Un retour au franc peut-il sauver l'économie française ?



missterre80
Cette question a été posée par missterre.80, le 16/01/2012 à à 09h12.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Europe.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 missterre.80 a écrit [17/01/2012 - 12h51] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
missterre.80

carter, Merci pour ton intervention, merci pour ton article concis...



[ Lire la suite de la réponse écrite par missterre.80 ]



Réponses



 missterre.80 a écrit [16/01/2012 - 09h12 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
missterre.80

Pensez-vous qu'un retour au franc avec une inévitable dévaluation puisse sauver l'économie française ?




Natacha


 framboise72 a écrit [16/01/2012 - 12h31 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
framboise72

Je ne sais pas missterre.Je pense qu'on est engagés dans l'euro depuis dix ans bientôt et face aux dragons d'Asie,aux puissances asiatiques et autres pays,il vaudrait mieux maintenir l'euro.SI le franc est dévalué je ne sais quelles seront les conséquences a court et moyen terme mais je ne suis pas certaine qu'elles soient meilleures.Bonne journée.




 cochise_fr a écrit [16/01/2012 - 12h38 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il ne faut pas que ce soit la seule mesure prise, sinon, cela ne sert à rien.
Mais si la politique économique est mise en place sérieusement, y compris avec dévaluation éventuelle, ce sera un bon début.
C'est en réalité une vraie révolution de politique générale qui doit être entreprise, quel que soit celui ou celle qui l'engagera, et il n'est pas certain que les gens de pouvoir actuels se laisseront tondre lal ine sur le dos sans rien dire et sans rien faire. Ils ont le pouvoir et l'argent, ce qi les rend très dangereux et très nocifs pour le pays.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 missterre.80 a écrit [16/01/2012 - 13h13 ]  
missterre.80

Bonjour cochise_fr,

Merci de ton intervention :-)

Penses-tu, comme moi, que le retour du franc (avec dévaluation obligatoire) puisse améliorer nos exportations en même temps qu'il défavoriserait l'importation ?

Comment permettre cette révolution politique générale ? En votant pour M.L. ?

Qui sont les gens de pouvoirs d'après toi ? Les gros industriels spéculateurs ? Les gouvernants ? Les deux ?

Merci de continuer ce débat.

Bises
---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bonjour framboise72, :-)

Ravie de te retrouver sur mon post, nous sommes engagés dans l'euro depuis 10 ans et ne trouves-tu pas que la vie a beaucoup augmenté depuis ? Le prix des fruits et légumes est passé du simple au double voir même au triple... :(

Heureusement j'ai un potager !

Bises à toi !






Natacha


 cochise_fr a écrit [16/01/2012 - 16h24 ]  
cochise_fr

Bonjour,
L'important n'est pas le prix des choses ou des services, c'est le pouvoir d'achat que donnent les revenus dont on dispose, ce qui fait une sacré nuance d'importance.

La monnaie est un instrument économique qui ne saurait se suffire à lui seul. Tout pays se doit de filtrer à ses frontières ce qui entre et ce qui sort, tant en finances qu'en individus, afin de connaitre à tout moment et de pouvoir arbitrer sur le champ des décisions qui peuvent être contradictoires:
- taxer ou ne pas taxer
- taxer un peu ou beaucoup
- taxer qui et combien et pourquoi
- laisser entrer ou sortir.... ou pas.... telle chose ou telle personne et à quelles conditions

De plus, cela un fort impact écologique par la minimisation au maximum des transports inutiles hélas très très très nombreux.

On peut ainsi relancer l'industrialisation locale et améliorer le pouvoir d'achat des français (et des autres chez eux de même manière). Le principe est de rendre tout produit importé au même prix (ou même un tout petit peu supérieur) que s'il était produit en France (ou qu'il est produit en France si c'est le cas). Ce faisant, il finira par être effectivement produit en France ( et tout pays peut faire de même chez lui) et alors son prix baissera petit à petit s'il a du succès, et non à coups de subventions ou d'aides de toutes sortes, et les produits français se vendront prioritairement..

Conjointement, il faut redonner et garantir le pouvoir d'achat des plus pauvres en supprimant la misère sociale que représente le manque de ressources financières dans un pays riche comme le nôtre. Ce revenu garanti et indexé permet à chacun (tout adulte majeur) de vivre dignement et de participer à la vie du pays sans subventions ou aides diverses, ce qui libèrera de nombreux personnels d'état occupés à la gestion des tâches devenues inutiles. De même on peut à cette occasion demander à ceux qui n'ont pas de travail et sont en âge et en capacité de travailler d'oeuvrer pour les travaux d'intérêt général ce qui libèrera de nombreux personnels fonctionnaires sans qualification, diminuant d'autant la charge financière de l'état en compensation.

