Pourquoi aller à l'école quand on peut apprendre à la maison ?



lala12
Cette question a été posée par lala12, le 20/01/2012 à à 19h41.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Formation continue agriculture.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 inconnue2598 a écrit [20/01/2012 - 20h15] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
inconnue2598

Oui betinaweb. L'école, ce n'est pas juste pour embêter...



[ Lire la suite de la réponse écrite par inconnue2598 ]



Réponses



 betinaweb a écrit [20/01/2012 - 20h01 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betinaweb

Tu as l'intention d'apprendre toute seule ce n'est pas réalisable ou bien tu as un de tes parents qui pourrait t'aider à faire le programme imposé par l'éducation nationale.
Car c'est possible mais contrôlé.Mais c'est dommage de se retrouver seule chez soi avec un de ses parents alors qu'à l'école, on peut retrouver ses petits camarades.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 inconnue2598 a écrit [20/01/2012 - 20h15 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
inconnue2598

Oui betinaweb. L'école, ce n'est pas juste pour embêter les enfants à se lever tôt :-D c'est apprendre d'un adulte qui à fait de l'éducation son métier, étudier avec d'autres enfants de son âge, se faire des amis...




"Pardonnez vos ennemis, c'est ce qui les embêtera le plus" Oscar Wilde


 framboise72 a écrit [20/01/2012 - 20h57 ]  
framboise72

Oui certains enfants ou ados apprennent chez eux mais leurs parents sont profs et ont les compétences pour leur enseigner;Je connais des gens qui ont choisi ce mode d'apprentissage pour leurs enfants qui ont grandi depuis mais bon..ily a des avantages et des inconvénients;Il est normal de pas aimer l'école et d'en avoir marre des fois d'avoir les fesses collées au siège pendant des heures a écouter.Aucun gosse n'aime ca ,lala,'jaimais pas non plus au collège j'étais contente des récrés et de rentrer le soir ou alors des cours qui me plaisaient!le reste me gonflait me prenait la tête,je n'y comprenais rien! :-DMais sache que l'école est obligatoire jusqu'à seize ans et te permet d'avoir des bases,avoir un diplôme après le bac,ou sinon des BEP cap si tu veux faire un métier après la quatrième et ca aide a être autonome!il faut prendre son mal en patience....




 Wisty a écrit [20/01/2012 - 22h01 ]  
Wisty

Bonsoir,

On a passé une émission,il y a quelque temps sur des élèves qui suivaient les cours depuis leurs ordinateurs en association avec celui de la classe ; pratique qui s'est instaurée pour les enfants handicapés, mais j'ignore si cela existe pour d'autres.

Peut-être,qu'en faisant une demande,et se faire accepter comme tel, cela pourrait marcher pour ceux ou celles de qui cela intéressent. ;-)




Wisty


 carter a écrit [20/01/2012 - 22h06 ]  
carter

Gosse, j’ai fait une année scolaire par correspondance au CNED. Je travaillais donc chez moi, seul. De cette expérience j’en ai tiré de grands enseignements :

-J’ai constaté que l’on apprenait mieux car les cours étaient meilleurs qu’en présentiel à l’école. Les cours étaient mieux rédigés que les notes prises sur le vif à l’école ; de sorte que mes révisions étaient agréables. De surcroit, ils étaient souvent plus didactiques car un vrai effort pédagogique était fait ; ce qui, en classe, dépend de l’engagement du prof…

-Je travaillais plus vite car je n’avais pas l’activité de prise de notes. Grosso modo, je voyais en une journée un cours qui prenait une semaine en présentiel ! J’étais étonné de faire une année en …1 trimestre ! Bref, je ne travaillais pas beaucoup !

-je devenais plus intelligent : lorsque je repris les cours en présentiel au collège, j’étais en avance sur mes petits camarades car, les cours étant de meilleure qualité, j’avais appris plus de choses !

-Je ne faisais qu’apprendre. Je ne passais pas mon temps à gérer les normes sociales pour faire plaisir à des connards de profs , ni à fournir des efforts pour m’insérer dans l’insupportable vie scolaire (en classe, j’étais plutôt « ennemi numéro 1 » de mes acolytes de par mon comportement antisocial)


Bref, j’ai compris que travailler seul était plus efficace, plus rapide, moins difficile et plus gratifiant. Du coup, j’ai compris que l’école ne sert pas spécialement à apprendre mais à :

-apprendre la vie sociale. Votre comportement à l’école deviendra ensuite votre comportement au travail. On apprend plus les règles de la vie sociale qu’à s’enrichir l’esprit.
- apprendre l’obéissance et le conformisme.
-apprendre à accepter d’être évalué en permanence plutôt qu’à s’affranchir du regard des autres…

Voilà pourquoi si l’on juge l’école sur l’unique critère d’assimiler du savoir, on admettra que son bilan et sa rentabilité sont très médiocres…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 betinaweb a écrit [20/01/2012 - 22h47 ]  
betinaweb

Tu as pu le faire car tu en avais les capacités,ce n'est sûrement pas possible pour tous les enfants.Il leur faut un accompagnement.Il faut être capable de se discipliner pour travailler un minimum.
D'une façon ou d'une autre l'enfant sera un jour confrontait au monde du travail,il ne peut pas agir comme un électron libre.
On est bien obligé de se conformer aux règles de la société même si elles ne nous conviennent pas.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 framboise72 a écrit [20/01/2012 - 23h18 ]  
framboise72

Oui il faut un minimum se confronter aux règles meme si on les accepte pas.ou qu'elles conviennent pas c'est la socialisation sans laquelle toute vie en société est impossible.j'ai aussi étudié avec le cned il y a sept ou huit ans pour retenter le bac,DAEU plus exactement mais a l'âge adulte mais il faut être assidu!ça demande un sacré travail une organisation et pour un enfant c'est pas top!il vaut mieux qu'il soit cadré par des instits.




