Législation du travail de nuit ?



ratatouille2256
Cette question a été posée par ratatouille2256, le 20/09/2010 à à 22h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Handicap.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 ratatouille2256 a écrit [20/09/2010 - 22h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
ratatouille2256

je travail la nuit dans un centre d'ébergement pour personnes andicapé nous sommes deux et 2 étage ; 20 personnes a s'occuper chacun ! depuis peut notre directeur veut nous faire travailler seul , Peut- t'il le faire ? a savoir que parfois il y à de la violence fisique à notre égard ainsi que sur les autres résidents




 papiguy a écrit [20/09/2010 - 22h31 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Une seule personne paraît tout à fait insuffisant ne serait-ce que pour des raisons évidentes de sécurité.
Ce centre a du probablement obtenir un agrément de la DDASS (Direction Départementale de l'Action Sanitaire et Sociale). Il faudrait connaître les conditions de cet agrément.

Vous pouvez contacter une Assistante Sociale qui vous renseignera plus précisément.




 betinaweb a écrit [20/09/2010 - 22h50 ]  
betinaweb

Dans beaucoup de foyers d'hébergement pour handicapés il n'y a qu'un veilleur de nuit et souvent pour 3 bâtiments,vous c'est sur deux étages.
Si votre directeur veut vous faire travailler seul,c'est qu'il sait qu'il peut le faire.Pour les adultes handicapés,il n'y a pas de normes comme pour les enfants.
Les budgets étant tirés vers le bas,votre directeur est obligé de faire des choix.
Quand on travaille dans ce genre d'établissement,il faut que les personnes qui sont là la nuit soient calmes et rassurantes.Car la nuit est souvent angoissante pour les personnes handicapés.
Si vous constatez vraiment trop de violences,il faut en discuter avec l'équipe éducative
pour voir comment le problème peut-être réglé.Il ne faut surtout pas vous énerver.
Certains centres prennent des éducateurs la nuit qui sont sûrement mieux formés que des veilleurs pour réagir en cas de problèmes.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 coeur de patate a écrit [20/09/2010 - 23h34 ]  
coeur de patate

bétina je suis étonné de lire que tu trouve ça normale ? franchement être deux à mon avis pour 40 personnes n'est pas du luxe ! et il serait préférable pour être trois simplement pour des raisons de sécurité évidente !! que faire en cas de problème en étant tout seul c'est n'importe quoi !! surtout de la non assistance à personne en danger ce fameux directeur n'a rien d'un directeur pour abandonner ces responsabilités aussi facilement !!




ciao!


 betinaweb a écrit [21/09/2010 - 00h09 ]  
betinaweb

Je ne dis pas que c'est normal coeur de patate mais c'est ce qui se pratique.De la faute à la DDASS qui baisse les budgets.Il faut rogner sur tout.
Les handicapés ne sont pas en reste dans les mesures d'économie.

Les handicapés mentaux,travaillent le lundi de la pentecôte ou un autre jour dans les ESAT anciennement CAT pour les handicapés.
Sais-tu que dans ce milieu,on recrute les handicapés les plus performants,laissant les autres sur la touche pour faire tourner le centre,ça marche comme une petite entreprise,bientôt il n'y aura plus que des cas sociaux car ils sont plus performants que des trisomiques ou des autistes.
Résultat,la plupart des parents sont contraints à les mettre dans des établissements en Belgique.
Nous sommes dans un pays qui ne respecte ni ses vieux ni ses handicapés.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [21/09/2010 - 09h59 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Nous sommes dans un pays qui ne respecte ni ses vieux ni ses handicapés."

C'est certain et ce n'est pas limité à eux... hélas.
Seulement une fois fait ce constat alarmant, il faudrait aussi émettre des solutions..... et quelles que soient ces solutions, elles ont un cout non négligeable qu'il faudra bien financer par un moyen ou un autre.

Alors il faut être cohérent (pour ce sujet comme pour d'autres du même niveau).

Il faudra bien augmenter fortement la taxation des plus riches si l'on veut que la solidarité se développe un peu au détriment des profits sans limites.

Pour le sujet de ce post, par exemple, pourquoi ne pas obliger quelques chômeurs valides à aider la personne professionnelle qui reste la nuit en surveillance.? Je suis sur qu'on trouverait sans problème des gens capables de porter aide et assistance quelques heures par semaine chacun pour des problèmes de cette nature. Et en dehors du fait de savoir garder son calme, il n'est nul besoin d'avoir fait 10 ans d'études pour assister un cadre médical qualifié à qui cela fournira les mains supplémentaires qu'il n'a pas malgré toute sa bonne volonté.

Ce qui manque dans toutes ces structures (pas seulement celles décrites ici) c'est le dialogue avec les patients, avec les anciens, avec les détenus, avec tous les solitaires de la vie qui, même quand ils refusent l'aide, sont dans la détresse permanente que crée la solitude et le désintérêt de son entourage, que celui-si soit familial ou administratif.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Leumas80 a écrit [21/09/2010 - 13h47 ]  
Leumas80

Excusez moi, on parle bien de surveillance, non?
ratatouille 2256 ne fait pas partie d'un centre hospitalier et ne fait pas office de personnel soignant ?
S'il s'agit d'un centre d'hébergement simple, avec des personnes handicapées autonomes, qui plus est, de nuit, je pense qu'une personne est largement suffisante. On ne demande pas à un gardien de nuit de faire des soins ou de maitriser un fou furieux, ni d'administrer un quelconque calmant.
Il est d'autant plus étonnant, pour des personnes handicapées, qu'il n'y ait aucun personnel soignant (au moins un infirmier) avec notre veilleur.
C'est là que la question m'étonne.




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


Répondre à ratatouille2256






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.