Abandon de poste, peut on prétendre aux Assedic ?



malyan
Cette question a été posée par malyan, le 28/01/2010 à à 10h15.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Financement solidaire.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 malyan a écrit [28/01/2010 - 10h15 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
malyan

Peut on prétendre aux assedic après un abandon de poste? cela faisait 2 ans que je travaillais dans cette boite




 betina a écrit [28/01/2010 - 11h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betina

Un abandon de poste est une faute grave et dans ce cas vous pouvez prétendre aux assedic,c'est en cas de faute lourde que vous ne pouvez y prétende.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 domie a écrit [28/01/2010 - 11h32 ]  
domie

Bonjour malyan,

Je le pense aussi (bonjour betina !) c'est une faute professionnelle, et le boss ne manquera pas de le mentionner sur le contrat (licenciment par exemple), à moins que vous trouviez ensemble un ultimatum...et la cause de ce volte face auprès de ta boite a aussi peut être une raison valable en ta faveur.




bonjour à tous les Web librers


 Jazzy a écrit [28/01/2010 - 12h01 ]  
Jazzy

De manière générale, l'abandon de poste se définit comme étant la situation du salarié d'une entreprise donnée, qui ne se présente plus au travail auquel il est lié par l'intermédiaire d'un contrat, pour une raison quelconque et qui ne se justifie pas auprès de son employeur.

Ceci étant, il ne peut être sujet à licenciement que lorsque la procédure légale que doit entreprendre l'employeur a été effectuée, c'est-à-dire l'envoi dans un premier temps d'un courrier faisant la demande au salarié de se présenter à son travail.
Dans le cas d'un non-retour, il se doit d'envoyer une seconde lettre qui, cette fois, convoque l’employé pour un entretien. Si l'employé ne s'est toujours pas présenté à l'entreprise, il devra envoyer une dernière lettre qui confirme son licenciement pour faute grave.

Pour certains employeurs, l'abandon de poste serait synonyme de démission puisqu'il est la preuve concrète que le salarié ne désire plus continuer son travail. En réalité, les deux cas sont totalement différents, dans la mesure où le contrat qui lie l'employé et l'employeur est dit synallagmatique et par conséquent, chaque partie possède des obligations à remplir, en cas de rupture.
La démission se doit d’être équivoque et claire, d'où l'abandon de poste ne saurait être assimilé à cette notion que dans le cas où l'employé a développé une activité dans le même secteur, ou quand ce dernier est engagé chez un concurrent.
La cour de cassation vient de sortir un jugement qui stipule qu'un employé ayant abandonné son poste et qui demande un emploi à l'Assedic est considéré comme démissionnaire.
Un licencié pour abandon de poste dispose néanmoins de quelques droits, dont l'obtention du certificat de licenciement et de l'attestation Assedic qui prouve qu'il a cotisé et par conséquent, qu’il peut prétendre aux Assedics.




 k.ro 89 a écrit [26/05/2010 - 20h06 ]  
k.ro 89

salut , je souhaiterais poser une question a jazzy si possible ... :-/
mon mari travaille depuis 5 ans ds la meme entreprise en tant que cuisto..cette derniere a ete rachetee et a donc subit un changement de proprietaire et en l occurence, patron ,en janvier dernier ...bon je passe les details pour cette fois, mais ca se passe assez mal, 2 lettres en rar , une menace de mise a pîed , etc ... il est arreté jusqu a la fin de la semaine pour un lumbago (veridique, hein, je precise .. :-) ) et est tenté par un abandon de poste ..une dém. serait ennuyante pour les assedics (bien qu il ne soit pas tenté d y rester ) ,une rupture conventionnelle a l air mal barré et un licenciement n a pas l air au gout du jour..quoi que ...mais nous pensons qu elle serait plus du genre a le pousser a demissionner ..enfin je sais pas moi ..!!!
j ai vu que , récemment, un texte est sorti pour dire qu un abandon de poste n ouvrait plus droits aux assedics ... ?????? si je m en réfère a ton message, je me pose une question supplémentaire :
il vient de mettre en activité son auto entreprise en tant que traiteur evenementiel (ce qui ne peut porter prejudice directement a son employeur car pas du tout la meme ville et il est employé en brasserie francaise , et lui ,propose de l antillais..cela rejoint il ce que tu disait a propos de la cour de cassation ??
j espere avoir ete assez explicite ..merci




