1 personne sur 3 serait en surpoids dans le monde, ne faut-il pas un grand changement ?



tamtam
Cette question a été posée par tamtam, le 06/01/2014 à à 11h57.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Inégalités sociales.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 tamtam a écrit [06/01/2014 - 11h57 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
tamtam

Des millions crèves de faim pendant que d'autre sont obèses.
Ne pourrions nous pas faire quelque chose pour équilibrer la balance ?




 papiguy a écrit [06/01/2014 - 13h19 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Ben oui, mais si on donne aux pays pauvres ce qui nous rend obèses, cela n'arrangera rien, mais on peut toujours essayer. Refilons nos macdo aux pays pauvres et mangeons du manioc ou sautons un repas sur deux. Pas sûr que les résultats soient ceux recherchés...




 tamtam a écrit [06/01/2014 - 14h17 ]  
tamtam

Oui c'est vrai qu'il ne faut pas leur donner toutes ces merdes c'est évident.
Mais le partage des productions pourrait déjà être une solution.
En fait je voulais surtout souligner ce problème pour mettre en évidence les inégalités.
Car même sans parler des Mc Donald's et compagnie, nous gaspillons chaque jour des tonnes et des tonnes de nourriture...




 dirk a écrit [06/01/2014 - 16h41 ]  
dirk

On vit dans un monde comme ça et le monde vivra toujours remplis d'inégalités mais les habitants d'Ethiopie, du Bangladesh, du Laos, de la Mauritanie, de la Namibie, de la Bolivie, de l'Indonésie et j'en passe des dizaines ne seront jamais aussi riches que l'Allemagne et les Etats Unis.. Malheureusement on n'y peut rien mais tu as entièrement raison..




 cochise_fr a écrit [07/01/2014 - 12h51 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Malheureusement on n'y peut rien..."
Cà, c'est totalement faux.!! Mais les mesures à prendre ne sont pas populaires car il faut déposséder certains pour permettre à d'autres un meilleur partage des richesses produites par l'ensemble des populations du monde.

Il ne faudrait que 30 milliards de dollars par an pour éradiquer la faim dans le monde.....ce qui n'est que quelques pourcents de ce qui est injecter dans les banques et les établissements financiers.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [07/01/2014 - 12h59 ]  
papiguy

Le Grand Chef Indien a parfaitement raison, il suffirait d'une très petite partie du PNB des états les plus riches pour éradiquer la faim dans le monde, sans qu"il soit nécessaire de déposséder qui que ce soit.
Mais ce n'est pas un simple transfert de monnaie qui améliorera durablement la situation, car il ne fera que créer une situation de dépendance génératrice de dérives.
Un proverbe chinois dit
" il vaut mieux apprendre à pêcher que donner du poisson".




 cochise_fr a écrit [07/01/2014 - 18h21 ]  
cochise_fr

Bonjour,
On peut tourner le problème dans n'importe quel sens, pour que l'on puisse donner sans rien recevoir en échange, il faudra bien prendre à certains.....et ce sont ces "certains" qui ne sont justement pas d'accord pour cela, et d'autant moins d'accord quand ce sont eux qui dirigent les pays exploiteurs du reste du monde.

Si vous croyez que la France s'occupe du Centrafrique pour les beaux yeux et la bonne santé des centrafricains, vous vous mettez le doigts dans l’œil jusqu'au coude..... et on peut multiplier les exemples du même type ailleurs et par d'autres pays dits développés.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [07/01/2014 - 18h47 ]  
papiguy

Et on dira ce qu'on voudra, "prendre" à certains, pour autant qu'on puisse les qualifier de voleurs, n'est ni plus ni moins que la même chose, c'est à dire du vol, avec en plus un relent revanchard malsain.
Plutôt que voler certains, ce qui n'apportera pas grand chose (on le voit bien au niveau de l'impôt en France. Prendre aux riches n'a jamais enrichi les pauvres), il est de loin préférable d'accentuer les politiques de coopération avec les pays pauvres, en mettant en oeuvre des contrôles pour limiter les dérives toujours possibles.

Donner de l'argent est stupide, il est préférable de lancer des projets de réimplantation de la végétation et des cultures, d'établir des zones protégées interdites à la monoculture qui provoque toujours la disparition de l'agriculture vivrière,...

