Comment boycotter les produits fabriqués en Chine ?



remi33b
Cette question a été posée par remi33b, le 27/07/2010 à à 15h05.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Industrie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 domie a écrit [27/07/2010 - 15h22] 
2 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
domie

Bonjour remi33b, Effectivement, c'est pas facile. Pour ce qui est...



[ Lire la suite de la réponse écrite par domie ]



Réponses 1 à sur 54

 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  



 remi33b a écrit [27/07/2010 - 15h05 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
remi33b

Comment boycotter les produits fabriqués en Chine alors que presque tout vient de là bas ?




 framboise72 a écrit [27/07/2010 - 15h16 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
framboise72

Bonne question!déjà j'évite d'acheter des produits chinois,autant que possible quand j'achète des vêtements,je lis les étiquettes et le pays d'origine mais des fois c'est pas possible mais j'évite au maximum quand même.C'est vrai que moins on achètera chinois,mieux ca vaudra.Il faut une prise de conscience et moi je préfère acheter certains produits plus chers,que made in china,car les produits chinois,sont de toute façon,si on regarde bien,souvent de moins bonne qualité que les produits européens.Et les matériels électroniques aussi,les lecteurs dvd;télés,radios sont souvent de qualité médiocre.Moi je les achète pas c'est tout.




 domie a écrit [27/07/2010 - 15h22 ]  
domie

Bonjour remi33b,

Effectivement, c'est pas facile. Pour ce qui est des produits alimentaires, il faut regarder la provenance et prioriser les achats chez nos petits producteurs. Les jouets sont en majorité fabriqués en Chine, pour environ 90% des ventes en France, ça c'est un lourd dilemme, quand on sait que c'est d'une qualité médiocre et parfois ceux ci sont nocifs. Pour ce qui est des vêtements, la qualité est nulle, pourtant on peut trouver des textiles made in France avec le label et la provenance, le prix est supérieur, mais on sait ce que l'on porte, les chaussures made in China sont inconfortables, blessent les pieds et les échauffent, je n'en porte plus.
Les fabricants chinois vont faire plus attention à ce qu'ils vont produire, est ce que tous ces efforts serviront à quelque chose ? Aucunes des entreprises française est soutenue face à la déferlante de produits fabriqués en Chine, et pour relancer notre économie, un boycott national serait le bienvenu.




bonjour à tous les Web librers


 bougainvilliee a écrit [27/07/2010 - 15h25 ]  
bougainvilliee

bonjour,

Je ferais la même réponse qu'à mon ami Pékinois, qui me demandait comment boycotter les produits fabriqués en France : En ne les achetant pas !




Le doute est ma seule certitude


 framboise72 a écrit [27/07/2010 - 15h27 ]  
framboise72

Bravo bougainvilliée mais c'est pas toujours possible car on est envahi même quand on veut acheter des sous vêtements ils sont made in china,même pour les chaussettes.




 remi33b a écrit [27/07/2010 - 15h29 ]  
remi33b

Merci de lire la question en entier Bougainvilliee ;-)




 Jazzy a écrit [27/07/2010 - 15h31 ]  
Jazzy

Qui dit boycotter, dit tout faire pour qu'une chose, un événement n'aient pas le succès, la popularité auxquels ils prétendent. Boycotter les produits chinois peut relever de motifs divers mais les manières de procéder ne sont pas si nombreuses.
Il s'agit juste d'exclure de ses pratiques la consommation de ces articles. La consommation inclut toute la chaîne concernée, la vente, la promotion et l'achat. Maintenant, peut-on y parvenir facilement? La question est déjà un peu plus épineuse.
Et pour cause. Il n'y a pratiquement pas de rayon que ces produits n'aient investi. Depuis l'alimentaire au high tech, en passant par l'électro-ménager. Pour réellement réussir à les boycotter, il faudrait déjà faire preuve d'une très grande volonté, parce que étrangement, certains articles sont de plus en plus difficiles à trouver, si ce n'est de cette origine.
Prenez, par exemple, le piège à souris. D'accord, ce n'est pas vraiment quelque chose qui risque de causer beaucoup de perte si l'on n'en trouve pas. Mais il y a toujours ce moment X où il nous en faut absolument.
Autre chose qu'il faut savoir, la personne réellement déterminée à faire du boycott doit se préparer à en assumer la conséquence. Donc, pour boycotter les produits chinois, il faudrait penser à prévoir un budget beaucoup plus consistant, pour ses courses.
C'est valable où que l'on se trouve sur cette planète. Le prix bas des articles font partie des arguments qui font que les produits chinois continuent d'attirer. Le vrai boycott, c'est aussi dans la tête. Partir sur des bases subjectives, avec des flots de qualificatifs à ne pas répéter sur ces produits, n'est peut-être pas le meilleur moyen d'impulser le changement.
Mais se dire que l'on « peut » faire les efforts pour mieux trier ce que l'on consomme.