 Jaybina a écrit [22/07/2010 - 22h46 ]  
Jaybina

Bonjour voilà, ma femme rentre à l'école d'infirmière le 02 septembre prochain, elle est actuellement salariée depuis 7 ans danse une boite qui ne veut bien la licencier pour abandon de poste au 9 août 2010, elle stresse car on entendant qu'elle a droit aux indemnité-es assedics, et après que les consignes des assedicq sont de refuser les allocs aux personnes faisant un abandon de poste, ils considère cela comme une démission pouvez vous m'éclaircir, elle a peur et moi ça me stress de vivre dans un pays aussi mal gérer, où l'assistanat n'aide pas les personnes comme ma femmes qui veulent juste une vie meilleure. Merci d'avance




 betina a écrit [22/07/2010 - 23h23 ]  
betina

Les droits changent tout le temps et encore plus en ce moment .

Mais pour répondre à jaybina,ce qui serait mieux pour ta femme c'est une rupture conventionnelle de contrat.
Je te mets un lien où tu auras toutes les explications

http://www.travail-solidarite.gouv.fr/informations-pratiques,89/fiches-pratiques,91/la-rupture-conventionnelle-du,1208/la-rupture-conventionnelle-du,8383.html




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 Jaybina a écrit [23/07/2010 - 00h23 ]  
Jaybina

merci à Betina mais la direction singapourienne ne veut pas de cette arrangement elle est bloqué c'est pour cela qu'on partait sur ce genre de solution




 buffy974 a écrit [08/11/2010 - 15h45 ]  
buffy974

bonjour, je suis enceinte et seule à paris ( le pere n'est pas la mais bien malgré lui...) . Je souhaite rentrer au plus vite à l'ile de la réunion afin d'etre proche de mes parents car je suis actuellement tres mal. Je suis en CDI dans une boite importante. Je me demandais si j'aurai pu négocier un arrêt maladie avec autorisation de quitter le département afin d'accoucher à la Réunion et puis par la suite si je ne souhaite plus rentrer, je démissionne.

Pensez vous que c'est possible?




 cochise_fr a écrit [08/11/2010 - 16h31 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est avec la CNAM qu'il faudra négocier, à mon avis, et non avec votre patron.

Vous vous faites arrêter par votre médecin (si possible pour une durée assez longue), et en raison de votre solitude, vous demandez à pouvoir retourner chez vos parents à la CNAM (cela me semble défendable). Je ne sais pas ce qu'ils pourraient dire pour vous le refuser.... mais ma confiance en les administrations est disons, limitée.

Ainsi, vous pourrez faire votre maternité à la Réunion, accoucher là-bas, y faire votre congé maternité.... et ils sera temps ensuite de décider ce que vous faites avec votre patron. A part l'informer de votre arrêt maladie, vous n'avez aucun compte à lui rendre concernant votre santé et vos souhaits.

Bonne chance.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 buffy974 a écrit [08/11/2010 - 17h16 ]  
buffy974

Merci beaucoup Cochise.
J'ai prit rendez vous avec mon médecin demain et je verrai ensuite avec la cpam... j'espere qu'ils ne me mettront pas de batons dans les rues sinon je suis dans l'obligation de démissionner...




 buffy974 a écrit [09/11/2010 - 16h00 ]  
buffy974

Pour donner des nouvelles.
Je suis allée voir mon médecin ce matin et je lui ai expliqué la situation ( il est déjà au courant de mes petits soucis :-/ ). Il m'a mise en arrêt jusqu'au 17 décembre 2010 pour dépression nerveuse avec autorisation de quitter le département pour un repos à l'ile de la Réunion. Il m'a expliqué qu'une fois là bas je devrait faire renouveller on arrêt maladie par un médecin de l'île.
Je vais donc poser on arrêt à la Sécu demain et demander si il faut autre chose et si il n'y a pas de problème. Me reste plus qu'à faire suivre mon courrier et ensuite quand tout est en ordre : je prend mon billet et je rentre me reposer auprès des miens car là j'en peux plus et mon petit bout dans mon ventre doit tout ressentir...

