreau cassé, la chasse d'eau abîmée ou cassée, le lino si vous l'avez brûlé, le papier peint ou la peinture si ceux-ci sont abîmés par votre faute, etc. vous pouvez vous informer auprès de l'ADIL qui vous adressera un document avec tout ce que cela représente.




 Mana a écrit [28/07/2009 - 11h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Mana

Alors que le bailleur est tenu de délivrer un logement décent et en bon état, il n'en demeure pas moins quelques travaux à la charge du locataire.

S'il y a des parties extérieures : entretenir la pelouse, nettoyer les allées, tailler les haies, enlever la mousse sur les murs, dégager les gouttières...

A l'intérieur : remplacer une poignée de porte, graisser des charnières, entretenir les fenêtres, nettoyage et graissage des grilles...
Nettoyer le plafond, redonner un petit coup de peinture ci et là, recoller un morceau de tapisserie, de carrelage, entretenir les lames de parquet et vitrifier si besoin, entretenir les moquettes ou recoller le lino.
Remplacer un joint de plomberie, entretenir les canalisation et remplacer les tuyaux souples, vidanges, petites réparations de chauffe eau, robinet et toilettes...
Remplacement des fusibles, interrupteurs, ampoules.
Entretien des appareils électroménager si c'est un meublé. Ramonage, nettoyage des vitres par une société spécialisée...

Tout cela n'est pas du ressort du bailleur mais bien du locataire.
Si une réparation plus importante est à prévoir, le locataire doit en informer le bailleur par lettre recommandée sans suspendre le paiement du loyer.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 Carcarax a écrit [28/07/2009 - 13h01 ]  
Carcarax

- Tiens petite question sur ce thème. Ma compagne est moi sommes locataire du rez de chaussée d'une maison. Je dois constamment faire de menus réparations qui en s'auditionnant commencent à peser un peu sur notre budget. Elles sont du type que cite mana aussi la loi me donne charge de les effectuer. Cependant, il s'avère que la majorités des réparations à faire découlent du manque de soins avec lequel la maison a été rénové. Par exemple, j'ai du changer un siphon de lavabo rendu inutilisable suit a un mauvais montage ou j'ai du refaire totalement les joints de la porte de ma douche car elle est montée n'importe comment. Puis je faire valoir les malfaçons dans la rénovation de la maison pour forcer la propriétaire à participer aux frais des travaux ?




comme ils sont heureux, comme ils sont heureux tous ceux qui ne sont pas moi, tous ceux qui ne sont pas rongés par les dévorantes inquiétudes des rêves impossibles !!!


 Toli. a écrit [28/07/2009 - 15h45 ]  
Toli.

Les travaux à la charge du locataire sont des petites réparations courantes. Elles sont fixées par le bail ou par le décret du 26 août 1987 : maintenir en bon état de propreté les murs et les plafonds ainsi que les revêtements de sol et les moquettes. Le locataire doit remplacer les vitres cassées ainsi que les systèmes d’ouverture et de fermeture des fenêtres s’ils sont défectueux. Idem pour les interrupteurs, les joints de canalisation, les tuyaux de raccordement des canalisations de gaz, les flexibles de douche. Il doit faire ramoner régulièrement s’il dispose d’une cheminée, etc. D’autres petites réparations peuvent être ajoutées en fonction du bail. Pour les parties extérieures et les parties communes, parfois le coût de l’entretien est inclus dans le loyer. À vous de vérifier votre quittance.
Le propriétaire doit, lui, procéder aux réparations trop importantes pour maintenir les locaux en l’état (toitures, chaudière, murs de soutènement, persiennes, etc.). À son départ, le locataire devra rendre l’appartement dans un état conforme à ce qui était noté dans l’état des lieux sans pour autant réparer les dégradations qui seraient dues à l’usure normale.
Carcarax, tu aurais dû en parler au propriétaire avant de faire les travaux toi-même et lui envoyer une lettre recommandée lui demandant d’exécuter les travaux. Peut-être est-il passé par une entreprise qui aurait de ce fait, été obligée de faire les réparations. Il me semble inutile de lui présenter des factures puisque tu ne l’as pas averti de ces malfaçons !




 Wisty a écrit [19/03/2010 - 16h17 ]  
Wisty

Bonjour domie,
Sur base de la législation belge, le locataire se charge des frais à l'intérieur de l'immeuble loué ; tandis que le propriétaire se charge des frais extérieur.
J'ignore, si cette législation est comparable avec la France.
En outre, j'ai tenté ton conseil, sans succès ; résultat, j'ai supprimé le logiciel qui se présentait en anglais, la traduction ? Si tu as une autre proposition...




Wisty


Répondre à domie






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.