Interprète de conférence, rôle ?



marcheturque
Cette question a été posée par MarcheTurque, le 31/12/2007 à à 06h28.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Free lance.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 MarcheTurque a écrit [31/12/2007 - 06h28 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
MarcheTurque

Où peuvent-ils exercer leur métier ? Dans quels pays, villes ?




"L'humanité devra mettre un terme à la guerre ou la guerre mettra un terme à l'humanité"


 MarcheTurque a écrit [31/12/2007 - 06h35 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
MarcheTurque

Quelle(s) serait/ seraient la/les meilleure(s) combinaison(s) linguistique(s) pour un interprète de conférence travaillant en Europe ? (Autriche, France, Suisse, Italie, Pays-Bas, Belgique, Luxembourg, Espagne, Angleterre)




"L'humanité devra mettre un terme à la guerre ou la guerre mettra un terme à l'humanité"


 Jazzy a écrit [10/03/2010 - 11h47 ]  
Jazzy

L'interprète de conférence est un métier récent. L'interprétation s'exerce en deux façons soit en une interprétation consécutive ou bien simultanée.
Dans le premier cas, l'interprète ne prend la parole qu'après le discours original. Il interprète le sens véhiculé par les mots de l'orateur, il ne fait pas la traduction de chaque phrase. Pour se souvenir du discours, il prend quelques notes et les véhicule ensuite à sa manière.
Dans le deuxième cas, l'interprétation s'effectue dans des cabines reliées aux récepteurs par des écouteurs et des micros. La traduction se fait au même moment que le discours original mais avec un petit décalage. L'interprète possède ainsi un petit moment pour comprendre et raisonner la manière dont il va traduire la phrase de l'orateur.
En 1953, une association d'interprète est née à Paris. Actuellement, il est composé plus de 2600 interprètes résidant dans 85 pays. Des conditions d'adhésion sont définies par les statuts de l'association dans l'exercice de la profession.
Les langues de travail des interprètes sont également définies et sont classées en trois catégories A, B et C. La catégorie A est la langue maternelle de l'interprète ou une autre langue rigoureusement équivalente. Chaque membre devrait au moins avoir une langue A.
L'interprète utilise cette langue dans les deux types d'interprétation. La catégorie B est la langue dont l'interprète maîtrise parfaitement sans qu'elle soit sa langue maternelle. Certains interprètes n'utilisent cette langue B que pour l'un des types d'interprétation. Et enfin la catégorie C, qui est une langue passive dont l'interprète a une totale compréhension et avec laquelle il travaille.
Les interprètes sont tenus dans une totale discrétion, ils n'ont pas le droit de révéler les informations qu'ils ont entendues et interprétées.




Répondre à MarcheTurque






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.