Mes parents me saoulent, comment leur dire de me lâcher un peu, de me laisser plus de liberté ?



4-fille
Cette question a été posée par 4 fille, le 30/09/2007 à à 15h05.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Famille enfants.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Chu Fu a écrit [30/09/2007 - 16h33 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Chu Fu

Je sens que je vais encore m'attirer les foudres, mais tant pis, voici plusieurs choses :
1/ vu ton âge, tu as encore grand besoin de tes parents pour ta survie et, dépendant d'eux, la moindre des choses c'est de mettre un peu l'agressivité en sourdine et d'éprouver un minimum de gratitude pour leur soutien (je sais, ce n'est pas très tendance, mais le fait est !)
2/ OK, il y a des parents vraiment soûlants, mais, bon, il faut faire avec, vu que tu ne peux pas encore te passer de leur soutien !
3/ les gens qui interdisent ou empêchent sont toujours casse-pieds... mais peut-être (sûrement, même) que ce que tu voudrais faire te porterait préjudice et qu'ils te protègent ! Ils sont aussi là pour ça, non ?
4/ peut-être aussi, sûrement, même, que, si ton comportement était plus "zen", ils seraient moins hystériques à ton sujet !

Bon, enfin, pour résumer, chaque âge à ses plaisirs et... ses déplaisirs ! A toi de voir quels sont ceux de ton âge et de négocier si tes parents ne sont vraiment pas cool ou de faire un effort de ton côté pour destresser un peu l'ambiance !




 carter a écrit [30/09/2007 - 21h13 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
carter

L’idéal est d’apprendre ce que l’on nomme l’influence (ou la manipulation : dire l’un ou l’autre dépend de la façon dont tu vois la chose comme quelque chose qui te semble positif ou négatif en terme de résultats) : influencer, c’est obtenir ce que l’on veut d’autrui tout en veillant à ne pas toucher à sa liberté (la personne est libre de faire ce qu’elle veut mais voila, elle fait ce que tu lui demandes de faire) Cela peut contrebalancer l’autorité (la violence même « symbolique » étant l’autre façon d’obtenir d’autrui ce que l’on veut. Il y’aussi la négociation mais les mauvaises langues disent que c’est aussi de l’influence ou de la manipulation…). Attention : talent d’acteur ou d’actrice nécessaire !
Pour influencer, il faut souvent tendre des « leurres », c’est faire croire que la chose importante que l’on veut obtenir est celle-ci alors que l’on vise autre chose.

Admettons que tu veuilles sortir jusqu’à minuit (alors que le couvre-feu est 20 heures)
Il y’a pour cela différentes méthodes :

-l’engagement : une personne qui se sent engagée dans une action à du mal à s’en retirer. C’est pourquoi que lorsqu’on a dit « oui » à quelqu’un, il est dur de revenir dessus. C'est-à-dire que si tu obtiens plusieurs « oui » à la suite, tes parents auront du mal à dire « non » ensuite… Appliqué à tes parents
« Papa, ça te dirais que je deviennes enfin plus adulte » (tu crées un besoin chez tes parents ; 1r leurre). Ton père répond forcement « oui ». Tu dis ensuite « un adulte, c’est quelqu’un en qui on a confiance, c’est ça ? » ton père te répond sûrement « oui ». Tu ajoutes « comme toi… » (Flatterie et dernier leurre) tu proposes enfin : « Pa’, il faudrait que j’apprennes à être responsable, comme toi…Je vois qu’une façon pour cela : montrer que je suis capable de sortir jusqu’à minuit sans que vous ayez le moindre souci, t’es OK ?…

