Quel est le tarif horaire pour l'entretien d'un jardin ?



lulu-31
Cette question a été posée par lulu 31, le 24/02/2008 à à 21h43.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Jardin.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 jpjardin a écrit [01/11/2012 - 10h34] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
jpjardin

Bonjour, j'habite la région verviétoise (est de la Belgique); je suis...



[ Lire la suite de la réponse écrite par jpjardin ]



Réponses



 lulu 31 a écrit [24/02/2008 - 21h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
lulu 31

Tonte de pelouse, entretien de massif, nettoyage des allées, etc...




lulufamilly31.skyblog.com


 ritchi a écrit [25/02/2008 - 14h47 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
ritchi

Pour que quelqu'un vienne entretenir ton jardin, tu peux faire appelle à une agence de service à la personne. Entre le repassage, la garde d'enfant et le bricolage, tu peux aussi bénéficier des services d'un jardinier...
Et qui sait, peut être un jardinier aussi sexy que dans Desperate Housewives ;-)

Je pense que les services d'un jardinier devraient te coûter entre 7 et 10 euros de l'heure... tout en sachant, qu'il ne vient pas tous les jours, disons plutôt 1 fois tous les 10 jours, ensuite le nombre d'heures dépend de la taille de ton jardin et de l'ampleur de l'entretien à réaliser.




 lulu 31 a écrit [25/02/2008 - 15h59 ]  
lulu 31

Merci beaucoup mais le blême est que c'est mon homme qui va entretenir des jardins et j'espère que EVA ne l'appellera pas :-D ou alors j'irais prendre des cours de basket avec TONY pour passer la journée ;-)
merci quand même pour le tuyau sur les tarifs




lulufamilly31.skyblog.com


 cochise_fr a écrit [02/03/2008 - 04h06 ]  
cochise_fr

Bonjour,
De toute façon, que ce soit pour un jardinier ou une autre prestation, le salaire horaire est celui du smig environ auquel s'ajoute les primes de précarité et les vacances soit environ de 8 à 10 euros.
A cela il faut aussi songer aux frais des machines à utiliser, si vous ne les avez pas sur place. Ce n'est ni gratuit, ni inclus dans le salaire du travailleur....heureusement....mais cela peut rapidement faire grimper la note finale de coût du travail à réaliser. Il est donc judicieux de négocier et de déterminer au préalable le cout de ces suppléments, avant d'avoir les surprises à la fin de la journée ou de la semaine de travail.

Lulu31, si c'est ton homme qui fait le travail avec son matériel, il faudra convenir d'un tarif comprenant l'amortissement et l'usage, et l'entretien, et les réparations du matériel utilisé, ce qui est assez difficile à faire admettre au client qui ne pense qu'à payer le moins cher possible.....ou alors augmenter largement le coût de l'heure de travail pour compenser.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 lulu 31 a écrit [02/03/2008 - 12h39 ]  
lulu 31

merci à tous
ça y est le tarif est convenu ,mon homme et sa cliente (une dame de 76 ans ) (précision pour ritchi ) ont convenu de celui de 12 euros de l'heure ,ce qui nous semble correct même très correct puisqu'il se servira du matériel de celle ci ;-)




lulufamilly31.skyblog.com


 tini a écrit [02/01/2009 - 13h04 ]  
tini

C'est dommage car en réalité tu peut monter beaucoup plus ton prix.
Je travaille chez un privé et les cout de main d'%u0153uvre son de 36euro de l'heure.
Au centre ou je suis mes cours on ma dit de taper entre 15 et 20 euro.
Tu peut aussi proposer d'être payer en chèque emploi service au même tarif ou un peu plus cher le client s'en fait remboursé une partie dans sa déclaration d'impôts et tu est couvert en cas d'accident.
:-| LOL




 cFranssen a écrit [17/02/2009 - 09h23 ]  
cFranssen

Je devrai demander combien de l'heure pour tondre chez des gens avec mon matériel ?




www.coloquintes.c.la


 bdx33 a écrit [28/04/2009 - 11h12 ]  
bdx33

Réponse à tini :

il faut arrêter de prendre les gens pour des imbéciles aussi. Même si l'employeur bénéficie de crédits d'impôts, (inaperçus au final), on ne peut lui demander de payer un 'jardinier" (car personne dans ce système n'est tenu de posséder le diplôme n'est-ce-pas ?) au tarif horaire d'un ingénieur confirmé.

Rappelons pour remettre les choses en place que 10€/H = la valeur d'un salaire de 1500€/mensuel soit salaire de départ d'un ingénieur. Alors imaginez plus cher !

Rappelons également que l'employeur verse 65% du tarif horaire en sus à l'URSSAF.

Gardons les pieds sur terre alors.




 cochise_fr a écrit [28/04/2009 - 14h23 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Et alors, Bdx33, un jardinier qui connait et fait bien son travail a autant de valeur qu'un diplômé qui ne sait rien faire en sortant de l'école et n'a pas encore fait ses preuves.

