Confusion sur la mort des 2 otages au Niger. Cela cache quoi ?



bougainvilliee
Cette question a été posée par bougainvilliee, le 14/01/2011 à à 08h10.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Journal international.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 coeur de patate a écrit [14/01/2011 - 09h26 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

quelle confusion ? c'est simple à imaginer ce que ça cacherait ?,
c'est que ce sont les militaires Français qui les ont dégommés en tout cas pour l'un qui est mort de brûlures ,
puisque le Breguet à tiré sur les 4/4 en fuite il ont tiré dans le tas,
l'un a été abattu à bout portant donc par les ravisseurs ,
mais l'autre pourquoi est il mort de brûlure ?? avec au dernier moment l'annonce de la découverte des impacts de balles ??
enfin après ils peuvent raconter n'importe quoi il n'y a pas de témoins ??
on ne saura sans doute jamais ce qui c'est réellement passé secret défense comme ils disent !!




ciao!


 bougainvilliee a écrit [14/01/2011 - 10h33 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Bonjour CdeP,

Quelle confusion ?
En effet il n'y en a pas.
Tout est clair.
Sauf pour mon esprit tordu ou tortueux, qui se demande (rien que ça) si le "Bréguet" qui est intervenu est un avion ou un hélicoptère.

Ceci parce qu'on parle d'hélicoptères (au pluriel), puis d'avion (au singulier).

Etant entendu qu'un "Bréguet" peut-être l'un ou l'autre.
Mais pas avec les mêmes capacités de combat.

L'avion étant moins "chirurgical" que l'hélicoptère.

Mais peut-on être chirurgical, lorsque l'on est militaire et non chirurgien.
Bien que tous deux fassent des opérations.




Le doute est ma seule certitude


 coeur de patate a écrit [14/01/2011 - 10h54 ]  
coeur de patate

bonjour bougainvilliee !
ce ne serait pas la première bavure !! en cote d'ivoire il n'y a pas si longtemps il y a eu je crois six civils tuer par erreur ! ils ont la gâchette facile parfois ! il n'y a pas que les américains qui tire dans le tas !!
enfin je n'ai pas grand chose à dire la dessus ça ne ramènera pas les victimes à la vie !!




ciao!


 bougainvilliee a écrit [14/01/2011 - 13h00 ]  
bougainvilliee

Je rejoins CdeP, tout est clair, en cette affaire, et sans la moindre confusion.

14 ravisseurs. 4 tués, 2 blessés, 2 prisonniers (remis aux autorités nigériennes, qui, on ne sait pourquoi, prétendent ne pas les avoir vus : qu‘est-ce qu‘ils en ont fait ?).

Si on ignore ce que sont devenus les 6 autres ravisseurs, c'est que le désert est grand.
A moins que l’on ne les ait confondus avec les gendarmes nigériens qui poursuivaient les ravisseurs.

Ce qui n’aurait rien d’étonnant, (même si on nous dit, que l'intervention des forces nigérienne s'est arrêtée à la frontière entre le Niger et le Mali, et que seules les troupes française ont pu continuer la poursuite au Mali, avec l'accord de Bamako), car on connait bien l’indiscipline des gendarmes nigériens

C’est vrai que dans le feu de l'action, au cours de cette opération parfaitement coordonnée, ces mêmes gendarmes nigériens, croyants voir des ravisseurs, dans les troupes françaises qui sautaient des hélicoptères, leur ont tirés dessus.
Mais la rapidité d’une intervention ne peut pas toujours éviter ce genre de malentendu (d’autant qu’ils n’étaient pas reliés par radio).

A bien y regarder, le déroulement de cette intervention apparaît clair comme de l'eau de roche.
On n’y voit pas là l'ombre de la moindre confusion.

A moins, bien sûr, de chercher la petite bête.
Sachant que l'on finira toujours et en toute chose par trouver une incohérence quelque part.

On pourrait tout aussi bien se demander si la pression des pneus des 4X4 avaient été vérifiés avant l’enlèvement.
Pourquoi pas !...