 Lambda11 a écrit [21/01/2012 - 05h09 ]  
Lambda11

Quand on ne peut pas faire autrement, c'est une chance, et parfois un luxe, de pouvoir suivre des cours par correspondance.

Cela demande beaucoup d'autodiscipline et il manque juste cette fameuse émulation que crée la confrontation avec les autres élèves. C'est un peu dommage, car l'apprentissage n'est pas que livresque.




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 symbol a écrit [21/01/2012 - 15h56 ]  
symbol

carter, tu t'adresses à une enfant de 9 ans, si c'est bien son âge.

J'ai pu constater la même chose que toi sur une période beaucoup plus courte mais j'avais 17 ans. J'étais à fond dans ce que je faisais, cela ne dépendait que de moi, et les résultats corrigés anonymement étaient gratifiants.

Sauf que l'école, comme tu le dis et d'autres aussi, à cet âge amène à la socialisation.
Pas qu'à cela normalement mais sous prétexte de la démocratisation, cela a de fait créé une école à deux vitesses. On en est revenu aux principes de l'école coloniale : à l'apartheid social et culturel. Quand l'école se scinde en deux, c'est la République qui est en danger. Et cependant, c'est au meilleur de la connaissance que tous les enfants scolarisés en France ont également le droit. Aujourd'hui, l'école est morte, soit, c'est la mort programmée du savoir.

La faillite de l'enseignement n'est un secret pour personne. Pour mettre à genoux ce qui fut l'un des meilleurs systèmes éducatifs du monde, il a fallu une singulière conjuration de volontés perverses et de bonnes intentions imbéciles. On ne détruit pas sans effort en une trentaine d'années, ce que la République a mis un siècle à édifier.

Premier projet, après mai 1968 dans les cerveaux des plus naïfs des libertaires : la néo-pédagogie. La culture était probablement une affaire bien trop sérieuse pour la laisser aux seuls enseignants, qui ont répudié le savoir pour mettre en place la didactique. La science de la pédagogie se substitua à l'art d'apprendre, et à l'apprentissage réel.
Deuxième projet qui émergea avec le néo-libéralisme se frayant un chemin après les deux chocs pétroliers et la révolution informatique : formater l'individu dont l'économie moderne avait besoin. Un epsilon polyvalent, comment aurait dit Huxley dans le Meilleur des mondes.

Tiraillée entre utopistes et opportunistes, l'école avait bien peu de chances de s'en sortir.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 leeyah a écrit [22/01/2012 - 11h04 ]  
leeyah

Déjà l'école permet d'avoir un contact sociale, des amis, ça permet de t'éviter de rester enfermer mais si tu as de bonnes raisons et que tu t'accroche dans tes études cela peut être envisageable.
Mais si tu as de mauvais résultats je te le déconseillerais car tu n'as pas d'aide comme tu en as à l'école




 Anonyme a écrit [10/11/2012 - 14h18 ]  
Anonyme

;-)salut! moi j'ai 11 ans et je n'en peu plus du college ( 8-O oui déja) je pleure tout les soirs ;-( j'aimerais trop faire l'école chez moi est ce que je peux ? sachant que l'année derniere j'étais 2 eme de ma classe avec (au 3 eme trimestre)18.45 de moyenne générale




 ethanlef a écrit [25/03/2013 - 08h48 ]  
ethanlef

Aller à l’école est important dans l’apprentissage d’une personne. Déjà, il y a le contact social qui va permettre à celui-ci d’être plus ouvert à la société en étant en relation avec les autres élèves. Et puis, si tu es sûr d’avoir une parfaite autodiscipline, ça peut se faire. Mais tu ne penses pas qu’il est plus stimulant de pouvoir se confronter aux autres élèves. L’apprentissage scolaire, ce n’est pas seulement basé sur les livres. Tu y apprends à être plus sociable, à travailler en groupe et à être une personne plus relationnelle. Parce que quand tu entreras dans le monde du travail, tu devras travailler avec plusieurs collègues. C’est là que tu auras besoin de la vie sociale que tu as eue à l’école. Tu y appliqueras la raison de l’obéissance, du conformisme et l’acceptation des évaluations. Quand tu travailles en électron libre, il t’est difficile d’entrer dans ce monde là. Certes, tu bénéficies beaucoup des cours particuliers suivis de près dans ton coin. Tu y obtiens de bons résultats sur papier, mais d’ordre social tu auras beaucoup de retard.




Répondre à lala12






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.