Quelle santé pour demain ?



betina
Cette question a été posée par betina, le 16/12/2009 à à 15h04.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Hôpital.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 cochise_fr a écrit [16/12/2009 - 18h30] 
2 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
cochise_fr

Bonjour, COMMENT FAUT IL EXPLIQUER QUE LE BUT EST LA SUPPRESSION...



[ Lire la suite de la réponse écrite par cochise_fr ]



Réponses



 betina a écrit [16/12/2009 - 15h04 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betina

1000 postes de moins par an dans les hôpitaux de Paris sachant qu'aujourd'hui les effectifs sont déjà réduits et des services fermés,combien de temps faudra t-il attendre pour se faire opérer?




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 entropie a écrit [16/12/2009 - 16h21 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
entropie

Bon jour Betina Numerus cursus dans les facs de médecine,suppressions de postes dans les hôpitaux.La médecine va devenir de plus en plus rare et se faire soigner sera un luxe.Les chirurgiens sont déjà en voie de disparition!!




 betina a écrit [16/12/2009 - 17h03 ]  
betina

le numerus clausus qui baissent bien sûr mais tous les postes d'infirmières,d'aides-soignantes qui sont supprimés c'est une catastrophe,on s'en rend compte déjà aujourd'hui,dans les grands hôpitaux les infirmières ont de plus en plus peur de faire la grosse faute professionnelle,elles ont une surcharge de travail et n'ont même plus le temps de passer un moment avec le malade,si c'est encore pire mon Dieu!




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 Toli. a écrit [16/12/2009 - 17h50 ]  
Toli.

Sans oublier aussi les remboursements des médicaments qui baissent de plus en plus... On nous dit "les mutuelles doivent faire des efforts"... Ben oui mais les mutuelles vont bien répercuter leur hausse sur leurs clients... Et si l'on ne peut pas se payer une mutuelle, on fait quoi ?
Mais vous n'avez pas encore tout vu car le gouvernement va s'attaquer l'année prochaine au problème de la sécu, aux retraites, etc., parce qu'il faut bien payer le grand emprunt et les dépenses somptuaires de l'Elysée et des Ministères...
Il faudrait aussi peut-être mettre un peu plus le nez dans les affaires des cliniques privées qui payent deux fois plus leurs chirurgiens mais qui facturent aussi deux fois plus d'actes que les hôpitaux publics, actes qui sont remboursés par la sécu pourtant...
Un bien beau pataquès ce ministère de la santé et comme toujours, ce sont les plus démunis qui trinquent.
On est déjà dans une médecine à deux vitesses, bon nombre de personnes ne pouvant plus se soigner les dents par exemple ou s'acheter d'autres lunettes...
Pauvre France dirigée n'importe comment !




 cochise_fr a écrit [16/12/2009 - 18h30 ]  
cochise_fr

Bonjour,

COMMENT FAUT IL EXPLIQUER QUE LE BUT EST LA SUPPRESSION PURE ET SIMPLE DE TOUS LES SERVICES PUBLICS.!!!!!

Remarquez qu'en votant pour eux, on ne peut leur reprocher de faire ce qu'ils disent.

TOUT DEVIENDRA PAYANT....... ET TANT PIS POUR CEUX QUI NE POURRONT PAS PAYER.!!!

Plus de Poste
Plus de France telecom
Plus d'EDF GDF
Plus de retraites
Plus de sécurité sociale
Plus d'écoles publiques (cela viendra)

C'est y pas beau le libéralisme capitlistique.?.?.?.?.?.?.?.?.?.?.?