Il est grand temps de revaloriser les travaux manuels, les travaux agricoles, ..etc, face aux travaux intellectuels.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Blublu a écrit [06/06/2009 - 11h07 ]  
Blublu

salut a tous je suis paysagiste du coté d'evreux et je prend 20 euros de l'heure net avec materiels et essence compris :-/ je trouve que ce n'est pas assez,mais les gens me disent pour la plupart que c'est deja trop cher :-o j'ai entendu parler de quelqu'un qui prend 60 euros de l'heure net8-O,alors imaginez un peu la difference!... et cette personne est debordée de travail, moi j'ai plein de dettes et je doit compter sur ma femme pour pouvoir vivre correctement. un ingenieur touche peut etre 1500 euros net par mois,ceux que je connais touchent environ 4000 euros, si il est satisfait avec ça alors tant mieux. je pense que pour avoir une vie correcte à notre epoque, sans peur des fins de mois et vivre sans depenses superficielles, le salaire approprié serait d'environ 3000 à 3500 euros!!!!! nous sommes loin, même tres loin du compte!!! reflechissez un peu a ce que vous ditentent et vive le smic!!! cordialement




 piano59 a écrit [06/09/2009 - 16h26 ]  
piano59

Bonjour, Blublu, trouves-tu des personnes prêtes à donner 20 € pour une heure d'entretien de jardin? L'entretien d'espaces verts est-il ton activité principale et as-tu des diplômes pouvant justifier de tels tarifs? De quel matériel disposes-tu? Si ce n'est pas déclaré, le client ne peut bénéficier d'un crédit d'impôts et dans ce cas c'est bien trop cher. Comme le dit cochise, le tarif fluctue entre 8 et 10 euros.




 Blublu a écrit [06/09/2009 - 19h11 ]  
Blublu

Bonjour,la question ne se pose plus car j'ai changer de branche,ce qui paye bien mieux,mais quand je pratiquais ce metier,je prennais 20 euros de l'heure net avec materiels et essence compris,ça veut bien dire tout compris,ce que les gens ne comprenne pas et ne vois pas c'est qu'apres une journée de travail il y a encore quelques heure pour le nettoyage et entretiens du materiels,apres une semaines une revision d'environs une journée s'impose,apres un mois il faut les mettre chez le meccano qui nous a vendu ce super matos car les chaine sont morte,les lames ne coupe plus,le lanceur est cassé,etc...,l'entretien du materiels tout compris vascille entre 10' onClick="correctionSuggest('reponse','10',this);">500 et 700 euros par mois,sans l'essence qui est un suplement de 300 environs,je ne vais pas m'eternisé la dessus car ça ne 15' onClick="correctionSuggest('reponse','15',this);">m'interesse plus. Pour le diplome,j'ai pratiquer environs 20 metier different,pour decouvrir de nouveaux aurizons,le seul diplome que j'ai est celui de boulanger patissier que j'ai pratiquer 10 ans,j'ai ue mon affaire,je me suis crevé le cul 15 heures par jours 7/7 les premieres années de l'aquisition de celle-ci,resulta,le benefices etais tres loin de mes pretentions suite au bilan de l'année,j'ai tout arreté le jours meme,je ne pense pas qu'un diplome soit necessaire pour faire un travail de connaissance correct voir exeptionnel,certain des metiers que j'ai appris sur le tas mon rendu meilleur que d'autre qui etais la depuis des années dans l'entreprise,exemple; je cherchais du boulo,je me suis presenté dans une usine de 200 personne qui faisait de la fabrication au conditionnement de produit de cosmetique,je ny connaissais rien et pourtant en me posant la question: avez vous un diplome de chimiste b 7 biochimiste,j'ai repondue: c'est exactement ce diplome que je vien d'aquerir,j'ai remplacer la femme du sous directeur pendant ses vacance a la gestion et au control des produit fini et j'ai fait un sans faute car voir si le PH est bien de 75 avec une reglette graduer de 0 a 100 ne damande pas un diplome consequant,et je suis rester 3 mois dans l'entreprise en remplacant presque toute les fonction de chaque categories de personnes,(sauf une hahahaaa) je me sentais a l'aise encore une fois,je suis parti parce qu'il y avait trop de jalousie,les gens de l'espece des pareisseux casasanier une fois qu'il sont a une place,il foute rien et veulent la garder et il y en a enormement Mon nouveaux boulo qui est pour moi un loisir ne me coute rien car je fait tout de chez moi,je gagne entre 5 et 8 fois mon ancien salaire et je peut vous dire qu'il ny a rien de mieux dans la vie que de ce sentir a l'aise avec son argent,je decouvre un nouveau monde,je ne me tue pas le phisique (et moral) au boulot pour des enfoiré qui te prennent pour rien d'autre qu'un larbin (pas tous) Voila,je ne suis pas de la grande ecole et n'essay pas non plus d'y ressembler alors desolé pour les fautes d'orthographe de ponctuations et d'explications A bientot peut etre




 cochise_fr a écrit [06/09/2009 - 20h40 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Un bon jardinier sait réparer et entretenir son matériel lui-même. Il n'y a que les pièces d'usure et les pièces à changer que l'on doit payer.... le reste n'est que du temps et de la main d'oeuvre. De plus, quand on entretien soi même son matériel, le travail est souvent mieux fait et dure plus longtemps, d'où une très sensible économie sur les frais à engager pour faire son travail..... même si on y a passer plus de temps qu'un professionnel pour le réaliser.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 sebou95 a écrit [25/11/2009 - 10h23 ]  
sebou95