Enfin, pour être cohérent avec une gestion saine des finances, il faut instaurer l'obligation de budget en équilibre sur deux exercices consécutifs, la deuxième année servant à ajuster les dépassements de l'année précédente, que cela soit en plus ou en moins, au lieu de reporter ces écarts aux calendes grecques comme c'est le cas depuis presque 40 ans. cela va considérablement changer l'imposition des plus aisés ainsi sans doute que leur patrimoine, mais ce ne sera que justice envers le peuple volé des fruits de son travail depuis si longtemps aux profit de ces gens.

Et j'espère que tous ceux qui ont participé à la ruine du pays depuis 40 ans, qui en ont tirés des subsides excessifs, ainsi que leurs complices déclarés ou non, et les receleurs d'occasion, pourront être traduits en justice et à leur tout ruinés en se retrouvant au revenu minimal garanti.

Pour la TVA celle-ci devrait être individualisée par produit et par service, avec des taux variables de 5% pour les produits d'usage courant jusqu'à 100% pour les produits de luxe inutiles ou superflus.

Et bien d'autre choses encore.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 framboise72 a écrit [16/01/2012 - 16h49 ]  
framboise72

Merci missterre. :-)ouii la vie a doublé, les légumes j'en mange moins qu'avant.Le prix des endives par exemple est de deux euros a peu près le kilo cher!une usure!Je men prive pas mais je mange pas les cinq fruits et légumes préconisés par le ministre de la santé ou les diététiciens,sauf si ils me donnaient les sous pour en consommer davantage!les moralisateurs me font sourire!ils disent de faire ci et ca mais ne se mettent pas dans la peau des gens,auxquels ils font la morale et n'ont pas le même budget par ailleurs.Alors j'en mange moins,pareil pour les tomates l'été leur prix est exorbitant je me rattrape sur les pommes,bananes seuls fruits abordables...mais il est vrai que ca a doublé et tout coûte cher,même le papier toilette...non la je fais une parenthèse. ;-)




 framboise72 a écrit [16/01/2012 - 16h51 ]  
framboise72

Génial d'avoir un potager!!j'aimerais bien avoir un potager et des arbres fruitiers,l'été au printemps même tu dois te régaler,avoir du plaisir a cueillir tes légumes,tes fruits...hum ca me fait envie,ca me fait rêver!!




 betinaweb a écrit [16/01/2012 - 17h51 ]  
betinaweb

Le retour au franc ne serait pas une avancée mais plutôt une catastrophe.Le franc se serait dévalué et les prix auraient sûrement bien plus augmenté.
Ce retour au franc est vraiment un leurre proposé par le FN qui n'arrangera en rien l'économie de notre pays,bien au contraire.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 symbol a écrit [16/01/2012 - 19h26 ]  
symbol

Si cela vous intéresse, vous trouverez sur " etienne.chouard.free.fr " sa dernière parution s'intitulant " les noms des gredins privés qui tiennent les rênes de la dette publique, comme on tient la bride d'un cheval dressé."

Cet article est suivi d'un extrait de " l'euro, les banquiers et la mondialisation : l'arnaque du siècle " écrit par N. Dupont-Aignan parlant évidemment de l'affaire France-Trésor.

C'est ultra intéressant et je me demande betinaweb, ce qui peut bien arranger l'économie lorsque l'on lit cela.

A part, missterre.80, aller tous aux urnes avec des bulletins nuls pour aller vers un mouvement citoyen, je ne vois plus rien d'autres.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 missterre.80 a écrit [16/01/2012 - 20h06 ]  
missterre.80

Bonjour betinaweb,

Tu ne m'insultes pas aujourd'hui ? ;-)

T'es calmée poupoule !

Je crois bien malheureusement que l'euro est en passe de disparaitre, je pense qu'il vit ses derniers instants... Et nous n'y pourrons pas grand chose même avec de la bonne volonté... Sniff...

On aura beau voter pour Marine, Nicolas ou François, les pions changeront mais les manipulateurs resteront les mêmes...

Ah c'est bien triste tout ça ma bonne dame, j'crois bien que j'vais changer de planète ça vaut mieux ! J'retourne sur Melmak ! Zuippppppppppppp !




