Que faire quand travailler ne rapporte pas plus que le chômage ?



domich225
Cette question a été posée par domich225, le 02/12/2013 à à 14h43.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Inégalités sociales.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 domich225 a écrit [02/12/2013 - 14h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
domich225

Pourquoi travailler alors qu'on pourrait toucher la même chose sans se fatiguer ?
Comment a t-on pu arriver à une situation pareille en France ?




 papiguy a écrit [03/12/2013 - 08h38 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

La question suppose qu'on est en situation de choisir, soit accepter une offre d'emploi, soit la refuser.
La réponse est simple: continuer à chercher un emploi.
Rester inactif n'est bon psychologiquement pour personne, pour soi même d'abord mais aussi sa famille.
Refuser un emploi (ou ne pas en chercher) est se priver de la possibilité de se constituer une expérience professionnelle. Or les employeurs embauchent de préférence des personnes qui ont de l'expérience.




 cochise_fr a écrit [03/12/2013 - 10h19 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est même bien pire que cela, car il n'y a pas que le chômage pour obtenir des finances de l'état. Pour toucher du chômage, cela suppose que vous avez déjà travailler suffisamment pour y avoir droit. Hors on peut avoir des aides diverses et variées sans avoir de travail, ce qui constitue quand même un revenu.

Et pourtant, l'article 25 des droits de l'homme stipule:
"Toute personne a droit à un niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l'alimentation, l'habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires ; elle a droit à la sécurité en cas de chômage, de maladie, d'invalidité, de veuvage, de vieillesse ou dans les autres cas de perte de ses moyens de subsistance par suite de circonstances indépendantes de sa volonté. "

Il conviendrait donc d'avoir un revenu garanti pour tous, ce qui n'empêche pas de demander en échange de cette garantie une prestation de travail à ceux et celles qui sont en âge et en capacité de travailler. Ce ne sont pas les travaux qui manquent pour améliorer le sort des citoyens français.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/12/2013 - 16h54 ]  
papiguy

Alors que domich225 semble s'inquiéter du fait que certains peuvent recevoir de l'argent de l'état sans rien faire et vivre ainsi volontairement aux crochets de la société, ce qui est ni plus ni moins qu'une forme d'escroquerie, voilà que le Grand Chef Indien propose d'ouvrir encore un peu plus les vannes des finances publiques alors qu'elles sont déjà bien mal en point.

De plus il propose de remettre au goût du jour le STO (Service du Travail Obligatoire) que le gouvernement de Vichy avait instauré à la demande des nazis.

Nostalgie quand tu nous tiens :-D




 cochise_fr a écrit [03/12/2013 - 20h13 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ah oui, c'était super le temps de nazis.!! Vive Papiguy.!! Heureusement que Papiguy a l'histoire pour se justifier.
Il faudrait aussi apprendre à compter....mais il est vrai que la France décline en matière d'éducation. C'est sans doute pour cela qu'il ne faut surtout rien changer.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/12/2013 - 20h41 ]  
papiguy

Il n'y a strictement rien à justifier. L'éducation exige, pour être utile que l'on fasse des cours d'histoire et que l'on décrive les processus qui ont conduit aux événements marquants, ainsi que les caractéristiques des régimes qui se sont succédés dans les pays (dont le nôtre qui ont eu une influence sur le cours de ces événements.

De la même façon il est indispensable de faire des rapprochements avec l'histoire relativement récente, en prenant un peu de recul. Ce n'est pas faire un procès d'intention, ni rester avec l'idée que l'histoire se répète, mais il est vrai que les mêmes causes produisent souvent les mêmes effets. Les crises génèrent souvent la montée des intolérances, la recherche des gouvernants providentiels,....




 betinaweb a écrit [03/12/2013 - 23h19 ]  
betinaweb

Il faut continuer à travailler.Nombre de chômeurs tombent dans la dépression,se trouvent dans des situations familiales très difficiles.
Avoir une vie sociale est plus important que de rester à végéter chez soi.Les enfants ne disent rien mais ne comprennent pas bien que leurs parents ne travaillent pas.
Se trouver en marge de la société n'est pas évident même si certains peuvent fanfaronner mais c'est une façade.
Aujourd'hui,il faut se réjouir d'avoir du travail et de ne pas dépendre des aides.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [04/12/2013 - 17h21 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Nombre de chômeurs tombent dans la dépression,se trouvent dans des situations familiales très difficiles. "
C'est bien pour cela qu'il est largement préférable de leur fournir un travail et un revenu garanti, fut il temporaire, fut il moins gratifiant, au moins sera t il utile à la société. Une partie des associations de bénévoles ont d'ailleurs cette même utilité.