bonjour j'ai moi même une entreprise de service à la personne et je ne suis pas du tout d'accord sur vos tarifs comment faites vous pour payer vos charges avec un salaire de 12 euros net de l'heure moi perso je suis à 20 euros de l'heure sans les machines et avec les machines sa monte à 23 euros net de l'heure sans le carburant sur 23 euros tu enleve 2 euros pour l'entretien il te reste 21 puis tu renlève 20 pour cent de charge si tu es en micro sinon plus pour une sarl en moyenne il te reste 16 euros net alors sur 12 euros tu enleve 2 euros de materiel plus encore 20 pour cent il te reste 10 euros en gros autant aller travailler chez un patron car chez lui tu travail à temps plein les patrons ils ont aussi des periodes de creux d'ou recuperer les 6 euros en plus cordialement sebastien




henon


 Paysagiste80 a écrit [07/02/2010 - 12h31 ]  
Paysagiste80

Bonjour, moi aussi je suis paysagiste et vos propos sont complétement irréfléchis, je m'explique un salarié au smic coûte avec les congés, prime de fin de mission 14,50 euro , les frais de tenue comptable 2200euro les assurances 1000 euro/an ,les frais publicitaire 3000 euro par an, l'achat du camion 8000euro l'achat de matériel de tonte taille et broyage:10000euroAC minimum pour mon cas le carburant 5000euro/an et c'est pas fini vos déchets aussi nous coûtent de l'argent(35 euro ht/tonne) et du temps car il ne se vide pas tout seul du camion et ne voyage pas seul!!! . Alors sachant que notre matériel et performant, notre temps de prestation et la qualité de prestation n'ont rien à voir avec le résultat que vous pouvez obtenir par vos propre moyen. Et que la tenu comptable, l'entretien du matériel, les enquêtes services au personne, l'attestation fiscale, la prise de rendez-vous, les déplacement, la préparation et l'envoi des devis... Sont aussi du temps de travail. Nous sommes diplômes et compétent nos tarifs sont donc de 30euro de l'heure avec un crédit d'impôt de 50%.Sachez également que les tarifs que je vous ai indiqué sont hors taxe et que la tva encaissées sur vos facture part directement dans les caisses de l'état. Il ne faut pas comparer les professionnels du secteur et les amateurs, les travaux paysager demandent du savoir, du matériel et des compétences.




 cochise_fr a écrit [07/02/2010 - 19h07 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il ne faut pas confondre et comparer deux métiers bien différents:
- avoir une entreprise de paysagiste correctement gérée.
- avoir un petit boulot supplémentaire pour améliorer l'ordinaire quelques heures choisies.

Ni le travail à faire, ni les prix de prestations, ni les résultats ne sont les mêmes.

L'amateur n'a pas ou peu de charges sociales, selon qu'il travaille "au noir" ou déclaré.
L'amateur ne paye pas de TVA s'il n'est pas déclaré. S'il est déclaré, c'est le client qui recevra la facture, ce qui augmentera son prix de revient de la prestation, lequel sera remboursé de 50 pour cent s'il paye des impôts.
L'amateur doit savoir faire ses comptes, et séparer le prix ne de la prestation humaine de tous les frais annexes du travail à faire..... que quelqu'un devra payer, lui s'il ne sait pas compter, le client s'il sait compter...... ceci s'ajoutant au prix net du travail strictement horaire.
L'amateur a en général déjà un revenu et peut donc se contenter d'un simple apport complémentaire, qui ne saurait être comparer à un travail salarié en bonne et due forme.

Tout cela serait largement solutionné par la généralisation d'un revenu minimum garanti de 1500 euros net à tous avec compensations d'intérêt général..... dont ce genre de travail auprès des particuliers me semble très bien un exemple parmi bien d'autres.... A méditer.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 sebted a écrit [27/03/2010 - 21h06 ]  
sebted

bonjour je tiens juste a remettre une couche quand j'entends des conneries pareil je suis diplômé en espace vert CAP BEP et je travail depuis l'âge de 15 ans et j'en ai 30 ans et quand je vois des personnes qui sorte des tarifs de 8 et 10 euros de l'heure amuser vous a trouver du monde ou de prendre l'étudiant qui connaît pas grand chose a ce faire de l'argent de poche mais quand vous une machine thermique genre taille haie ça fonctionne pas a l'eau ca ce fait affûter le moteur quand il serrés qui c qui paie alors travailler dans le domaine avant de raconter des conneries et vous verré on est pas devant un ordi ou une console




seb


 rpmiroir a écrit [29/03/2010 - 18h07 ]  
rpmiroir

D'accord sur le fait que 10 euros de l'heure c'est franchement beaucoup trop peu pour un professionnel (seul ou petite entreprise) qui assure le travail des plantes et également la fourniture et l'entretien du matériel (les achats de végétaux étant facturés en plus). Avec en plus la possibilité d'avoir une garantie de résultat. Mais aujourd'hui beaucoup d'amateurs "éclairés", déjà salariés par ailleurs, demandent 20 euros ou plus de l'heure, sont au black, et ne fournissent rien en terme de matériel (ils n'ont donc en plus pas en charge l'entretien de celui-ci). Là, c'est plus que de l'abus.




