Un gynecologue peut-il voir qu'une personne a subi un viol 12 ans plus tot ?



darco
Cette question a été posée par darco, le 29/05/2010 à à 10h26.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Gynécologie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 



Réponses



 darco a écrit [29/05/2010 - 10h26 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
darco

voila, ma question est la suivant, lors d'un examen gyneco, peut on voir si une personne a été violé 12 ans plus tôt la première fois?
après tout ce temps, restent ils des traces??




 Wisty a écrit [29/05/2010 - 12h41 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Wisty

Bonjour,
Je ne suis pas spécialiste en gynéco, et je suis éventuellement sceptique, sous réserve de savoir qu'il y a actuellement de nouvelles technologies médicale en la matière. Il vaudrait mieux, obtenir ces informations sur un site adapté.




Wisty


 sephocle a écrit [29/05/2010 - 14h33 ]  
sephocle

Je ne suis pas médecin, ni gynécologue, malheureusement je n'ai pas de réponse, mais je ne pense pas à moins que la personne violée a fait en sorte de conserver des preuves, il aurait fallu qu'elle fasse un diagnostic dès le viol..., c'est horrible




SEPHOCLE


 Lambda11 a écrit [29/05/2010 - 15h16 ]  
Lambda11

La blessure intime se double d'une blessure à l'âme qui, douze ans plus tard, est toujours béante.

Tant que le viol n'a pas été reconnu comme tel et que l'agresseur n'a pas reconnu sa faute et n'a pas été sanctionné pour cela, la victime a du mal à se reconstruire.

Douze ans après, les preuves physiques du viol sont difficiles à apporter auprès d'un tribunal, et la gynécologue ne peut que constater que l'hymen a été défloré, sans pouvoir en affirmer les circonstances.

Il y a pourtant des recours possibles. A voir avec votre médecin, une assistante sociale, une association d'aide aux victimes de violences sexuelles proche de chez vous, un avocat ou un conseil juridique, car il faudra en passer par le dépôt d'une plainte.

Quoi qu'il en soit, pour guérir cette double blessure intime, il faut en parler. On ne vit pas avec le mouchoir par dessus. Ces démarches sont à faire "pour vous". Car trop souvent encore on éprouve le besoin d'excuser et de légitimer son absence de virginité par une reconnaissance de viol. C'est encore de nos jours un phénomène culturel de devoir se justifier ! Alors que ça ne devrait pas être le cas !
Certaines jeunes filles se font reconstruire l'hymen avant leur mariage par crainte de représailles. On tombe vraiment sur la tête, mais c'est un fait courant malheureusement !

J'espère que ce n'est pas votre cas, et que c'est uniquement pour votre reconstruction personnelle que vous vous délivrez enfin de ce lourd et pénible secret. Courage Darco. C'est le chemin vers des lendemains enfin radieux avec une très belle histoire d'amour à venir... En tout cas je vous le souhaite de tout coeur.




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 PSYCHO1 a écrit [29/05/2010 - 19h03 ]  
PSYCHO1

Pas non plus de la police scientifique, je ne pense néanmoins pas qu'il puisse subsister de traces 12 ans plus tard. Même s'il subsistait des signes de déchirure vaginale ou utérine, comment les imputer à qui ou quoi que ce soit ? Je l'ignore ...




Ah, si tous les gars du monde ...


 Lambda11 a écrit [29/05/2010 - 19h15 ]  
Lambda11

Bien évidemment, Psycho... Il faudra s'appuyer sur d'autres éléments, d'autres recoupements, d'autres témoignages peut-être. Seule l'intéressée connaît tous les détails de son histoire...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Wisty a écrit [29/05/2010 - 22h33 ]  
Wisty

Bonsoir,
Les preuves d'un viol, d'une durée de douze ans, ne se conservent pas au congélateur. Cette douleur est bien plus profonde que des glaçons.