Quant à l'éducation, avant d'enseigner des matières compliquées ou accessoires, on ferait bien de s'assurer que l'ensemble des jeunes à leur entrée en 6ème sachent parler correctement le français, écrire correctement en français, et compter autrement qu'avec la calculette de leur Ipad. De même il serait bien préférable d'apprendre jusqu'au BAC les fondamentaux de la vie en société, les fondamentaux du fonctionnement de la vie publique, et les bases de la vie politique du pays, avant de leur apprendre les dérivées polynomiales du troisième degré et autres sujets qui ne leur seront utiles qu'après le BAC pour les études supérieures..Dans le même esprit, il est urgent de remettre en place un enseignement d'apprentissage en lien avec les entreprises, et cela dès 14 ans.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [04/12/2013 - 19h58 ]  
papiguy

"Quant à l'éducation, avant d'enseigner des matières compliquées": il est vrai que l'histoire est une matière compliquée, ce n'est pas une science exacte.
Pour le reste ce sont des évidences hors sujet, toujours la même façon de faire dévier le débat quand on manque cruellement d'arguments à propos du travail obligatoire en relation avec le nombre de chômeurs.




 betinaweb a écrit [05/12/2013 - 00h12 ]  
betinaweb

Votre discours sur les études vous nous l'avez déjà servi à maintes reprises Cochise.

Par contre le petit coup de violon sur les associations de bénévoles c'est une première.Autre chose,tous les enfants n'iront pas jusqu'au bac, c'est une réalité et les enseignements en lien avec les entreprises existent déjà.

Je ne pense pas qu'un maçon ait appris les dérivées polynomiales et quand il est au chômage,il n'a pas de mal à compter le peu d'euros qu'on lui octroie :-D le reste,il s'en fout.Moi aussi d'ailleurs.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 papiguy a écrit [05/12/2013 - 01h26 ]  
papiguy

Mais c'est pourtant simple betina, comme tous les partisans de la dictature du peuple, c.est à dire celle d'une minorité, le Grand Chef Indien ne souhaite pas un niveau d'études trop élevé dans la population, pour pouvoir la manipuler plus facilement....
Non, je suis de mauvaise foi et je suis d'accord avec cochise_fr sur la nécessité de l'instruction civique. Par contre, il n'y a aucune contradiction avec l'enseignement des sciences. Mais il est vrai que vu la vacuité du programme du FN en matière économique, on peut imaginer que les penseurs de ce parti ne sont pas allés plus loin que mat sup (maternelle supérieure) et qu'ils estiment qu'il est inutile d'aller plus loin :-D




 cochise_fr a écrit [05/12/2013 - 07h32 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Contrairement à ce que vous semblez croire, Betinaweb, un bon maçon qui connaît son travail et le fait correctement dans les règles de l'art est plutôt rare et recherché.... et ne connaît pas le chômage. Il existe d'ailleurs dans cette branche et dans quelques autres le compagnonnage qui est une excellente voie d'enseignement professionnel.
Ce métier ne se borne pas à faire un tas de ciment à la pelle comme les cimentiers du dimanche, et le nombre de déçus des cimentiers du dimanche ne manquent pas.

Papiguy, le problème n'est pas de supprimer des matières, mais de privilégier certains enseignements qui demanderaient plus de temps qu'on en passe actuellement (certains étant totalement absents), ce qui limitera forcément la durée d'autres enseignements plus orientés vers des études supérieures que vers la vie active. Et puis former de force des "BAC + 5" qui ne trouvent pas de travail et sont embauchés comme caissières ou manutentionnaires n'est pas d'une grande utilité. Les mêmes formés à emploi plus jeunes auraient eu certainement une meilleure réussite sociale en étant entré dans la vie active plus tôt et ayant donc une expérience professionnelle avérée au même âge.