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [14/01/2011 - 16h20 ]  
papiguy

Il faudrait tout de même arrêter de dire des aneries.

Le "Breguet" est un avion de reconnaissance non armé et il n'a pu tirer aucun projectile sur qui que ce soit.

Les tirs français ne pouvaient provenir que d'hélicoptères de combat ou de lance roquettes manipulées par le groupe des Forces Spéciales engagé dans l'opération. Dans les deux cas, nous avons affaire à des soldats surentraînés, bien équipés et ne tirant pas sur tout ce qui bouge.

"C’est vrai que dans le feu de l'action, au cours de cette opération parfaitement coordonnée, ces mêmes gendarmes nigériens, croyants voir des ravisseurs, dans les troupes françaises qui sautaient des hélicoptères, leur ont tirés dessus. ":
Les gendarmes nigériens ne sont pas idiots au point de croire que les terroristes et ravisseurs qui sévissent au Sahel possèdent des hélicoptères de combat ! On est en plein délire....




 bougainvilliee a écrit [14/01/2011 - 17h27 ]  
bougainvilliee

Bonsoir,

Et merci à papiguy pour les rectifications qu'il a apporté.
Nous savons désormais que le breguet n'avait rien à voir dans l'accrochage : il ne faisait qu'observer.
Ce serait donc, selon papiguy, des hélicoptères des forces françaises, qui auraient pu (éventuellement) être de combat et armés de roquettes (ce qui n'est pas prouvé, mais fait parti de la démonstration), qui seraient intervenus (mais ce n'est là qu'une hypothèse, sur laquelle nous ne nous prononcerons pas).

Je lui suis également reconnaissant d'avoir bien compris le reste de mon intervention et, en quelque sorte, de l'avoir approuvé.

Et de reconnaître que nos forces surentraînées ne peuvent confondre des gendarmes nigériens avec des ravisseurs d'Al-Qaïda.

Qu'en sens inverse les gendarmes nigériens aient tirés sur les forces françaises, prouvent à quel point ces gendarmes sont mal entraïnés.
Confondre des hélicoptères à cocarde tricolore avec des ravisseurs, c'est assez dire que les occulistes nigériens ne sont pas très fiables.




Le doute est ma seule certitude


 betinaweb a écrit [14/01/2011 - 17h56 ]  
betinaweb

Toute cette histoire n'est quand même pas très claire!!!




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 papiguy a écrit [14/01/2011 - 17h56 ]  
papiguy

bougainvilliee, ne me fait pas dire ce que je n'ai pas dit.
Je n'affirme rien quant à ce qui s'est passé, car je n'en sais strictement rien. Seules quelques incohérences ont attiré mon attention, et le reste de tes élucubrations importe peu.

Que:
- des ravisseurs se soient déguisés en gendarmes nigériens pour tromper les français
- des gendarmes nigériens se soient faits les complices des ravisseurs,
- les gendarmes nigériens aient désobéi aux ordres et aient été pris pour cible par les soldats français les prenant pour des ravisseurs déguisés, parce qu'ils n'auraient pas du se trouver là,
- deux gendarmes nigériens pris pour des ravisseurs par les français aient été capturés puis remis aux autorités nigériennes comme "terroristes",
- les autorités nigériennes nient que des terroristes faits prisonniers par les français leur aient été remis,

tout cela n'a strictement aucune importance.

Chacun des 3 acteurs de cette tragédie devra en tirer des conclusions:
- les preneurs d'otages savent maintenant que les chances de succès de leurs entreprises futures sont faibles et qu'ils risquent d'y laisser leur peau
- les autorités nigériennes tireront les leçons et s'en tiendront au plan convenu avec les français (s'il ne l'ont pas fait cette fois ci)
- les Services français peaufineront sans doute leurs scénarios d'intervention avec la collaboration des gouvernements concernés. On peut concevoir que des formations spécialisées soient dispensées à des troupes locales triées sur le volet.