Je suis rassurée à ce jour et je vous donnerai des nouvelles.




 cochise_fr a écrit [09/11/2010 - 16h06 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Tant mieux que cela se soit bien passé. Reposez vous et reprenez des forces dans votre ile magnifique.

Assurez vous bien que la CNAM a (ou va) enregistré votre changement d'adresse, car une visite impromptue à votre ancien domicile pourrait vous faire du tord quand vous serez partie.
Essayez d'avoir un reçu écrit et signé de cela. Au besoin faites le courrier vous même et faites émarger un double d'un coup de tampon avec signature. N'ayez jamais confiance aux paroles qui s'envolent.

Bon voyage.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 buffy974 a écrit [09/11/2010 - 16h09 ]  
buffy974

Merci de vos conseils Cochise. Je n'y manquerai pas :)
Et merci de votre soutien.




 ophelie62 a écrit [21/01/2011 - 12h17 ]  
ophelie62

Bonjour, Je me pose également une question, je suis en CDD depuis 5 mois mais engagé par mon contrat pour 11 mois en tout. Ce poste actuel n'est pas dans mon domaine de compétence par rapport à mes diplomes. J'envisage de reprendre mes études et donc de rompre mon contrat, mais je ne sais pas si je peux et ce que je risque exactement. Pouvez vous me renseigner s'il vous plait. Merci beaucoup.




 Mélyssa974 a écrit [30/01/2011 - 17h22 ]  
Mélyssa974

Bonjour je m'appelle Mélissa j'ai 22 ans et je suis vendeuse cela fait trois mois que je suis en arrête maladie j'ai un syndrome rotulien très douloureux je ne peux pas faire plus de 500 mètres sans avoir mal et le peu que je sors je suis accompagnée de ma troisième jambe la béquille, je sais que je ne peux pas reprendre le travail que je fais j'aimerais pouvoir conclure avec mon employeur un licenciement à l'amiable mais bon telle que je la connais je sais qu'elle ne sera pas d'accord et j'ai un peu peur que la médecine du travail n'accepte pas de me déclarer inapte car ce n'est pas une maladie reconnue maladie professionnelle! Et j'aimerais vraiment reprendre une activité qui ne me demande pas tant d'efforts le plus rapidement possible! Est ce que dans ces cas là un abandon de poste est suggéré? Désolée de paraître un peu débile sur le sujet mais c'est mon premier cdi et je connais pas du tout les procédures dans mon cas. Merci d'avance de vos réponses. E t désolée aussi si je ne suis pas dans la bonne rubrique




 cochise_fr a écrit [30/01/2011 - 19h56 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Surtout pas d'abandon de poste.!! D'ailleurs, être malade ou blessé n'est pas un abandon de poste.
Pour l'instant soignez vous et faites vous arrêter le temps nécessaire.
A la reprise de travail, vous devrez voir un médecin du travail (d'ailleurs.... êtes vous allé à une visite médicale d'embauche..... OBLIGATOIRE.?.?) pour valider que vous êtes apte à votre poste de travail.

Si ce n'est pas le cas, l'entreprise doit, dans la mesure du possible, vous trouver un poste en rapport avec vos capacités. Si elle peut démontrer qu'il n'y en a pas, ni d'aménagement du travail possible, vous serez licenciée mais dans les conditions normales. D'autre part, vous devez avoir droit à une (au moins) période de formation (cela dépend de votre ancienneté) qui pourrait vous permettre de vous recycler. Il ne faut pas hésiter à en parler à votre employeur, et vous pouvez même, si cela est techniquement possible et que votre maladie le permet, demander à faire la formation pendant votre arrêt maladie. En formation votre contrat de travail reste actif.

