Cote d'Ivoire : Pensez-vous que Laurent Gbagbo va quitter le pouvoir ?



jacques83w
Cette question a été posée par jacques83w, le 28/12/2010 à à 08h12.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Information en continu.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 jacques83w a écrit [28/12/2010 - 08h12 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
jacques83w

Aujourd'hui, 3 chefs d'Etat Africains, les présidents Boni Yayi (Bénin), Ernest Koroma (Sierra Leone), et Pedro Pires (Cap-Vert), iront demander, au nom de la Cédéao, à Laurent Gbagbo, qui quitter le pouvoir, au profit de Alassane Ouattara, pensez-vous que Gbagbo, va obtempérer ? ou cela se terminera t-il en guerre civile ?




 bougainvilliee a écrit [28/12/2010 - 10h13 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Bonjour,

Ce sont trois très petits pays, minuscules, donc très dépendants des occidentaux, qui font cette démarche (ils semble donc, à contrario, que la communauté occidentale n’ait pas réussi à mobiliser des pays plus importants, comme le Mali.

Gbagbo en rira et bien sur n'a pas à bouger, devant cette ridicule délégation.

De plus aucun de ces pays n’est frontalier de la côte d’Ivoire. Et n’offrent donc aucune possibilité d’intervention.
Parmi les pays frontaliers, il y a le Ghana, qui ne bougera pas, le Libéria, qui vit déjà une guerre civile, La Guinée, qui a un contentieux avec la France, tout comme le Burkina-Faso.
Reste le Mali, ce grand désert, qui est en butte avec une rébellion touareg, qui remet en cause sa stabilité.
Il serait étonnant que ces pays bougent.
Seules des troupes françaises, renforcées par des contingents basés au Gabon, peuvent intervenir.

Au final, bien sur, Gbagbo partira, car la pression occidentale est dantesque.
Mais ce sera pour l'Occident en général et la France en particulier, une victoire à la Pyrrhus.

La France a déjà, en dix jours de face à face diplomatique, perdu crédit en Afrique (ce qui sera ressenti dans les décennies qui viennent).

Un chef de gouvernement d'une ancienne colonie française a résisté, à la France, appuyée par l‘opinion occidentale et l‘Onu.
Il faut remonter en 1962, avec le général De Gaulle (Président de la République Française) et la Guinée de Sékou-Touré, pour voir cela (mais là seule la France était impliquée, sans soutien occidental).

Mais le contexte était différent, nous étions au début du post colonialisme, aujourd'hui nous en sommes à la fin.




Le doute est ma seule certitude


 Mamie Lucie a écrit [29/12/2010 - 10h17 ]  
Mamie Lucie

Un jour, après cette rencontre des émissaires dea Cédéao, Laurent Gbagbo, n'a pas l'air de vouloir partir. De plus, hier un convoi de l'Onuci a été attaqué, à Abidjan, par la foule, très certainement par des pro Gbagbo, une attaque durant laquelle un casque bleu, de l'ONU, a été blessé par des personnes a coups de machettes, ces derniers ont aussi mis feu au véhicule de l'ONU. Il faut se demander à présent, comment cela va encore se terminer ! Maintenant on peut se poser un certains nombres de questions, sur la Cote d'Ivoire, et notamment qui a réellement gagné les élections ? Laurent Gbagbo ou Alassane Ouattara ? qui peut le savoir réellement ? :(




 Caro a écrit [29/12/2010 - 10h25 ]  
Caro

Laurent Gbagbo n'a pas du tout l'intention de quitter son siège et le pouvoir qu'il a en Côte d'Ivoire, d'ailleurs, il s'appuie sur les "lois" du pays pour dire que s'il y a eu vote, les autres pays doivent le respecter. Il ajoute même que si en Afrique il devait y avoir des guerres civiles à chaque fois que se passe une élection qui se déroule mal, il y aurait sans cesse des conflits entre tous les pays.

Dernièrement Laurent Gbagbo a ajouté qu'il se sentait cible d'une complot franco-américain et vise précisément l'ambassadeur de France et des Etats-Unis de Côte d'Ivoire. Il appuie sa thèse du complot à cause des résultats transmis par la Commission électorale indépendante, mais Laurent Gbagbo a le Conseil constitutionnel derrière lui..




 bougainvilliee a écrit [29/12/2010 - 11h35 ]  
bougainvilliee

Adorable Caro,

Il semble, d'après Gbagbo, qu'il n'y ait aucune raison pour qu'il quitte le pouvoir.

Le problème se situe donc entre un candidat soutenu par l'étranger (France, ONU, USA) et un candidat sans soutien extérieur.

L'un étant reconnu comme légitime par la Commission Electorale Indépendante Ivoirienne, l'autre par le Conseil Constitutioennel Ivoirien.

Ce qui est intéressant, pour bien analyser la situation, c'est de savoir si ces deux instances sont hors de toutes influences.




Le doute est ma seule certitude


 Caro a écrit [29/12/2010 - 11h42 ]  
Caro

Quand même, l'un est soutenu par l'ONU, l'autre par l'armée.. :-o




Répondre à jacques83w






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.