Qui peut bénéficier de la prime de précarité ?



eliezer
Cette question a été posée par eliezer, le 14/02/2011 à à 11h52.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Job étudiant.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 eliezer a écrit [14/02/2011 - 11h52 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
eliezer

Qui peut bénéficier de la prime de précarité ?




 Mana a écrit [14/02/2011 - 13h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Mana

A qui est versée la "prime" de précarité ? A rappeler tout de même que le nom de prime est un terme vicieux, puisque la prime de précarité n'est autre qu'une indemnité en début de période de chômage, donc rien de bien gratifiant pour quelqu'un qui vient de terminer son contrat CDD. Enfin...
La prime de précarité est versée à tout employé arrivant en fin de contrat CDD si celui ci n'est pas renouvelé. Elle concerne tous les secteurs en respectant certaines conditions.

- il ne doit pas s'agir d'un CDD déjà renouvelé, la prime de précarité s'applique au premier et dernier contrat CDD dans une entreprise.
- elle n'est pas versée en cas de démission ou si le contrat est clôt à cause d'une faute grave.
- la prime de précarité est donc versée en fin de CDD mais ne concerne pas le contrat d'apprentissage, le contrat d'avenir, d'accompagnement dans l'emploi, emploi-jeune, initiative emploi, contrat de professionnalisation, d'accompagnement à l'emploi et les CI RMA.

La prime "indemnité" de précarité vient donc se compléter au dernier salaire perçu et correspond à 10% du salaire brut, elle fait partie intégrante du dernier salaire brut de l'employé.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 Chantal D a écrit [14/02/2011 - 14h02 ]  
Chantal D

Bonjour, la prime de précarité est une indemnité qui est versée à tout salarié qui se trouve en fin de contrat à durée déterminée. En général cette prime se monte à 10 % du salaire brut, mais si le salarié se trouve en rupture de contrat anticipé ou soit par une faute grave, voire un refus de CDI, la prime n’est pas versée, elle n’est pas versée non plus lorsqu’il s’agit d’un contrat saisonnier, les emplois aidés par l’état. Dans le cas où le contrat est conclu pour favoriser l’embauchage de certaines catégories de personnes, cela concerne les personnes sans emploi ou bien lorsque l’employeur d’assurer un complément de formation professionnelle cette prime n’est pas non plus versée. Il y a plusieurs causes en ce qui concerne la continuité de l’emploi qui peuvent entraîner à la précarité, soit la mauvaise santé économique de l’employeur, l’instabilité des lieux d’affectation, les risques de voir l’employeur fermer l’entreprise, les changements d’objectifs de l’employeur, les cas où les employeurs dépendent directement de leurs clients.




 Broussard a écrit [14/03/2011 - 10h11 ]  
Broussard

La prime de précarité est une indemnité versée avec le salaire, à l'issue d'un contrat. Elle est destinée à toutes les personnes qui arrivent au terme d'un contrat à durée déterminé suite aux changements d'activité d'une entreprise ou pour un remplacement d'un salarié. Ce dernier peut concerner une suspension de contrat ou une absence. Il peut également s'agir d'une attente d'entrée en service d'une personne sous contrat à durée indéterminé. Le remplacement peut également découler d'un passage provisoire ou d'un départ d'un salarié. Les changements d'activité d'une entreprise peuvent concerner une commande exceptionnelle à l'exportation, un accroissement de l'activité de l'entreprise, une réalisation de travail occasionnel et ponctuel ou encore une urgence des travaux. Ne peuvent pas percevoir la prime de précarité, les salariés qui ont travaillé à titre saisonnier ou dans les vendanges. Si le travail est destiné comme un soutien en faveur des sans-emploi ou si l'employeur décide de programmer des formations, il n'y a pas de prime de précarité. Il en est de même si le contrat est rompu avant terme, suite à un cas de force majeure, une faute grave ou s'il y a rupture de contrat au cours de la période d'essai. Cette prime est aussi nulle si le CDD est renouvelé en CDI dans la même entreprise ou dans une autre. Elle n'est pas non plus valable ni pour un motif de sauvegarde d'emploi, ni pour un CDD conclu avec un jeune durant les vacances scolaires. Dans des cas exceptionnels après l'établissement d'une convention collective de travail ou d'un accord entre employeurs et employés, la prime de précarité, prévue 10% sur le salaire de base, est réduite à 6% après la proposition d'une formation professionnelle.




Répondre à eliezer






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Prime de précarité : indemnité de fin de CDD




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.