 framboise72 a écrit [27/07/2010 - 15h36 ]  
framboise72

Oui jazzy on est envahi.Dans tous les rayons et pour n'importe quelle marchandise.C'est pas facile de faire le tri des fois;même si'l faut faire des efforts pour mieux trier ce qu'on consomme.Toute facon tout viendra de là;des efforts pour acheter europééen.Mais les gens sont ils tous o.k pour faire ces efforts.Pas sûr!il y en a qui préfèrent se voiler la face et qui s'en fichent.Ils se sentent pas concernés.Pour ma part et la votre,je suis prête a faire des efforts mais serons nous suivis de tout un chacun.Changer les mentalités de consommation n'est pas chose gagnée. :-/




 cochise_fr a écrit [27/07/2010 - 17h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La solution est toute simple: NE PAS LES ACHETER..!!

Il y a toujours un produit équivalent ET français.... mais, bien sur, pas au même prix, y compris pour les vêtements, les jouets,... et n'importe quoi d'autre.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [27/07/2010 - 18h40 ]  
bougainvilliee

Toutes ces choses sont bonnes à dire.

Et je sais que dans l'opinion générale et nationaliste, l'on considère que les produits asiatiques sont de moins bonne qualité que les produits nationaux.

Mais ce n'est pas mon expérience... j'ai acheté et plus cher des produits nationaux (un four électrique qui n'a pas tenu 6 mois), un aspirateur de table (qui est régulièrement tombé en panne, la première année). J'ai finalement acheté Coréen. Le four depuis 5 ans fonctionne toujours, ainsi que l'aspirateur depuis 3 ans . Ils étaient nettement moins cher, mieux adaptés, plus jolis.

D'ailleurs je me demande ce que l'on a contre les Chinois. Tout en gardant à l'esprit que nombre de produits viennent de "Taïwan" et non de la Chine traditionnelle.

La plupart des consommateurs, regardent leur portefeuille (c'est normal). Et le boutiquier en fait autant, qui achète le moins cher...

Notre industrie textile (dont la gestion n'était pas sans reproche) à disparue du Nord ou de Roanne, face à une concurrence normale. Normale, par les temps qui courent, bien sûr.

Nous revivons, à l'échelle mondiale, ce qu'ont vécu nos provinces et nos départements, après la seconde guerre mondiale.

Que l'on l'apprécie ou non, l'économie mondiale suit son chemin... Pourvu que la France, avec ses hésitations, préjugés et avantages acquis, ne reste pas sur le bord du chemin...

Ce sont nos petits enfants qui apprécieront, si nos comportements actuels, sont inadaptés, égoïstes, folkloriques ou adaptés, intelligents et propres à leur assurer leur avenir et la compétitivité de leur pays.…




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [27/07/2010 - 18h46 ]  
symbol

Comme cochise et bougainvilliee, ma 1ère réaction est : Ne pas acheter.

Mais j'avoue que de nombreuses marques font fabriquer en Asie. Difficile donc de ne pas se laisser avoir un jour ou l'autre lorsque l'on rentre et que l'on lit les étiquettes, celles que l'on ne voit pas de suite.

Je m'arrêterai là sur ceux qui font fabriquer à l'étranger puisque nous payons, nous qui pensons acheter... le prix...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [27/07/2010 - 19h34 ]  
bougainvilliee

Bonjour symbol,
Je rebondis sur ton message.

Je me souviens d'un séjour au Danemark.

J'y avais acheté, en souvenir, de jolis verres, tout à fait originaux, d'une pipe, tout à fait Danoise, très recourbée, avec un petit couvercle travaillé qui se refermait sur le foyer et, également, de jolies bagues laponnes.