L’exagération : il est plus facile de faire faire quelque chose à autrui si elle considère la chose comme peu importante après avoir demandé l’impossible (c’est le fameux : donnes-moi cents euros ! Quoi ? j’ plaisante, donne-moi un euro…) . Du coup, le leurre est d’exagérer : Version garçon, ça donne :
« Pa, j’ai un problème avec Sophie. Il faut que tu l’amènes à l’hôpital parce qu’on jouait ensemble et que je l’ai faite tomber du talus…Ho ! C’est pas grave… elle pleure et c’est pas parce que son bras est cassé qu’elle va le perdre ! De toute façon, moi et Sophie, on couchait ensemble et je suis plus sur qu’après ça, le bébé tienne le coup…
-« QUOI ???? Répondent les parents !
-« Oh ! ça va, je vous ai bien eu...Vous avez marché, hein ?(on attend qu’ils respirent un peu) et hop ! On demande : bon, ça ne vous dérange pas si je rentre à minuit ce soir ? »

-l’approche paradoxale…Le plus sur moyen d’obtenir parfois une chose est…de demander son contraire (méthode excellente quand les parents ne font que « tester » leur autorité) …Appliquez aux parents !:« Je ne veux plus jamais sortir le soir ! Et ne plus voir aucun ami ! Je veux vivre en ermite jusqu’au restant de ma vie et n’avoir des contacts avec les autres que par téléphone »… Du coup, si tu leur demandes de sortir ce soir, ils seront heureux de te donner la permission ! (attention à ne pas terroriser les parents non plus : faut le faire avec un brin de de détachement comme si c’était le bonheur pour toi de vivre sans ami !)

Le champ de l’influence est vaste (pour bien négocier aussi, c’est pratique). Dis à tes parents que tu souhaites une carte de lecteur à la bibliothèque du coin et lis les bouquins dessus. Non seulement tes parents seront fiers de toi (parce que tu lis des livres) et en plus, ils ne verront même pas que ce que tu lis pourrait servir pour les rendre plus « conciliants», eux, mais aussi le prof et toute la société. Influencer, c’est donc un apprentissage essentiel dans la vie… Influencer, c'est aussi éviter toute forme de violence sur autrui , qu'il s'agissent d'actes ou de violence verbale (bref, en influencer tes parents, ils te trouveront encore plus agréable à vivre..




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Chu Fu a écrit [30/09/2007 - 21h21 ]  
Chu Fu

Tu n'as pas honte, carter ?! :-D




 carter a écrit [30/09/2007 - 21h50 ]  
carter

Ok...
je
ca peut paraitre "scandaleux" comma ca... mais l'influence est la seule alternative à la violence lorsqu'on veut une chose...D'autant plus que cela va dtendre l'atmosphère entre elle et ses parents, d'autant plus qu'elle découvrira qu'elle peut obtenir des choses du moment qu'elle apprend à influencer..
De plus, dans la société actuelle, mieux vaut apprendre à influencer le plus tôt possible d'autant plus que...les enfants surdoués la dedans savent déja ces techniques...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Chu Fu a écrit [30/09/2007 - 23h07 ]  
Chu Fu

Bon,
n'étant pas d'accord avec cette façon de voir qui consiste à trouver normal de se jeter dans le précipice avec le reste du troupeau...
pensant que, finalement, on peut maintenir une éthique de vie, même au milieu de cette charogne pourrissante qu'est notre société, je vais re-raconter ma blague favorite :

Quels sont les cinq plus grands juifs qui ont marqué l'histoire de l'humanité ?
- Moïse, qui a dit : "Tout est loi !"
- Jésus, qui a dit : "Tout est amour !"
- Karl Marx, qui a dit : "Tout est argent !"
- Sigmund Freud, qui a dit : "Tout est sexe !"
- et Albert Einstein, qui a dit : " tout est relatif !"




 carter a écrit [30/09/2007 - 23h27 ]  
carter

à réplique célébre, j'en réplique une autre, célèbre aussi: "on ne peut ne pas ne communiquer.On ne peut ne pas influencer. On ne peut ne pas manipuler" phrase du groupe de Palo Alto.

