Dumas, Vergés, Ghana, la situation se renverserait-elle en Cote d'Ivoire ?



bougainvilliee
Cette question a été posée par bougainvilliee, le 31/12/2010 à à 11h03.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie International.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Lambda11 a écrit [01/01/2011 - 05h39 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Lambda11

Dernière intervention avant le marchand de sable au sujet de la situation "vulcanesque" en Côte d'Ivoire.

Difficile amalgame entre deux personnalités politiques françaises (Roland Dumas et Michel Vergès), dont le point de vue est un poids lourd qui force la réflexion, et un Etat africain voisin, le Ghana.

A travers la voix de son ministre de l'Intérieur, Emile Guiriéoulou, le Ghana voit d'un mauvais oeil une intervention militaire de l%u2019Ecomog et souhaite que le Cedeao ne prenne pas cette décision guerrière fratricide, car il est déjà engagé dans d'autres conflits armés de la Cedeao.

Le piège de la question, telle qu'elle est posée, serait de penser que ces personnalités seraient pour autant des pro-Gbagbo et du même coup des anti-Ouattara ! :-o

Le fait de prôner une voix plus diplomatique ne signifie en rien, à mon avis, un renversement de la situation en Côte d'Ivoire.

J'ai beaucoup aimé l'intervention de Vergès en septembre dernier auprès de Kouchner, concernant la femme américaine condamnée à mort pour des conditions à peu près similaires à celles qui ont vu brandir une levée de boucliers pour défendre une autre femme iranienne condamnée à la lapidation.
Deux poids, deux mesures...

Arrêtons les ingérences spectacles et les leçons de morale à tout va ! Il me semble que la diplomatie devrait prendre un peu plus de recul au lieu de se précipiter dans des effets d'annonce dangereux. Ne vaudrait-il pas mieux que les Etats-membres de la Cedeao, dont la Côte d'Ivoire faisait partie il y a encore peu de temps, démêlent entre eux cet écheveau dont nous ne connaissons ni les tenants ni les aboutissants ?

Au milieu des voeux pieux qu'on s'échange traditionnellement à l'aube d'une nouvelle année, il en est un qui est plus que brûlant : que la Côte d'Ivoire retrouve la Paix, sans recours à la guerre !

http://www.youtube.com/watch?v=nC9xWUSBEco&feature=related




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 bougainvilliee a écrit [01/01/2011 - 08h05 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Bonjour,
En effet le problème de la Cote d'ivoire est complexe et nous en savons peu de chose.

Jusqu'à présent, un dualisme, sans doute réducteur, séparait les purs d'un côté et les mauvais de l'autre.
L'un s'accrochait indûment au pouvoir, l'autre était un chevalier blanc régulièrement adoubé.

Que des personnalités "françaises" (dont le pays est impliqué) prennent, à ce propos des positions nuancées, oblige à s’interroger.
Qu'un pays ne veuille pas être engagé dans une guerre, qui forcément l'atteindra (les ethnies des deux pays chevauchant leur commune frontière), se comprend, mais, en apparence, il rompt une solidarité et un front commun.

Tout cela semble, dès lors, tempérer la diabolisation d'un président en surnombre, avant sa mise à l’écart.

Quelles que soient les raisons, aussi bien, de ces déplacements de personnalités, que du refus d’intervenir d'un pays ; ces gestes semblent de nature à effriter, dans l'opinion, les condamnations, jetés sur l'un des protagonistes.




Le doute est ma seule certitude


 Billdbill a écrit [01/01/2011 - 13h45 ]  
Billdbill

Enfin, Bougainvilliee distille la raison et le bon sens ! C'est parfait et c'est aussi vrai que nous y sommes en plein dans une année nouvelle; avec notamment ses effets de changement : " Opinion, idée, hauteur de vue... "._ C'est surtout grace à la magie du " WEB ". Je relève chez Bougainvilliee, une analyse responsable malgré la stigmation d'un penchant qui obéit malheureusement à nos faiblesses ou insuffisances réciproques !!! Bill -




Bill -


 Billdbill a écrit [01/01/2011 - 13h47 ]  
Billdbill

Je m'excuse : " je voulais dire : STIGMATISATION... "

Bill -




Bill -


 Wisty a écrit [01/01/2011 - 14h56 ]  
Wisty

Bonjour et Meilleurs à vous,

Pourquoi tant d'encre pour la côte d'Yvoire ? Alors qu'il est facile de comprendre qu'il s'agit d'un problème financier, et de surcroît, savez-vous que la côte d'Yvoire place des capitaux en France.
Alors, tout ce tuin-tuin, ils vont tout simplement provoquer une révolution, ils sont dans le bain.