Bon courage, et ne désespérez pas.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 meiilouu a écrit [19/02/2011 - 15h58 ]  
meiilouu

bonjour, en faite sa fait 3 mois que je travail dans une boutique de lingerie, en cdi 10h/semaine, au jours d'aujourd'hui j'ai besoin d'un plus gros contrat donc du coup j'ai trouver un travail qui n'as rien a voir avec la conccurence !! si je fait un abandon de poste est ce que je risque quelque chose ?




mélanie


 ranus a écrit [19/02/2011 - 16h24 ]  
ranus

En CDI, on ne peut pas abandonner son poste comme cela, tu t'exposerais à des problèmes avec ton patron, surtout s'il vient à savoir que tu as trouvé un autre travail. Tout ce que tu peux faire c'est de négocier avec lui ton départ. Sinon, tu es obligé, de faire ton mois de préavis, après que tu lui ais envoyé une lettre de démission en recommandée avec accusé de réception.




 meiilouu a écrit [23/02/2011 - 01h45 ]  
meiilouu

pour ramus :

en fait !! en allant travailler jeudi, j'ai dit a ma responsable que j'allais demissionner, donc a partir de ce moment la, vu que j'avais des heure supplementaire, elle ma dit qu'elle me ferais ma a semaine de recuperation et que apres on verrais pour une rupture de contrat, donc moi j'ai vider mon casier, et le samedi elle m'as rappeler pour me dire que fallait que j'ammene ma lettre de demission avant lundi sachant que moi j'étais partie de paris pour aller voir ma famille j'avais aucun moyen de rentrer avant mardi, elle m'as dit dans ces cas la faite un abandon de poste, c'est carrément elle qui me la conseiller, mais quand je lui est dit que je dessionnais pour travailler ailleur !! sa veut dire qu'en faite elle est en train de me la mettre a l'envers non ? ou elle peut être asser cool sachant que c'est elle qui me la dit de faire sa !! et je voulait savoir aussi, en faisant un abandon de poste du coup la paye arrive plus tard du coup le temps que sa soit fini ou sa peut arriver , normal sachant que j'ai pas recu de lettre ?




mélanie


 bougainvilliee a écrit [23/02/2011 - 05h19 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Abandon de poste et démission, ce n'est pas la même chose.
Prenez contact avec un "conseiller du salarié" (tous les syndicats en ont, mais certains sont indépendants des syndicats).

De toute façon, dans l'un et l'autre cas, vous n'aurez pas droit aux Assedics (tout au moins tout de suite, il y a une carence de trois mois, au bour desquels, il faut refaire une demande auprès de cet organisme,. sinon il ne bouge pas et vous n'aurez rien).

En outre, dans le cas plus grave, d'abandon de poste, vous risquez les Prud'hommes.




Le doute est ma seule certitude


 cena77 a écrit [03/04/2011 - 15h48 ]  
cena77

Bonjour,

Je suis en CDI depuis septembre 2009 et je souhaite quitter mon travail mais il est compliqué de trouver un nouveau travail quand on a 3 mois de préavis (cadre).
ma periode d'essai s'est terminé en decembre 2009 et je n'ai toujours pas passé ma visite médical car elle a été repoussé par l'employeur.
Est il possible de démissionner au tort de l'employeur en utilisant ce motif? ou est-il plus simple d'effectuer un abandon de poste?

Merci d'avance




 cochise_fr a écrit [03/04/2011 - 22h39 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ni l'un, ni l'autre, Cena77. Ce n'est pas une raison d'annulation du contrat de travail, sauf si votre travail met votre vie en danger..... ce qui je l'espère n'est pas le cas.