Bref, que vous le vouliez ou non, toute communication est influence et/ ou manipulation. La question est donc de savoir ce que vous obtenez de votre influence sur autrui....
Refusez par exemple de parlez à quelqu'un est en soi un message que vous le vouliez ou non. Dans ce cas, vous allez forcement bouleverser son comportement (va t-il ne plus vous parler ou essayez de vous contacter pour mieux vous comprendre?) . Donc vous l'avez influencé. Donc vous l'avez manipulez puisqu'il ne souhaitait pas forcement avoir ce comportement avant que vous lui fassiez "la gueule".
Puisque vous êtes condamné à influencer et/ ou manipuler; mieux vaut en apprendre les règles...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Chu Fu a écrit [30/09/2007 - 23h35 ]  
Chu Fu

Certes, toute vie influe sur l'univers tout entier, mais, carter, tu es bien trop intelligent pour ne pas avoir compris de quoi je parlais : le calcul...
Le calcul qui gangrène la spontanéité, la fraîcheur de l'instant... et alors, en ce moment, c'est la mode : ce qu'ils appellent "le clientélisme"... beurk !




 carter a écrit [30/09/2007 - 23h58 ]  
carter

Ier point) Le problème est que certains, en étant spontanés, sont d’extraordinaires influenceurs/ou manipulateurs. Que doit-on faire ? Se laisser manipuler ou apprendre à y résister en connaissant les techniques qu’ils appliquent… inconsciemment !
Au jeu de l’influence, les cartes ne sont les mêmes pour tous : naissent des surdoués qui n’auront jamais besoin de lire un livre dessus pour influencer autrui dans le sens qu’ils veulent (car c’est là le véritable problème puisque nous influencions tous, les « surdoués » comme les « mauvais » que nous le voulions ou non) et d’autres sont incapables d’influencer (c'est-à-dire qu’ils n’obtiennent jamais le résultat escompté, mais autre chose comme l’énervement d’autrui par exemple) qui que ce soit…
Quand on sait l’importance d’obtenir ce que l’on souhaite dans la vie pour être heureux et que l’on ne peut –la plupart du temps- l’obtenir que par l’aide d’autrui, apprendre à mieux influencer est nécessaire lorsque l’est est pas doué pour cela…

2eme point) j'ai souvenir d'une phrase que je cite de mémoire (donc elle n'est pas dite comme ça ; mais ça dit a peu près ça) de Machiavel dans le Prince : "si les gens eussent été tous francs, c'eut été un crime de ne point l'être. Mais comme ils ne sont pas; cela vous désavantage de l’être!" Ok, c’est machiavel mais c’est peut être pas faux de remarquer que vivre dans ce monde n’est pas sans risque et qu’il vaut mieux avoir toutes les cartes en main, et que le calcul a parfois du bon




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Chu Fu a écrit [01/10/2007 - 00h02 ]  
Chu Fu

Bonne nuit carter !




 deedlit a écrit [01/10/2007 - 17h17 ]  
deedlit

Au lieu de laisser la situation s'envenimer entre tes parents et toi, il est préférable de leur parler. Ça ne sert à rien de garder les choses pour toi car tu vas finir par exploser intérieurement et risquer de te froisser avec eux. Je suis certaine que si vous prenez le temps de discuter vous pourrez trouver une solution. Bon courage...




« Difficile de se connaître soi même. »


 carter a écrit [01/10/2007 - 17h34 ]  
carter

à 4 fille, voila la méthode que je te propose :
On la nomme méthode de "l'empathie"; l’empathie étant la capacité de se mettre à la place d'autrui.
Le schéma de l'empathie, pour obtenir ce que l’on veut, est le suivant:
1) j'exprime ce que mes parents ressentent (comportement, ressenti, sentiments)
2) et j'exprime ce que moi, je ressens (mon comportement, mes envies, mes sentiments)
Et 3) je ferais un effort pour mieux vous comprendre et jeleur demande de mieux me comprendre en leur demandant la chose voulue...