En déballant le tout, je trouvais une petite étiquette dorée sur les verres, qui indiquaient "Made in Italy"...

Je me rabat sur ma pipe "Danoise", qui elle devait être authentique, et dans le bois, je vois inscrit : "Saint-Claude France".
Je me précipite sur mes bagues laponnes, en espérant quelles seront bien authentiques, et je lis sur une étiquettes "Made In Japan"...

C'était en 1972 et on ne parlait pas de mondialisation.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [27/07/2010 - 21h17 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous faites un joli touriste Bougainvilliée, joli mouton prêt à tondre et à qui cela plait. Quand on a les moyens, pourquoi pas.!!

C'est vrai que c'est l'économie entière qui est à revoir, et si possible de manière cohérente, au lieu de mettre des cautères sur des jambes de bois comme on le fait depuis des décennies au plus grand plaisir du grand patronat et des élites auto-proclamées..

On paye moins cher soi-disant.?.... pas sur.... c'est un prix en trope l'oeil.!!

On paye 10 un produit qui vaudrait 20 fabriqué en France.... d'accord.
Mais vous oubliez d'ajouter 5 de frais sociaux complémentaires que l'on paye par ailleurs, 5 de frais de chômage, et 5 de déficit public à payer par les générations futures..... ce qui doit faire au final énormément plus cher que le simple prix de l'étiquette.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [27/07/2010 - 21h34 ]  
bougainvilliee

Pour les féministes... Pourquoi dit-on boycotter et non pas Girlbécotter ?

Pour cochise, je suis d'accord avec lui, je suis un grand naïf... J'ai traversé la vie ainsi.... Dieu me pardonne, mais je me demande si j'étais bien fais pour ce monde ?




Le doute est ma seule certitude


 zezile2000 a écrit [27/07/2010 - 22h21 ]  
zezile2000

Réfléchis déjà à ton budget, contente-toi de n'acheter que l'essentiel. Tout nous pousse à consommer de nos jours, c'est grave! Bref, fais-toi d'abord une philosophie et n'investie que dans ce qui t'est prioritaire. Ca te laissera une chouette marge pour acheter des produits cocorico!!!! Même si je sais que plus grand chose ne porte le label tricolore ces temps-ci... Good luck!




 betina a écrit [27/07/2010 - 23h12 ]  
betina

Quand on peut acheter français,il faut le faire et boycotter tout ce qui vient de Chine.

Et comme le dit justement zezie,il faut se contenter d'acheter l'essentiel et ne pas faire de la surconsommation.

La Chine ne respecte pas les droits de l'homme,elle veut le monopole sur tous les pays et bien refusons lui.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 cochise_fr a écrit [28/07/2010 - 00h07 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"..La Chine ne respecte pas les droits de l'homme.."...... peut être.... mais la France non plus, et la France n'a aucune excuse.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [28/07/2010 - 01h59 ]  
bougainvilliee

Cochise, tu viens de m'enlever ma réponse...

On est très mal placé, avec le passé que l'on traîne, et avec les perpétuelles condamnations de la part de l'Europe, pour prétendre vouloir boycotter un pays au nom des droits de l'homme.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [28/07/2010 - 07h29 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Eh oui, d'ailleurs, le boycott ne sert à rien qu'à envenimer les choses (voir Irak ou Iran) et il suffit d'avoir des conditions commerciales protectionnistes pour que cela suffise et cela peut fonctionner dans les deux sens.

Qu'un pays se protège ne me choque pas, à condition de pourvoir en faire autant. Hors l'Europe interdit de se protéger mais autorise les autres à se protéger, à commencer par les USA ou la Chine (et bien d'autres).... ce qui conduit immanquablement à un appauvrissement de l'Europe au profit des grands groupes commerciaux et financiers.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betina a écrit [28/07/2010 - 11h12 ]  
betina

Ok pour la France mais la Chine bat les records à ce niveau.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 bougainvilliee a écrit [28/07/2010 - 22h21 ]  
bougainvilliee

La France n'a rien à lui envier... A son niveau c'est un super recordmann... Et elle continue...

Boycottons donc les produit "Made in France"...

On va plus avoir grand chose à se mettre sous la dent...

Car les produits qui restent, viennent du Maroc, de Turquie, du Vietnam, d'Israël... que sais-je encore... Même les Melons de cavaillons viennent d'Espagne(a boycotter pour cause de corrida)...