Natacha


 betinaweb a écrit [16/01/2012 - 21h00 ]  
betinaweb

C'est sûr symbol que l'économie ne s'arrangera pas d'un coup de baguette magique ou avec de belles paroles mais voter nul aux élections présidentielles pour moi n'est pas une solution.Après chacun fera ce qui bon lui semble dans le secret de l'isoloir,le tout étant d'aller voter.
Il n'y a pas que les grands partis en liste,je suis ravie de voir que F.Bayrou remonte dans les sondages et ce sera certainement le cas pour d'autres au détriment de ceux qui font la une.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Wisty a écrit [16/01/2012 - 21h42 ]  
Wisty

Bonsoir,

Je pense, que retourner à nos francs antérieurs serait une véritable catastrophe économique, et deviendrait très dramatique,il vaudrait mieux, voter nul,lorsque des élections se présentent.

Si les partis politiques ont le pouvoir financier en corroborant avec les banques, il sera difficile de contrecarrer cette gestion (suspecte).
Dès lors, ce sont les citoyens qui doivent prendre les choses en mains, de manière démocratique. ;-)




Wisty


 carter a écrit [17/01/2012 - 02h41 ]  
carter

Pour répondre à cette question, il faut déjà se demander de quoi souffre l’économie française afin de savoir si un retour au franc est souhaitable…

Elle souffre principalement :

-d’une désindustrialisation massive. En moins de 3ans, nous avons perdu 300 usines. La raison est que nous ne sommes plus compétitifs face aux chinois et surtout…face aux pays de l’Est ! Contrairement à une idée reçue, ce n’est pas la Chine qui bouffe nos usines, mais l’Allemagne et ses satellites de l’Est comme la Hongrie, la Pologne, etc. D’ailleurs, Peugeot ne délocalise-t-il pas en Tchécoslovaquie ? La raison est fort simple : l’économie de la zone euro est à 70% intra-européenne. Donc, nos rivaux sont avant tout dans la zone euro ! Nous souffrons donc d’un cout du travail trop cher qui ne peut rivaliser avec le cout du travail polonais, hongrois, etc. L’Allemagne a su garder sa compétitivité en réalisant une TVA sociale, soit en réduisant le cout du travail en le reportant sur le consommateur…Sommes-nous prêts à étrangler le consommateur français pour rendre nos entreprises plus compétitives ?
-d’un euro trop cher par rapport au dollar pour nos exportations. L’Allemagne peut bénéficier d’un euro fort car ses exportations se font sur un secteur où elle a le monopole : les machines-outils. On a coutume de dire chez les économistes : « si la Chine est l’usine du monde, celui qui équipe les usines est allemand ». Dès que vous construisez une usine dans le monde, vous l’équipez allemand. Bref, quel que soit la valeur de l’euro, les allemands vendent. Ce n’est pas le cas des français : nous avons des entreprises leaders mais pas de monopole propre. Bref, nos entreprises sont sensibles à la parité euro/dollar. On estime que pour l’économie française, un euro devrait valoir un dollar. Or l’euro vaut en moyenne 1.3 fois le dollar…Trop haut pour nous et les pays méditerranéen…Bref, on ne vend pas car nos produits sont chers ; et donc notre balance commerciale devient déficitaire. De surcroit, cela crée un cercle vicieux : comme l’euro est trop cher pour nos entreprises leader du Cac 4O ; ces dernières ont l’idée de créer des joint-ventures (création d’usines proches des marchés émergeants) pour rester concurrentiels…ce qui accroit la délocalisation…

-de l’impossibilité de jouer de la dévaluation de la monnaie pour rendre notre économie compétitive puisque la BCE est indépendante des Etats (mais il n’y’a jamais de dépendance pure : sa liberté envers les Etats est contrebalancée par sa soumission aux banques privées..)

-d’une économie tirée par la consommation des papy boomers. Nous avons une fracture générationnelle en France : pour la première fois de l’humanité, les vieux touchent un meilleur revenu que les actifs ! Ce qui est du suicide économique ! Ainsi, les soixante-huitards ayant gagné beaucoup d’argent grâce au travail sous l’ère keynésien vivent désormais grassement de leurs épargne sous l’ère néolibérale qui surpaye le capital…Bref, cela anesthésie l’esprit d’initiative en France chez les jeunes et rend l’investissement difficile…Sur ce point, l’euro n’est pas responsable…


Conclusion : le retour au franc peut sauver l’économie française sur les trois premiers points, bien que d’autres mesures soient envisageables comme un protectionnisme au niveau européen et/ou une Europe plus axée sur des progrès sociaux que des fantasmes néolibéraux. Mais l’idée d’une Europe des peuples et non des marchands est-elle possible ? Mais ce ne sera pas la panacée. Quoi que nous fassions, nous devons revoir notre modèle de développement actuel.




