Comment interpréter le fait que ma soeur filiale prenne comme témoin sa petite-amie et aurait souhaité que mon copain soit présent?



ftm_bi_veget
Cette question a été posée par ftm_bi_végét, le 28/01/2010 à à 00h29.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Hommes.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 ftm_bi_végét a écrit [28/01/2010 - 00h29 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
ftm_bi_végét

Comment interpréter le fait que ma soeur filiale prenne comme témoin sa petite-amie et aurait souhaité que mon copain soit présent?

comment expliquer qu'une personne que vous pensez mal intentionnée et qui est votre soeur filiale (tout en ayant le souhait d'être impartial et juste) fasse en sorte qu'il y ait un auditoire lors des discussions (qui arrivent sur des "disputes")? Et que le 'choix' des personnes qui composent les 'témoins' soient des proches d'un des deux partis voire des deux partis? Est-ce une envie de s'exhiber, de se donner le beau rôle, de mener l'autre à bout et de le faire interner toute sa vie, de se doner en spectacle = quelle pourrait être la finalité? Les relations ne sont-elles pas sensées être privées, personnelles, confidentielles, ne concernent-elles pas juste les personnes impliquées dans ladite relation? Doit-on conclure de ce fait de bien mauvaises intentions comme le fait de 'monter les personnes les unes contre les unes' : n'est-ce pas une façon de manipuler les gens, leurs sentiments leurs blessures, leurs traumatismes en appuyant là où ça fait mal (sadisme et pas dans le cadre d'une relation BDSM). N'est-ce pas une façon d'attiser les tensions relationnelles voire les haine-s potentiellemet sous-jacentes? Ayant connu (ne serait-ce qu'un petit peu notre demi-frère à tou-te-s les deux) est-ce 'normal' que je n'ai de cesse de 'voir' les défaut, les excès de notre demi-frère dans les agissements (que je prends comme des exactions ici) de ma soeur filiale? Est-ce possible que par maque fraternel (de ce frère dont elle se sentait proche et qu'elle aurait voulu connaître dans son enfance... Et dont elle s'est sentie privée) elle en vienne à ouvertement exprimer une 'préférence'? Qu'elle en viene à haïr le deuxième, avec lequel elle a grandi parce qu'elle n'a pas pu grandir avec lui? Serait-ce possible que ces / ses exactions répétées, qui ont pris racine dans notre enfance (mais sous forme atténuée, comme des gosses quoi) soiet révélatrices d'une haine de sa part à mon encontre? Comment interpréter le fait que malgré les 'traumatismes', les exactions que j'ai essuyées, je continuais à garder des sentiments positifs (espoir à revenir à une relation axée sur la fraternité et l'amitié etc) en notamment faisant le pas, en écrivant, même si ça me faisait mal (je passais outre ma douleur ou mon amour-propre ou ma fierté comme dirait notre maman) en offrant des cadeaux aux occasions appropriées notamment à son anniversaire (alors qu'elle ne répondit jamais et qu'elle m'ignorait, pas l'un de mes anniv' ne fût célébré etc...) ou alors on me faisait attendre pour rien (oui je te répondrai et finalement rien est venu). Dans les mots, je disais que ma positio restait la même mais que si elle consentait passer au-dessus des tensions, des différents que nous av(i)ons, la porte serait grande ouverte... Je pense qu'elle me haït aussi et ça depuis l'enfance mais peut-être que je ne voulais pas le voir (déni de la réalité trop acerbe et indésirable) parce que depuis l'enfance, j'ai pris la défense de notre maman (à notre frère et à ous deux) contre notre frère (à tou-te-s les deux)? Est-ce tangible? Est-ce possible qu'à un moment donné, la relation qui prenait déjà la voie d'une violence exprimée le devienne effectivement parce que ce fût progressif (ça commence avec une plaisanterie 'maman, pourquoi t'a fait un enfant, ça ne sert à rien' et ça débouche 21 ans plus tard à 'je vais te casser la gueule' et 'je voudrais t'innterner chez les fous / folles')? Qu'est-ce qui s'est donc passé en 21 ans pour que deux enfant-e-s issu-e-s des mêmes parent-e-s en viennent là? Ai-je mériter ce qui m'arrive? Et inconsciemment me reprocherait-elle le fait qu'elle ne soit pas présente que je ne le suis à cause de son travail notamment (elle est militaire, je suis encore aux études...)? En famille, qu'est-ce qui est (in)acceptable?