D'autre part, quand on regarde les résultats des élites sur-diplômés qui dirigent la France depuis 40 ans, on se demande vraiment à quoi ont servi leurs études si ce n'est à escroquer les finances publiques par des salaires injustifiés. De plus on peut constater qu'ils ne savent pas compter au regard des dettes qu'ils ont accumulées sur cette période.... et ce ne sont pas de mathématiques compliquées, juste des additions et des soustractions......à moins que cela ne soit volontaire, (ce que je pense) ce qui encore plus grave.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [05/12/2013 - 09h59 ]  
papiguy

"Papiguy, le problème n'est pas de supprimer des matières, mais de privilégier certains enseignements...":

Voilà qui manque cruellement à la fois de réalisme et d'ambition pour notre pays. Tout le monde se plaît à dire que les ateliers de fabrication se sont déplacés en Chine. Que reste-il aux autres pays développés, dont la France fait encore partie, pour ne pas sombrer dans le sous développement au moment ou la Chine, devenue deuxième puissance scientifique au monde forme un million d'ingénieurs par an, l'Inde 700000, et la France.... 30000.

Ajoutons à cela l'acceptation trop facile des transfert de technologie, y compris dans des domaines sensibles, et nous préparons un bel avenir à nos petits enfants qui vont devoir apprendre le mandarin pour déchiffrer le mode d'emploi d'appareils conçus en Chine et fabriqués par des ex chômeurs français sous payés. Mais ces nouveaux esclaves seront incollables sur les règles de vie en société du Grand Chef Indien visionnaire.




 cochise_fr a écrit [05/12/2013 - 10h24 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais rien n'oblige a à accepter les fabrications en Chine....ou ailleurs.
Et il n'y a pas de gloire à former des ingénieurs employés comme techniciens.
On en est toujours dans l'incohérence. Les délocalisations ne sont pas une fatalité, mais une organisation volontaire du commerce international au profit des financiers et aux détriment des peuples, que ce soit en Europe, et en France en particulier, où même en Chine et ailleurs.

Pour que les profits financiers augmentent il faut mécaniquement que beaucoup de monde crèvent de faim.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [05/12/2013 - 10h50 ]  
papiguy

"Mais rien n'oblige a à accepter les fabrications en Chine....ou ailleurs. ":
On est en plein délire isolationniste.

"Et il n'y a pas de gloire à former des ingénieurs employés comme techniciens. ":
affirmation gratuite.

"Les délocalisations ne sont pas une fatalité, mais une organisation volontaire du commerce international au profit des financiers et aux détriment des peuples":
absence totale de réalisme.Laisser entendre que tout dépend de la volonté d'un seul gouvernement est une escroquerie populiste.




 cochise_fr a écrit [05/12/2013 - 11h04 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Non, non, pas d'un seul.... de plusieurs....de nombreux....et l'Europe en est infesté.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [05/12/2013 - 11h08 ]  
papiguy

???? Pas compris




 cochise_fr a écrit [05/12/2013 - 20h27 ]  
cochise_fr

Bonjour,
....des gouvernements complices des délocalisations.
Jadis ce furent les Charbonnages de France, maintenant c'est l'automobile.
Jadis ce surent le industries minières, maintenant ce sont les entreprises informatiques.
et hélas ce n'est pas fini.

Pourtant il suffirait de pratiquer l'échange de pratique pour que les choses rentrent dans l'ordre. C'est ce que font une grande parie des pays développés du monde.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [05/12/2013 - 21h21 ]  
papiguy

"Pourtant il suffirait de pratiquer l'échange de pratique":
Désolé, toujours pas compris. Et les "il suffirait" relèvent du rêve et de l'utopie. si cela est si facile et réellement appliqué, il doit être aisé de fournir des exemples documentés, sinon cela restera une affirmation gratuite de plus.




 cochise_fr a écrit [06/12/2013 - 14h39 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il n'est pas compliqué de tenir compte au moment de l'importation de l'état des salaires locaux, des conditions sociales locales, et des conditions d'implantation dans le pays d'origine. Quand il y a des différences, on applique une taxe compensatrice, il n'y a pas plus simple.