 coeur de patate a écrit [14/01/2011 - 18h38 ]  
coeur de patate

oui désolé Papiguy je ne suis pas reporter journaliste !sur Web libre ou alors je ne le savais pas le bulletin de paye n'est pas arrivé !!! :-D

brequet ou hélicoptères c'est pareils pour moi vu que nuls entre nous y étions ! je regarde justement Cdans l'air sur ce sujet !! avis à la Population !!j'en saurais plus après !!




ciao!


 bougainvilliee a écrit [15/01/2011 - 03h09 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

L'optimisme de papiguy, qui ressort d'une analyse franco-française, ne correspond pas à la réalité du terrain.

Ses trois points sont à reprendre :
« - Les preneurs d'otages savent maintenant que leurs chances de succès sont faibles et qu'ils risquent leur peau. »

Oui, si le culture des ravisseurs était la notre.
En fait , c'est une victoire des ravisseurs et un échec de la politique interventionniste française, qui vient de déboucher pour la seconde fois sur la mort des otages que l'on voulait libérer.
Quand aux ravisseurs, ils recommenceront d'autant mieux, qu'ils sont moins attachés à la vie que les occidentaux, puisque mourir au combat c'est aller directement au paradis d'Allah entouré d'hourries.

« - les autorités nigériennes s'en tiendront au plan convenu avec les français. »
Les autorités nigériennes, issues d'un coup d'état militaire, relativement récent, n'ont guère d'affinités avec l'interventionnisme français. Ils considèrent que la France que la France se croit chez elle et la voient comme une puissance occupante (ce qui n'arrange pas la France en ce qui concerne son désir d'intervention dans la crise ivoirienne).
Il n'est d'ailleurs pas impossible que les autorités nigériennes soient complices des ravisseurs.
Le fait que l'enlèvement ait lieu, à quelques mètres d'un poste de police, devant lequel le 4X4 immatriculé au Bénin, est longtemps resté en stationnement, auquel s'ajoute le rôle étrange des gendarmes nigériens lors de l'intervention française, ainsi que la disparition des prisonniers qui leur furent remis, posent question.

« - Les services français peaufineront leurs scénarii d'intervention avec les pays concernés. »

Les services français, qui sont intervenus, sur ordre de l'Elysée, ne peuvent guère faire mieux. Ayant échoué à arrêter les ravisseurs (puisque certains ont pu témoigner auprès de médias arabes), tout en libérant les otages (qui une fois de plus ont trouvé la mort).
Ne recevrons sans doute plus l'ordre d'intervenir dans de telles conditions.

En fait, nous assistons, à la fin de la politique africaine de la France, telle qu'elle a survécue jusqu%u2019à aujourd'hui. (garder toujours en tête, en arrière plan, la crise ivoirienne, Algéroise , Tunisienne, la situation au Gabon, au Ghana, à Madagascar, au Togo, au Burkina-Faso (où étaient basées les troupes d'interventions pour l'opération de libération des otages) et bien d'autres pays africains encore.

C'est aussi la remise en cause de l'intransigeance française (calquée sur une théorie US), en ce qui concerne le terrorisme et sa présence en Afghanistan.

Non seulement la France perd son influence en Afrique, mais également dans l'ensemble du monde musulman.

La cerise sur le gâteau serait qu'elle devienne le refuge de Ben Ali.

Suivant si elle l'accueille ou lui refuse asile, on saura, si elle continue, en dépit de tout rester dans son ornière, ou si sa politique sur le terrorisme, sa position africaine, sa politique vis-à-vis des pays musulmans et son implication en Afghanistan, va courber le dos.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [15/01/2011 - 08h12 ]  
papiguy

Qui parle d'optimisme, bougainvilliee ?

Sur les trois points en question ton analyse est relativement simpliste et convenue:

1 - "Quand aux ravisseurs, ils recommenceront d'autant mieux, qu'ils sont moins attachés à la vie que les occidentaux, puisque mourir au combat c'est aller directement au paradis d'Allah entouré d'hourries."
Dans la plupart des cas les ravisseurs sont de simples grnads délinquants qui veulent gagner de l'argent. Ils enlèvent des occidentaux pour les revendre ensuite à des organisations terroristes. L'argument religieux ne tient pas.