 betina a écrit [28/01/2010 - 01h47 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betina

ftm_bi_veget,
toi aussi tu fais intervenir des personnes dans tes histoires puisque tu viens en parler sur la toile bon c'est vrai c'est virtuel et nous ne connaissons pas tous les tenants et tous les aboutissants de votre vie familiale qui a l'air vue de l'extérieur extrêmement compliquée.

Vous ne connaissez pas les relations normales,apaisées,tout est violence chez vous en parole et en acte,c'est difficilement pensables de vivre ainsi,vous avez l'air complètement dépendant de vos parents et vous réglez vos comptes chez eux.

Ta soeur aussi a du souffrir de la situation familiale,comment se construire dans un tel milieu,les séquelles sont là,vous auriez besoin d'une thérapie familiale mais je crains que les dégâts soient irréparables,vous vous êtes tous fait trop de mal,vous devez tous prendre vos distances et évitez de vous voir et surtout persuader la maman de refuser cette violence conjugale.

je te dis les choses comme je les ressens.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 ftm_bi_végét a écrit [29/01/2010 - 00h07 ]  
ftm_bi_végét

"ftm_bi_veget,"
Bonsoir betina,
merci pour ton post (même s'il ne m'est pas agréable du tout !).

"toi aussi tu fais intervenir des personnes dans tes histoires puisque tu viens en parler sur la toile"
Oui c'est vrai mais je ne prends pas les gens à parti. Je ne prends pas en témoin mes proches, au contraire je veux à tout prix éviter ça, d'une façon générale mais surtout à mes proches parce que je cherche les préserver et à les ménager... Je pars du principe et je lui ai exprimé que les relations sot confidentielles : elles ne concernent que les différent-e-s acteurs / actrices impliqué-e-s dans le rapport. Mais je vois que tout le monde ne partage pas mon avis. Sur internet, nous sommes anonymes (un minimum non) : je suis personne. Sur web-libre, je ne suis que mo pseudonyme, ce que j'écris comme réponses, comme complèments etc et les questions que je pose non. Sans vouloir me vexer, comment voudrais-tu me connaître autrement?

"bon c'est vrai c'est virtuel et nous ne connaissons pas tous les tenants et tous les aboutissants de votre vie familiale qui a l'air vue de l'extérieur extrêmement compliquée."
Oui et je regrette qu'elle le soit, ce n'est pas faute de se poser des questions, d'en venir à s'en faire souffrir (dans des remises en question) et d'être bien intentionné (bienveillant...).


'Vous ne connaissez pas les relations normales,apaisées,tout est violence chez vous en parole et en acte,c'est difficilement pensables de vivre ainsi,vous avez l'air complètement dépendant de vos parents et vous réglez vos comptes chez eux.'
C'est qui vous, est-ce moi ou ma soeur filiale?
En ce qui me concerne je suis encore aux études donc je 'souffre' et je fais souffrir oui malheureusement d'une dépendance financière et matérielle auprès de mon père tout-à-fait indéniable. Dois-je en conclure que je dois arrêter mes études?


'Ta soeur aussi a du souffrir de la situation familiale,'
Oui et je ne l'ai jamais nié : tout le monde souffre.

'comment se construire dans un tel milieu,les séquelles sont là,vous auriez besoin d'une thérapie familiale mais je crains que les dégâts soient irréparables,'
Oui c'est ce que je pense aussi...

