Ca veut dire quoi, ''cercle vertueux'', expression employée par les hommes politiques ?



miclo_ju
Cette question a été posée par miclo_ju, le 27/01/2012 à à 11h25.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Humour politique.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 miclo_ju a écrit [27/01/2012 - 11h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
miclo_ju

A plusieurs reprises, j'ai entendu prononcer par des hommes politiques, le terme ''cercle vertueux'', ca veut dire quoi, selon vous ? C'est humoristique ou quoi ?




 Dunamis a écrit [27/01/2012 - 12h20 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Dunamis

Non, je crois bien qu'ils sont sérieux.
Le cercle vertueux et l'opposé du cercle vicieux. Et par cercle vertueux, ils parlent de mesure dans les dépenses, par opposition aux années qu'ils ont passé à faire des garden party, à partir en vacances aux frais du contribuable, etc...

Bon, en même temps, chez eux, le cercle vertueux, c'est certes éponger les dettes (il était temps), mais de préférence par les français.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 symbol a écrit [27/01/2012 - 18h00 ]  
symbol

Comme le dit Dunamis, par opposition au vice.

A sa façon, le psychologue C.G Jung l'a bien exprimé : " la vertu est plus dangereuse pour l'homme que le vice ".
En clair, les jugements d'un homme de vertu ont tendance à être plus marqués que ceux d'un homme de vice et de ce fait, ils entraînent obligatoirement de nouveaux conflits, juste le contraire de l'effet souhaité.

Pas besoin de références à l'histoire pour établir les divisions entre le bien et le mal. Souvent par réflexe, nous jugeons comme " mal " des événements qui surviennent dans notre existence. Ce n'est qu'après plusieurs années, en prenant du recul, que nous constatons que le soi-disant mal n'était finalement pas si mal, qu'il avait un sens. Mais au moment du jugement, le conflit est déjà créé. Et d'un point de vue économique, le conflit est toujours un gaspillage d'énergie, de temps et d'argent.

Le vertueux va pouvoir ainsi donner mauvaise conscience à l'homme de vice et puisqu'il a mauvaise conscience, on peut aisément le manipuler. En politique, cela permet de s'ingérer partout, de dire aux autres ce qu'ils ont fait de mal et comment ils devraient mieux faire.
Mais le vertueux n'est pas dénué de sensibilité donc il veut aider parce qu'en définitive, il sait mieux que les autres. Qui décide de ce qui est mieux, si ce n'est le bon, vertueux, lui-même ? Qui décide qui est le bon ? Le bon, le vertueux lui-même. Alors quand les méchants se considèrent aussi comme des êtres bons - une pratique courante en politique - que se passe-t-il ?

On se retrouve pleinement dans le conflit et l'ingérence est toujours relié au jugement. Le jugement crée toujours du conflit. Ça ne fonctionne pas. Ça n'a pas fonctionné durant toute l'histoire de l'humanité. Ils peuvent s'endormir satisfaits, se féliciter mais cela ne résout rien.

Finalement, vous n'avez pas tort, c'est de l'humour... noir. On a toujours intérêt à se demander pourquoi ils tiennent tant à parler de " cercle vertueux ". Car en règle général, on peut constater que ce sont les vertueux qui demandent aux autres de changer - les autres étant évidemment ceux qui manquent de vertu. En partant de la supposition que ce sont les autres qui doivent changer, rien ni personne ne change. Il en résulte un blocage, une situation où responsabilité et pouvoir sont rejetés.

C'est une sagesse très ancienne, si tout le monde balayait devant sa porte le monde serait propre. Où les gens de vertu, où les partis politiques balaient-ils ? Devant leurs propres portes ?




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Lambda11 a écrit [27/01/2012 - 19h45 ]  
Lambda11

"Cercle vertueux" ? :(

Terme employé dans plusieurs domaines, économie, politique, psychologie, etc. par opposition à "cercle vicieux". Je le résumerais en un mot : engrenage, qu'il soit positif ou négatif.

En économie par exemple, on dit qu'économiser rend riche, et qu'être riche permet forcément d'économiser plus... C'est un cercle vertueux positif.

