Comment fonctionne le prélèvement forfaitaire libératoire ?



ferd_schi
Cette question a été posée par ferd_schi, le 10/09/2009 à à 18h14.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Impôts.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 ferd_schi a écrit [10/09/2009 - 18h14 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
ferd_schi

Comment fonctionne le prélèvement forfaitaire libératoire ? A quoi sert-il vraiment ?




 Jazzy a écrit [10/09/2009 - 18h50 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Jazzy

Le Prélèvement Forfaitaire Libératoire ou PFL est un taux d'imposition forfaitaire appliqué aux revenus de ses placements financiers. Son qualificatif de forfaitaire suppose que le calcul de cet impôt se fait de manière indépendante par rapport au montant du revenu global du contribuable et il est dit libératoire puisqu'il n'intègre pas l'impôt sur le revenu. Le PFL permet de s'acquitter de ses obligations fiscales directement à la base c'est-à-dire que c'est l'intermédiaire fiscal qui est chargé de l'opération et de ce fait, le contribuable n'aura plus à les déclarer. Il faut savoir que les seuls placements concernés par ce PFL sont ceux intégrant la catégorie des gains réalisés sur les obligations françaises, les OPCVM investis en obligation française et les placements imposés sur le revenu tels que les bons de caisse, les bons de trésor ou les comptes sur livrets. Le nouveau barème des impôts 2009 indique que le taux du PFL est actuellement de 18%, alors qu'il était de 16% en 2007. Les prélèvements sociaux, quant à eux, sont passés à 12,10%. Ainsi le taux total d'imposition relatif au prélèvement forfaitaire libératoire est de 30,10% sur la tranche imposable. Il vous suffit alors de multiplier votre taux brut par 0,699 pour connaître votre taux net. Maintenant, si vous disposez de ces types de placements et que vous comptez opter pour le prélèvement forfaitaire libératoire, votre choix ne saurez être judicieux que dans les conditions suivantes. Pour les placements à revenus fixes, il faut que le taux appliqué à la tranche imposable la plus élevée de votre revenu soit supérieur à celui du PFL c'est-à-dire plus de 18%. Tandis que pour les revenus variables, le choix du PFL ne peut se justifier que si vous percevez plus 19 700€ de dividendes par individu ou si vous êtes soumis à un taux marginal d'impôt sur le revenu de 40%.




Répondre à ferd_schi






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.