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Wisty a écrit [17/01/2012 - 07h27 ]  
Wisty

Bonjour carter,et meilleurs voeux,

J'avoue que ton explication est intéressante,et pour conclure,il n'y a pas fallu la zone Euro, pour avoir la crise que nous connaissons, cette crise mordante d'aujourd'hui, est débutée depuis les années 1980,
déjà alors,les corruptions, faisaient les couloirs,et les emplois ont commencé à manquer progressivement, que de nombreux d'étudiants, se demandaient ce qu'ils allaient faire avec leurs diplômes.
Alors??? L'origine de cette crise, c'est forcément la corruption qui en est la cause,mais personne n'a le courage d'en prendre conscience .
;-)




Wisty


 symbol a écrit [17/01/2012 - 10h59 ]  
symbol

" Revoir notre modèle de développement ", que ce soit cochise fr ou carter, vous allez tous deux dans ce sens et je ne peux qu'acquiescer vivement.

Ce qui est inquiétant c'est que dans d'autres pays, une nouvelle mesure remplace les mesures antérieures alors qu'au fil des ans, la complexité des lois françaises est devenue inextricable. Elles sont même souvent contradictoires.

En France, nous pouvons noter un comportement particulier des responsables français : une nouvelle mesure fiscale s'ajoute toujours aux mesures antérieures.

Quant à l'origine, il faut remonter en 1946 pour arriver à suivre, soit, de la nationalisation des compagnies avec la création des charges sociales, pour arriver au traité de Rome en 1957, soit le " Marché commun " institué par 6 pays européens supprimant les droits de douane et imposant les entreprises pour financer les assurances sociales, privées ou publiques.
A savoir qu'en 2002, devant la montée du chômage en Allemagne, le gouvernement socialiste de Schröder, décida de supprimer les charges pesant sur les entreprises pour les remplacer par la " TVA sociale ". L'impôt est alors prélevé sur les clients de l'entreprise. Un point essentiel de ce problème fiscal : a-t-il fait augmenter les prix ?

En France, c'est le gouvernement qui décide du prix de vente de ce qu'il offre au public par le biais d'entreprise non soumise à la concurrence ( comme EDF, GDF, RATP ou SNCF ) mais fortement soumise à une forte pression syndicale. Pour des raisons électorales, il vend ses services à un prix inférieur au marché et le prix de vente n'a qu'un rapport lointain avec la modification de la fiscalité.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 missterre.80 a écrit [17/01/2012 - 12h51 ]  
missterre.80

carter,

Merci pour ton intervention, merci pour ton article concis et précis que j'ai parcouru avec beaucoup d'attention... :-)

Oui ce sont les industriels qui tiennent l'avenir du monde entre leurs mains et, oui ce ne sont pas les chinois nos seuls concurrents.

Oui, le peuple a bien peu de pouvoir face aux lobbies mondiaux...

Oui la politique est celle de l'argent et pas celle de l'altruisme, ce n'est pas prêt de changer, il ne faut pas trop se faire d'illusion... :(

Les chauffeurs routiers français sont remplacés par des polonais, les usines textiles ont fermé les unes après les autres, elles ont été démantelées et revendues en pièces détachées ou délocalisées dans d'autre pays d'Europe (Turquie, Roumanie etc...).

Même le tourisme bat de l'aile à cause de la récession économique mondiale...

Nous sommes en passe de perdre une part de notre marché mondial au niveau du vin et de la gastronomie (ex. : foie gras des pays de l'Est), car les chinois sont sur le coup et viennent nous voler notre savoir faire en nous frottant dans le sens du poil...

Les grandes ressources minérales encore inexploitées en Afrique du sud sont en passe d'être développées, encore, par les chinois, ces nouveaux coopérants financiers colonisateurs...

Les français achètent de plus en plus d'occasion dans des brocantes et autres réderies, car ils n'ont même plus de quoi se payer du neuf de basse qualité made in RPC.

Le statut d'auto-entrepreneur mis en place pour sois-disant relancer l'économie, permet surtout à l’État de prélever des impôts supplémentaires aux personnes en principe non imposables.., j'en ai fait les frais, sur un revenu de 30 € ou me prélevait environ 3 € d'impôts alors que je n'étais au regard de la loi pas imposable... Vraiment c'est de la perversion ce système ! Me voilà à la case départ à nouveau.., pas de bras ! Pas de chocolat ! Autrement dit : On ne prête qu'aux riches ! Mais je m'égare...

