Naufrage du Costa Concordia, à qui la faute ?



yraddyn
Cette question a été posée par Yraddyn, le 16/01/2012 à à 16h19.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Information en continu.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 betinaweb a écrit [16/01/2012 - 17h55 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betinaweb

Il faut attendre l'enquête mais visiblement le commandant n'a pas fait ce qu'il fallait partant une heure avant que les secours arrivent.
Son équipage n'étant même pas capable de gérer l'incident.Ce sont les cuisiniers Thaïlandais qui se sont portés au secours des touristes.

Les coupables auront des comptes à rendre.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 inconnue2598 a écrit [16/01/2012 - 18h34 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
inconnue2598

Oui, une mauvaise organisation. Même les employés ont été mis au courant de l'incident en même temps que les passagers ! Sois disant que c'était un problème avec le générateur ! Ce n'est que lorsqu'ils ont entendu l'alerte qu'ils ont compris ce qu'il se passait. C'est vrai que le commandant n'a pas assuré... Cela dit, nous n'y étions pas...




"Pardonnez vos ennemis, c'est ce qui les embêtera le plus" Oscar Wilde


 papiguy a écrit [16/01/2012 - 20h08 ]  
papiguy

La responsabilité première est celle de celui qui a décidé d'engager le bateau dans un passage étroit et peu profond, et apparemment sans consulter la carte. Quand on fait une telle manoeuvre, si on y est obligé:
- il faut avoir en permanence l'oeil sur les instruments de navigation, dont le sonar, pour évaluer en permanence la hauteur d'eau libre sous la coque
- on navigue à vitesse très réduite (d'après les témoignages le bateau n'était pas loin de sa vitesse maximale soit 15 noeuds pour 18), car vu la masse (plus de 50000 tonnes) l'inertie empêche toute possibilité de manoeuvre rapide. De plus, en cas de choc avec un obstacle, les dégâts sont plus limités.

Le Commandant a cumulé les erreurs qui ont conduit à une déchirure importante de la coque.

Ensuite on peut se poser des questions à propos de la gestion de l'accident:
- le bateau a rapidement pris de la gite, ce qui a probablement causé de la perte de l'énergie électrique (d'où les ascenseurs bloqués). Une mauvaise répartition des ballasts pourrait en être à l'origine.
- tout a été dit sur l'absence de l'équipage, le personnel d'hôtellerie laissé seul à gérer l'évacuation. Là aussi la responsabilité du Commandant est indéniable.

Attendons les résultats de l'enquête.




 Wisty a écrit [16/01/2012 - 21h50 ]  
Wisty

Bonsoir,

Les conséquences sont quand là, quand aux vies perdues, et les chocs émotionnels.... :-o




Wisty


 carter a écrit [17/01/2012 - 02h45 ]  
carter

En tout cas, dans ce cas précis, la Technologie et la Nature sont hors de cause… L’erreur humaine est donc la fautive exclusive…
Apparemment, nous avons affaire à un commandant stupide, menteur et lâche...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Mana a écrit [17/01/2012 - 09h33 ]  
Mana

Je ne sais pas exactement à combien se monte à présent le nombre de victime mais ce naufrage est un drame pour beaucoup de monde.
Quand j'ai entendu aux actualités que le commandant s'était tout simplement volatilisé après l'accident, je me suis immédiatement dit que celui là devait avoir bien des choses sur la conscience !!! D'après les premiers éléments, tout accable le commandant de bord qui n'a respecté ni les vitesses de son appareil, ni les règles élémentaires de navigation, et encore moins les consignes de sécurité en cas d'urgence. On pourra noter aussi la totale inefficacité du personnel d'équipage qui n'a visiblement pas été assez bien formé pour ce genre de cas et qui ne savait pas du tout comment réagir.
Le commandant de bord a tout l'air d'être l'homme à abattre dans ce drame et parmi les touristes rescapés certains commencent déjà à porter plainte.
Une réduction sur leur prochaine croisière n'est pas suffisante pour les faire taire.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 papiguy a écrit [17/01/2012 - 09h55 ]  
papiguy