Wisty


 bougainvilliee a écrit [01/01/2011 - 18h48 ]  
bougainvilliee

Bonsoir,

Pourquoi tout ce "touin-touin" ?, ma Belge, mais, d'abord, parce que c'est une ancienne colonie Française.
Je pense qu'en Belgique ont aurait un regard particulier pour le Congo.

Que, ensuite, notre diplomatie s'intéresse à ce pays.
Que de nombreux ressortissants français y vivent, et que d'autre part, on considère ce pays comme faisant parti du près carré français en Afrique, au point d'y maintenir des troupes.

Voilà, pourquoi.




Le doute est ma seule certitude


 Wisty a écrit [01/01/2011 - 23h00 ]  
Wisty

Ah bon ! Je comprends pourquoi, la côte d'Yvoire fait des transferts financiers.....J'ignorais que c'était une colonnie Française, merci de me l'apprendre bougain.
- Merci aussi, j'avais oublié le " o " à touin-touin ",
De toute façon, le pouvoir est heurté pas deux candidats, et si l'un ne cède pas, les conséquences seront très révolutionnaires.




Wisty


 bougainvilliee a écrit [02/01/2011 - 04h43 ]  
bougainvilliee

Bonjour Wisty,

La Côte d'ivoire est (tu as bien lu), est une "ancienne" colonie française, à qui on a obtenu son indépendance, dans les années soixante.
L'indépendance était une des l'idéologies de l'époque, confortée par l'Union Soviétique (qui désirait planter ses banderilles dans les points faibles de l'occident) et les guerres perdues, d'Algérie, d'Indochine et bientôt du Vietnam.

Cependant pour "accompagner" l'indépendance de ces pays, restés trop longtemps infantilisés par une longue tutelle métropolitaine, l'on a maintenu avec eux un partenariat privilègié.

Des accords de coopération économiques et d'aide militaire étaient conclus, dans ce cadre, entre l'ancienne métropole et le pays qui venait d'accéder à l'autonomie.

Cette période semble arriver à son terme, et certains de ces pays, comme la Côte d'ivoire, essaient, aujiourd'hui, de s'affranchir de cette tutelle métropolitaine.

Dès lors, tout un jeu diplomatique et d'actions diverses, se mettent en place entre l'ancienne colonie et (pour ou contre) l'ancienne métropole, qui défend sa position (de présence et d'aide ou de main mise, suivant le regard que l'on jette sur ces problèmes).

C'est ce qui arrive en Côte d'ivoire. Point de fracture où, au travers de deux "Présidents", deux concepts s'affrontent, l'un qui veut modifier la donne et l'autre qui veut maintenir le statut quo.

Ceci avec en toile de fond l'enjeu des matières premières (actuelles et/ou futures) de ce pays convoité par certains pays émergents.

De toute façon quelle qu'en soit l'issue, cet instant, marque, symboliquement la fin d'une époque, et au-delà, la fin des rapports, coloniaux et post-coloniaux, issus du XXe siècle.

En cela, nous entrons dans le XXIe siècle.




Le doute est ma seule certitude


 Billdbill a écrit [02/01/2011 - 19h58 ]  
Billdbill

Pour tout le monde :

http://www.venancekonan.com

Surtout, pour ceux qui s'entetent à faire des comparaisons outrageuses et fallacieuses sur " Coloni sation et Néo-colonialisme ". _ Tous ceux qui s'agrippent à leur " myopie " sur la réalité Ivoirienne et le CAS Gbagbo...( IVOIRITE ). Tous ceux qui ignorent ou refutent " l'AUTOREFERENCE "ou mieux, qui spéculent grossièrement sur la réalité hyper-réelle des mutations à-travers ce MONDE pleine de promesse ".
Je pense ici, à Tous les Analystes hors-sujet de ce qui se passe en Cote-d'Ivoire.
Gracieusement,

Bill -




Bill -


 bougainvilliee a écrit [02/01/2011 - 22h11 ]  
bougainvilliee

Bonsoir,

L'on met l'accent sur le fait qu'une partie de la population ivoirienne, fuit le pays et se réfugie en Siérra-Léone, par peur d'un conflit.

Or , de par et d'autre de la frontière entre la Siérra-Léone et la côte d'ivoire, c'est la même ethnie, les ivoirien de l'ethnie Dan, va chez ses cousins Sièrra-Léonais.
Cela n'indique pas une peur guérrière, mais un regroupement familial, face à une instabilité.

Se retrouver dans la même ethnie permet d'affronter dans de meilleure conditions l'incertitude actuelle.

D'autant que les deux protagonistes parlent d'agir sur ces populations en cas de guerre.




Le doute est ma seule certitude


 Billdbill a écrit [03/01/2011 - 15h48 ]  
Billdbill

Veuillez, svp, exploiter le lien : http://www.venance.konan.com

Ceci est gratuit et instructif à souhait.

Bill -




Bill -


Répondre à bougainvilliee






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.