HAD, que pensez-vous de l'hospitalisation à domicile ?



audela
Cette question a été posée par audela, le 15/06/2011 à à 09h25.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Hôpital.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 audela a écrit [15/06/2011 - 09h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
audela

Certains malades peuvent bénéficier d'une hospitalisation à domicile (HAD), qui revient beaucoup moins chère à la Sécurité Sociale, que l'hospitalisation traditionnelle, j'ai vu un reportage hier sur France 5, qui faisait ressortir tout de même des carences, telles que manque de personnels soignants, etc..., non prise en charge de choses, comme couches, etc... Trouvez vous que l'HAD, devrait être améliorée et que l'Etat devrait financer et privilégier l'embauche de personnels, comme d'aides soignantes, infirmières, etc...car c'est souvent le conjoint (e) ou la famille qui est 24/24, avec le malade !




audela


 cochise_fr a écrit [15/06/2011 - 09h30 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Ce n'est pas nouveau, mais les services publics ayant disparus ne peuvent assuré le suivi qui doit être assuré pour ces patients à domicile.

Dans ce domaine des services publics, il y a des millions d'emplois à créer..... au lieu d'en supprimer comme ils le font.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Tofinho a écrit [15/06/2011 - 10h33 ]  
Tofinho

Comme le dit cochise, le problème n'est pas celui d'être à domicile, mais les carences créer par la crise économique (elle assure les arrière de pas mal de monde celle là...).

Il y à de graves lacunes dans la santé, et un peu partout en Europe, et aux lieux de créer des emplois, ils préfèrent payer des heures supplémentaires à ceux qui travaillent déjà.

Á titre d'exemple: le budget dépensé par l'Hôpital S.Jean (Porto), en 2009, en heure supplémentaire aux infirmiers et aide soignants aurait été suffisant pour embaucher 100 (!!!) infirmiers supplémentaire.

Á dire vrai, l'HAD est certainement une option que les personnes âgées verraient certainement avec de bons yeux, si les conditions autour de cette pratique seraient créer.

Mais il y à des guerres à faire, des autoroutes au milieux de nulle part à construire, des stades construit pour 2 matchs... Dépenses bien plus importantes.




www.olhares.com/Tof - http://locaisesquecidos.webnode.pt/


 cochise_fr a écrit [15/06/2011 - 14h05 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La crise économique (qui n'a a jamais existé, et a été crée de toute pièce) n'est pas une raison, le problème existait bien avant pour les mêmes motifs.

Les heures supplémentaires non plus ne sont pas une excuse.... car on peut à la fois créer des emplois, et payer les heures supplémentaires qu'il restera encore des emplois non fournis et des services non rendus...... hors ce dont a besoin le patient, c'est justement que les services soient rendus en temps et en heure par des personnels compétents.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Tofinho a écrit [15/06/2011 - 15h41 ]  
Tofinho

Mais maintenir un bon taux de chômage permet de contrôler les salaires et éviter des demandes d'augmentation...

"T'es pas content? Part. Il y en à 1000 qui veulent ta place.".

E hop, on sort bien content d'avoir un job sous payer... Mais on à un job...




www.olhares.com/Tof - http://locaisesquecidos.webnode.pt/


 gad a écrit [15/06/2011 - 15h56 ]  
gad

L'HAD est une bonne solution, pour les malades surtout âgés, ils sont chez eux et bénéficient de leur environnement de toujours, c'est rassurant. Encore faut t'il que tout le personnel qui doit être mis à sa disposition dans le cadre de l'hospitalisation à domicile soit présent, mais nous voyons que cela n'est pas fait correctement par manque de personnel. Pour faire de l'hospitalisation à domicile, il faut que le gouvernement change son fusil d'épaule, au lieu de couper les vivres ou réduire les crédits aux structures qui ont embauché du personnel soignant, il faut au contraire rallonger ces budgets et embaucher ! Comme le dit cochise, la crise économique a bon dos, mais cette situation en ce qui concerne l'HAD perdure depuis nombre d'années, après avoir fermé beaucoup de structures hospitalières pour réduire les coûts de santé, avoir trouvé ce moyen de l'hospitalisation à domicile, pour encore réduire les dépenses de santé, c'est bien mais il est facile de constater que dans beaucoup de cas, c'est les membres de la famille qui se transforment en auxiliaire de soins ! Plutôt que de payer le chômage à des personnes qui veulent travailler, pourquoi ne pas faire des formations gratuites dans tous les domaines que demandent l'HAD et de fournir de l'argent à des structures qui emploient ces gens ! Cette façon de procéder de nos dirigeants est une aberration sans nom !




 cochise_fr a écrit [15/06/2011 - 17h03 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Que cela soit dans ce domaine ou dans bien d'autres, hélas, cela s'appelle la cohérence de gouvernement.

Hors il y a bien longtemps qu'il n'y a plus aucune cohérence et que l'on se borne à mettre des cautères sur des jambes de bois, qui de plus coutent très cher.

Tant que l'état voudra garantir les revenus les plus élevés pour asseoir son pouvoir en spoliant le peuple dans son ensemble de tous les droits et services qu'il pouvait en attendre, il n'y aura pas de solution.
A l'inverse, si l'on assure d'abord un revenu décent et des services publics performants à tout le monde, il sera toujours temps, s'il reste quelque chose, pour alimenter les caisses des plus privilégiés.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 betinaweb a écrit [15/06/2011 - 17h43 ]  
betinaweb

J'ai vu moi aussi le reportage sur la cinq.L'HAD n'est pas évidente du tout car même si à la fin du reportage,il a été dit qu'il n'y avait que trois départements qui n'étaient pas adaptés pour assurer l'hospitalisation à domicile,dans d'autres départements,ce n'est pas aussi évident à mettre en place.
Nous avons vu le reportage sur Paris,le personnel se déplaçait en transport en commun.Mais quand les patients sont à la campagne et qu'ils sont à plusieurs kilomètres les uns des autres,il faut que les auxiliaires de vie aient des voitures.Vu le prix qu'ils sont payés,ce n'est pas évident.Rien n'est simple.
Le gouvernement a en plus supprimé les déductions fiscales que pouvaient faire les familles qui employaient des auxiliaires de vie.
Rien n'est fait pour l'hospitalisation à domicile,alors que l'hospitalisation coûte très chère.
Ce pays ne connaît pas la prévention.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à audela






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.