Le Commandant ne s'est pas volatilisé puisque la Capitainerie du port voisin a pu le joindre sur son téléphone portable, après qu'il ait déclaré l'abandon du navire.
Il a été confirmé par des témoins que très peu de temps avant que le navire heurte le récif, le Commandant n'était pas à la passerelle, ce qui est la règle lorsque des phases de navigation délicates sont en cours, ce qui était le cas.




 papiguy a écrit [17/01/2012 - 10h13 ]  
papiguy

Un élément supplémentaire qui peut mettre en cause l'armateur et les autorités maritimes qui ont autorisé le navire à naviguer:

"Selon les pompiers, quand le navire a heurté un rocher et que le courant a été coupé sur le navire, les serrures électroniques des portes des cabines qui s’ouvrent avec un badge se sont bloquées automatiquement." (Journal La Tribune de Genève).

Si cela s'avère exact, il y a là une erreur grave, car en cas de sinistre, tout doit être fait pour faciliter l'évacuation des passagers. Comme l'éclairage de sécurité, les serrures électroniques devraient (par exemple) dans ce cas être alimentées par des blocs autonomes, l'ensemble des serrures étant automatiquement déverrouillées en cas d'urgence (arrêt des groupes électrogènes de secours, angle de gîte dépassant un certain seuil,...).




 inconnue2598 a écrit [17/01/2012 - 20h24 ]  
inconnue2598

Et apparemment, le commandant à voulu quitter le navire avant qu'il ne sombre alors qu'il y avait encore de nombreux passagers !




"Pardonnez vos ennemis, c'est ce qui les embêtera le plus" Oscar Wilde


 betinaweb a écrit [17/01/2012 - 20h57 ]  
betinaweb

Aux infos du matin de la catastrophe,une rescapée a dit qu'elle l'avait vu partir avec une femme et ensuite cette le même témoignage repassait aux infos mais il y avait une coupure à la fin ,l'histoire de la femme avait disparu!!!




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 papiguy a écrit [17/01/2012 - 21h38 ]  
papiguy

Il faut rappeler que la plupart des améliorations apportées aux navires en matière de sécurité, ont été conçues pour pallier ou prévenir les erreurs humaines: équipage ivre ou drogué, départ en mer par météo mauvaise, chargement excessif, mal arrimé ou réparti, refus des ports d'accueillir un navire en avarie,

Alors on met en place des automatismes, de nouveaux matériels et aides au chargement et à la navigation, on renforce les règlements et les contrôles,...mais il reste toujours des domaines sur lesquels la bêtise, l'excès de confiance, la cupidité et l'ignorance des hommes peuvent s'exercer.




 papiguy a écrit [03/02/2012 - 02h24 ]  
papiguy

A l'examen des photos de l'épave on constate que la déchirure de la coque se trouve du côté opposé au chavirement, ce qui n'est pas logique car c'est par la déchirure que l'eau s'engouffre, emplissant les compartiments du même côté.

Plusieurs hypothèses:
- un mauvais ballastage défavorable à la stabilité: responsabilité de l'équipage
- la manoeuvre de virement de bord pour rejoindre le rivage a provoqué un effet de carène liquide: responsabilité du Commandant
- les calculs de stabilité à l'état envahi ont été insuffisants: erreur du chantier et de la Société de Classification, ou insuffisance des règles relatives à la stabilité (responsabilité de l'OMI et des Autorités Maritimes).
Une conjugaison des trois hypothèses n'est pas à écarter.

La responsabilité première de la catastrophe reste bien imputable au Commandant car c'est bien lui qui a choisi la route du navire conduisant au déchirement de la coque sur un rocher. Cependant, le nombre de victimes aurait être réduit si le navire n'avait pas chaviré, et cela peut impliquer d'autres responsabilités.




Répondre à Yraddyn






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.