Je vis une relation homosexuelle normale ?



san9
Cette question a été posée par san9, le 31/01/2009 à à 21h47.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Homosexualité et bisexualité.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 



Réponses



 san9 a écrit [31/01/2009 - 21h47 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
san9

Ca fait 9 mois que je vie avec ma copine et maintenant elle veut vivre separer car elle a due mal avec la vie a 2. j ai trouver un appart a 500 metres de la maison pour lui faire plaisir mais comment dois je le prendre???




san


 missterre.80 a écrit [31/01/2009 - 23h42 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
missterre.80

San9,

Je ne peux pas me permettre de te dire comment tu dois le prendre car toi seule la connais, mais cela n'est pas forcément négatif, ta copine est peut-être très indépendante et cela peut même devenir très positif pour toutes les deux en lui laissant la liberté de ne penser parfois qu'à elle sans avoir de scrupules à t'oublier un peu car tu réclamerais peut-être son attention si tu étais là toujours tout près d'elle dans le même appartement.

La vie de couple est parfois très difficile à vivre pour certaines personnes qui ont besoin d'être souvent seules (c'est peut-être son cas) car elles ont besoin de beaucoup de temps pour s'occuper d'elles, cela ne veut pas dire qu'elles soient égoïstes et cela ne les empêchent pas d'aimer quelqu'un profondément et véritablement, en revanche ça n'est pas toujours très évident en vivant sous le même toi ou l'autre risque de les entraver sans le vouloir et de les empêcher de faire ce qu'elles veulent quand elles le veulent.

On peut vivre en couple avec une personne très centrée sur elle-même à condition de ne pas la contrarier et de ne pas l'obliger à faire ce qu'on souhaiterait obtenir d'elle, il lui faut une très grande liberté d'action pour gérer son emploi du temps.

Il faut prendre ce qui vient d'elle en affection et autres marques d'attention et ne pas passer sa vie à l'attendre, plus on cherchera à la contraindre d'être présente et disponible et plus elle aura envie de fuir car c'est sa nature de vouloir être libre d'elle-même et de la gestion de son temps pour ce qu'elle veut.

Je peux ajouter quand même qu'il existe des personnes qui s'aiment énormément et qui vivent dans des appartement différents sans que cela ne fasse de tort à leurs sentiments bien au contraire, le plaisir de se retrouver chez l'une ou l'autre c'est plutôt sympathique je pense.

Aimer c'est aussi parfois comprendre pour mieux accepter.

Bonne chance à vous deux !






Natacha


 cochise_fr a écrit [01/02/2009 - 14h03 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Homosexuelle ou pas, la vie de couple est très, très, très différente de la vie à deux en étant chacun chez soi..... et beaucoup de gens croient que c'est simple alors que cela nécessite une foule de concertation, de compromissions (dans le bon sens du terme), de partage, de devoirs mutuels.... que chacun pris indépendamment n'est pas toujours prêt(te) à assumer.

Bien sur, certains(nes) pensent que l'amour continue d'exister en étant chacun chez soi..... mais c'est, à mon avis totalement faux.
Bien sur, on garde l'amitié, mais c'est justement la différence avec l'amour, qui impose la capacité à vivre ensemble en harmonie et en paix sous le même toit.... et quand on estpas capable d'accepter les concessions à faire à l'autre.... c'est que l'amour n'est pas là....sauf le sport,éventuellement.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 missterre.80 a écrit [02/02/2009 - 00h06 ]  
missterre.80

Cochise,

Qu'est-ce qui te fais croire que l'amour n'existe pas lorsqu'on vit chacun chez soi ?
Imagines un compositeur, génial au demeurant, mais qui passe toutes ses nuits à composer des musiques très élaborées, qui fait de ce fait beaucoup de bruit et gène la quiétude de la personne qu'il aime et qui partage son lieu d'habitation.
Donc, de ce fait ils décident un beau jour, d'un commun accord, de vivre dans des logements séparés pour ne pas se gêner mutuellement, tu penses vraiment que dans ce cas c'est parce qu'ils ne s'aiment pas ?
Je ne cherche pas à ta convaincre à tout prix que j'ai raison mais seulement à t'ouvrir un peu les yeux...
J'espère de tout coeur que tu ne prendras pas mal mon intervention...

Bien cordialement




Natacha


 cochise_fr a écrit [02/02/2009 - 01h02 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Bien sur, on peut trouver des cas particuliers, exceptions qui confirment la règle.

Je reste cependant convaincu que lorsqu'on fait passer son travail avant sa famille, l'amour prend une grande claque dans la figure..... quel que soit le métier. Je pense que la nuance entre nous vient de là. J'ai toujours fait passé ma famille avant mon travail, qui a du s'adapter.... et non le contraire. Quand la course au fric prend le pas sur les sentiments, même au titre du bien être futur, la qualité de l'amour s'en ressent, et la société actuelle est pleine des victimes de cette démarche, autant chez les hommes que chez les femmes.