Par exemple:
1) je sais qu'être papa et maman, c'est dur. Il faut travailler, s’occuper de moi…C’est angoissant, vous craignez constamment que je fasse une bêtise et quand je me mets en colère, ça ne vous rends pas la vie facile (bablabla)…
2) mais moi, quand j’ai l’impression que vous êtes tout le temps derrière moi, je ressens une perte en moi, un malaise : je ne sens moins libre et ça me rend malheureuse. Et vous le voyez d’ailleurs (bablabla).
3) j’essayerais désormais de mieux comprendre la vie de parents, mais vous de votre coté, essayez de mieux me comprendre lorsque je vous demande plus de liberté (et hop ! pleurs ! famille retrouvée et tu gagnes plus de liberté !)




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Chu Fu a écrit [02/10/2007 - 14h47 ]  
Chu Fu

Ah, c'est mieux, carter, parce que, franchement, la manip froide et luciférienne, ça n'évolue pas en vie heureuse !
C'est très à la mode dans les générations actuelles : ils vous sautent au cou et sont les meilleurs amis du monde jusqu'au moment où ils obtiennent de vous ce qu'ils convoitaient... sauf que ça ne marche pas tout à fait comme ça !
Franchement, s'ils pensent qu'on ne les voit pas arriver avec leur gros sabot !
Quand on les laisse faire, au début, pour leur donner une chance de changer de comportement, ils croient vraiment qu'on est trop c... et ils en remettent une couche en baissant leur vigilance : puisque ça marche, pourquoi prendre des précautions ?!
Et quand on les envoie balader de manière définitive, ils sont tout étonnés : "ben qu'est-ce qui lui prend ?"
Mais, ce n'est pas grave, ils s'en foutent, il y en a d'autre à exploiter ! Alors ils vont voir ailleurs et l'histoire recommence !
Puis un jour, ils sont vieux et malades... tout seuls : même leurs gosse, qui, ayant été à bonne école, sont pire qu'eux, ne veulent plus en entendre parler !
Mais, bon, chacun ses goûts !




 carter a écrit [02/10/2007 - 19h44 ]  
carter

Ha ! Carter, NON! Ne lui dis pas ! Ne brise pas les rêves de Chu Fu ! Tes doigts, qu’ont-ils à s’agiter sur ton clavier ?? Non…n’écris pas ça! Malheureux, ne lui dis pas que c’est aussi….de la manip’… une telle méthode ! Carter, qu’as tu fais là ??

Bon, d’accord (une fois le mal fait, on redevient plus civilisé)

Seul la finalité (et un brind’humanité quant à l’utilisation de ces techniques) fera qu’elles seront de l’ordre de l’influence ou de la manipulation…
Mais tu as raison Chu Fu : il y’a un principe d’écologie dans les relations : a force d’utiliser cela a mauvais escient, ca se retourne contre soi…

Mais n’oublions pas que tous les contes pour enfants apprennent inconsciemment à nos têtes blondes à « ruser » , à influencer. Tout simplement parce que lorsqu’on n’a pas de pouvoir réel (donc pas d’autorité), c’est la seule méthode pour obtenir ce que l’on souhaite… Renart, le chat botté, que de noms qui ont dupé (et pas forcement avec probité comme le demande l’influence) bien des gens… Quant à Tom Sawyer, ce modèle de la littérature enfantine, je l’accuse d’être le plus grand influenceur qu’on n’ait jamais donné en exemple aux gosses. Ce qui ne l’a jamais empêché d’être un bon garçon (c'est-à-dire que, malgré son talent de manipulateur, il est foncièrement un gentil) …




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Chu Fu a écrit [02/10/2007 - 23h49 ]  
Chu Fu

(à carter) Ben dis donc, mon grand, ça marche le cinéma perso ! :-D
Tu peux raconter tout ce que tu veux, c'est tout de la tchatche !
Il n'y a rien d'autre que la réalité des phénomènes dans l'instant et toi qui te positionnes dans l'expérience... tu trouveras toujours des gens pour excuser leurs comportements avec des "tout le monde est comme ça, pourquoi pas moi" ou des "qu'est-ce que tu veux, nous ne sommes que des hommes", ou encore "ça a toujours été comme ça"... toutes ces c... qu'on débite pour s'affranchir des saletés qu'on fait.
Bref, je suis aux antipodes du rêve !
C'est fascinant comme tu enrichis ta culture pour gérer ta colère !




