Comment, ou à partir de quoi formons-nous notre opinion ?



bougainvilliee
Cette question a été posée par bougainvilliee, le 02/01/2011 à à 12h43.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Formation éducation.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 kipic a écrit [02/01/2011 - 18h29 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
kipic

notre culture, éducation, capacité à la critique, notre environnement. En bref tout ce qui nous entoure et nous fait un rien réfléchir, tout en s'appuyant sur notre apprentissage, nos expériences..... bouff c'est vaste comme question, au moins un sujet de philo pour le bac .... :-)




 symbol a écrit [02/01/2011 - 18h44 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
symbol

C'est l'histoire d'une vie ? Faut-il commencer à la conception ou remonter à 5 générations en arrière ?
En prenant le temps de travailler, de penser, de jouer, de lire, de rêver, d'aimer et d être aimé, de regarder autour de soi, de rire ; c'est la musique de l'âme.
Au fil des jours et comme il n'y a aucune formule toute faite, aucun livre à apprendre par coeur au sujet du devenir, l'opinion évolue avec réorganisation constante du système de valeurs.
Enfin, je le souhaite à tout le monde.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 kipic a écrit [02/01/2011 - 18h49 ]  
kipic

ohh symbol, c'est joli ça "la musique de l'âme", superbe résumé .




 bougainvilliee a écrit [03/01/2011 - 02h06 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Je me demande, si nous ne fortifions pas nos opinions avec, le plus souvent, nos seules convictions, nos seuls préjugés, forgés dans le bain culturel qui nous entoure.




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [03/01/2011 - 09h20 ]  
symbol

Ah certes au démarrage lorsque à l'enfance, plongé dans un bain culturel, nos idées ont du mal à s'exprimer. On nous disait d'ailleurs à l'époque " tourne ta langue 7 fois dans la bouche avant de... "

Il serait aussi totalement faux de te dire qu'en grandissant et créant sa réalité, convictions et préjugés ne se soient pas installés. L'important, c'est de pouvoir se le dire et de continuer à s'ouvrir, de ne point s'y accrocher.
Maintenant je connais bien des gens qui ne ce sont jamais posés la question. Et même lorsque l'on tente d'apporter une autre ouverture, en faisant voir les choses différemment, ils restent enfermés dans leurs murs, pétris dans leurs convictions. S'ils se sentent heureux ainsi, tant mieux mais ils semblent si encombrés qu'ils ont bien du mal à se laisser aller, comme s'ils étaient des victimes, ils semblent subir.

Si nos opinions et pourquoi pas nos préjugés sont bien à nous, ils ne doivent pas être un frein à notre pouvoir à la vie, à notre action.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 Mana a écrit [03/01/2011 - 10h32 ]  
Mana

Je pense que les opinions se forment à partir de pleins de sources à la fois.
Famille, environnement, amis, expériences... Tout cela fait que nous nous forgeons nos opinions au fur et à mesure des années au sein de la population dans laquelle nous vivons.
Comme on dit, il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis, les opinions c'est donc quelque chose qui peut se modifier à n'importe quel moment de la vie. Qui n'a jamais changé son opinion sur quelqu'un ? Sur un fait ? Sur une idée ? On forge ses opinions au fur et à mesure des années et la famille n'y est parfois pour rien, je pense que ça dépend aussi du caractère qu'on s'est forgé, si on est influençable, on partagera volontier l'opinion des autres, ou pour éviter simplement le conflit avec les autres et se fondre dans la masse.




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 bougainvilliee a écrit [09/01/2011 - 17h39 ]  
bougainvilliee

Bonsoir,
Autrement dit :
Pensez-vous que vous penseriez comme vous pensez en ce moment, si vous étiez un Palestinien de Gaza, un Kibboutzin, un japonais, un lapon, un Iranien, un afghan, un irakien ou un Papou ?




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [09/01/2011 - 18h12 ]  
symbol

Bonsoir bougainvilliee,
On devrait bien avoir tous la même aptitude à penser en se rejoignant sur des questions
" universelles ".
Mais comme déjà dit, à chacun son opinion avec sa réalité dans un cadre de vie, un environnement, une culture.

A ta question je répondrai non et tout simplement parce que je suis et pas besoin d'aller aussi loin... Famille, amis, voisins etc... Comment penser en imaginant la pensée de quelqu'un d'autre qui vit autrement ? C'est tordu.





"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 bougainvilliee a écrit [09/01/2011 - 18h32 ]  
bougainvilliee

Bonsoir symbol,
Non, ce n'est pas tordu.
Et je m'étonne que tu te débarasses ainsi d'un problème de mise en perspective.

Dernièrement, je lisais une revue analytique, qui exposait le point de vue d'un psychanalyste Japonais.

Ses propos pour logiques qu'ils étaient, abordaient les choses tellement différemment des notres, que j'en fus troublé.
C'était un autre pensée, une autre structure mentale qui était exposée, a des années lumières des notres (français).
Ainsi donc, rien n'était universel, sinon selon nous ou notre pensée telle qu'elle a été formatée.
Et nous ne pouvions comprendre les autres, leurs modes de fonctionnement et leurs mondes, tant ils étaient hors du notre monde (ou de la vision que nous en avions) et des structures de nos pensées.

Et pourtant nous considérons les japonais comme faisant, quelque part, parti du monde occidental.




Le doute est ma seule certitude


 symbol a écrit [09/01/2011 - 19h16 ]  
symbol

C'est parce que je n'ai pas toujours la tête à cela et alors bien souvent je commence à écrire et j'efface tout... Et là j'ai fini par tordu étant incapable de penser autrement mais je n'ai pas effacé.

Je pensais au japonais très justement. Pourquoi ? Ce que l'on m'en a rapporté fin 2010 après un voyage sur les chemins d'une certaine pensée, m'a interpellée. Le régime y est pratiquement totalitaire (qui l'aurait cru ?), ce qui expliquerait le taux de suicides importants au Japon. Tout y est réglé comme sur une partition dans un univers aseptisé. Chacun y accepte les règles et est responsable de ce qu'il peut provoquer.
Si l'on n'accepte pas, déroge aux règles, une autre partition se joue, celle de la pègre qui se gère avec des dirigeants qui y maintiennent l'ordre pour qu'il n'y ait pas de débordements externes à ce milieu.

Tu peux t'imaginer qu'il n'y a dans ces conditions aucune possibilité de développer son identité propre.
Cela n'a rien de très universel en pensées.

Comme quoi, nous pouvons tomber des nues et ce que tu as pu lire reflétait sans doute cet esprit modelé depuis la naissance.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


Répondre à bougainvilliee






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.