 claude38 a écrit [25/05/2010 - 14h06 ]  
claude38

Avant de parler rémunération il faut parler qualité du travail, qualification et compétences. Ce que la plupart des particuliers demandent, ce n'est pas du jardinage (jardiner c'est aussi être capable de planter, semer, bouturer, greffer, fleurir, réaliser de petits aménagements mais aussi traiter, desherber sélectivement, amander une terre inadéquate, fertiliser etc donc...un vrai metier) mais du plus grossier (et préjudiciables) des nettoyages, car entretienir c'est aussi être capable, avant le passage d'une tondeuse par exemple, de dégager les gros pissenlits, plantains, rhumex et autres indésirables envahissants puis, après la tonte, de traiter l'excés de mousses, fertiliser et réencemencer les zones qui doivent l'être, le tout sans y passer des heures et employers des prodits chimiques agressifs, c'est à dire avec discernement et avec respect de l'environnement. Ainsi on ne tond pas n'importe comment, on commence par le centre et non par la pérophérie, on tond long en été et court à l'intersaison, on utilise de préférence un tondeuse munching pour maintenir sur place de quoi nourrir le sol mais par deux fois l'an il faut passer un coup de scarificateur pour faire aérer le sol... Les dechets doivent être maintenus sur place et compostés. Qui le fait?
Si on a le respect de sa santé autant que de celle du jardin on utilise un carburant du type Maline (sans benzène ultra cancérigène) et on n'utilise pas de desherbants du type round up... :( 8-O ce qui implique un leger surcoût. Mais reparlons argent...

A 10 ou 11%u20AC de l'heure vous trouverez d'innombrables personnes désireuses decompléter leur RMI ou alloc chômage par un petit revenu, entre deux visites affolées chez une assistante sociale voire chez le grand frère ou papa maman pour payer les factures ( j'ai commencé comme cela, je sais de quoi je parle). Cela rend bien des peits services mais au final c'est une charge pour la société.
Entre 12 et 15 on entre dans une zone de moindre mal être, mais certainement pas de quoi nourrir une famille et de payer toutes les charges pour peu que l'on ait un minimum de matériel. Et pour se sortir un smic effectif travailler au moins 35 heures deplacements non compris, ce qui est physiquement peu tenable au-delà de 40 ans.
Entre 15 et 20 on commence à s'en sortir, mais uniquement dans le cadre des services à la personne rémunérés par CESU. C'est la fourchette dans laquelle je me situe actuellement.
Pour peu que l'on soit à son compte et en entreprise (le regime autoentrepreneur etant interdit en entretien de jardin et c'est tant mieux car ils pourriraient le métier) il faut multiplier les prix par deux pour pouvoir payer les charges inhérentes à cette structure. Une intervention "mains nues" (sans outils mécaniques) doit être impérativement au moins égale à 20%u20AC pour couvrir les charges et 25/30 pour une rétribution pls satisfaisante. Dans le cadre de la formation Travaux paysagers que j'ai suivi, le tarif horaire de référence pour tout type d'intervention impliquant du matériel, des matériauxet carburants et des personnes était de 36%u20AC HT. A ce tarif une entreprise couvre ses charges et se paye correctement mais modestement, pour peu qu'il n'y ait pas d'intempéries et que soient respectés les délais et engagements des fournisseurs...

C'est pourquoi, avant de parler argent, il faut être précis sur la nature , les conditions et les implications diverses de la prestation fournie.




 claude38 a écrit [25/05/2010 - 14h12 ]  
claude38

PS (tarifs) le symbole de l'euro a été traduit par divers signes du type %AC . Comprendre qu'il s'agit bien d'euros. Ainsi et par ex tarif "main nues" est de 20 euro pour couvrir les charges .




 cFranssen a écrit [25/05/2010 - 18h36 ]  
cFranssen

Moi je prend 10euro/heur (tout compris) mais les gens me donnent tjs plus alors que si je demande plus il disent que c'est trop cher !!! étonnant mais réelle :-)

JE fais tout les entretiens et réparations moi même




www.coloquintes.c.la


 yihk a écrit [13/06/2010 - 14h52 ]  
yihk

Quelqu'un qui demande 10 euros par heure je ne l'embauche pas

1 parce que c'est quelqu'un de déloyal qui veut faire de la concurrence par les prix
2 parce que c'est quelqu'un qui s'estime à pas grand chose (et il est le mieux placé.....)
3 parce que c'est quelqu'un qui dévalorise la profession

Alors les tricheurs qui n'ont aucune fierté et méprisent leur travail ...






 cochise_fr a écrit [13/06/2010 - 19h09 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous oubliez un petit détail Vihik, c'est que tous ceux qui donnent ces prix (et même d'autres qui prennent plus) font "du travail illégal au noir" et ne payent donc aucune charge sur ce qu'ils font. Il est donc normal que cela soit moins cher qu'un professionnel qui a des frais fixes beaucoup plus importants.

Quand on veut comparer, il faut comparer des choses comparables.

Tous ces gens devraient en réalité être taxés pour "travail dissimulé".!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 yihk a écrit [18/06/2010 - 18h43 ]  
yihk

Je ne fais pas de comparaison mais il n'y aucune raison de ne pas comparer travail déclaré et au noir

Ca permettra simplement d'ajouter la bêtise et la malhonnêteté aux 3 éléments que j'ai présentés

donc:
4 la bêtise ; au noir un salaries n'a pas de garantie d'être payé,
il n'a pas d'assurance maladie, ACCIDENT, chômage retraite
En cas d'accident son employeur ne doit pas appeler les secours mais le faire partir de chez lui ...

Avec le CESU, le déclaré revient moins cher que le noir : pour un cout employeur de 10 euros, ca fait 20euros avant la réduction d'impôt de 50% et il faut retirer les charges sociales
donc il reste environ 12euros28 net pour le salarié ...