2 - "Les autorités nigériennes, issues d'un coup d'état militaire, relativement récent, n'ont guère d'affinités avec l'interventionnisme français. Ils considèrent que la France que la France se croit chez elle et la voient comme une puissance occupante":
Il semblerait que ce soit ce même gouvernement qui ait sollicité l'aide française. Affinités ou pas, le Niger a besoin de la France et ne peut se permettre de jouer un double jeu. C'est justement parce que la France ne souhaite pas qu'on l'accuse de néo-colonialisme qu'elle n'a pas pu intervenir sans la demande formelle du Niger.

"rôle étrange des gendarmes nigériens": tu changes d'avis en fonction de la contradiction, bougainvilliee. D'abord les gendarmes sont indisciplinés, puis ils sont complices.

3 - "Les services français, qui sont intervenus, sur ordre de l'Elysée, ne peuvent guère faire mieux. Ayant échoué à arrêter les ravisseurs (puisque certains ont pu témoigner auprès de médias arabes), tout en libérant les otages (qui une fois de plus ont trouvé la mort).
Ne recevrons sans doute plus l'ordre d'intervenir dans de telles conditions. ":
L'échec des ravisseurs est patent puisqu'ils n'ont pu remettre les otages aux terroristes. L'intervention française a été limitée et rien ne dit que le fait de ne pas poursuivre les ravisseurs rescapés ne relève pas d'une décision calculée. Laisser les rescapés témoigner est aussi une façon d'envoyer un message.


Que la France perde son influence en Afrique n'est pas le fait de la politique française mais de l'interventionnisme d'autres pays comme la Chine, et du militantisme islamiste extrémiste. La France n'a plus les moyens d'être le gendarme de l'Afrique, l'UE devrait prendre le relais sous d'autres formes.

Il n'y a pas plus de lien entre l'asile à accorder ou non à Ben Ali et cette affaire, qu'il y en a entre la masturbation des crocodiles et les crues du Nil.




 bougainvilliee a écrit [15/01/2011 - 09h35 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Papiguy, on peut regarder les évènements, comme l'on veut, cela n'a que peu d'importance.

On peut voir les choses ou ne pas vouloir les voir.

Comprendre lorsqu'on se moque, en prétendant les gendarmes nigériens indisciplinés, alors que par évidence, il ne s'agissait pas d'indiscipline, mais de complicité.

De plus vouloir aller faire le "gendarme" dans d'autres pays que ce soit au travers de la France ou de l'UE), c'est nier leur indépendance.

On peut tout aussi bien, ne pas percevoir, le rapport entre ce qui se passe au Maghreb (en Tunisie, en particulier : pays musulman) et ce qui est en jeu dans les autres pays africains (généralement très islamisés), y compris au Gabon, ou Edouard Bongo, à transformé son prénom trop chrétien, en "Omar", lorsqu'il a embrassé la religion d'Allah, et l'attitude de la France piètrement jusqu'au-boutiste en matière de "terrorisme" et son intervention en Afghanistan (terre d'Islam).

Le point commun à tout cela, outre l'Islam, c'est partout les tentatives (d'une autre époque) d'intervention de la France Chrétienne dans ses anciennes possésions islamisées (y compris en Tunisie, en fermant les yeux sur la dictature de Ben Ali,afin de croire la maintenir dans notre giron : les tunisiens s'en souviendront).

Ainsi au début de ce siècle, tout se délite: la deuxième vague d'indépendances arrive, et la France, qui n'a pas su prendre les devants (crispée sur ses avantages acquis) continue à jouer au Don Quichotte et aux moulins à vent.






