Peut-on diagnostiquer un enfant de 8 ans bipolaire schizophrène et mythomane ?



isismawa
Cette question a été posée par isismawa, le 11/12/2007 à à 19h39.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Hôpital psychiatrique.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 carter a écrit [11/12/2007 - 20h18] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
carter

Ben dis donc! tout ca en une seule fois? oui , c'est...



[ Lire la suite de la réponse écrite par carter ]



Réponses



 carter a écrit [11/12/2007 - 20h18 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter


Ben dis donc! tout ca en une seule fois? oui , c'est possible...

un psychiatre peut diagnostiquer beaucoup de choses avec les batteries de tests qu'il possède mais dans le cas d'un enfant un minimun de prudence s'impose...

d'abord, de quoi parlez vous avec le terme schizohrénie? dans la nosographie DSM-4, la schizophrenie peut rejoindre les troubles bipolaires alors que dans la nosographie classique troubles de l'humeur et les psychoses sont bien dissociés (dans ce cas, seuls l'autisme et les cas de dissociations sont considérées comme relevant de la schizophrenie...). La maniaco-depression est alors considérée comme un relevant de troubles anxieux...

donc, ne nous laissons pas abuser par le mots...Grosso modo, on dit que l'enfant à des troubles de l'humeur; normal: il est bipolaire et lorsqu'il est en phase maniaque, il a un gout pour l'affabulation... il est imaginatif car c'est un grand anxieux et forcement, lorsque la realité se presente à lui, il angoisse et déprime.Du coup, il se refugie dans un monde imaginaire ..Vu comme ça, rien de bien grave si on reflechit à son jeune âge: normal à 8 ans de se proteger de ses angoisses par la creation d'un monde imaginaire qui le surexiste jusqu'à ce que le voile du rêve se dechire...
Vu le nombre de genies, de créatifs qui se sont protgés dans leurs enfance comme ça, on s'etonne de la volonté de psychiatrisation d'une telle imagination...

D'où deuxieme point: ne pas cataloguer aussi tôt un enfant car cela peut naturellement prendre fin...le risque est de l'etiquetter à vie alors que depuis Eysenk, on sait que les troubles tendent à se cicatriser tout seul...

D'ou troisièùe point: la psychiatrisation evite de se poser les vrais questions: des médocs, c'est tellement plus simple que de se poser la question de ces troubles anxieux...

Et enfin, il est trop jeune. Bien que ce ne soit pas impossible, c'est à l'adolescence en general que ces troubles apparaissent...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 isismawa a écrit [12/12/2007 - 00h36 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
isismawa

Merci carter de ta réponse je suis un peu intriguée par ce diagnostic posé par un pédopsychiatre sur un enfant qui m'est proche.
Le souci c'est que sa mère prend un peu ceci au pied de la lettre maintenant les copains de cet enfant le traite de fou et lui-même semble adhérer et peut-être se complaire dans cette définition qui parfois va lui permettre d'essayer de se sortir de situations difficiles ex: lors d'un moment d'insolence et d'irrespect caractérisé c'est l'excuse "je suis fou" la mère elle-même semble mettre tous les caprices et actes non tolérables sur le compte de la maladie qu'en penses tu ?




 carter a écrit [12/12/2007 - 03h11 ]  
carter

l'inconvieniant d'etiqueter un enfant est qu'il risque de porter pour tres longtemps sur son front sa maladie imaginaire. Le risque est qu'il finisse par se definir quotidiennement par rapport à sa maladies (je suis fou) alors que d'autres grilles de lecture plus normales de son comportement peuvent exister comme par exemple : enfant fantasque, rêveur ou hyperactif qui demande beaucoup d'attention...
le danger est d'empecher un développement affectif normal de cet enfant parce qu'il restera fidèle à une grille de lecture etriquée produite par une psychiatrisation à outrance...

le deuxième risque est cela déculpabilise Maman et fiston. les betises de fiston ne sont pas de sa faute mais de sa maladie; et les erreurs de Maman ne sont pas de sa faute, mais de la maladie...Bref, une déresponsabilisation de leurs actes est à craindre. Poutant vivre et grandir, c'est accroître ses responsabilités...

Un troisième risque est le fait que le gamin est sous des medocs comme la ritaline.Or, de nombreuses etudes aux USA montre qu'elle a des effets pervers dans le développement cognitif de l'enfant....Drogué à ce âge ne presage rien de bon...

bref, parce Maman ne sait pas comment tenir un enfant si difficile , elle en vient à apprecier la fable psychiatrique qui lui enlève le poids de la mauvaise mère mais qui marque à jamais du sceau de la folie son fils...un fils en somme bien normal mais qui a des angoisses profondes qu'il cherche à éliminer en se lançant dans des activités hyperactives imaginaires...

