Intérim et congé parental c'est possible ?



mans
Cette question a été posée par mans, le 13/09/2007 à à 23h08.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Futurs parents.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Edith a écrit [18/09/2007 - 17h10 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Edith

Oui il me semble que pour un premier enfant, l'intérimaire a droit à un an de congé parental...




Non, rien de rien, non, je ne regrette rien...


 Jazzy a écrit [10/03/2010 - 09h24 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Jazzy

L'intérim constitue le moment pendant lequel une personne supplée le titulaire d'un poste. Le congé parental est une interruption du travail au bénéfice d'un des parents pour prendre part à l'éducation de son enfant. On a deux catégories de congé parental : le congé de maternité et le congé de paternité.
Le premier dure au total 3 mois dont 2 mois pris, en principe, avant le terme de l'accouchement. Toutefois, cette durée est fonction du nombre d'enfants de la mère. Le congé de paternité, lui, peut s'étendre jusqu'à 11 jours après la date effective d'accouchement.
Ces 11 jours sont à la charge de la sécurité sociale et doivent être pris de façon continue dans les 4 mois après l'accouchement, c'est-à-dire que les jours fériés et les week-ends sont comptés. Notons que, d'après le Code du travail, le père bénéficie de 3 jours de congé légaux qui sont à la charge de l'employeur. Mais la question se pose si l'employé intérimaire peut jouir d'un congé parental. Normalement, un travailleur, qu'il soit intérimaire ou titulaire, ne peut obtenir de congé parental qu'après un an d'ancienneté au sein de la société à la date de naissance de l'enfant.

En théorie, l'intérimaire devrait bénéficier des mêmes droits que le titulaire. Il s'agit, à titre d'exemples, de la rémunération, de la durée du travail, de la sécurité sociale, de la formation professionnelle, de l'accès aux infrastructures sportives et aux avantages sociaux, des droits de retrait, d'alerte et de grève. Cela suppose que l'intérimaire doit également remplir les mêmes obligations que le titulaire, c'est-à-dire effectuer les douze mois d'ancienneté au sein de la société pour qu'il puisse bénéficier de son congé parental.
Ceci étant, la loi demeure souple quant à l'application de ces termes. Par ailleurs, chaque société peut définir elle-même les disciplines régissant le personnel dans le règlement intérieur.




 dwll a écrit [09/04/2013 - 14h58 ]  
dwll

Un an de congé parental en interim ? :-D Vous avez vu ça où ? Déjà c'est hyper rare d'avoir un poste en interim si vous êtes en congé parental et si jamais ça arrive je pense plutôt qu'ils mettront fin à votre mission et qu'ils prendront quelqu'un d'autre.
Je veux bien qu'en théorie l'employé en interim bénéficie des même droits mais il faut être réaliste, ça n'arrive jamais ce genre de situation.




Répondre à mans






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.