L'anorexie a-t-elle des conséquences irréversibles sur la conception d'un enfant ?



chatperche
Cette question a été posée par chatperche, le 27/12/2007 à à 19h25.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Gynécologues.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


La meilleure réponse



 Mana a écrit [28/12/2007 - 09h05] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Mana

Pendant une longue période d'anorexie, les ovaires peuvent...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Mana ]



Réponses



 chatperche a écrit [27/12/2007 - 19h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
chatperche

Bonjour!

J'ai fait de l'anorexie sévère étant adolescente (de 13 à 16 poids minimum 30kg puis boulimie), 3 ans d'aménorrhée, puis règles uniquement irrégulières pendant 2 ans au retour d'un poids normal. On m'a donc mise sous mini pilule pour réguler tout ça. Je la prend depuis 7ans.

Aujourd'hui j'ai 25ans, je mesure 1m60 et pèse 49kg.

Plusieurs gynéco m'ont parlé de la difficulté de concevoir après cette maladie.

J'ai eu beaucoup de difficultés pour m'en sortir , je suis encore sous thérapie. Je suis en dernière année d'études et je préfère attendre mes 29/30 ans avant de me lancer dans la maternité. En revanche si mon compagnon et moi savons qu'une grossesse pourrait mettre un peu de temps à venir , nous nous y prendrions à l'avance (désir d'avoir plusieurs enfants). J'aimerais SAVOIR.
Pour cause de douleurs pelviennes j'ai fait uné échographie endovaginale, rien d'anormal apparemment, sauf ovaires multifollicualires (plus d'une dizaine de follicules sur chaque ovaire) dans la conclusion....?

Ma gynéco me dit qu'il faudra venir la voir à l'avance pour faire des examens et quand je lui pose des questions elle me répond : "Ce qui est fait est fait, de toute façon le stress ne fait qu'endommager l'ovulation, on ne pourra savoir que quand vous essaierez d'avoir des enfants, " et coupe court.

Mais MOI je veux SAVOIR ce qui se passe, et qu'on m'explique.

Que faire ?

Merci de votre attention !




 Mana a écrit [28/12/2007 - 09h05 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Mana

Pendant une longue période d'anorexie, les ovaires peuvent connaître un réel bouleversement, et nombreuses sont les ex anorexiques à avoir des difficultés à concevoir un enfant.
Cependant, même si c'est plus difficile, ce n'est pas impossible, si ton désir d'enfant est plus fort que tout, tu y parviendra certainement, pour cela il faut que tu te sentes "bien dans ton corps". Je sais que c'est simple à dire, mais pour une ex ano, la maternité peut être difficle à vivre : appétit multiplié, prise de poids, vendre qui s'arrondie...Souvent pendant les premiers mois de grossesse, la prise de poids et dur à accepter, car il faut manger à sa faim, sans compter les calories et cacher la balance dans un placard.
Pour ce qui est des follicules (les petites tâches sur les ovaires), ce n'est rien du tout, si tu as pris une pilule contraceptive c'est certainement du à cela. ;-)
Ne désespères pas, s'il te faut le temps de concevoir en enfant, il en faut aussi l'énergie et j'ai l'impression que ce n'est pas ce qu'il te manque.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 carter a écrit [28/12/2007 - 12h31 ]  
carter

Pour concevoir un enfant, il faut que le corps féminin soit réglé et qu'il possède un taux minimal de graisse (je crois que c'est de l'ordre de 30% ). Du coup, les anorexiques , généralement en état de malnutrition, font des aménorrhées (perte des règles).

Mais je n'ai jamais entendu parler que le phénomène pouvait être irréversible (mais je ne suis pas médecin) ...Il suffit en règle général que l'anorexique reprenne des kilos afin que son organisme retrouve des graisses pour de nouveau enfanter avec le retour des règles...

Quand je dis reprendre des graisses; c'est qu'il faut bien reprendre des graisses: le risque alors est d'obtenir un enfant avec un petit poids de naissance. Or, on sait que des enfants naissant avec un petit poids de naissance développeront statistiquement plus de vulnérabilité au cours de leurs vie que les enfants naissant avec un poids normal (scolarité plus faible; plus de risques d'avoir des troubles de l'attachement pour ces naissances.) bien qu'il soit compliqué de trouver les raisons de cause à effet à ce genre d'évènements...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 fabipo a écrit [03/01/2009 - 16h08 ]  
fabipo

Bonjour Chatperche,
Je suis très touchée par ta question. J'ai longtemps été anorexique durant la période adolescente et jeune adulte. Une période a été très critique vers mes 18 ans, j'ai failli y passé...la réanimation m'a sauvée...J'avais de très graves troubles métaboliques et de l'équilibre ionique : oedèmes des jambes et du visage, troubles de concentration, troubles des muscles et du muscle cardiaque bien sûr. C'est lui qui a failli lâché... A moi aussi, les médecins m'ont dit que je ne pourrais plus avoir d'enfants, qu'étudier serait très pénible : 5 ans plus tard, j'étais diplômée de l'université et j'ai été enceinte dès le premier mois d'arrêt de pilule!Le bébé était plutôt en bonne santé : presque quatre kilos. Il a maintenant 14 ans et n'est jamais malade...Bon, peut-être ais-je eu de la chance, il est vrai que les conséquences de l'anorexie peuvent être graves. Chez moi, cela s'est manifesté surtout au niveau de la qualité de mes dents qui a périclité très vite et j'ai maintenant de nombreuses couronnes. Je reste vigilante quant aux os car j'ai 43 ans et il se pourrait que je souffre plus que d'autres d'ostéoporose. J'essaie d'avoir un mode de vie sain, je surveille mon alimentation- toujours!-parce que j'ai tendance à prendre très vite du poids -les métabolismes ont été ralentis par ces années de privation, le corps fait ses "stocks". Je fais du sport, mais raisonnablement des promenades hebdomadaires et du sport en salle (2 à 3 fois par semaine). Plus rien de compulsif donc. Je ne me pèse pratiquement plus jamais, je ne panique plus devant un plat...Je ne dirais pas que tout est redevenu tout à fait "normal" mais je me sens beaucoup mieux avec moi et avec les autres....Mais chacun est différent ...J'espère que tu t'en sortiras et que tu deviendras ce que tu as envie d'être...Bonne chance




Répondre à chatperche






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.