Et oui ... un salarié qui reçoit 12,28euros coute 10 euros à son employeur s'il est déclaré

Un salarié qui demande que 10euros en déclaré coute 8,10 euros (10 + 62.8% de charges divisé par 2)

Donc triple bêtise, pas de protection sociale, gros risque et surcout ....

5 la malhonnêteté : le noir on le paye tous, tout les jours et très cher ...

Alors je persiste :
Alors les tricheurs, imbéciles et malhonnêtes qui n'ont aucune fierté et méprisent leur travail ... b




 Judu84 a écrit [30/08/2010 - 13h57 ]  
Judu84

Bonjour, j'entends beaucoup de choses sur ce forum mais après cela dépend de beaucoup de critères comme le lieu du travail, la qualité du travail, le matériel utilisé et puis même c'est un métier difficile où il y a des périodes dites "creuse" et tout ça il faut le prendre en compte.

Personnellement j'ai un BTS Aménagements Paysagers (en apprentissage) obtenu au CFPPA de Rodhilhan vers Nimes il y a déjà 3 ans et depuis je travail en chèque emploi service et il est vrai que je suis un peu dégouté que ce soit un métier accessible à tout le monde car je me demande même au final à quoi me sert mon diplôme tellement il y a de concurrence hors mis m'avoir appris à travailler dans les règles de l'art. Après je sais chacun à sa chance et pourquoi pas d'un coté mais malheureusement combien de gens m'appel réparer le travail d'un gars (au black en 10' onClick="correctionSuggest('reponse','10',this);">général) qui a travaillé à l'arrache en évacuant et en nettoyant à moitié et ça ça m'énerve car du coups les paysagistes passent pour des rigolos.

Pour ce qui est du tarif (j'ai toujours travaillé avec mon matériel) j'ai commencé à 10 euros de l'heure en cesu pour finir aujourd'hui à 16 euros de l'heure (petit jardinage) voir 20 euros (travail délicat) et les clients qui m'ont déjà eu me rappellent régulièrement. Quand un nouveau cleint fait les gros yeux quand je lui annonce un prix je lui assure que la travail sera parfaitement fait qu'il pourra même manger par terre tellement que ce sera propre et si ça ne l'intéresse pas ben il a qu'à essayé de le faire lui même.

Le prix peut se justifier en détaillant bien les opérations effectuée et en les justifiant par la connaissance acquise lors d'une formation ou expérience professionnel obtenu dans le milieu en question et au risque de déplaire à beaucoup je pense que les personnes non détenteur d'une formation ou d'un diplôme ne devraient pas exercer notre métier.

@ bon entendeur Tchuss !




 rodigy a écrit [17/09/2010 - 20h59 ]  
rodigy

Il est malhonnête d'ajuster son tarif horaire parce qu'il y a de périodes creuses.
Que le tarif d'été soit plus élevé que le tarif d'hiver je serais d'accord car il faut tondre beaucoup plus en été et ça peut devenir crevant.
Mais n'importe quel boulot saisonnier ne se paie pas plus cher parce qu'il y a des creux.
Il faut alors avoir 2 business, un pour chaque saison.
De toute façon il est évident qu'un jardinier qui a 200 clients à 10 euros/h s'essoufflera plus vite qu'un jardinier qui a 100 clients à 20 euros/h




 rodigy a écrit [17/09/2010 - 21h07 ]  
rodigy

Prenons la tonte des pelouses.
Je trouve qu'il faudrait pratiquer un prix de base hors entretien/essence qui dépend directement de la surface de la pelouse et de son état.
S'il y a des taupinières, des creux et des bosses, des restes de souches, une pente, des obstacles ce sont autant de choses qui rendent la tâche plus fatigante et déglinguent plus vite la tondeuse.
Donc tarif horaire d'accord mais couplé à la superficie et à son état!!!
Même règle pour la superficie des haies à tailler, le calibre des branches couplé à l'essence de bois (dur ou tendre)...
Comme ça au moins les clients n'auront pas l'impression d'être pigeons.




 titi41100 a écrit [05/11/2010 - 16h40 ]  
titi41100

je suis professionnel voici un exemple 37e de l'heure en entretien : 19.6 % repartent en tva 4 euros de carburant 1.50 d'amortissement matériel 17e rémunération personnel e indemnité repas 3%u20AC aux impots résultat la marge est de 5.40e alors ne confondons pas les cesu qui fournissent que de la main d'oeuvre et les entreprise qui ellspyet es charges




 noar a écrit [23/12/2010 - 13h21 ]  
noar

Je facture entre 18 et 24€ net, pour mon client cela représente 9 à 12€ et tout le monde y trouve son compte, je travail entre 50 et 150h/mois il faut prévoir les périodes difficiles, et quelques investissements... C'est les tarifs de base dans ma région.




 goldennugget a écrit [11/02/2012 - 11h59 ]  
goldennugget

Pour être certain de ne pas sur-facturer ou bien au contraire de ne pas facturer assez, pourquoi ne pas regarder simplement les tarifs qui se pratiquent dans votre région sur un site comme www.servicity.fr
C'est un moyen rapide de savoir si vous êtes dans la marché et ce site vous permettra également de proposer vos services au bon prix.