Trouvez vous déjà un autre travail, et vous négocierez alors votre départ...... ou une augmentation.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 rigobert a écrit [13/04/2011 - 14h20 ]  
rigobert

Bonjour à tous, je vous explique mon cas: je suis indemnisé par les assedics depuis juin dernier tout en effectuant régulièrement des missions d'intérim. Ensuite j'ai trouvé un trouvé CDD de 6 mois, j'ai effectué 4 jours sans signer de contrat, et sans rémunération (pour le moment) Le travail me correspondant pas, j'ai décidé de ne pas continuer. L'employeur met un terme prématuré au contrat en indiquant "abandon de poste en période d'essai". N'ayant pas signer de contrat dans les 48 heures comme la loi l'exige, je n'ai pu être mis au courant de la période d'essai. 2 questions: la première, est ce que l'employeur à le droit de qualifier comme abandon de poste sachant que je n'ai rien signer? et la deuxième: sachant que je suis indemnisé par les assedics, est ce que l'"abandon de poste " est pris en compte alors que je n'ai rien signé et donc possibilités de perdre mes allocations? Je crois savoir que pour pole emploi pendant une période d'essai d'un travail en cours d'indemnisation on peut partir et donc continuer à percevoir ses allocations suivant une condition mais je ne sais plus laquelle et ce dans le cas d'un contrat signé, alors que moi je n'ai aucun contrat. Je souhaiterais être éclairé et quelles mesures dois-je prendre. Merci à tous.




 cochise_fr a écrit [13/04/2011 - 14h55 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Le mieux est de demander à PôleEmploi...mais si vous n'avez rien signé, c'est comme si vous n'aviez pas travaillé et aviez continué à chercher du travail..... donc l'indemnisation devrait continuer comme si rien ne s'était passé..... je le vois comme çà, mais il vaut mieux leur poser la question directement.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 manon94 a écrit [19/04/2011 - 13h08 ]  
manon94

bonjour,
je compte bientôt faire un abandon de poste je travail dans une grande enseigne.
J'ai deux collegues qui on fait un abandon de poste et elle touche les assedic alors je ne comprend pas pourquoi parmis vous il y a des personne qui disent le contraire?!

Par contre pensez vous qu'ils se prendraient la tête a me faire aller au prud'homme? en sachant que c'est une grosse entreprise et que je pense qu'il n'ont pas que ca a faire...




 cochise_fr a écrit [19/04/2011 - 17h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Si, si, justement, ils ont du personnel spécialisé juridique qui ne s'occupe que de cela..... contrairement à vous. Et cela coute cher une procédure juridique.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 manon94 a écrit [19/04/2011 - 18h38 ]  
manon94

par contre s'ils ne l'ont pas fait pour mes deux collegues alors j'ai peut etre une chance de passer au travers aussi!
a votre avis il le ferait a tout les coup pour tout le monde non?




 helene20p a écrit [19/04/2011 - 18h45 ]  
helene20p

Ce que tu racontes m'étonnes beaucoup, en cas de démission ou d'abandon de poste, on ne peut aucunement bénéficier des prestations de Pole Emploi ! Je vérifierais bien auprès des deux filles, qui ont abandonné leur poste ! et qui disent toucher les indemnités de Pole Emploi, si c'est vrai. En cas d'abandon de poste, il est noté sur la feuille que remet l'employeur et le Pole Emploi, t'envoie balader. Ou alors, l'employeur a noté licenciement c'est tout, et non licenciement par abandon de poste. Fais attention a ce que tu vas faire, car tu risques de t'en mordre les doigts.




 manon94 a écrit [19/04/2011 - 19h10 ]  
manon94

je viens d'avoir une de mes collègues au téléphone et elle me confirme qu'elle touche le chômage! elle a du attendre 2 mois pr être licenciée (2 lettre d'avertissement et lettre de licenciement et un mois pour débloquer le chomage donc elle a galéré pendant 3 mois :-o mais après elle a été tranquille! Bien sur en cas de démission tu ne touche rien donc malheureusement on ne peut pas faire les choses dans les règles si on veut continuer a vivre... que penses-tu du fait que mes collègues n'ont pas été au prud'homme? de ce fait moi je ne risque rien non plus, non?




 cochise_fr a écrit [19/04/2011 - 19h50 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Un licenciement (même déguisé) et une démission ou un abandon de poste, c'est très loin d'être la même chose. Le cas de votre collègue est un vrai licenciement.... même si les motifs dont bidons.