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [28/07/2010 - 23h18 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La Chine "bat des records"... de quoi Betina.?
La Chine est un pays protectionniste, et je lui reconnais tout à fait le droit de le faire... mais la France n'est plus depuis longtemps un pays protectionniste et c'est de là que vient la disparition industrielle, les délocalisations diverses, et l'appauvrissement du peuple de France..... qui sont très loin d'être des "bricoles" à l'échelle économique nationale.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Leumas80 a écrit [28/07/2010 - 23h50 ]  
Leumas80

Le jour où les gouvernements français comprendrons qu'on n'enrichit pas un pays avec du "tertiaire" (les services), mais avec du "primaire" (l'agriculture) et du "secondaire" (l'industrie), on aura fait un sacré pas.
En ce qui concerne le boycott, je pense et d'une que seul, ce sera vraiment insignifiant et même en faisant très, mais alors très attention, vous verrez qu'il sera vraiment difficile de le faire.
J'avais vu un reportage il y a quelque temps.
Une petites société familiale française produisait un matériel spécial (je ne sais plus lequel), mais dans ce matériel, il y avait un élément qu'il ne pouvait faire lui même, une puce électronique... achetée en Asie...




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 cochise_fr a écrit [29/07/2010 - 00h48 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ces trois secteurs que vous citez ne s'excluent pas l'un l'autre. On peut très bien avoir les trois ensemble.

Il ne faut pas non plus oublier le pouvoir financier de la Chine.... qui peut payer cash la totalité des entreprises du CAC40.... et laisser les choses comme elles sot actuellement est un énorme risque de dépendance financière. C'est bien pour cela qu'il convient de filtrer les entrées et sorties aux frontières ET les entrées et sorties financières.... mais pour maitriser ces dernières, il faut d''abord en être maitre chez soi.... ce qui n'est plus le cas depuis longtemps.... C'est donc par là qu'il faut commencer.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [29/07/2010 - 09h33 ]  
symbol

Maître déjà dans nos propres foyers sans succomber à la tentation de tout ce qui peut s'offrir à n'importe quel prix.
Nous nous retrouvons en contradiction totale entre ce pouvoir d'achat, cette incompréhension de voir les entreprises faire fabriquer ailleurs et fermer leurs portes, la désertification de nos campagnes et des petits commerces aux centres des villes...
Sous prétexte de...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [29/07/2010 - 10h44 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Ce à quoi nous assistons et participons (au travers de nos comportements, nos économies et nos achats, est une mutation, irréversible d'une économie qui, de nationale est devenue largement mondiale, et ce depuis plus d'un demi-siècle (de part les rapidités de voyages, transports et communications).

Ou nous suivons le mouvement, ou le mouvement nous laissera sur place. C'est dans ce dilemne que se débat notre pays, entre positions acquises lors de nos vieilles économies nationales et nouveaux paramètres économiques mondiaux.

Il s'est passé la même chose à la fin du 19e et au début du 20e, à l'échelon national. On appelait cela les regroupements d'entreprises...

Ce sont des mouvements perceptibles à chacun, mais qui échappent à notre logique, et qui a d'autres intérêts que les notres...

C'est ainsi, nous n'y pouvons rien... Mais on peut folkloriser cela, dans l'espace que nous laisse ces mutations économiques (mutations perpétuelles d'ailleurs).

Certes cela nous dérange dans nos habitudes et nos visions du monde, et nous pensons y répondre à notre minuscule niveau... (Sachant d'ailleurs, par devers nous, que cela ne servira à rien, mais nous voulons croire au pouvoir de nos comportements).

Et la Bourse continue ses cotations...




Le doute est ma seule certitude


 melodie26 a écrit [23/08/2010 - 12h11 ]  
melodie26

Il ne faudrait pas tout boycotter, impossible, trop tard, presque tous les produits de consommation sont fabriqués là bas.Il faudrait une action de boycott conjointe ciblée au début sur quelques produits nous ayant fait perdre de l'emploi en France.Une guerre ne se mène pas sur tous les fronts en même temps! Une coordination devrait être trouvée, mais cela demande un engagement important pour les personnes qui voudraient s'en charger. :-/




 Hellya. a écrit [21/09/2010 - 08h35 ]  
Hellya.