Wisty


 Dunamis a écrit [31/05/2010 - 16h32 ]  
Dunamis

8-O

Euh, petite remarque.
Si tu parles de toi Darko, il y a 12 ans tu en avais 8.....c'est plus qu'un viol. C'est de la pédophilie.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 Lambda11 a écrit [31/05/2010 - 16h37 ]  
Lambda11

Eh oui, Dunanis ! C'est bien pour cela que je conseillais à Darco :

Il y a pourtant des recours possibles. A voir avec votre médecin, une assistante sociale, une association d'aide aux victimes de violences sexuelles proche de chez vous, un avocat ou un conseil juridique, car il faudra en passer par le dépôt d'une plainte.

Et pour inceste ou pédophilie, il n'y a pas de prescription, je crois... (à vérifier)




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Dunamis a écrit [31/05/2010 - 16h39 ]  
Dunamis

J'ai failli le dire aussi mais comme toi, j'avais un doute.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 PSYCHO1 a écrit [31/05/2010 - 17h27 ]  
PSYCHO1

Non. Il y a prescription au terme de 10 ans révolus après l'acte (viol et pédophilie). Désolée.




Ah, si tous les gars du monde ...


 Leumas80 a écrit [31/05/2010 - 18h00 ]  
Leumas80

Correction Psycho1 sur la particularité du viol sur mineur :

"Art. 7 al. 3 Code de Procédure Pénale :

« Le délai de prescription de l’action publique des crimes commis contre des mineurs ne commence à courir qu’à partir de la majorité de ces derniers »."

Voilà




Prends la pilule bleue et découvre la vérité.


 PSYCHO1 a écrit [31/05/2010 - 18h20 ]  
PSYCHO1

Absolument, Leumas !
Donc, si l'on considère qu'il s'agit de darco, il lui reste 8 ans environ pour agir ...




Ah, si tous les gars du monde ...


 darco a écrit [01/06/2010 - 11h32 ]  
darco

merci pour vos reponses.
Le but de la question n'est pas de porter plainte, je posai cette question car si en allant voir un gyneco elle me pose des questions vis a vis de ca, je n'irai pas.




 Lambda11 a écrit [01/06/2010 - 11h47 ]  
Lambda11

Ok Darco... Rien ne t'oblige en effet à lui en parler.

Du reste, pour une gynéco, il n'est pas possible de déterminer si la défloration a été ou non consentie. Ce n'est l'objet de son examen. Si tu vas la voir pour tel ou tel problème gynéco, elle traitera le problème simplement.

Par contre, en lisant les nombreuses réponses que tu as reçues, ça a dû éveiller beaucoup de choses en toi. Tu te rends bien compte que ta question n'était pas anodine. Elle révèle que la blessure psychologique que tu as subie n'est pas cicatrisée... Et c'est vraiment par la parole que tu parviendras à libérer toute cette souffrance que tu traînes depuis plus de douze ans. Douze ans emmurée dans ton silence, c'est énorme... Et tu vois, tu en souffres encore.

Vraiment, Darco, cela te ferait tant de bien de trouver une personne neutre pas trop loin de toi, auprès de laquelle tu pourras laisser sortir ce trop-plein qui t'empêche d'aller de l'avant. Il faut vraiment que tu arrives à te libérer de cette souffrance morale pour pouvoir aller vers des lendemains meilleurs.

Qu'en penses-tu ?




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 blue_elfe a écrit [10/04/2011 - 18h01 ]  
blue_elfe

Bonjour,
Si j peux me permettre, j' ai eu les mêmes craintes. Pour avoir subit des actes d'un pédophile. J'ai aussi eu peur d'en parler et surtout que mon gynéco le constate. J'ai tout de même du m'y rendre un jour et au fil de nos entretiens j'ai compris qu'il savait, mais, jamais il n'en a parlé. Je suis certaine qu'il ne l' a pas fait parce qu'il savait que je n'y tenais pas. Je suis aussi convaincue que si je désire lui en parler ça ne lui posera aucun problème. Courage pour tes démarches, en parler c'est se libérer. ;-)




blue_elfe


Répondre à darco






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.