Essayez d'ouvrir librement une entreprise en Chine, aux Emirats, ou encore d'importer aux USA des produits protégés.

C'est le principe du commerce réciproque, avec taxation des différences pour rétablir l'équilibre quand un déséquilibre existe.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [06/12/2013 - 16h24 ]  
papiguy

Extrêmement simple en effet, et l'on voit bien que c'est aussi très facile de l'appliquer avec des pays comme la Chine qui met en oeuvre immédiatement des mesures de rétorsion quand la France est seule en cause.
http://www.lavigne-mag.fr/actualites-viticulture-vin/enquete-antidumping-pierre-moscovici-a-mis-le-sujet-sur-la-table-en-chine-80707.html

Par contre, quand c'est l'UE qui agit, la Chine plie et négocie:
http://www.lepoint.fr/economie/solaire-chinois-l-ue-impose-des-mesures-anti-dumping-02-12-2013-1764007_28.php




 cochise_fr a écrit [06/12/2013 - 18h50 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sérieusement vous y croyez à ces balivernes.?..?.?.?.?

Je cite:
"Elles concernent uniquement les producteurs chinois qui ont refusé d'appliquer un prix plancher comme décidé en juillet, soit environ un tiers des producteurs de panneaux solaires chinois."

Quel est donc ce prix plancher.?
Croyez vous les chinois stupides à ce point.?
Ils vont bien sur respecter ces prix planchers, ce qui leur fera d'avantage de profits à la production, et qui seront quand même moins chers que les panneaux européens. Ou bien encore il suffira de faire transiter les panneaux chinois par un autre pays à bas coût pour les rendre encore moins cher....les combines pour passer à travers ce genre de mesure sont légions.

A propos, c'est quoi les sanctions.? Mystères.? Serait-ce un simple coup médiatiques pour faire passer le bébé sans en avoir l'air.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [06/12/2013 - 19h14 ]  
papiguy

S'il y a eu négociation c'est qu'il y avait des intérêts à défendre, non ?
Croyez vous les européens stupides au point d'accepter de négocier simplement pour le plaisir de jeter de la poudre aux yeux ?
Les balivernes sont celles que raconte le Grand chef Indien quand il ne peut faire autrement que nier l'évidence.
La ficelle est grosse...




 cochise_fr a écrit [06/12/2013 - 20h44 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Croyez vous les européens stupides au point d'accepter de négocier simplement pour le plaisir de jeter de la poudre aux yeux ?"

Oh que OUI.!!!!
et pour se justifier auprès des populations et des médias.
C'est ce qu'on appelle l'art de brasser du vent....pour garder sa bonne place bien payée. Il y a de vrais artistes en la matière. Au gouvernement, cela consiste à faire croire qu'on travaille beaucoup.....et cela fonctionne très bien.

Pas besoin de ficelle, la réalité éclate un jour ou l'autre.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Alex57 a écrit [07/12/2013 - 00h03 ]  
Alex57

Pour apaiser les esprits et favoriser la réflexion commune sur ces sujets connexes, quelques références utiles à tous nos participants sur ces thèmes collectifs:

- Enquete du Monde.fr: " Quand on est caissière avec un BAC 5, on apprend l'humilité", parue le 20 Juin 2013

- Nouvelle Revue du Travail.fr

- Pierre-Eric SUTTER, président de l'Observatoire de la Vie au Travail: Redonner du sens à votre travail. Odile JACOB.

- Iana DREYER. Commerce extérieur: refuser le déclin. Propositions pour renforcer notre présence dans les échanges internationaux. Institut MONTAIGNE.

- Christophe PROCHASSON. Faire des Sciences Sociales. Critiquer-Généraliser-Comparer. Trois volumes de l'EHESSS.

- Collectif "Pour les Sciences Sociales", blog sur MEDIAPART.

De quoi confronter les points de vue qui se croisent par messages interposés.




 cochise_fr a écrit [07/12/2013 - 02h26 ]  
cochise_fr

Bonjour,
ou comment dépenser de l'argent pour ceux qui brassent du vent.

S'ils étaient si compétents, ils seraient au gouvernement.
N'oubliez jamais: "les conseilleurs ne sont pas les payeurs"

Les conseilleurs sont légions.... et les français les payeurs.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à domich225






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.