Bonjour,

Je suis à la recherche de sources concernant les marques à éviter.
Il me semble important de ne pas se focaliser sur le "made in china" ; il y en a malheureusement un bon paquet qui ne valent pas mieux ( le t-shirt made in Bengladesh sur mon dos par exemple ). J'ai entendu aussi qu'il y aurait des marques estampillées " made in France " alors que les 3/4 de la main d'oeuvre est faite ailleurs et à bas pris.
En tout cas si je peux donner un avis personnel, je trouve ridicule le fait de descendre dans la rue pour préserver son emploi de la délocalisation et derrière aller acheter tout made in "ailleurs" au plus bas prix. Question de logique, soit on veut tout moins cher auquel cas il faudra un jour se résigner à renoncer au smic, quand une poignée réalisent des profits incommensurables... Soit il faut accepter de payer plus cher des produits fabriqués par des gens biens traités et rémunérés correctement, d'où nécessité d'une traçabilité fiable et d'une forte reglementation internationnale, mais on n'en prend pas la route actuellement... :-o




 cochise_fr a écrit [21/09/2010 - 09h35 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est plein de bon sens Hellya tout cela.
Cependant, en plus des constatations réalistes, ce serait bien d'avoir en plus des solutions d'avenir.
Avec les idées de chacun mises dans un shaker, il devrait bien en ressortir quelque chose de positif, non.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Hellya. a écrit [21/09/2010 - 12h49 ]  
Hellya.

Totalement...
En bref, mon idée concerne la traçabilité comme je l'ai dit plus haut. Une reglementation stricte, comme tu es obligé d'avoir la composition des produits alimentaires, avoir comme étiquetage obligé le lieu de confection et une idée du salaire des ouvriers par exemple ( pas de honte à acheter du made in "ailleurs" si les employés sont traités de maniere correcte ).
Comme ça m'étonnerait que la plupart des gens fassent attention aux petits étiquetages mais plutot aux gros "PROMOTION" "STOP AFFAIRE" l'idée serait d'obliger un étiquetage similaire pour des "FABRIQUES PAR DES ENFANTS" ou autres selon les cas ce qui aurait un impact plus important. ( retourner les armes de la société de consommation contre elle même en gros ).
L'idéal etant de reglementer directement l'importation mais ça ça n'est pas du ressort du quidam moyen.. Pareil pour l'étiquetage d'ailleurs mais pourquoi pas dans ce cas faire des opérations d'étiquetage sauvage à la façon des producteurs laitiers récemment ?
Si le consommateur fait plus attention à ce genre de chose et donc oriente ses achats sur ce genre de points alors les producteurs seront obligés de faire attention.
Problèmes : c'est beaucoup plus facile à dire qu'à faire.
De plus ce n'est qu'une vague idée qui pourrait sans doute être mille fois améliorée voire remplacée par une meilleure !
Voilà pour ma participation au shaker.




 bougainvilliee a écrit [21/09/2010 - 21h05 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Les chinois, et les autres peuples, ont le droit de travailler, de fabriquer et de vendre, comme les autres peuples (Occidentaux, Indiens, Africains, Indonésiens, Turcs, Syriens, Marocains...).

Il s'agit d'une affaire de libre concurrence.

Jusqu'à présent, s'est nous qui abreuvions le monde de notre technologie... C'est donc de perdre notre monopole qui nous interpelle.

Qui est pris qui croyait prendre... Nous avons si bien développé, à notre bénéfice, les communications (téléphone, aviation, navigation, internet), que, en dépit des distances, les produits chinois, coréens ou philippins, sont moins chers et plus fiables que les produits occidentaux.

Parce que nos ouvriers sont mieux payés et mieux protégés socialement (ce qui a un coût) et qu'ils achètent, ce qui est, à qualité supérieure (la qualité des produits chinois est supérieure à nos produits, parce que, au nom de la rentabilité, de la concurrence et du niveau des salaires, la production des produits occidentaux, sont soumis à des cadences, qui font que les articles sont, le plus souvent bâclés), moins chers (car il regarde son pouvoir d'achat).