Le doute est ma seule certitude


 coeur de patate a écrit [15/01/2011 - 10h34 ]  
coeur de patate

si ça vous intéresse il y a 'C dans l'air '' avec Calvi comme je n'ais pas la science infuse comme vous je préfère des vrais spécialistes !! pour en savoir plus !! :-D

http://www.france5.fr/c-dans-l-air/index-fr.php?page=resume&id_article=6556




ciao!


 betinaweb a écrit [16/01/2011 - 00h02 ]  
betinaweb

Aujourd'hui Al-Qaida affirme qu'un des deux otages a été tué par les frappes françaises .
Il reconnait avoir tué l'un des deux otages d'une balle en pleine tête et l'autre aurait été tué par les tirs des français,5 balles et carbonisé par eux.

Saura t-on la vérité?




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 papiguy a écrit [16/01/2011 - 00h12 ]  
papiguy

C'est triste à dire mais apparemment les ravisseurs après avoir tué le premier otage étaient certainement prêts à assassiner le deuxième. Alors que ce dernier soit mort par des tirs français ou terroristes ne change malheureusement rien. Peu importe ce qui s'est réellement passé.




 betinaweb a écrit [16/01/2011 - 01h00 ]  
betinaweb

Je ne sais pas.Ils auraient servi d'otages pour des négociations,si les français n'avaient pas attaqué.
Ils auraient sûrement été tués tués plus tard,mais quand même.On est en droit de se poser des questions sur cet épisode malheureux.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 bougainvilliee a écrit [16/01/2011 - 07h07 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Première constatation :
Il faut faire une différence entre enlèvement, assassinat et attentat.

Lorsqu'on enlève des personnes, c'est qu'on les veut vivantes.
Sinon, il est plus facile et moins dangereux de procéder à un assassinat ou à un attentat.
Dans une enlèvement les risques étant infiniment plus grands.

Les capturés sont donc une sorte de butin.
Mais aussi de prise sur le pays dont sont originaires les capturés (on peut alors le faire chanter, le faire modifier son attitude ou sa politique et cela tant que ses ressortissants capturés sont vivants).

Dès qu'il sont morts, le capture n'a plus d'intérêt.
Il ne reste plus que les risques encourus.
Donc le but d'une capture n'est jamais la mort des capturés.
D'autant que les ravisseurs laissent trop de traces derrière eux et donc accentuent le risque d'être découvert et détruit.

Donc il est faux de dire que les prisonniers auraient étés mis à mort un jour ou l'autre.

Deuxième constatation :

C'est toujours lors d'interventions armées que les prises sont tuées.
Moines de Tibhirine, Michel Germaneau, Dolory et Léocour, etc.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [16/01/2011 - 10h49 ]  
papiguy

Bien sûr, les sont de gentils GO de club de vacance, bougainvilliee. Les familles des disparus apprécieraient.
Pour ce qui est du Sahel, les exemples ne manquent pas d'otages assassinés en dehors de toute intervention armée.
Il faut aussi de temps en temps "faire des exemples" pour montrer qu'on ne plaisante pas et qu'il faut payer la rançon.
Ta démonstration ne tient pas et de plus est vicieuse car elle tendrait à faire porter la responsabilité des assassinats sur les pays des otages, ce que veulent justement les terroristes:
"Nous sommes les gentils qui ne voulons que de l'argent pour acheter armes et bombes décoratives, les méchants sont les pays qui ne paient pas pour nos bonnes oeuvres et nous tirent dessus".




 betinaweb a écrit [16/01/2011 - 15h46 ]  
betinaweb

Al Qaida n'en a rien à faire de ce que tu dis bougainvilliée puisqu'il revendique ce qu'il fait.Ne te fais pas plus bête que tu es.

Tu le sais bien,tout ça.Al qaida n'est pas réputé pour être tendre.Tout le monde connait son actif sanguinaire.
Moi,je me pose seulement quelques questions sur cette intervention.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 betinaweb a écrit [05/02/2011 - 01h05 ]  
betinaweb

Petite information complémentaire pour ceux que ça intéresseraient encore:

http://observ.nucleaire.free.fr/




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à bougainvilliee






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.