Que ces projets de coopération contribuent à donner du travail à des entreprises françaises est sain, contrairement à ce qu'affirme le Grand Chef Indien, car les meilleurs projets sont ceux ou l'on joue gagnant-gagnant.
Par ailleurs il existe des sociétés indépendantes capables de vérifier les prix des matériels, installations et produits importés par les pays en difficulté, ces sociétés étant la plupart du temps rémunérées sur les économies réalisées.




 cochise_fr a écrit [07/01/2014 - 18h53 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il faut arrêter de prendre les gens pour des cons.!!
Quand c'est le gouvernement qui paye, c'est un peu de chaque citoyen qui paye.
Et cette politique de coopération, pour généreuse qu'elle soit, a un coût loin d'être nul, qui sera donc ponctionné sur les impôts divers et variés payés par l'ensemble des citoyens à un moment ou à un autre.

Payer des impôts, ce n'est pas du vol que je sache.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [07/01/2014 - 19h09 ]  
papiguy

Comme on le voit, pour le Grand Chef Indien, ceux qui sont en train de mourir de faim peuvent crever la bouche ouverte.

Payer des impôts n'est pas du vol dans son principe, mais lorsque les taux de prélèvement sont confisquatoires, cela peut être assimilé à du vol. Trop d'impôt tue l'impôt.

Ces arguments (prendre aux riches....) sont d'un populisme de la meilleure facture.




 cochise_fr a écrit [07/01/2014 - 22h02 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous oubliez un peu vite que toute personne riche a volé les pauvres un jour ou l'autre.
On ne pourra parler de justice que lorsque le plus pauvre des pauvres aura le minimum décent pour vivre l'ensemble de sa vie. Ce jour là seulement sera admise la richesse qui vole les plus faibles pour enrichir les puissants avec la bénédiction des gouvernements..




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [07/01/2014 - 23h20 ]  
papiguy

"Vous oubliez un peu vite que toute personne riche a volé les pauvres un jour ou l'autre. ":

Que certains aient volé ou triché ne permet pas de généraliser, et prendre aux riches, ce qui constituerait une forme de vol, serait, dans le cas de richesse acquise de façon honnête serait une injustice.




 cochise_fr a écrit [08/01/2014 - 06h52 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Est-il honnête de payer 10000 euros par mois quelqu'un quand quelqu'un d'autre, juste à côté n'a pas de quoi vivre décemment.? Le capitalisme a déjà répondu positivement à cette question.....mais les droits de l'homme disent par contre exactement le contraire.

Ce n'est pas la richesse qui est condamnable, mais son existence à côté de la pauvreté. Si un revenu minimal garanti la décence de la vie de chaque citoyen, il n'y a plus de problème à la richesse, mais celle-ci sera plus difficile à obtenir car il faudra préalablement financer la pauvreté AVANT de s'enrichir.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/01/2014 - 10h15 ]  
papiguy

"Ce n'est pas la richesse qui est condamnable, mais son existence à côté de la pauvreté"
Toujours la même façon simpliste de présenter les choses !
Non, ce qui est condamnable ce sont seulement la pauvreté et la richesse mal acquise, c'est à dire celle qui s'est constituée sans qu'un apport ait été fait à la société.




 cochise_fr a écrit [08/01/2014 - 12h21 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous aurez un mal fou à déterminer le "bien acquis" et le "mal acquis".....car il faudra déjà en déterminer les critères, et il y a fort à parier qu'il y aura autant de critères que d'individus en fonction de la position de chacun.

Car si je vous lis:
- il faut supprimer les profits réalisés sans travailler
- il faut supprimer les richesses par héritage.
- il faut interdire la spéculation financière.
....bon courage.!!

Alors qu'il est très simple de déterminer un revenu minimal garanti pour tous les citoyens, indexé sur l'inflation, de l'âge de la majorité (18 ans en France...avant on est à la charge des parents) jusqu'au décès. Le financement de cela devra se faire dans le financement des dépenses publiques (y compris avec quelques obligations pour les récipiendaires valides et en âge de travailler) et sera donc couvert par des taxes et impositions à hauteur du nécessaire et en proportion des revenus de chacun des contribuables. Une fois les frais de dépenses publiques couverts chaque année, il n'y a plus de raison de limiter les revenus hors des impôts qui y seront attachés.