Mon Dieu, ne vois t-on pas que la solution reside dans la résolution de la génése des troubles anxieux de ce gamin???? Quest-ce qui l'a rendu si anxieux???? une perte d'un être cher, un demenagement??etc. Répondre à ça, c'est trouvez la "guerison" possible...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Mana a écrit [12/12/2007 - 09h49 ]  
Mana

8-O bipolaire schizophrène et mythomane.....

Un diagnostic qui fait froid dans le dos quand on pense que ça concerne un enfant de 8 ans.
Comme l'a dit Carter (je le dirais avec des mots beaucoup moins techniques, après tout je ne suis qu'au début de ma formation, une simple novice à l'esprit brut :-/), je pense aussi qu'il serait plus que judicieux de se demander d'où lui viennent ces troubles. Je n'ai jamais vu de crise d'angoisse chez un enfant de 8 ans et à l'époque de Freud on vous aurez certainement expliqué tout ça par une carence affective ou une trouble dans le développement sexuel de l'enfant, tout ça est à exclure d'un raisonnement trop pressant qui ne fait (comme l'a dit Carter, Rhhoo, jpeux plus en placer une !) que poser une étiquette sur le front de ce petit bout de choux qui effraie la famille à commencer par la maman.
Dans cette histoire, je ne dirais pas que le responsable c'est la mère, loin de là, et puis après tout, ni moi, ni n'importe quel internaute ne connaît l'histoire de cet enfant et seul le pedo-psychiatre qui l'a eu en consultation peut prétendre connaître ce qui rend cet enfant si perturbé.

Il est plus que dangereux de laisser la mère (qui n'en ai plus une si elle réagit dans le sens de la maladie) donner une explication aux actes graves que l'enfant peut commettre. Il aura besoin d'un maximum d'attention mais surtout pas d'une dose de médicaments que seul un cheval pourrait supporter.
J'irais plutôt dans le sens d'un thérapeute sain d'esprit en le conduisant dans une structure spécialisée et pas une camisole médicamenteuse qui va réduire l'enfant à un état de malade qui se sent bien dans sa maladie et dans ses vies imaginaires sans se soucier de sa guérison possible.

Comment un enfant de 8 ans peut-il en arriver là ? Sais-tu si il y a des antécédents similaires dans la famille ? Dans quel milieu social vit-il ? Un des membres de la famille a t-il déjà fait un séjour en HP ?




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 carter a écrit [12/12/2007 - 19h51 ]  
carter

je peux dire des conneries mais le diagnostic posé n'est pas en soi impossible dans la logique de la classification du DSM-4 .
"schizophrène bipolaire et mythomane" n'est pas psychiatriquement incohérent...sauf que l'on reste terre à terre sur les batteries de tests que le gosse a du passé sans véritablement comprendre le pourquoi et comment..

2eme problème: si on traduit ca en langage courant on s'aperçoit que grosso modo, on a un gamin imaginatif (il cree sa propre réalité: il est mythomane et schizo) et anxieux... L'Alice du pays des merveilles serait donc classé aujourd'hui a peu pres comme ca (pour peu que son monde résulte d'une anxiété profonde°

Bref, je m'étonne que le resultat soit si facilement accepté sans réflexion critique quant à sa réalité concrète...
L'idéal sera d'aller voir un autre pédopsychiatre un peu plus distancié sur sa"bible" , le DSM-4

D'autant plus qu'il existe tout un courant aux USA de psy qui montre que la meilleure façon de traiter un malade est ...de ne pas le cataloguer ou l'étiqueter!!! (mais chut! ces recherches ne sont pas encore parvenues aux oreilles de nos psychiatres français...)




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Bey a écrit [22/01/2008 - 13h18 ]  
Bey

Sans avoir fait de longues études sur la parapsychologie je pense que l'enfant a voulu se faire une nouvelle personnalité peut être pour attirer l'attention, il faut l'aider il doit avoir un manque d'affection ou encore des complexes. Souvent la famille ou amis peut aider que des "psy". Ne l'amener plus chez les psychologues il va se sentir fou ou va en être dépendant. Il n'a que 8 ans je pense que sa mère ne doit pas céder à ces caprices sinon il ne voudra pas guérir.




 soumia a écrit [07/10/2010 - 19h12 ]  
soumia

faut peut etre arrêter de vouloir placer tout le monde dans des tiroirs étiquetés. traiter de malade un enfant de huit ans c est etre malade soi même. je ferai remarquer à l assemblée de spécialises que ce sont les esprits "hors norme" qui font avancer le monde e que le pharmacologie assassine étouffe trop d esprits créateurs. mes filles ne kiffent pas l école et j en suis heureux. elles ont leur intelligence j essaie de leur apprendre à s en servir pas facile quand le but premier d un enfant c est de ressembler à tout le monde. par crainte de la stigmatisation apprise de leurs parents. faut apprendre à gérer au lieu d éliminer.




Répondre à isismawa






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.