"vous vous êtes tous fait trop de mal,vous devez tous prendre vos distances et évitez de vous voir et surtout persuader la maman de refuser cette violence conjugale."
Oui, c'est la raison pour laquelle je préfère être présent quand il y a 'discussion-s' pour m'interposer et empêcher cette violence de devenir physique... Je suis l'inntermédiaire... La personne qui souhaite améliorer les choses mais qui arrive pas. Qui écoute tout le monde sauf soi-même... Et dont tout le monde déteste parce qu'il est aisé de lui rejeter la faute dessus... Ca je l'avais compris, depuis le temps.


'je te dis les choses comme je les ressens.'
Merci beaucoup pour ton intervention...
Au moins, ça me permet de savoir que j'ai peut-être encore des choses à vivre parce que je ne suis pas totalement détruit et pas totalement aliéné.




 betina a écrit [29/01/2010 - 00h33 ]  
betina

ftm_bi_veget,
je vois bien que tu souffres de ta situation familiale mais en fait tu as encore besoin de ton père pour finir tes études et je pense que c'est important que tu les finisses,je ne sais pas combien de temps il te reste à faire mais vu ton âge,je dirais bien encore 4 ans,pourras-tu tenir jusque là?ne peux-tu pas obtenir une bourse en te déclarant tout seul et en faisant un petit boulot à côté pour avoir ton indépendance financière.ce serait peut-être une solution pour toi et pour t'éloigner un peu de ta famille,ce qui ne t'empêcherais pas de voir ta maman de temps en temps,ce ne sont pas des conseils que je te donne mais juste des reflexions que je me faisais pour essayer de trouver des solutions.

Ta vie est loin d'être simple,entre ta soeur,ton demi-frère,ton père et ta mère,de plus quand la famille s'alcoolise,les problèmes augmentent et la santé de ta maman aussi,en a t-elle conscience,car elle se détruit ,vu ce qu'elle a comme soucis de santé.

Je ne sais plus quoi te dire car j'ai aussi l'impression mais je peux me tromper que tu détestes ta soeur autant que tu l'aimes,pareil pour ton demi-frère et c'est toujours la maman qui est entre vous.

Je ne suis pas une spécialiste des problèmes familiaux mais j'essaie de comprendre ce qui se passe avec les informations que tu donnes,alors ne prend pas tout pour argent comptant car je peux complètement être à côté de ce qui se passe. ;-)




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 Toli a écrit [31/01/2010 - 19h22 ]  
Toli

Rien à voir avec betina. C'est de ta faute et uniquement de ta faute Nono.

Si tu avais un problème avec betina tu n'avais qu'à alerter la modération qui serait allé jeter un oeil au lieu d'aller polluer toutes les questions.

Ce bannissement était provisoire et devait être levé demain mais comme comme tu continues encore aujourd'hui je pense qu'il sera définitif.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 gremchka a écrit [01/02/2010 - 12h29 ]  
gremchka

ftm bi végét: Tas rien de moins long, de plus compréhensible????Si tu viens à WEB LIBRE pour t'instruir fait le




 ftm_bi_végét a écrit [03/02/2010 - 09h49 ]  
ftm_bi_végét

@ gremchka :

Plutôt étrange...
Mais vous êtes qui vous pour me dire ce que je dois faire ici?
Occupez-vous de votr cul et ce sera déjà bien.
Gardez vos leçons pour vous.
Vous n'êtes ni mo prof, ni mon / ma supérieur-e hiérarchique, ni ma mère, ni mon père...
Restez donc à votre place merci !




 gremchka a écrit [03/02/2010 - 10h27 ]  
gremchka

Un aveugle à besoin de repère pour poursuivre son chemin, une cane blanche pour éviter les embuches. Un sourd à besoin d'un sonotone pour entendre. Un élève à besoin d'un prof pour apprendre.
A lire vos écrits, vos jugements au bord de l'insulte, vos inepties linguistiques, je sais que vous avez besoin d'aide. Mais peut-on aider un être ignare qui, sous le sceau de l'anonymat se montre un être retord, impoli, sans scrupule.




