Mesures d'autérité : Pourquoi le Gouvernement n'a pas taxé les revenus du capital comme ceux du travail ?



yraddyn
Cette question a été posée par Yraddyn, le 09/11/2011 à à 08h58.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Finances.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Yraddyn a écrit [09/11/2011 - 08h58 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Yraddyn

Pourquoi, dans une mesure d'égalité et d'équité entre tous les Français, le Gouvernement n'a pas taxé les revenus du capital sur la même taxation que ceux du travail ? Avec les nouvelles mesures, certains contribuables vont changer de tranche d'impôt, avec la conséquence de payer un impôt sur le revenu plus élevé !.




 papiguy a écrit [09/11/2011 - 10h35 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Ce n'est pas tout à fait exact, car si l'augmentation de l'impôt sur le revenu se fera mécaniquement par la non revalorisation du barème, l'impôt sur le bénéfice des sociétés passe de 33 à 36 %. En supposant que les bénéfices soient redistribués de la même façon qu'avant, les porteurs d'actions, grands et petits, vont donc voir leurs revenus diminuer de l'ordre de 5 %.
Il est probable qu'une augmentation plus importante aurait des effets négatifs sur les besoins en financement des sociétés, les investisseurs préférant placer leur argent dans des pays moins exigeants.
Une participation plus importante des revenus du capital à l'effort de redressement des comptes publics ne peut donc se concevoir que s'il est demandé de façon homogène et simultané dans tous les pays. La Zone Euro étant la plus visée actuellement par les agences de notation, c'est dans ces pays que doit commencer d'abord l'harmonisation fiscale, puis ensuite le rééquilibrage des efforts demandés.

C'est frustrant, mais on ne peut mettre la charrue avant les boeufs. Un pays ne peut à lui seul faire changer les lois de l'économie mondiale. On a vu ce qu'est devenue la proposition française de taxer les transactions financières lors de la dernière réunion du G20.




 cochise_fr a écrit [09/11/2011 - 11h44 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est de la jolie théorie ces comptes là Papiguy. Les revenus du capital ne seront pas taxés, sauf à la marge, pour la simple raison que ce sont ces mêmes gens qui sont à la tête de l'état quand ce ne sont pas leurs amis.

Taxer le capital est totalement inutile si on ne met pas conjointement et simultanément tous les dispositifs permettant de bloquer ou de judiciariser l'évasion fiscale tellement facile à mettre en place actuellement, et même parfois entièrement légale par des niches fiscales.

Alors même que les impôts actuels avant réforme sont en principe plus élevés pour les gros revenus et les grandes entreprises, il est hélas constatable que ces mêmes grands groupes et gros revenus payent en réalité proportionnellement moins d'impôts qu'une PME ou un commerçant indépendant, parfois beaucoup moins, et même parfois pas du tout.

Il suffira, par exemple, de créer une filiale à l'étranger (judicieusement choisi) et de transférer les bénéfices dessus pour ne plus payer d'impôts ou en payer moins. C'est comme cela que Total ne paye rien ou presque malgré 10 milliards d'euros de profits déclarés (et combien ailleurs.? mystère.?).
Avec un peu de chance, au vu du contexte artificiel du chômage, on peut même se voir subventionné et défiscalisé pour une création d'entreprise.... que l'on ferme dès que la défiscalisation n'a plus lieu, ou que l'on délocalise pour plus de profit ailleurs. Les combines sont multiples..... et actuellement légales.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/11/2011 - 14h00 ]  
papiguy

Pas tout à fait exact cochise_fr,
On ne "transfère" pas des bénéfices qui ne sont que les résultats de comptes d'exploitation. Par contre on peut transférer des produits ou des charges, pour autant que la législation des pays concernés le permette. Par ailleurs les sociétés sont obligées de présenter des comptes consolidés au niveau du groupe, et de justifier les transferts, en cas de contrôle fiscal.
Il est bien évident que les contrôles fiscaux ne vont pas être déclenchés de façon préférentielle dans les entreprises dont du capital est détenu par l'Etat.




 cochise_fr a écrit [09/11/2011 - 14h16 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Oui, si vous voulez. On va dire que l'on va créer le bénéfice ailleurs, ce qui revient au même.

On peut prendre comme exemple les extractions minières d'Afrique (ou d'ailleurs) qui passent fictivement par divers pays non fiscalisés avant d'arriver réellement en Europe au prix fort, ce qui diminue fortement les plus values potentielles fiscalisables en France réalisées avec le produit en question. Chaque société intermédiaire appartenant pourtant au même groupe en totalité ou en partie prend sa marge bénéficiaire sans jamais avoir vu le produit.... et la longueur de la chaine peut être modulée en fonction des besoins. Il est même possible de ne pas inclure ces structures dans la consolidation au siège puisque beaucoup de ces pays arrangeants ne divulguent pas les actionnaires propriétaires

Pour lutter contre cela, il n'y a qu'une seule solution: fiscaliser les avoirs et les revenus à l'étranger des entreprises françaises (et des particuliers aussi).... et si possible de façon réciproque dans le monde entier pour ne pas créer de nouveaux paradis fiscaux (sinon, cela ne sert à rien). Simultanément, il faut mettre à l'index financier les paradis fiscaux existants avec de très lourdes pénalités financières pour les contrevenants découverts.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 waki a écrit [20/11/2011 - 18h19 ]  
waki

Elle est bonne la question mais elle est un peu naïve quand même.
La réponse correcte c'est parce qu'ils préfèrent que ce soit toi qui paye plutôt qu'eux!
Elle est pas simple et belle la vie !




Répondre à Yraddyn






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Taxe d'apprentissage en France : définition
• Capital risque : définition




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.