Dans quel camp joue la ministre Fleur Pellerin ?



cochise_fr
Cette question a été posée par cochise_fr, le 12/04/2013 à à 08h13.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Gouvernement.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 cochise_fr a écrit [12/04/2013 - 08h13 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Application Appgratis.
Cette application, bannie par Apple pour ne pas suivre la déontologie du succès par la popularité est défendue par Fleur Pellerin, l'éminence grise de l'informatique gouvernementale.

Trouvez vous normal que l'on "magouille" les classements Google ou Apple pour grimper dans le classement en payant au lieu d'être classé par la popularité des utilisateurs.?
Trouvez vous normal que la ministre se mêle de cela ...et en faveur du trompeur.??

Bonne journée.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/04/2013 - 09h23 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Tout à fait d'accord avec la réaction de cochise_fr.

En premier lieu, il y a plus important à faire dans le domaine de l'économie numérique que de soutenir une entreprise de contrefaçon, nuisible aux intérêts des développeurs, dont quelques dizaines sont français, qui respectent la charte d'Apple.

Ensuite, si j'ai bien compris, il y a un problème technique qui est strictement du ressort d'Apple: l'application Appgratis permet de télécharger des clones d'applications se trouvant dans l'Appstore. Or, en principe les applications sont vérifiées pas Apple pour s'assurer que leur installation sur les iphones ou Ipads ne comporte aucun risque.
En permettant de passer l'étape de cette vérification Appgratis fait courir un risque à ses clients.

Une émission de télévision diffusée hier a mis en évidence les risques que font courir les failles de sécurité des smartphones à leurs propriétaires, dans le domaine de la vie privée et au plan financier. Inutile donc d'en ajouter en installant des applications piratées.

Appgratis se comporte, en pire, comme les développeurs des systèmes permettant de "jailbreaker" les matériels Apple qui avec des applications comme Cydia ou Nito permettent d'installer des applications n'existant pas dans l'Appstore. Par exemple Nito TV permet, après un jailbreak, d'installer un client Plex sur l'Apple TV qui rend très agréable et pratique la lecture des bibliothèques audio et video quand on dispose d'un serveur Plex sur un ordinateur ou un serveur de fichiers. Ces "pirates" ne se font pas payer pour proposer des fonctionnalités utiles alors que Appgratis se fait payer pour ne rien proposer de nouveau.
Il est remarquable de constater que certaines fonctionnalités développées par des hackers se retrouvent ensuite en standard sur les matériels Apple. A l'inverse Appgratis ne propose rien de nouveau.


Qu'une Ministre apporte son soutien à cette entreprise est hallucinant et montre son absence de connaissance du sujet.
S'il venait à l'idée d'Apple (et cela viendra vu son habitude des prétoires) d'intenter une action en Justice contre la France, nous y perdrions le peu de plumes qui nous reste.
C'est débile.
Merci cochise_fr d'avoir posé cette question.




 papiguy a écrit [12/04/2013 - 09h42 ]  
papiguy

Petite explication car le langage est un peu hermétique.
On trouve deux types de système d'exploitation permettant de faire fonctionner les ordinateurs, tablettes, smartphones,... les systèmes propriétaires comme ceux développés par Microsoft et Apple, et les systèmes dits libres comme ceux développés par les communautés Linux.
Les premiers sont dits fermés (ou "prisonniers" de leur licence) , les seconds ouverts.
Si on peut modifier librement les seconds on ne peut pas le faire avec les premiers sans la "casse de la prison" qui les enferme (jail = prison et break = casse").
Le "jailbreak" exploite les failles de sécurité pour permettre de "prendre le contrôle" du système d'exploitation tel qu'on l'a avec les distributions Linux.




 cochise_fr a écrit [12/04/2013 - 11h35 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Quelques explications là:

http://www.journaldunet.com/ebusiness/internet-mobile/appgratis-le-faiseur-de-rois-de-l-appstore-0413.shtml

Encore le chantage à l'embauche, c'est écœurant:
http://www.journaldunet.com/ebusiness/internet-mobile/simon-dawlat-simon-dawlat-appgratis.shtml

Et la fleur dans le vase:
http://www.journaldunet.com/ebusiness/internet-mobile/appgratis-fleur-pellerin-veut-renouer-le-dialogue-avec-apple-0413.shtml

La politique française dans toute son ampleur.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/04/2013 - 11h56 ]  
papiguy

Le fonds du problème n'est pas seulement qu'Appgratis faussait les classements de l'Appstore, mais que, selon Le Figaro :