 gremchka a écrit [03/02/2010 - 18h01 ]  
gremchka

ftm bi végèt
Se qui t'as manqué justement c'est un prof comme moi. Tu aurais eu un peu plus de science et d'éducation. Je te poses une question ; Peut-on faire pousser du blé sur un tas de fumier????? (Lao-Tseu)




 ftm_bi_végét a écrit [03/02/2010 - 22h22 ]  
ftm_bi_végét

Bonsoir gremchka,
"Un aveugle à besoin de repère pour poursuivre son chemin, une cane blanche pour éviter les embuches. Un sourd à besoin d'un sonotone pour entendre. Un élève à besoin d'un prof pour apprendre."
Hmm. C'est stupéfiant, vous parlez à la place des autres. Contentez-vous de parler pour vous et e sera bien avant de vous auto-proclamer porte-parole de votre voisin. Ahum.

'A lire vos écrits, vos jugements au bord de l'insulte, vos inepties linguistiques, je sais que vous avez besoin d'aide. Mais peut-on aider un être ignare qui, sous le sceau de l'anonymat se montre un être retord, impoli, sans scrupule.'
Un adage dit 'qui utilise l'épée périra par l'épée' donc je dis dans la prolongation qui juge mérite d'être jugé donc ...
Le problème c'est que vous outrepassez votre fonction de prof' dans votre cadre : je ne suis pas votre élève donc je n'ai pas à vous écouter. Redescendez de votre statut auto-proclamé supérieur de professeur-e avec tout le monde. Vous savez professeur-e ou pas, élève ou pas il y a toujours des choses à apprendre. En votre cas j'ai trouvé ce qui vous manquait : l'humilité. Ca transparaît dans vos posts (vous qui semblez attacher une importance révélatrice à ce que jes gens produisent au travers d'écrits). Justement, si vous n'êtes pas mon professeur-e, je peux me payer le luxe d'être spontané avec vous. Tout comme d'ailleurs vous ne m'avez pas réservé un sort très charitable donc pourquoi demander ce que vous souhaitez alors que vous n'êtes pas capable de le donner à votre voisin? Questio d'égalité... Justement, en outre, n'avez-vous jamais remarqué que dans votre profession qu'il y a un aspect psychologique à l'apprentissage à prendre en considération : si vous vous imposez au travers d'une figure auto-proclamée supérieure à tout le monde surtout à 'vos' élèves je pense que ça les encourage encore plus à vous manquer de respect et peut-être de manière 'dissimulée'.

"peut-on aider un être ignare qui, sous le sceau de l'anonymat se montre un être retord, impoli, sans scrupule."
Ah. Il est question d'anonymat quand on a aucune identité justement, pas plus personnelle (patronyme) que sous la forme de pseudo', or, sur ce site, l'usage du pseudonyme est courant donc on ne peut pas parler d'anonymat. Mais si vous placez ma parole en dubitation, prière de consulter le dictionnaire. Vous qui êtes professeur-e, vous savez pertinnement qu'il n'y a pas mieux qu'un dictionnaire pour connaître le sens des mots qu'on utilise. J'affectionne tout particuièrement de Madame de Staël qui dit 'celui qui n'est son Maître ne peut être le maître de personne'. Aussi dure puisse être la critique de l'armée en tout cas (je ne connais pas votre position mais...) elle, quant à elle, elle a compris que pour être un bon chef il faut savoir obéir.

'Se qui t'as manqué justement c'est un prof comme moi.'
Veuillez m'excuser mais j'ai bien peur de ne pas en éprouver l'envie du tout.

D'ailleurs je prends comme preuve de votre auto-suffisance le fait de tutoyer à tout bout de champ sas même s'être soucié-e par avance de son approbation. Ca témoigne relativement bien de votre manque de respect assez aveuglant vais-je dire. Ne seriez-vous du genre j'impose et tu subis'? Je connais ça... Et comme disent les 'jeunes' : déjà proposé, déjà refusé !

CDT.




Répondre à ftm_bi_végét






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.