Il existe aussi une procédure de licenciement amiable, qui, elle, ouvre des droits au chômage en fonction de l'ancienneté.

Mais démissionner..... ou abandon de poste, c'est zéro euros par pôle emploi.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 manon94 a écrit [19/04/2011 - 19h58 ]  
manon94

oui donc elle fait abandon de poste en ne donnant plus de nouvelle et elle a été licenciée! et elle touche le chomage donc pourquoi ma situation serait differente alors que je vais faire exactement la même chose?!!
ce qui compte pour le pole emploi c'est que ce soit un licenciement ( par rapport a ce que l'employeur note sur le papier qu'on leur donne) peut importe comment ça s'est passer...




 cochise_fr a écrit [19/04/2011 - 20h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est tout à fait cela...... mais pendant la procédure (deux ou trois mois, parfois moins), ce sera quand même zéro euro.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 manon94 a écrit [19/04/2011 - 21h55 ]  
manon94

ça c'est sur je m'attend a ne rien toucher pendant 2 a 3 mois!!!! :(




 gsik a écrit [30/05/2011 - 20h54 ]  
gsik

bon jour je travaille a geneve depuis mars 2010 et mon patron est fou et nous met toutes sous pression jai decidé de partir; mais il ne veut pas me licencier a l'amiable; et je ne veux pas me retrouver a zero... avez vous une solution?




 cochise_fr a écrit [31/05/2011 - 00h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
A Genève, jusqu’à preuve du contraire, c'est le droit suisse qui s'applique, non.?.... que je ne connais pas.

Mais quand on veut être licencier, il suffit de ne plus faire son travail correctement, ce qui finira immanquablement par un licenciement. Arrivez en retard de 5 minutes, ne terminez pas e travail demandé dans les temps, en gros levez le pied de l'accélérateur et les sanctions finiront par tomber.....mais il faut bien sur en assumer les conséquences.
Je ne sais pas quels sont les accords des transfrontaliers avec Pôle Emploi, mais je suppose que vous devez le savoir et que vous devez connaitre vos droits en la matière.

http://www.travailler-en-suisse.ch/html/chomage-suisse.html

A vous de voir ce qui est mieux pour vous.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 MANUE9889 a écrit [07/06/2011 - 10h09 ]  
MANUE9889

bonjour a tous je suis actuellement en cdi depuis septembre ds le prêt a porter, a ce jour je n'en peut plus je me lève tout les jours avec un mal de ventre et l'angoisse d'aller au travail, cette semaine je ne suis pas aller travailler pendant 4 jours et sans arrêt de travail . a savoir que mon arriver ds l'entreprise et donc mon embauche c'est faite par l'arrivée d'un sms un dimanche matin c'est ainsi que le responsable de la boutique ma embaucher(pas très sérieux de plus les jours qui ont suivi est les deux mois d'essais se s'ont soldé une fois de plus par des sms non professionnel de sa par sur le quelle était écrit que si je n'allait pas boire un coup avec lui il ne me reconduirai pas mon contrat . je n'est donc rien dit a personne jusqu'à se qu'il m'embauche, de peur de ne pas avoir de travail , plutart j'en ai parler a une chef supérieur qui n'a pa trouver de mal a cela ma question est donc de savoir si maintenant au bout de huit mois je pourrais faire pression avec ses sms recu pour un licenciment a l'amiable ?????? MERCI DE VOTRE AIDE