Ce qui est nécessaire dans un pays, c'est que l'ensemble des dépenses publiques soient couvertes par au moins l'équivalent en recettes publiques..... et peu importe d'où elles viennent en proportion, c'est le total qui compte.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/01/2014 - 14h12 ]  
papiguy

"Alors qu'il est très simple de déterminer un revenu minimal garanti pour tous les citoyens":
comme toutes les propositions présentées comme très simples, la mise en oeuvre comporte des écueils qu'il est beaucoup moins simple d'éviter..
Cette mesure accroîtrait le déficit budgétaire qui n'en a pas besoin, et alourdirait la charge de la dette, donc cette dépense en entraînerait d'autres, et ce n'est pas le laïus du genre
"et sera donc couvert par des taxes et impositions à hauteur du nécessaire et en proportion des revenus de chacun des contribuables"
qui répond à la question du financement.
Tout alourdissement intempestif de la pression fiscale se traduit inévitablement par une réduction de la consommation, donc une baisse d'activité donc une baisse des revenus de l'Etat.




 cochise_fr a écrit [08/01/2014 - 16h18 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je sais bien que la politique du déficit annuel permanent depuis 40 ans est devenu une habitude, mais il n'y a aucune obligation à avoir le moindre déficit dans une gestion saine des finances publiques. Il devrait même être obligatoire d'avoir des comptes en équilibre à chaque fin d'année à quelques régularisations près immédiatement portées au budget suivant.

Il n'y aurait donc plus de dette supplémentaire créée au fil de l'eau comme cela se fait actuellement.

Il ne s'agirait pas non plus d'un alourdissement de la pression fiscale puisqu'une grande partie des dépenses publiques actuelles disparaîtraient du fait d'être devenues inutiles.(plus d'indemnités de chômage, plus de pension de retraite, plus d'aides sociales à tous les étages, plus de subvention d'aucune sorte sans compensation tant aux particuliers qu'aux entreprises, plus d'aide au logement, ...d'où moins d'administrations, moins de ministères, moins de fonctionnaires, moins de structures administratives....d'où énormément moins de dépenses publiques d'où moins de besoin en recettes.)

Il est évident que c'est toute la politique financière qui serait à ré-organiser.
- taxe sur les salaires progressive et unique de 10% à 100%
- participation des salariés aux bénéfices pour 30% au prorata des heures faites dans l'année sans hiérarchisation.
- fiscalisation des PME à 10% ou 15%....et 25% les grosses multinationales.
- assiette fiscale élargie à l'ensemble du patrimoine détenu, où qu'il soit, sous quelque forme qu'il soit.
- TVA progressive de 5% pour les produits de consommation courante à 100% sur les produits de luxe.
- salaires majorés dans les conditions décrites dans un autre post sur l'ensemble de la semaine jours fériés inclus.
- libéralisation des embauches et débauches pour les entreprises (avec déclarations préalables à l'administration entièrement informatisées.)
- suppression de l'interim devenu inutile.
- centralisation informatisée du marché de l'emploi avec obligation de déclaration des offres aux services de l'état, consultation des offres par les salariés publique et permanentes.
etc etc..




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [08/01/2014 - 17h12 ]  
papiguy

On nage en plein délire, hors des réalités, de la logique, le Grand Chef Indien est emporté par la fumée de son calumet bourré d'herbes hallucinogènes.
C'est du grand n'importe quoi, à l'image du programme du FN qui veut mettre en place des mesures qui existent déjà et de nouvelles mesures qui ne feront que précipiter la chute. Il est vrai que plus la chute sera rapide, plus le terreau sera favorable à l'extrême droite et son populisme enfantin.




 bougainvilliee a écrit [10/01/2014 - 10h51 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Sans doute faudrait-il plus de camp (Je m'arrête là , dans la mesure où je risque d'être condamné, à la Dieudonné (l'un des prénoms de Louis XIV), dans le pays de la liberté).




Le doute est ma seule certitude


Répondre à tamtam






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.