Ainsi, nous nous mordons la queue... Au vue des richesses que nous étalons, et de nos désirs de vivre mieux, nous considérons que nous sommes mal payés et donc, pour compenser nous achetons moins cher... Ce qui nous enlève des emplois, tout en favorisant l'importation de produits d'Asie.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [22/09/2010 - 00h06 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Il s'agit d'une affaire de libre concurrence."

Mais la concurrence n'a aucun besoin d'être libre.... justement.

Que le commerce soit libre, d'accord, mais les droits d'entrée et de sortie des produits d'un pays doivent être maitrisés par le pays concerné et de même bien sur pour les autres afin qu'une régulation naturelle se fasse entre les produits disponibles en un point donné et ceux qui ne le sont pas.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Hellya. a écrit [22/09/2010 - 07h36 ]  
Hellya.

Bonjour;
De plus, sans m'avancer outrageusement, je me permet de penser que les chinois nous fabriquant cette fabuleuse marchandise de si grande qualité ne se sentent pas libres, eux, dans leur grande majorité. Il n'y a que les capitaux qui soient libres dans cette histoire, libres d'asservir les masses humaines à leur liberté de concurrence.

Soit, il est normal que nous perdions notre monopole, chaque apogée se termine tot ou tard.
Après, rien ne nous oblige à en accepter la façon ; et bizarrement, il semble que ce soit toujours les mêmes qui tirent leur épingle du jeu, quand bien même l'économie nationale se mord la queue ; les répercutions de sont pas égales.

La "libre concurrence" n'a de libre que le terme, hélas.

De plus il parait qu'il y a de graves problèmes écologiques internationnaux, ce qui ajoute encore un bémol à la consommation irraisonnée de produits venus de loin...
Il faut se méfier de la sacralisation autour de l'économie. Ce n'est qu'un système mis en place par l'homme, et à tout moment, l'homme peut le changer.




 cochise_fr a écrit [22/09/2010 - 08h47 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La Chine (et d'autres pays) n'est pas du tout un pays de libre concurrence, que ce soit commerciale ou financière.
Créer une entreprise chez eux n'est pas possible librement, et le plus souvent (pour ne pas dire toujours) il faut s'associer à une entreprise chinoise pour ce faire. Rien ne nous empêche d'en faire autant.!!

"..Soit, il est normal que nous perdions notre monopole.."
Et pourquoi donc aurions nous un monopole (nous ou un autre d'ailleurs).? Rien ne justifie que le but d'une économie soit de posséder le monde entier. Ce fanatisme de la propriété privée sur tout est une hérésie qu'il est grand temps de stopper de gré si possible, de force faute de mieux, en abattant toutes les multinationales financières et industrielles pour les remplacer par des structures à tailles humaines et-ou étatiques (quand c'est possible).




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [22/09/2010 - 17h51 ]  
bougainvilliee

bonjour,

Pour répondre à la question : "Comment boycotter les produits fabriqués en chine ?"...

Mais en achetant plus chinois, en faisant, je pense que c'est cela l'idée, faire la différence entre la Chine de "Taïwan" (pro-occidentale) et la Chine continentale (pro-communiste)...

Pas facile, tout les deux indiquant sur leur produit : "Made in China".





Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [22/09/2010 - 20h11 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Que l'on se contente de contrôler nos frontières et d'appliquer des droits de douanes en fonction des provenances et des produits concernés, et ce sera amplement suffisant..... et ce n'est pas si compliqué à l'ère de l'informatique généralisée.

Il suffit d'une volonté politique..... mais là, c'est loin d'être gagné.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [23/09/2010 - 04h42 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
cochise, je ne suis pas sûr, du tout, que le protectionnisme pur et dur, et l'autarcie économique qui en découlerait, soit viable pour un système économique marchand, comme le nôtre.

Nous tirons notre richesse des échanges commerciaux avec les autres pays... Ainsi si nous refusons leurs marchandises, ils refuseront, réciproquement, les nôtres.

Alors que la concurrence mondiale cherche de nouveaux marchés... se priver d'être présent sur un marché de plusieurs millions d'homme serait suicidaire...

D'autant qu'il existe une forme larvée de protectionnisme, au travers des normes que nous imposons aux produits autorisés à la vente sur notre marché intérieur (normes de sécurité, normes écologiques, matières interdites, etc.).