PAYER OU CREVER .........tel sera votre choix.!!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Tofinho a écrit [16/12/2009 - 18h48 ]  
Tofinho

Mais 'est déjà un luxe de se faire soigner... En tout cas par ici, ou les listes d'attentes dans les hopitaux publics sont interminables. Trop de malades ou de patients, et pas assez de medecins... On les importe d'Espagne, Uruguay, Cuba, Rep. Tchèque, mais ça ne suffit pas. Donc, le luxe du traitement, c'est du présent, pas du futur.




www.olhares.com/Tof - http://locaisesquecidos.webnode.pt/


 coeur de patate a écrit [16/12/2009 - 18h49 ]  
coeur de patate

Eh bien avec ce programme !
je ne crois pas que ça vaille le coup d'être en bonne santé très longtemps?
ça sera donc ne pas avoir les moyens de vivre ! au sens propre du terme !!

finalement nous avons eu de la chance de vivre jusqu'à maintenant !!




ciao!


 lucius a écrit [16/12/2009 - 18h53 ]  
lucius

Ouais
cochise a bien raison,

le but c'est le "tout privé".

Etonnant que cochise ne comprenne pas que ne je souhaite pas rester dans un pays comme ça...




Gare au gorille !


 coeur de patate a écrit [16/12/2009 - 18h58 ]  
coeur de patate

oui c'est vrai ça Tofinho !! et ça fait longtemps que c'est du présent il n'y a pas qu'au Portugal ! je ne trouve pas de dentistes qui veulent prendre de nouveaux clients comme ils gagnent bien leur vie ils refusent tout simplement !! et je ne parle pas des autres spécialités comme ophtalmologiste ou il faut aller a l'hôpital des 15/20 a Paris avec 8 mois d'attente ! ils sont tous sur la cote d'azur quand on a de l'argent il faut le dépenser dans la belle vie apparemment !




ciao!


 cochise_fr a écrit [16/12/2009 - 19h02 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Eh non, justement, ce n'est pas en les laissant faire ou en foutant le camp ailleurs (qui n'est sans doute pas mieux) que les choses changeront.

Je préfère la guerre, la révolte, voir la guerre civile.... avec tous les risques que cela comporte..... parce que c'est comme cela que cela finira.... quand un grand nombre de gens n'auront plus rien à perdre.... et ils sont chaque jour plus nombreux.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Tofinho a écrit [16/12/2009 - 19h02 ]  
Tofinho

8 mois? Ouf, tu me rassure, et moi qui croyais que c'était que chez nous. :-D

On en rigole, mais c'est quand même lamentable... Surtout pour certains (je dis bien certains, pour ne pas me faire tout de suit carabiner par coeur de patate...lol) médecins s'investissent à fond, mais n'arrivent pas à subvenir aux besoins de tous.

C'est un peu pour ça que, au lieux de faire entrer en fac de médecine des types avec des moyennes excéptionnelles, il vaudrais mieux faires des tests de vocations et former ceux qui en ont vraiment envie et la volonté. Le système utiliser aux USA, si je ne me trompe pas... Au moins quelque chose de bien là bas. LOL




www.olhares.com/Tof - http://locaisesquecidos.webnode.pt/


 cochise_fr a écrit [16/12/2009 - 19h24 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il faudrait déjà commencer par bloquer les revenus à un niveau raisonnable quelle que soit la spécialité afin que les prétendants médecins ou chirurgiens n'aient pas la tentation d'aller où cela rapporte le plus en comparaison de là où sont les besoins. De même, il faut imposer au moins dix ans de pratique médicale dans un lieu nécessaire avant de pouvoir choisir son implantation.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 entropie a écrit [16/12/2009 - 20h25 ]  
entropie

bon soir Cochise une simple remarque, tout est déjà payant




 coeur de patate a écrit [16/12/2009 - 21h20 ]  
coeur de patate

oui je suis le premier a gueuler contre les toubibs!
mais c'est tout un système qui ne va pas et moi je me réfère a Patrick Pelloux
qui lui est sur le terrain ! on le sais bien entropie que c'est payant !!
on ne sais que cela,
mais maintenant il faut reconnaître que c'est un piège incontournable de passer par eux c'est un peu l'opportunisme des garagistes comme de toute façon nous sommes obligé de passer par eux nous somme pris en otages ! enfin si c'est comme cela maintenant ! ?




ciao!