Je ne force personne à penser comme moi, mais je trouve sain d'y réfléchir.... de préférence avant, plutôt que de venir geindre ensuite d'avoir une piètre vie familiale avec tous les inconvénients que la famille éclatée représente.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 missterre.80 a écrit [02/02/2009 - 14h46 ]  
missterre.80

Cochise,

Je pense bien comprendre ton point de vue, chacun possède des limites de tolérance face à l'indépendance de l'autre et nos limites se trouvent très restreintes lorsque l'on attend un peu plus d'attention et d'affection de la part de l'autre.

Tu es une personne qui attaches beaucoup d'importance à ta famille et à la personne qui partage ta vie et tu sembles faire passer ton travail et tes passions ensuite, ce n'est pas le cas de tout le monde même si je suis comme toi et que je sais parfaitement ce dont tu me parles ; j'ai appris au fil du temps à observer les autres couples et les autres individus et je me suis rendue compte que j'étais bien différente de la majorité des gens qui sont généralement très individualistes.

Il faut que je te dise que les personnes qui agissent comme nous en ayant la famille et le couple comme priorité avant toute chose, sont parfois déçues du comportement de l'autre qui justement n'est pas toujours aussi disponible dans la relation amoureuse et affective.

Alors comment faire dans ce cas pour ne pas se sentir lésée si ce n'est en acceptant que l'autre soit plus indépendant que nous dans la relation.

Il est plus facile de se changer soi-même plutôt que de vouloir changer l'autre et on ne se rend pas toujours compte tout de suite, au début de la relation, que l'autre était plus indépendant que nous le croyons, car au début d'une relation les personnes sont très proches l'une de l'autre et pratiquement fusionnelles alors cela fausse leur jugement quant au niveau d'indépendance et aux besoins affectifs de chacun.

Faut-il pour autant quitter la personne qui vous aime malgré tout et qu'on aime beaucoup tout ça parce qu'elle a moins besoins que nous d'une présence à ses côtés..?

C'est compliqué les sentiments, les émotions, les rapports humains, pas facile d'être heureux, vraiment pas facile... Et nous avons peut-être encore un bout de chemin à parcourir pour parvenir à la plénitude affective...

Bien cordialement




Natacha


 cochise_fr a écrit [02/02/2009 - 16h54 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Entre "être heureux" et "la plénitude", il y a des nuances, toutes les nuances.

Il n'empêche que 90% (évaluation personnelle) des problèmes domestiques et familiaux ne tombent pas du ciel et ont pour origine un comportement inadapté à la situation à résoudre. C'est facile de vouloir le beurre, l'argent du beurre, le sourire et le cul de la crémière.... mais la réalité est bien différente, et je trouve bien hypocrite de venir ensuite se plaindre des conséquences de ses actes délibérés et encore plus de dire "je ne savais pas".... à l'image d'un gamin de 10 ans.

La règle semble devenir "je veux, je veux, je veux...." et "après moi le déluge".!! Avec de tels raisonnements, il est bien clair que l'on se prépare à des retours de flammes plus ou moins violents.... et je trouve cela très bien pour remettre les idées en place.

Et je vous rassure, on peut être heureux et avoir sa dose d'emmerdements quotidiens, ce n'est pas incompatible.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 lucius a écrit [02/02/2009 - 17h09 ]  
lucius

Emmerdes pas trop missterre cochise,ou elle va t'envoyer balader!

Elle" aimerait bien que tout le monde pense comme elle,mais on n'est pas aussi évolué!"(citation de missterre )

Tu ne pense pas comme elle,tu es sous évolué,voilà tout mon pov'cochise!
T'es bien gentil,mais sous évolué comme le lucius!

Nous devons nous repentir ensemble,

prions la sainte missterre
quelle nous envoit sa lumière
sur la terre comme au ciel
pardonnes nous notre bétise
toi suprème éclat,
soleil de connaissance et d'Amour,
permet nous de comprendre
tes si belles pensées
toutes promises à tant de joie
Delivres nous de la bétise

Aaaaaa...Men!




Gare au gorille !


 lucius a écrit [02/02/2009 - 17h10 ]  
lucius

Ainsi soit t'elle!




Gare au gorille !


 cochise_fr a écrit [02/02/2009 - 20h09 ]  
cochise_fr

Bonjour,
T'inquiètes pas, cela s'adresse à tous, toutes et chacun en fait ce qu'il(elle) veut.

C'est un peu comme tes vannes ouvertes en permanence... en fait.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à san9






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.