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [23/09/2010 - 08h54 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce n'est NI du protectionnisme NI de l'autarcie.... le commerce reste libre, seuls les prix sont ajustés aux productions locales..... et bien sur il est tout à fait souhaitable que les autres en fassent autant pour les mêmes raisons chez eux.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [23/09/2010 - 11h10 ]  
symbol

A force d'ingérence réciproque, nous tournons en rond et il y a toujours des gens à qui cela profite et qui n'ont aucun intérêt de résoudre ce type de problèmes, comme bien d'autres d'ailleurs.

Voilà notre processus habituel de penser : tant que tout va bien, nous en assumons volontiers la responsabilité et si quelques choses de désagréable se produit, nous recherchons un responsable ailleurs.
En période de " crises ", que de coupables ! Normal, comment une société peut-elle résoudre ses problèmes si, de toute évidence, elle est bâtie sur la malhonnêteté et l'absence de réflexion de la majorité de ses membres ?

La réduction du coût de production, notamment par la diminution des places de travail, est bien la plus grande préoccupation des grandes entreprises. Cette politique ne découle pas d'un manque de travail, mais d'un manque de créativité et de flexibilité. Quelles en sont les conséquences ?
Redynamiser l'économie serait de repenser autrement, oser remettre en question les idées conventionnelles et nous ne sommes pas prêts. La pensée " moins de travail pour moins de salaire " n'a rien de " social ", elle aggrave le chômage et la meilleure manière de précipiter notre ruine, c'est de réclamer moins de travail pour un salaire identique. Nous en arrivons à retraites et...

Nous avons des comportements qui nous entravent et le progrès devient illusoire.
Les chinois ont peut être dépassé cette pensée logique conventionnelle et se sont rendus puissants ?
Pourquoi boycotter ? Agissons chez nous avant d'en arriver là !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [23/09/2010 - 11h29 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"La réduction du coût de production, notamment par la diminution des places de travail,..."
Pas du tout.... ou plutôt, cela n'est que la conséquence de la seule préoccupation de toute entreprise: faire le plus de profit possible par tous les moyens possibles.... ce qui est très différent.

Ce n'est pas la création de profits qui est en cause, mais la destination de ces profits crées. Quand ces profits crées le sont à l'étranger pour des raisons fiscales et-ou sociales, les droits de douanes sont là pour compenser le manque à gagner théorique du même produit, produit en France et taxé en France. Cela s'appelle la régulation monétaire.... mais pour cela, il faut que les frontières existent ET que les états soient maitres de leurs finances.... ce qui n'est plus le cas aujourd'hui.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [23/09/2010 - 16h13 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Optimist, je partage ton analyse...

Et si les chinois décidaient de boycotter les produits français... ce serait plus facile, vu que la marque automobile "Renault" est très mal vue au delà de nos frontières, ne parlons pas de "moulinex" ou de "Seb"...

Déjà que nous n'arrivons pas, et pour cause à nous implanter en Chine, alors que les allemands, les japonais et les américains, y réussissent sans vraies difficultés....

Pourtant ils y ont les mêmes problèmes que nous...

Mais il y longtemps que nous sommes sur le déclin et que nous enfonçons le clou, de la non-performance, dans l'incapacité où le pays se trouve de se réformer...
Assis qu'il est sur ses "avantages acquis" (acquis lorsque la croissance était là. Ce qui n'est plus)... et, attendant que ceux-ci ayant fondus au soleil, d'être dans le mur, pour se plaindre davoir été mal dirigé.






Le doute est ma seule certitude


 melodie26 a écrit [23/09/2010 - 16h45 ]  
melodie26

S'associer à des entreprises chinoises pour s'installer en chine est obligatoire et une vue à court terme, car au bout de 5 ans, la Chine fera elle même ces produits en virant l'entreprise étrangère.
Et à ce moment le produit en question ne sera plus fabriqué du tout en métropole et dépendra totalement de l'empire du milieu. Comme les semelles de toutes les chaussures de sport par exemple.




 bougainvilliee a écrit [23/09/2010 - 17h07 ]  
bougainvilliee

Le paradis : "manger de la Cuisine française, avoir un banquier suisse, une voiture Anglaise, porter des chaussures Italiennes..."

L'enfer : manger de Cuicine anglaise, avoir un banquier Italien, porter des chaussures suisses et rouler en voiture française..."

