William Leymergie suspendu d'antenne 15 jours sur France 2 pour une altercation avec un chroniqueur. Qu'en pensez-vous ?



mis
Cette question a été posée par mis, le 16/10/2007 à à 15h52.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Journalistes.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Toli a écrit [16/10/2007 - 16h36] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Toli

Etant donné plusieurs versions des faits sont sorties, il est...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Toli ]



Réponses



 Toli a écrit [16/10/2007 - 16h36 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Toli

Etant donné plusieurs versions des faits sont sorties, il est difficile d'avoir un avis sur le sujet.
Il est connu que William Leymergie possède un caractère assez trempé, et tous ses collaborateurs ne semblent pas s'en réjouir.
Mais pour cette histoire, on parle quand même d'une agression non plus verbale mais physique, durant laquelle Leymergie aurait étranglé son chroniqueur ce qui aurait entraîné une petite perte de connaissance.
C'est une des versions qui à été mise à jour dans cette affaire plus ou moins étouffée.
Cela date déjà d'une quinzaine de jours et Leymergie à repris du service et continuera comme prévu à présenter son émission matinale sur France 2. Soulignons tout de même que le public de Télé Matin semble avoir très mal accepté ce geste et un sondage démontrerait que plus de la moitié des spectateurs ne trouvent pas son retour normal.
Personnellement et en tant que non-spectateur de son émission, je n'en ai pas grand chose à faire, et je trouve que c'est beaucoup de bruit pour pas grand chose.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 Ipfix a écrit [16/10/2007 - 17h14 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Ipfix

William Leymergie est connu pour ses excès, il y a pas de quoi en faire un fromage. surtout qu'il rapporte près de 40% de part de marché sur France 2 , on va pas lui prendre la tête pour une petite baffe ou un petit étranglement. :-D




 Isabel a écrit [17/10/2007 - 14h20 ]  
Isabel

Bien qu'étant fan de William L. je trouve son geste tout à fait condamnable. Cela fait des années qu'on dénonce ses agressions à l'égard de ses collaborateurs, dont beaucoup ont un statut précaire, selon le Syndicat "On est passé d'une violence psychologique à une violence physique". 2 semaines de mise à pied me semblent vraiment peu de chose pour un acte aussi répréhensible.. Son assurance à l'écran montre bien qu'il "n'a rien à se reprocher Dommage d'en arriver là !!!




Isa


 missminimi a écrit [18/10/2007 - 12h31 ]  
missminimi

C'est bien fait pour lui, il l'a bien mérité, il n'avait qu'à pas sauter au cou de ce pauvre chroniqueur! Toute agression corporelle de ce type doit être condamnée. Et je trouve que ça tombe bien que ce soit un présentateur télé qui soit puni: ça va montrer l'exemple...




Don't panic let love in !


Répondre à mis






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.