 labrujamparo a écrit [16/12/2009 - 22h44 ]  
labrujamparo

La santé est un commerce, ou plutôt la maladie. Plutôt que de sauter chez le médecin au moindre rhume, on devrait attendre que les bricoles passent, mais à force de pubs pour des médocs et de bourrage de crane on consomme mille fois trop de médocs, on se fait opérer "au cas où" parce que le médecin a dit que ça risquait de devenir une horreur, etc, etc, etc... toutes ces conneries ont pour résultat l'état déplorable de la santé des 3/4 des gens, des cancers, des maladies de toutes sortes... Si on soignait que les gens qui ont vraiment besoin d'être soignées il y aurait largement des médecins, des infirmières et des places dans les hôpitaux. Mais ce système pervers, en bon dealer, rend les gens accros aux soins et le jour où ils sont bien accros on leur répond: "ce n'est plus remboursé" (traduction: maintenant c'est toi qui payes, mon gros". C'est à chacun de réfléchir à sa santé, s'il agit par besoin ou par peur, ou carrément par inertie.




 cochise_fr a écrit [16/12/2009 - 23h02 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Avant de parler de maladie, il faudrait peut être aussi éduquer la population, et particulièrement les jeunes aux moyens d'être et de rester en bonne santé.

Si on retire des services médicaux tous les malades volontaires, il restera effectivement suffisamment de place pour les vrais malades involontaires et les accidentés...... mais on ne peut pas pour autant les laisser crever à la porte, non.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 labrujamparo a écrit [16/12/2009 - 23h07 ]  
labrujamparo

Au point où on en est on ne peut pas les jeter, c'est sur, mais de là à les convaincre qu'ils ont bien fait de venir, et leur donner une ordonnance de 25 cm de long, plus le "revenez dans 15 jours, et on prendra RV pour un scanner, au cas où..."

Bref...

Mais je ne dirais pas non plus "malades volontaires". Ils sont plutôt des malades imaginaires, mais avec un avenir de vrais malades certain.




 cochise_fr a écrit [16/12/2009 - 23h22 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Non, non, je dis bien "volontaires".
Ceux qui boivent, qui fument, qui mangent des saloperies plus que de raison, qui se droguent, qui courent après le fric à en être malade, qui ont des accidents de voiture (pour ceux qui les provoquent), etc .... savent très bien que cela va les conduire à l'hôpital un jour ou l'autre. ils connaissent les conséquences possibles de leurs actes..... et sont donc bien "volontaires" pour prendre ces risques.

Il y a grandement assez d'accident et de maladie involontaires pour en ajouter d'autres quand c'est possible.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betina a écrit [16/12/2009 - 23h25 ]  
betina

Il y a peut-être des malades imaginaires mais les autres il faut bien les soigner et dans des conditions dignes,et que les soignants puissent aussi travailler dans de bonnes conditions.La prévention de certaines maladies fera économiser de l'argent et des souffrances




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 labrujamparo a écrit [16/12/2009 - 23h25 ]  
labrujamparo

Ouille, ouille, ouille...

Tout ça c'est de l'inconscient, tu peux pas juger les gens sur les mauvais modes d'adaptation qu'ils trouvent dans le merdier social...




 cochise_fr a écrit [17/12/2009 - 04h20 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"De l'inconscient".... surement pas.... du 'j'm'en foutisme' .... bien d'avantage.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 lucius a écrit [17/12/2009 - 12h17 ]  
lucius

Pour te répondre,
cochise,
meme si le débat à avancé et je suis en retard (on m'excusera donc de cette apparté),

je pense qu'il est trop tard,
et il n'y aura ni guerre ni révolution.

Ceux qui nous dirigent ont appris de leurs erreurs passées,
et ils ont bien ficelé leur affaire cette fois.




Gare au gorille !


 labrujamparo a écrit [17/12/2009 - 20h38 ]  
labrujamparo

Cochise: personne n'est volontairement malade.

Lucius: Les guerres et les révolutions finissent toujours pareil: c'est le plus enfoiré qui gagne. La prochaine révolution sera individuellement collective, (ou collectivement individuelle?) chacun prendra conscience de sa part de responsabilité dans ce merdier, et ça s'arrêtera, tout simplement.

L'espoir est la dernière chose qu'on perd.




Répondre à betina






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.