Proverbe chinois.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [23/09/2010 - 17h13 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est tout à fait cela Melodie26, il est dramatique que si peu de gens se rendent compte de cette démarche de captation d'industrie, technique pourtant connue de longue date.

Dans le même ordre, ceux qui croient que les entreprises délocalisent pour le bon plaisir des consommateurs se fourrent le doigt dans l'oeil jusqu'au coude.

Les profits vont toujours dans les mêmes poches et les frais, les dettes, les investissements sont toujours payés par les plus faibles... c'est cela qu'il faut changer.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [23/09/2010 - 17h31 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je ne sais si elle est chinoise votre citation Bougainvilliée, mais elles est dans la droite ligne de la mondialisation débridée:
- il suffit de manger à sa faim, que ce soit ne France ou ailleurs
- un banquier n'est qu'un intermédiaire du commerce et ses fonctions devraient être identiques quel que soit son lieu d'implantation.
- l'important est d'avoir une paire de chaussures au pied.... pas sa provenance et il y en a de très bonnes en France..
- de même l'important est d'avoir une voiture fiable, pas sa provenance, et il y en a de très bien en France.

En taxant lourdement les produits dont on a pas besoin, on en interdit pas la circulation, mais on en tire des bénéfices pour d'autres usages..... et rien n'empêche les autres d'en faire autant avec les produits français..... ce qu'ils font d'ailleurs aux USA ou en Chine (entre autre) sans réciprocité.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [24/09/2010 - 06h38 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

La peur des chinois, n'est pas d'aujourd'hui... je m'en souviens, que l'on en parlait déjà, il y a cinquante ans.

Sans doute parce qu'ils sont nombreux et pas tout à fait comme nous... Y compris intellectuellement.

Leur vision du monde est étonnament différente du notre, ainsi que leurs structures mentales.

Ceci dit, les inquiétudes économiquement concurrentielles, qu'ils succitent, actuellement, ressemblent étrangement aux inquiétudes nées, dans les années cinquantes, face au redressement du Japon...

On y trouve les mêmes arguments, les mêmes craintes et les mêmes tentations de protection douanières.

Puis ce fut les produits coréens qui furent l'objet du même ostracisme...

Ces économies, aujourd'hui, bien intégrées dans la concurrence mondiale, laissent prévoir qu'un même sort attend l'expansion chinoise, une fois passées les peurs récurrentes des vieilles économies qui voudraient ne pas avoir à partager le marché.




Le doute est ma seule certitude


 melodie26 a écrit [24/09/2010 - 08h52 ]  
melodie26

La différence avec les pays tels que le Japon ou la Corée en leur temps est que cette fois ci la Chine se comporte comme un rouleau compresseur ou même un trou noir qui absorbe tout et avec qui on ne peut pas lutter commercialement.




 symbol a écrit [24/09/2010 - 10h35 ]  
symbol

Dans un domaine plus spirituel, si les pensées sont énergies, cela signifie que nous attribuons de l'énergie aux choses sur lesquelles nous nous concentrons. Les effets sont étonnants.
Plus nous nous concentrons sur un problème, faiblesse, maladie, concurrence, manque d'argent... plus il augmente.
Il semblerait que l'individu, l'entreprise se fait analyser pour découvrir sa faiblesse et ainsi la dominer et c'est le contraire qui se produit.

Oui cochise, je suis d'accord avec toi quant au fonctionnement. Je le ramène seulement bien souvent à notre pensée pour revenir à la clé du pouvoir humain.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [24/09/2010 - 10h50 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Au lieu de se concentrer sur des problèmes macro-économiques sur lesquels on a que très peu de possibilités d'action, il vaut mieux agir sur ce que l'on maitrise, c'est à dire SES propres finances ET ses propres frontières, laissant libres d'action les autres d'en faire autant.

Ce n'est pas avoir peur d'un pays que de réguler les entrées et sorties de produits et d'argent de son territoire, cela s'appliquant de la même manière à la Suisse, au Liechtenstein qu'à la Chine ou aux USA au même titre que chacun fait des arbitrages sur ses comptes propres en fonction de ses revenus et de ses ressources.... ce qui ne choque personne.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [24/09/2010 - 10h58 ]  
symbol

Bonjour cochise, là cela résonne à mes oreilles !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


Réponses 1 à sur 54
 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  

Répondre à remi33b






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.