 tracknaz a écrit [02/08/2011 - 12h21 ]  
tracknaz

Je pense mettre tout le monde d'accord car je viens d'appeler le pole-emploi (3949 pour ceux qui veulent je leur ai expliqué ma situation, qui est la suivante : après 3 ans dans mon entreprise, j'ai fait un abandon de poste ; sur ma lettre de licenciement c'est précisé que j'ai fait un abandon de poste et donc que j'ai été licencié pour ce motif. Le conseillé pole emploi m'a répondu : est-il marqué faute grave?" Je lui ai dit oui et il m'a dit si c'est marqué licenciement pour faute grave vous conservez vos droits assedic et donc vous pouvez bénéficiez d'une aide au retour a l'emploi" Donc, pour ceux qui sont inquiets, pas de panique vous avez le droit à une indemnisation même pour abandon de poste. Bonne journée a vous tous




 cochise_fr a écrit [02/08/2011 - 13h03 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ah bon.!! Merci Tracknaz pour cette info.
J'espère qu'elle s'applique partout de la même façon.... ce qui reste à vérifier, et bien sur, ce que j'espère pour les gens concernés.

Donc s'il n'est pas mentionné de "faute grave", c'est considéré comme une démission.? C'est une drôle de logique tout cela.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 tracknaz a écrit [02/08/2011 - 14h44 ]  
tracknaz

ce qui les intéressent, c'est les points suivants :
- démission = droit aux assedic mais carences (2 ou 3 mois je ne sais plus)
- licenciement = droit aux assedic selon plusieurs critères :
* licenciement pour faute grave = ok pour indemnités assedic
* licenciement économique = ok pour les indemnités assedic
* licenciement pour faute LOURDE = non indemnisation par les assedic
- fin de mission intérim = ok pour indemnités assedic
voici les cas les plus courant ; si ils m'ont demandé si il était marqué faute grave c'est pour savoir si j'allais être prise en compte car tout licenciement n'est pas pris en compte comme je viens de le marqué ci-dessus.




 tracknaz a écrit [02/08/2011 - 14h46 ]  
tracknaz

Je rajoute une chose très importante, en aucun cas, l'abandon de poste ne peut être considéré comme une DEMISSION!!!!!!!!! Ne vous laissez pas avoir.




 joleen a écrit [18/01/2012 - 13h59 ]  
joleen

Bonjour,
Je viens de lire un peu tous les avis et commentaires concernant l'abandon de poste. Je suis dans ce cas puisque m'ayant vu refuser une rupture conventionnelle, la hiérarchie m'a suggéré sous cape de faire un abandon de poste. Enfin je vous passe les détails personnels qui m'ont poussé à vouloir quitter mon job.
J'ai donc reçu déjà deux lettres me sommant de justifier mon absence ou de retourner à mon poste et hier j'ai reçu une autre lettre me convoquant à un entretien en vue d'une "éventuelle mesure de licenciement" et m'informant d'une "mise à pied à titre conservatoire". (was ist das?)
Je n'avais répondu à aucune lettre et je ne sais pas si je dois me présenter à cet entretien. Que me conseillerez-vous de faire?
J'espère pouvoir avoir des droits assedic en attendant de retrouver un travail (déjà en recherche et pas facile!) aussi j'aimerai juste que licenciement apparaisse au final et pas abandon de poste en cas d'agent de pôle emploi obtus ou peu compréhensif le jour venu! sachant que la personne avec qui j'aurais (ou pas) l'entretien, est celle qui m'a suggéré de partir mais dont je me méfie quand même. Bref.. merci d'avance pour vos infos et votre temps!




 Anonyme a écrit [29/01/2013 - 23h45 ]  
Anonyme

bonjour,

je suis en cdd depuis 6 mois et j'ai une formation en vu qui commence le 21 mars mais mon cdd ce termine le 31 mais je veux faire un abandon de poste mais est-ce que j’aurai droit aux assedic? et comment ce passe l’abandon poste?




Répondre à malyan






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Les ASSEDIC : quels sont leurs rôles ?




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.