 claude38 a écrit [11/02/2012 - 16h32 ]  
claude38

Cochise, un bon jardinier ce n'est pas celui qui entretient tout son materiel lui même car à partir du moment ou il faut démonter l'outillage c'est le travail d' un mécanicien. Si tu sais le faire alos tant mieux pour toi. J'ai trop vu de bons mécaniciens/maçons /plombiers (c'est utlie pour réaliser des installations d'arrosage ou faire des terrasses) faire du travail de cochon sur le terrain.
Un bon jardinier c'est celui qui jardine bien, donc est capable non seulement d'entretenir un jardin mais de l'embellir et le péréniser, avec goût et dicernement.
A 10 ou 12 euro de l'heure, on trouvera ne trouvera que des bourrins, touristes ou cas sociaux, sans experience, qualification et équipement. Ils feront du nettoyage à l'arrache, mais sans aucune aptitude en ce qui concerne la pérénisation et l'embellissement d'un jardin. S'il est moche, il sera encore plus moche, s'il est quelconque il deviendra moche, s'il est beau il deviendra quelconque, car un jardin qui vit sur son acquis dégénère faute des soins approprié necéssitant notamment une bonne connaissance des végétaux, de la terre et des pratiques horticoles (tailles, amendements et fumures notamment).
Un jardin est une structure vivante et délicate. Confieriez-vous le dessin des plans de votre maison à un maçon? Votre voiture à un nettoyeur de pare brises? Un charcutier s'est mis à fabriquer des prothèses mamères, on connait le résultat!




 claude38 a écrit [11/02/2012 - 17h07 ]  
claude38

Cochise, un bon jardinier ce n'est pas celui qui entretient tout son materiel lui même car à partir du moment ou il faut démonter l'outillage c'est le travail d' un mécanicien. Si tu sais le faire alors tant mieux pour toi. J'ai trop vu de bons mécaniciens/maçons /plombiers (c'est utlie pour réaliser des installations d'arrosage ou faire des terrasses) faire du travail de cochon sur le terrain.
Un bon jardinier c'est celui qui jardine bien, donc est capable non seulement d'entretenir un jardin mais de l'embellir et le péréniser, avec goût et dicernement.
A 10 ou 12 euro de l'heure, on trouvera ne trouvera que des bourrins, touristes ou cas sociaux, sans experience, qualification et équipement. Ils feront du nettoyage à l'arrache, mais sans aucune aptitude en ce qui concerne la pérénisation et l'embellissement d'un jardin. S'il est moche, il sera encore plus moche, s'il est quelconque il deviendra moche, s'il est beau il deviendra quelconque, car un jardin qui vit sur son acquis dégénère faute des soins approprié necéssitant notamment une bonne connaissance des végétaux, de la terre et des pratiques horticoles (tailles, amendements et fumures notamment).
Un jardin est une structure vivante et délicate. Confieriez-vous le dessin des plans de votre maison à un maçon? Votre voiture à un nettoyeur de pare brises? Un charcutier s'est mis à fabriquer des prothèses mamères, on connait le résultat!




 cochise_fr a écrit [11/02/2012 - 19h28 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ne travestissez pas ce que je dis:
Un bon jardinier sait réparer son matériel, mais savoir réparer son matériel ne fait pas forcément un bon jardinier.

D'autre part, ce que vous décrivez avec talent et raison relève d'avantage du paysagiste que du jardinier. Dans tous les métiers il existe une hiérarchie et des prix qui vont avec.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 claude38 a écrit [12/02/2012 - 03h01 ]  
claude38

Je ne suis pas du tout d'accord. Un bon jardinier jardine. Il le fait dans les règles de l'art et avec ce qu'il gagne confie à un réparateur le soin de réparer son materiel. S'il a le bonheur d'avoir des notions de mécanique tant mieux pour lui mais ce n'est pas nécessaire puisque d'autres dont c'est le métier le feront pour son compte. Entretenir se limite à maintenir les outils propres et bien graissés, changer des filtres ou des pièces facilement accessibles et affuter ce qui peut l'être sans avoir à démonter un outil. Au delà, on est dans la mécanique et c'est un autre boulot. On ne demande pas à un cuininier d'avoir un potager ou à un taxi de savoir réparer sa voiture mais tant mieux pour eux si cela s'avèrait possible.
Le jardinier doit être capable d'assurer, au fil des saisons et les conditions particulières d'un biotope, l'entretien et la perenité des végétaux disposés dans un jardin (c'est dans tous les bons dictionnaires). C'est Un Métier qui relève d'une inscription en bonne et due forme à la Chambre des Métiers et un assujetissement au régime social de la MSA. L'homme toute main ou le prestaire de services rétribué par CESU auquel Cochise réduit à tort (et avec préjudice pour la profession) le métier de jardinier ne peut faire que des "travaux de petits jardinage" au sens défini par le code du travail (article 7231) relevant des Services à la personne. Ils se limitent à des travaux d'entretien courant excluant les traitements, la maçonnerie, les plantations et l'élagage. Rien n'est précisé en ce qui concerne les tontes mais le débrouissaillage est la taille des haies sont autorisées. Evidemment tout le monde fait un peu tout et n'importe quoi, mais le jour ou il y a un accident grave (frequents dans cette profession) il y a enquête et détermination des responsabilités... De plus la MSA commence à y mettre bon ordre.
Le paysagiste-ou jardinier paysagiste- intervient plus en amont dans la conception et la réalisation (Le Notre, qui se disait jardinier ou jardiniste, correspond bien à ce terme), bien qu'aujourd'hui et notamment pour les gros chantiers avec appel d'offre ce travail tend à être scindé entre celui de "entrepreneur du paysage ", réalisateur de travaux paysagers et celui de "architecte paysagiste", qui conçoit et planifie la création d'un jardin ou aménagement paysager dans un burreau (mais peut effectuer un suivi sur le terrain).
Il y a donc une hierarchie dans les interventions qu'il faut avoir présente à l'esprit pour s'y retouver. Je reconnais que c'est un peu confus et que j'ai mis du temps pour y voir plus clair. Il y a aussi un certain flottement juridique et administratif qui est préjudiciable à ces professions car trop de monde s'y engouffre sans en avoir la compétence, au détriment des vrais professionnels qui ont de lourdes charges et voient d'un mauvais oeil cette concurence à bas prix. Cela dit si tout le monde ne peut s'offrir les services d'un jardinier paysagiste pour entretenir son jardin, bien des ménages aisés profitent de l'aubaine que constitue le réservoir inépuisable de chômeurs sans qualification disposés à travailler à vil prix via les cesus. Au total, et par le jeu des réductions d'impot, cela ne fait qu'enrichir les plus riches et apauvrir l'état... tout en permettant à des chômeurs de vivoter avec l'illusion d'être utiles.