On peut lui opposer le cercle vicieux en disant que dépenser rend pauvre et qu'être pauvre entraîne forcément à dépenser encore plus (crédits avec intérêts toujours plus importants, agios sur les découverts bancaires, etc. qui enfoncent toujours plus).




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 carter a écrit [28/01/2012 - 00h15 ]  
carter

Les termes de « cercle vertueux » et de « cercle vicieux » proviennent de la « cybernétique », cette « science des systèmes ».
La cybernétique se base sur le postulat que de nombreux système obéissent à des logiques causales non linéaires mais plutôt cycliques. Grosso modo :

-en causalité linéaire : A cause B qui cause C qui cause D.

-en causalité cyclique : A cause B qui cause C qui cause A par une « boucle de rétroaction » de C sur A. C'est-à-dire que le phénomène C a un impact dit « rétroactif » sur A.

Voilà pourquoi dans des systèmes complexes, on a des effets « multiplicateurs », des emballements dans un sens ou dans un autre du système. Plus d’effets sur A en produisant plus d’effets sur B va produire encore plus de phénomènes sur A…
La boucle est bouclée et ira en s’emballant…


Or ces systèmes complexes sont très fréquents dans la Nature ! Exemples :

-En économie, les phénomènes de crises de la demande décrites par Keynes : une baisse des salaires produit une baisse de la demande qui débouchent sur des entreprises en sous capacité productive obligées alors de licencier, ce qui produit une baisse de la masse salariale conduisant à une contraction de la demande. D’où Déflation de l’économie mondiale.

-En écologie, les phénomènes de réchauffement climatique : une augmentation des taux de carbone dans l’atmosphère produit une augmentation de la température, ce qui fait fondre le permafrost en Arctique, ce qui accroit l’absorption des rayons solaires de la Terre débouchant ainsi sur un accroissement de l’augmentation de la température…

-En psychologie, les troubles anxieux comme l’agoraphobie ou les TOC. Selon le chercheur Harlow, les troubles anxieux s’accroissent avec la volonté des patients de les résoudre ! Exemple : une fois, on m’a agressé dans la rue. Pour ne plus être agressé, j’évite de sortir. Du coup, je suis plus anxieux lorsque le sors puisque je me déshabitue à le faire... Du coup, j’évite encore plus de sortir et je finis ainsi avec une agoraphobie tarabiscotée…

Ces systèmes ont auto-entretenus et ont donc une tendance à l’emballement. On parle de « cercle vicieux » quand l’emballement va dans une direction que l’on ne souhaite pas (les 3 cas énoncés) et de « cercle vertueux » lorsque l’emballement est positif selon notre point de vue.




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 symbol a écrit [28/01/2012 - 09h58 ]  
symbol

Merci carter, j'ignorais. Je résume dans ma compréhension : loi d'action-réaction de la physique s'appliquant à notre pensée et aux conséquences de cette pensée.
Si aucune énergie ne se perd en physique, cela signifie qu'aucune pensée ne se perd, non ? Et chaque pensée revient à son émetteur, comme si l'on jetait une pierre dans un lac. Les ondes se répandent et reviennent inévitablement à l'endroit où la pierre a touché l'eau.

En ce qui concerne le TOC, j'ai malheureusement pu le constater. Et si quelqu'un essaie de faire à la place de la personne, la problématique n'étant pas résolue, un autre TOC est créé. Les troubles anxieux sont les effets d'un manque de confiance fondamentale en la vie, en soi et/ou dans le monde et la peur découle de cette incertitude. Les conséquences de cette peur produisent des effets dramatiques car en s'accrochant, on fait obstacle à la vie et à son développement. C'est un vrai cercle vicieux. Mais sans aller jusque là, on peut aussi constater que nombreux sont persuadés que la peur est nécessaire et qu'elle protège du danger. C'est cependant l'inverse qui se produit, la peur attire ce dont on a peur. Notre esprit produit de curieux rejetons.
En sport, la peur entraîne la crispation, elle empêche toute performance réelle.

Mais comment le conçois-tu en politique ? Tu parles d'économie, ce qui me semble logique. Pourquoi ce terme de " cercle vertueux " à ce jour ?




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


Répondre à miclo_ju






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.