Peut-on vraiment considérer certains parents, être responsable de la violence de leurs enfants ?



wisty
Cette question a été posée par Wisty, le 21/03/2011 à à 00h24.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Famille enfants.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Wisty a écrit [21/03/2011 - 00h24 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Wisty

Si des jeunes commettent des actes de violences, doit-on obligatoirement penser que c'est à cause des parents ? D'où ma question.




Wisty


 bougainvilliee a écrit [21/03/2011 - 01h34 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Bonnenuit,

Les parents sont souvent un exemple pour leurs enfants.

Si vous élevez vos enfants dans un environnement violent, il y a des chances que pour qu'ils imitent le comportement de leurs parents et deviennent violents.

Si au contraire, vous les faites grandir dans un monde serein et élégant, où les arts et les bonnes manières ont cours, il y ait de grande chance pour que les enfants qui auront reçu ce genre d'éducation, soient sages, tolérants, aimable et polis, tout en aimant l'harmonie des choses et les arts.

On imite bien que ce que l'on connaît.




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [21/03/2011 - 03h43 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les parents sont toujours responsables de l'éducation de leurs enfants, quelles que soient leurs conditions de vie, bonnes, moins bonnes ou carrément déplorables.
Le fait d'être pauvre n'est pas une excuse à l'abandon de ses prérogatives parentales.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 aiguemarine a écrit [21/03/2011 - 04h57 ]  
aiguemarine

Les parents ne sont pas toujours responsables de la violence de leurs enfants , malgré une très bonne éducation les enfants peuvent aussi présenter des troubles comportementaux contre lesquels les parents ne peuvent rien mais ils doivent agir et ne pas rester passifs .

Cela dit un enfant qui a reçu une très bonne éducation avec de bons modèles parentaux et familiaux se comportera mieux qu'en enfant qui n'a pas eu la chance de grandir sur des bases aussi solides et saines pour se construire à son tour .
Certains de ces enfants violents sont plus à plaindre qu'à blâmer parce qu'ils n'ont eu la chance de grandir dans des familles psychologiquement équilibrées .

Il y a des enfants qui n'ont que ce moyen de communication parce qu'on ne leur pas appris à s'exprimer avec des mots plutôt que de s'exprimer avec des gestes violents .
Il y a aussi la violence verbale qui est tout aussi négative et destructrice et quand un enfant n'a pas appris à s'exprimer correctement avec politesse et respect il ne saura utiliser que le seul langage avec lequel on communique avec lui .
Bien souvent ces comportements violents cachent une souffrance intérieure et le seul moyen que ces enfants en souffrance trouvent pour l'apaiser c'est d'agir par la violence .
Il y a aussi des enfants plein de colère à l'intérieur d'eux même et cette colère lorsqu'elle les étouffe elle peut se manifester par des comportements violents parce qu'ils n'ont pas d'autres moyens pour s'exprimer .
La violence des enfants peut être aussi le seul moyen qu'ils ont pour mettre des mots sur leurs maux ainsi de cette façon maladroite et néfaste pour eux et pour les autres ils lancent des appels au secours que tout le monde n'est pas apte à décoder même pas leurs propres parents .
Il y a d'autres raisons de ces comportements de violence chez les enfants comme quand ceux -ci sont dans la période difficile de l'adolescence ou certains découvrent les mauvaises substances comme l'alcool et la drogue ce qui engendre des troubles comportementaux .

Dans tous les cas si il y a un mauvais encadrement des parents et que les parents sont démissionnaires dans l'éducation de leurs enfants on ne peut que les tenir responsables .

Cela dit le métier de parent est le plus difficile du monde alors il ne faut pas toujours jeter la pierre sur les parents . Il y a des parents qui donnent le meilleur d'eux mêmes pour éduquer leurs enfants et pourtant leurs enfants partent à la dérive . Il faut être parents pour comprendre combien ce rôle est difficile !




 cochise_fr a écrit [21/03/2011 - 06h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Amusant Aiguemarine votre argumentaire...... qui appuie une chose et son contraire.... non responsables eu début, puis responsables à la fin..... bizarre..
Pour moi, les parents sont toujours responsables, et rien ne peut être une excuse de délaisser ses enfants.

Par contre j'ai remarqué que les gens violents sont souvent des gens ayant des problèmes d'expression orale et parfois écrite, quand ce n'est pas les deux. Leur vocabulaire est dramatiquement réduit. La connaissance de la langue française est disons plus que sommaire. La lecture est parfois difficile, même si elle n'est pas si compliquée. Faire des phrases structurées complètes semble souvent un problème. Et tout cela nous ramène à la petite enfance, au moment où les apprentissages de base sont transmis..... ou pas, que ce soit par les parents (en principe) ou par l'éducation nationale (faute de mieux) d'où cette responsabilité conjointe.