 cochise_fr a écrit [12/02/2012 - 03h40 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je suis bien d'accord avec votre description, mais vous reconnaissez vous même que pour vous employer il faut disposer de moyens financiers hors de possibilité de la majorité des citoyens ayant un jardin ordinaire et des revenus ordinaires (mon cas par exemple). Alors on ne peut reprocher ensuite aux gens de faire avec les moyens qu'il ont quand ils sont contraints d'user de prestations de services externes pour toutes sortes de raisons, et même si les résultats n'ont pas la qualité de vos prestations.

Si je compare ce que j'ai appris à faire par obligation faute de pouvoir en payer les factures d'un professionnel, c'est d'un revenu de dis fois supérieur à mon revenu actuel que je devrais disposer.... et tant pis si les travaux n'ont pas la perfection d'un professionnel consciencieux, ou tant pis si cela m'a pris deux ou trois fois plus de temps que ce même professionnel. Les frais sont réduits au minimum, et la main d'oeuvre est gratuite.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 alabri a écrit [01/04/2012 - 11h22 ]  
alabri

Moi j'ai fait faire un devis pour arrachage d'une haie , retourner la terre et engazonner, surface totale 170 m² pris demandé 3300 euros alors les 10 - 12 ou même 50 euros de l'heure sont tres largement dépassé.




 rodigy a écrit [01/04/2012 - 11h38 ]  
rodigy

Tailler une haie (ocuba): 800 euros (400 chaque voisin), équipe de 4 garçons... 2 qui taillent, 2 qui ramassent et broient... ça va vite. La haie fait 50 à 70 de long, il fallait la réduire de 50cm et elle est large de /- 1m20.N7WcUy




 domme a écrit [06/04/2012 - 23h42 ]  
domme

bonjour à tous et à toutes, je vois que le jardinage vous plait et vous parlez quasiment tous de tarifs à l'heure, je voudrais juste vous présenter la chose sous un autre angle : si le terrain est difficile à entretenir, beaucoup de pentes, de devers, d'arbres et arbustes sur la surface à tondre, il convient en effet de parler d'un tarif horaire avec le client car "le temps c'est de l'argent" mais si le terrain est plat sans obstacles particuliers et potentiellement rapide à tondre, une tarification au m² devient alors plus appropriée... et je n'ai pas parlé des clients qui vous appelent pour tondre et arrivé chez eux l'herbe est tellement haute qu'il faut faucher le terrain avant d'envisager quoique soit d'autre... au final chaque cas est un cas particulier car à l'heure actuelle les jardins sont comme les humains, ils sont tous différents et très peu se ressemblent. ils méritent donc tous un devis personnalisé. je vous souhaite à tous et à toutes un bonne fin de soirée cordialement Dominique




 domme a écrit [07/04/2012 - 00h11 ]  
domme

re bonsoir, je souhaite apporter une précision pour ce qui est de l'intervention de Claude38 avec lequel je suis parfaitement en accord, un mécanicien fait de la mécanique, un cuisinier de la cuisine et un jardiner un jardin mais au delà de cet accord, je trouve néanmoins qu'en tant que professionnel dans la "branche", les gens qui "s'arrondissent les fins de mois" en pratiquant des travaux de jardinage ne sont pas une gêne outre mesure car ils se retrouvent vite limités soit par les matériels utilisés soit par un défaut de temps pour intervenir à temps chez un client... d'autres raisons mènent ces mêmes personnes directement dans le mur en particulier quand il faut tailler un arbre, lui apporter un traitement approprié lorsque survient une maladie car ils n'en connaissent pas le nom et sur ce les clients reviennent vite vers les professionnels car l'incompétence dans un domaine peut peut être se camouffler pendant un certain temps mais à moyen terme les clients se rendent compte des erreurs commises et font machine arrière.
il n'en reste pas moins que j'en connais qui sont malgré tout parfois plus compétent que certains profesionnels car ils ont passionnés par ce qu'il font et font de très belles choses et un travail excellent.
Merci à Claude38 d'avoir mis la règlementation en avant, elle existe et doit être appliquée pour la sécurité de tous car les machines restent des engins dangereux et quand l'accident survient, nous sommes tous sur le même pied d'égalité, on ne voit pas encore repousser les doigts, les orteils...chez les humains...
bonne soirée
Dominique




 yihk a écrit [07/04/2012 - 11h13 ]  
yihk

Il y a des aides soignantes des infirmières des médecins donc des compétences varies dans pour la même activité
Il y a beaucoup de place entre ramasser des feuilles et dessiner un jardin autour d'un chateau.