"la pépite française, qui croquait des parts de marchés dans le monde - y compris aux États-Unis - à vitesse grand V grâce à son concept (proposer chaque matin un accès gratuit à une application payante)"

http://www.lefigaro.fr/hightech/2013/04/11/01007-20130411ARTFIG00443-l-expulsion-d-appgratis-de-l-app-store-prend-une-tournure-politique.php

C'est donc bien un système s'apparentant à du piratage, et on a du mal à comprendre qu'une Ministre puisse défendre cette pratique.
La Ministre persiste et signe sans se rendre compte le moins du monde de l'absurdité de ses propos. Toujours selon le Figaro :
"la ministre n'exclut pas des suites contentieuses. Elle dit «étudier tous les moyens de droit pour défendre les intérêts des entreprises françaises pénalisées par cette situation», qui créé de l'instabilité pour le business, et qui pose des problèmes de fond sur «la liberté de choix des consommateurs».

On serait curieux de savoir ce qu'Hadopi pense de cette situation ubuesque.




 papiguy a écrit [12/04/2013 - 12h21 ]  
papiguy

Un autre éclairage qui met l'accent sur la protection des consommateurs

http://www.pcinpact.com/news/79022-appgratis-entretien-avec-antoine-buffet-president-fit-solutions.htm




 cochise_fr a écrit [12/04/2013 - 13h19 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il y avait déjà eu ce type de problème avec le classement de Google, et les pratiques d'optimisation de certains conseils pour satisfaire les recherches des robots de Google. mais Google a changé son algorithme de contrôle, et il l'adapte en fonction des dérives qu'il découvre, ce que ne semble pas faire Apple.... sauf en dé-référençant comme pour Appgratis.

Là, Appgratis fait apparemment un peu la même chose en cherchant à fausser les classements d'Apple basés sur la popularité et non sur le marketing. Appgratis n'est pas philanthrope, et, si le client ne paye pas, les fournisseurs payent et ce sont eux qu'Appgratis favorise dans le classement par ses pratiques, ce qui ensuite, en raison du classement favorise les nouveaux client à ces applications mieux placées artificiellement....et là, je comprends qu'Apple ne soit pas content.

Enfin, moi je le vois comme çà.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/04/2013 - 13h40 ]  
papiguy

Si on pousse ce raisonnement, Appgratis
- d'une part veut que son application reste dans l'Appstore
- d'autre part se fait payer par les fournisseurs d'applications , pour, proposant des "promotions gratuites", fausser les indicateurs de popularité de l'Appstore et ainsi doper les ventes de ces fournisseurs.
En agissant ainsi, Appgratis est en quelque sorte partie prenante à une forme d'escroquerie des consommateurs, ce qui est inadmissible. C'est fausser la concurrence et on voit mal la France soumettre le cas à des autorités Européennes adeptes de la concurrence non faussée.




 cochise_fr a écrit [12/04/2013 - 17h01 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"des autorités Européennes adeptes de la concurrence non faussée."

Ouais, çà c'est juste sur le papier, parce que dans la réalité, c'est la guerre à outrance par tous les moyens possibles. Que ces moyens soient visibles ou pas n'a aucune importance. C'est la loi du commerce. Pour qu'il y ait "concurrence non faussée", il faut en réalité qu'il n'y ait plus de concurrence du tout, soit parce qu'il ne reste plus qu'une seule firme soit parce que les quelques firmes restantes s'entendent pour se partager le marché devenu juteux par le manque de concurrence.

Mais votre description est correcte pour Appgratis.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [12/04/2013 - 19h13 ]  
papiguy

Hé ben oui, c'est le bouquet, elle veut saisir la Commission Européenne, mais pour quel motif ?
Abus de position dominante ? Pas évident à prouver car Apple n'est pas le seul sur le marché des applications pour smartphones.
Car s'impliquer dans les relations privées entre un gestionnaire de bibliothèque en ligne et un de ses fournisseurs n'a strictement rien à voir avec l'abus de position dominante. Personne n'a obligé Appgratis a se lancer dans le créneau douteux qu'il a choisi, acceptant de fait des conditions générales qui n'ont rien de scandaleux

Les mauvais esprits diront que ses origines coréennes ne sont pas étrangères à sa position contre Apple, Rappelez vous la nationalité de son principal concurrent Samsung... C'est un peu téléphoné non ?




 cochise_fr a écrit [12/04/2013 - 19h54 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ohhh.!! C'est pas beau çà, Papiguy.!! Fleur Pellerin une espionne étrangère de nationalité française au sein même du gouvernement.? Flamby n'a vraiment pas besoin de çà en plus le pauvre. Je me demande parfois sur quels critères il a choisi ses ministres.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à cochise_fr






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.