 liloue a écrit [03/10/2007 - 14h43 ]  
liloue

Et bien à part la communication je ne vois pas autre chose.. essayer de comprendre pourquoi ils t'interdisent ceci ou cela.. moi j'ai été privé de sortie beaucoup trop à mon gout, ce qui m'a fait comprendre que mes parents n'avaient pas confiance en moi.. il aurait fallut qu'ils me lachent un peu
car quand ils ont lâchés la bride , d'un seul coup et bien j'ai fait n'importe quoi...
il y a juste milieu.; bien sur faut être protégé mais agueris aussi..
Voila courage et patience bye




 Chu Fu a écrit [03/10/2007 - 22h07 ]  
Chu Fu

Très juste, liloue : mes parents n'étaient pas très disponibles à cause de leur travail et m'ont très tôt briffée sur le fait que je devais être responsable de mes actes car leurs conséquences engageaient ma vie... le résultat a été immédiat et positif et j'ai toujours fait très attention ; par contre, quand je suis arrivée en fac, j'ai halluciné de voir toutes ces filles (les mecs aussi, mais moins !) tenue jusque là en bride serrée par leur parents se retrouver libres loin d'eux et enchaîner en cascade des agissements aussi stupides que dangereux




 liloue a écrit [04/10/2007 - 10h59 ]  
liloue

mouai... je pense qu'être parent est une tache difficile.. pas facile de savoir si ce qu'on fait est bien ou mal.. mais à trop vouloir protéger on handicape l'enfant, on lui prodigue nos propres peurs.. Et inconsciemment l'enfant perçoit qu'il n'est pas capable de faire les choses seuls.. et quand il est livré à lui même ensuite pour construire sa vie, et bien vu que les cadres qu'ils avaient eu s'effondrent il est bien perdu.. car il doit tout apprendre. Mais bon les parents pensent bien faire dans leur maladresse.. et souvent on garde les "mauvais souvenirs" et on est rancunier.. je crois que les parents font ce qu'ils peuvent.. sinon ils feraient autrement.




 moimoi19 a écrit [28/01/2010 - 19h16 ]  
moimoi19

moi j'ai un problème comme sa mais pas trop comme sa se que je voudrai savoir c'est pourquoi les parent ne veule pas nous laisser devenir responsable ???




 Chu Fu a écrit [28/01/2010 - 22h30 ]  
Chu Fu

Ce n'est qu'une question de point de vue :
- eux, ils ont peur qu'il t'arrive quelque chose et ont du mal à considérer que tu n'es plus un bébé... Ils ont peur pour toi, alors, interdire, c'est plus sûr !
- toi, tu as encore beaucoup à apprendre de la vie, mais tu ne t'en rends pas compte (forcément, puisqu'il s'agit de choses que tu ne sais pas encore !!!) et sous prétexte que tu n'es plus un bébé, tu crois être adulte, ce qui n'est pas encore le cas... Alors tu demandes trop pour ton âge !
Alors, forcément, il y a un décalage et ça coince !!!

C'est toi qui a les cartes en main et, plutôt que de faire la guerre, travaille plutôt dans le dialogue : amener tes parents à voir que tu n'es plus une enfant et leur montrer qu'il peuvent te faire confiance sur des petites choses, au début, te permettra d'avoir accès peu à peu à des libertés plus grandes !
Mais soit raisonnable : le moindre faux pas durcirait la situation de manière excessive et durable !




 Anonyme a écrit [27/08/2012 - 19h51 ]  
Anonyme

mes parents me laisse rien faire ni aller chez mes copines ni avoir des copains ou des copines a la maison ni aller a la piscine ou des trucs comme ca ni avoir un petit ami je n'ose pas leur dire qu'ils sont pas cool toutes mes copines leurs parents sont super cool ils disent pratiquement toujours oui.




Répondre à 4 fille






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.