Claude38, ll n'y a aucun mal à "travailler pour être utile" et encore moins à changer de métier.


Personnellement je demande 16e/h en cesu car :
1- le smic ca devrait être pour un horaire permanent et complet, le tarif de "gros" moi je ne fournis que la quantité souhaitée (quand on achète au détail, c'est plus chère)
2- si je n'ai pas de diplôme horticole j'ai une capacité d'autonomie importante

Je précise que mes employeurs utilisent aussi les services des paysagistes compétents pour certains travaux délicats (élagages création ect)




 Anonyme a écrit [11/04/2012 - 12h09 ]  
Anonyme

Un bon jardinier ( professionnelle ) ne doit pas etre qu'un bon manoeuvre mais aussi un gestionnaire Les chiffres qui sont balancés sont pour certains bons mais pour le reste a coté de la plaque Personne ne parle du critere environnemental J'habite a coté de la suisse et chez nous les salaires d'embauche pour un bon mamnoeuvre seront de 1800 à 2000 euros net a cela vous provisionnez les charges et vous allez surement pas travaillez a 20 euros pendant longtemps avant d'etre en redressement
Par ailleurs un bon paysagiste connait son matériel et sait le répare dans la plupart des cas c'est ce qui fait sa force sans ça il ne travaillerait que pour du matériel
Bonne soirée

Philippe




 Anonyme a écrit [26/06/2012 - 20h28 ]  
Anonyme

bonjours a tous
je suis paysagiste en corse ,et en ce qui concerne les tarifs ca varie d une entreprise a l autre tout autant que le serieux et les compétences ,nous avons nous aussi énormement de personne qui travaille au black comme on dit mais personellement ca ne me dérange pas trop car comme c est dit plus haut ils sont vite limités par le temps pour certain et d autres le materiel et les compétences par contre ils ne prennent pas mois cher que les pros ,c est minimum 15 euros de l heure et c est net
moi je prends 20euros de l heure et j ai du boulot mais je suis un des moins cher certain arrive a 50 euros voir plus et ils ont du boulot




 Anonyme a écrit [14/09/2012 - 18h04 ]  
Anonyme

je suis pas d'accord le service d'aide a la personne c'est bien mais faut pas en abuser car deja ce ne sont que des personnes sans diplome d'etat et parfois juste avec un stage et en plus le service a la personne restreint beaucoup de chose , si on abandonne la demande a de vrai jardiniers qui eux trime des annees pour etre au top , et rendre un travail niquel , et bien aller voir un gitan si le prix yh a que ca qui vous interresse la c sur voiture casser , haie tailler pas top , le nettoyage n'en parlon pas moi je gere 7 ouvrier dans l'entreprise de jardin de mon compagnon , et je peu vous dire que la vie de famille on ne connait pas juste pour satisfaire les demandes les clients appel le dimanche on et la . ....




 jpjardin a écrit [01/11/2012 - 10h34 ]  
jpjardin

Bonjour, j'habite la région verviétoise (est de la Belgique); je suis salarié et, à temps complémentaire, je travaille comme jardinier en déclaré. J'ai le matériel nécessaire à l'entretien des jardins petits à moyens. En ce qui concerne les tarifs, je pense que chaque cas est particulier. Par exemple on me demandait par téléphone combien je prendrais pour tondre une pelouse de - 700m²? Je me déplace toujours pour voir le travail à faire et la disposition des lieux: 1. situation géographique par rapport à mon domicile et/ou d'autres clients; 2. accès (j'ai un client chez lequel il faut traverser la maison pour accéder au jardin); 3. déclivité du terrain (plat ou pentu); 4. présence d'obstacles (arbres, plantations, parterres, piscine, allées, qu'il faudra contourner; 5. disposition et étendue de la surface (en un seul ou plusieurs morceaux, - carré ou très long et étroit, etc); composition de la pelouse (plus il y a de mousse et de plantes de type trèfle, pissenlit, renoncule, etc, plus il faut de temps pour tondre); 7. état de la pelouse (taupinières, trous, bosses...); 8. fréquence de tonte (2 à 5 fois/mois); 9. façon de tondre (certains clients veulent voir des bandes parallèles après la tonte, ce qui prend plus de temps); 10. bords: certains clients veulent avoir des bords coupés nets le long des clôtures, allées, parterres, etc et d'autres ne jugent pas cela utile; 11. évacuation ou non de l'herbe; 12. lorsque le client a des enfants, il faut souvent déplacer leurs jeux et vérifier qu'ils n'ont pas laissé des objets dans la pelouse; 13. ... De plus, dois-je faire le travail une seule fois (parce que la tondeuse du client est en réparation) ou s'agit-il de l'entretien saisonnier? En fonction de tout cela, je sais estimer le temps qu'il me faudra pour tondre cette pelouse et en dire le prix. Concernant le tarif horaire, il est de 30 à 35 euros hors tva/heure... mais le client préférera toujours un prix forfétaire plutôt qu'un tarif horaire et ainsi il saura le prix de chaque tonte. Bonne journée à tous




Répondre à lulu 31






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.