Ensuite, il manque dramatiquement de structures de rattrapage pour ceux et celles qui ont déconnecté de l'apprentissage traditionnel. Cela relève de décisions politiques importantes dont pourtant lesdits politiques ne semblent pas voir la portée positive à long terme, et ces structures pourraient existé tant pour les parents dépassés par les évènements que pour les enfants ayant abandonné le système d'éducation ordinaire.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Wisty a écrit [21/03/2011 - 09h59 ]  
Wisty

Bonjour, cochise et aiguemarine,

Je pense que vos deux expressions s'associent dans ce thème de violences enfantines, avec son évolution, et qu'une prise en charge est indispensable au niveau politique, ce qu'il manque dans les législations, si ce n'est que d'avoir prévu la majorité à 18 ans, qui ne servent qu'aux élections, pour des intérêts violents, dont une partie de la jeunesse souffre.

aiguemarine, ton exposé est tout a fait bien conditionné dans la réalité psychologique et éducative, d'un enfant, qui n'aurait pas toutes les chances voulues acquises à son équilibre.
Je pense néanmoins, que des responsabilités doivent être partagées, il y a toujours une situation d'origine, qui n'est pas facile à détecter.

Merci de vos avis, c'est très constructif. ;-)




Wisty


 aiguemarine a écrit [21/03/2011 - 13h14 ]  
aiguemarine

Cochise
Je n'ai peut-être pas su bien exprimer ma pensée , tout le monde n'a pas votre aisance dans l'écriture désolée !
A l'heure ou j'ai écrit j'étais fatiguée en plus , vous avez vite fait de critiquer les gens sans leur expliquer ce qui n'est pas clair dans ce qu'ils ont écrit .
Je crois que Wisty m'a comprise c'est déjà une bonne chose .

Vous ne devez pas avoir d'enfants pour vous exprimer comme vous le faites cela ce ressent très bien , me trompe -je ?

Je n'ai jamais donné raison aux parents qui délaissent leurs enfants , j'ai voulu dire qu'il y a des parents qui eux mêmes n'ont aucune éducation , qui sont d'un niveau intellectuel assez bas ce qui ne leur permet pas de transmettre une bonne éducation à leurs enfants .

Cela dit je ne suis pas d'accord avec vous , toutes les personnes qui n'ont aucune culture , qui ne savent pas s'exprimer ni lire écrire ne sont pas systématiquement des gens violents .
Mon fils a un copain qui avait tendance à avoir des comportements violents parce que ce jeune garçon vit dans un milieu très pauvre avec des parents qui ne sont jamais allés à l'école et qui n'ont connus que le système démmerde dans toute leur vie mais ces gens ne sont pas violents loin de là !
Le copain de mon fils avait tendance à être violent parce qu'il ne suportait plus d'être humilié par les autres jeunes de son âge qui ne cessaient de se moquer de lui parce qu'il est pauvre et à force de subir ces humiliations il en était violent .
Que pouvaient faire les parents contre ça ? Rien , parce que la pauvreté est une tare dans notre société à raison de plus quand elles touchent les enfants .

Vous ne devez pas avoir d'enfants pour ignorer cette compétition qu'il y a entre eux au niveau des vêtements de marque et des derniers gadgets à la mode , les enfants qui ne peuvent pas rentrer dans cette compétition le vivent très mal et cela peut engendrer des comportements violents .
Je ne les excuse pas loin de là mais j'essaie de les comprendre et de comprendre le désarroi de leurs parents .

Par contre je suis tout à fait d'accord avec vous quand vous dites qu'il manque des structures pour aider les enfants en difficultés et aider aussi leurs parents .
Il faut aussi dire qu'il y a des gens dans une grande misère morale en plus de la misère financière et ils sont tellement englués dans toute cette misère qu'ils n'ont plus la force se demander de l'aide . Dans ces conditions un enfant ne peut pas se construire correctement et cela peut engendrer des troubles comportementaux bien compréhensible .




 Lambda11 a écrit [21/03/2011 - 13h23 ]  
Lambda11

Ma bonne Wisty, en terme de droit, les parents sont responsables jusqu'à la majorité de leur enfant (à moins de les avoir émancipés légalement), ce qui ne les rend pas "coupables" pour autant !...




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Wisty a écrit [21/03/2011 - 16h53 ]  
Wisty

re- Lambda,

O.K. avec toi, que la responsabilité des parents ne les rend pas coupable, mais elle est quand même engagée, , si leurs enfants , non majeurs exécutent des actes de violences, à autrui. ;-)




Wisty


 Lambda11 a écrit [21/03/2011 - 17h25 ]  
Lambda11

Affirmatif : responsables mais pas coupables !

Même si les actes de leurs enfants de sont pas "de leur faute" et qu'ils ont exercé sur eux une excellente éducation, ils doivent assumer leurs responsabilités en ce qui concerne les dégâts occasionnés par leurs actes délictueux. En clair, c'est bien les parents qui vont payer les pots cassés !

C'est en terme de culpabilité qu'ils peuvent se dissocier moralement de ces actes. Un vieux dicton populaire dit que chaque famille a un prêtre et un truand dans ses rangs... L'éducation est la même pour chaque enfant, mais l'un tournera mal et, heureusement, l'autre pas !




"Les paroles s'envolent, les écrits restent !"


 Wisty a écrit [21/03/2011 - 17h56 ]  
Wisty

O.K., on est sur la même longueur d'ondes




Wisty


 bougainvilliee a écrit [22/03/2011 - 11h53 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Dans la même optique : les français sont-ils responsables de ce que font leurs dirigeants ?

Hélas, oui.
Même si c'est à leur corps et coeur défendants, ils en paieront les pots cassés.




Le doute est ma seule certitude


Répondre à Wisty






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.