Est-ce normal qu'une mère dise à son enfant qu'elle préfère ses amies à lui ?



marie-elo
Cette question a été posée par marie-elo, le 27/06/2007 à à 14h38.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Famille enfants.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Eliantin a écrit [28/06/2007 - 00h07 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Eliantin

Je suis pas sûr que "normal" convienne pour ce genre de choses ! Je suis pas parent mais plutot enfant (du haut de mes 19 ans) mais je pense que ça fait partie des choses qu'il ne faut pas dire. Déjà est ce qu'une mère peut (vraiment) préfèrer ses amies à son enfant ? S'amuser avec ses amies c'est normal, un enfant ne procure pas le même plaisir, mais c'est différent. "Préférer" n'est pas vraiment adapté je pense.




 faty a écrit [28/06/2007 - 09h32 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
faty

Bonjour Marie-Elo. Pour répondre à ta question, je trouve inadmissible et révoltant qu'un mère puisse dire à son enfant qu'elle préfère ses amies plutôt qu'à lui. J'estime que c'est un acte irresponsable. Elle ne mesure certainement pas les conséquences et l'impact d'une telle parole. Un enfant qu'il soit très jeune, adolescent, ou d'âge adulte, ne peut entendre ce genre de choses car il se sentira mal aimé ou pas aimé du tout, frustré, et aller rechercher ailleurs sous quelque forme que ce soit le manque de tendresse à compenser. L'amour maternel est merveilleux, choisir d'avoir un enfant et de l'élever doit rester une priorité, mais il vrai que la fibre maternelle n'a pas été distribué à toutes...




 vince33 a écrit [28/06/2007 - 10h17 ]  
vince33

Je suis d'accord avec faty. Maintenant est ce pour donner un choque psycologique de dernier recourt pour faire réagir et une sorte de dernière boué, maintenant c'est plus que maladroit, ce sont pas des méthode ,. On ne connaît pas la situation non plus dans laquelle c'est mot sont prononcé et le pourquoi de ces mot monstrueux et très violant. Enfin ça c'est des mots affreux dans une bouche d'une mère




 lilou89 a écrit [28/06/2007 - 16h06 ]  
lilou89

Non, absolument pas !! D ailleurs ce n est même pas normal de dire ça a son propre enfant a part s il l enfant n a pas été désiré ou que la mère a un mauvais contact avec lui. mais quand meme !!




 larovinaur a écrit [28/06/2007 - 18h18 ]  
larovinaur

:-/ Le but pour une maman c'est de rendre autonome ses enfants. Les enfants, quand ils prennent leur envol, grâce à leurs études gagnent leur vie et doivent quitter le nid douillet pour pouvoir à leur tour vivre leur vie. C'est la réalité. Parents n'est pas une fonction éternelle, à votre tour de créer votre cellule familliale avec votre partenaire. les parents deviennent un peu des étrangers ç ce moment là. Quand à prèferer ou dire prèferer ses amis c'est certainement très maladroit. 8-O




Ils sont ma passion.


 dali a écrit [30/06/2007 - 20h22 ]  
dali

d'abord il faudrait demander à la maman ,pourquoi elle a prononcé cette parole que je trouve rabaissant et très blessant pour l'enfant.Que doit-il penser à cet instant?Un enfant ,ce doit être la chose la plus importante aux yeux d'une maman même si cet enfant la déçoit et semble moins bien s'en sortir que ses amis,à l'école ou autre,elle devrait au contraire l'encourager ou essayer de lui ouvrir son coeur pour mieux le comprendre




 Chu Fu a écrit [14/07/2007 - 15h51 ]  
Chu Fu

Ben, ça n'est pas très agréable à entendre, mais, de toute façon, le comportement "va avec" et le principal intéressé est rarement surpris !
Ceci dit, les choses sont telles qu'elles sont et il faut arrêter de perpétrer les mythes : non, l'amour ma(pa)ternel ne va pas de soi, même si nous avons les hormones pour (dixit une émission médicale sur la 5). Mère de deux grandes filles, je sais que ce n'est pas un statut facile : c'est dur au quotidien ! Cela demande un engagement permanent pas toujours facile à assumer puisqu'il vous met face à vos manques, vos difficultés, vos imperfections... En prime, il n'y a plus beaucoup de place pour vous en dehors des enfants et c'est pesant. Chacun fait ce qu'il peut avec ce qu'il a et, comme nous sommes tous différents, il ne faut pas faire le procès d'autrui.
Si vous êtes celle qui ne ressent pas d'amour, ne culpabilisez pas, on ne peut pas donner ce qu'on n'a pas ! Acceptez votre incapacité, essayez de faire en sorte de rester juste dans vos rapports avec le(s) non-aimé(s) et trouvez quand même un minimum syndical à partager avec lui (elle ou eux) autre que les corvées. Tout le monde y trouvera son compte !
Si vous êtes la non-aimée déclarée, tout ce que je peux vous conseiller, c'est que se complaire dans le passé de victime d'un manque quel qu'il soit, pourrit votre présent et gangrène votre avenir ; lâchez-prise et tournez-vous vers l'amour que l'avenir vous réserve : si vous n'êtes pas constamment focalisé sur l'aspect "dépourvu de" de votre passé , vous en recevrez beaucoup !
Et puis surtout, dans les deux cas, il vous reste toujours la faculté d'aimer "ailleurs", et ça, c'est une inestimable source de bonheur !
Dans tous les cas, apaisez votre coeur dans le sens de la tolérance et de la compassion, vous et tous ceux qui vous approcheront vous porterez mieux.
Tout ça fait peut-être "peace and love" (normal, j'ai 56 ans), mais ça marche ! Tous mes voeux d'assimilation !




Répondre à marie-elo






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.