La solution, pour le moment, avant l'abandon prochain de l'Euro et la destitution du franc, c'est l'entraide ; encore faudra-t-il que les gens soient solidaires face à la baisse du pouvoir d'achat pour que cela puisse un peu atténuer la fracture sociale, je devrai dire le gouffre social...

Dire qu'il existe aujourd'hui des "travailleurs pauvres" ! C'est une expression qui m'inquiète beaucoup et je me demande où classe-t-on les demandeurs d'emploi en fin de droit ? Les chômeurs plus pauvres que pauvres...?

J'ai vu dernièrement le film Time Out, il représente bien de façon détournée, ce qui se passe dans notre monde matérialiste ou quelques nantis agissent en sorte de ne pas être détrôner.., l'argent est , dans ce scénario, remplacé par le temps mais l'enjeu est le même.., si tu ne l'as pas encore vu je te propose de le visionner, ça donne à réfléchir sur notre condition car l'auteur semble s'inspirer de ce que nous vivons au quotidien.


Excellente journée à toi ! Que cela ne vienne pas trop troubler ta joie de vivre et ta soif de connaissance...







Natacha


 missterre.80 a écrit [17/01/2012 - 13h07 ]  
missterre.80

Symbol,

Chacun est libre de voter pour qui il veut et comme il veut et tu n'as pas à imposer tes idées politiques ici, ce que tu fais là c'est de la propagande !

Tous les partis ont le droit de citer et d'exister et tu n'as pas à dénigrer l'un ou l'autre ! Ton vote est secret en principe sauf si demain tu prends ta carte à un parti et que tu vas coller des affiches au risque de te faire lyncher, ce dont je doute fort...

Lorsqu'on n'apprécie aucun des candidats, il vaut mieux voter pour un moindre mal, voter pour le moins pire plutôt que de voter nul, c'est mon avis et je ne l'imposerai pas à quiconque, chacun est libre.

Voter nul c'est à mon avis le risque de donner la chance à d'autres, mal intentionnés parfois, de prendre les décisions à notre place, c'est similaire pour moi à de l'irresponsabilité et à de la désertion citoyenne...

Les conjonctures sont trop graves pour rester neutre ou pour abandonner, il nous faut agir en notre âme et conscience pour l'avenir de notre société !

Votez pour celle ou celui que vous voulez mais ne voter pas nul !










Natacha


 carter a écrit [17/01/2012 - 13h15 ]  
carter

Meilleurs voeux à Wisty et à tous les Webnautes!




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 framboise72 a écrit [17/01/2012 - 16h05 ]  
framboise72

Bien dit missterre.Je n'ai pas grand chose a dire de plus;très juste!chacun est libre oui de voter pour qui il veut comme il veut heureusement!!




 symbol a écrit [17/01/2012 - 16h41 ]  
symbol

missterre.80, où avez-vous vu que j'imposais une idée politique ? Est-ce que je dénigre l'un au profit de l'autre.

J'émets une idée qui n'a rien d'une propagande suite à certains articles lus que je propose en lien. Cela s'arrête là. Je ne donne pas mon intention de vote et je vote d'ailleurs depuis 1975. J'irai vers le " moins pire " et comme tout est relatif, cela ne concernera que moi au moment de voter.
Ouvrez les yeux, cela fait bien longtemps que les décisions sont prises à notre place et d'ailleurs, on n'a même pas tenu compte d'un certain référendum.

A savoir que les bulletins nuls sont comptabilisés contrairement à une abstention, de plus en plus massive, il semblerait, donnant libre cours à une politique économique qui ne nous convient plus. J'ose penser que toute cette passivité qui nous amène à ce jour va se réveiller, mais plus en abstention, puisque nous sommes au creux de la vague et que tous semblent s'affoler.

Maintenant missterre.80, que vous ne supportiez point mes interventions, c'est votre problème mais ne mélangez pas tout en interprétant à votre manière. Je ne joue plus depuis longtemps dans le préau de l'école à singer qui que ce soit.

Meilleurs voeux à toi aussi, carter !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [17/01/2012 - 16h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
De bonnes analyses, de bonnes constatations, de vraies souffrances directes ou indirectes, mais aucune solution pour sortir de tout cela.... et c'est bien dommage. Si chacun apportait sa pierre à l'édifice, il en serait plus facile à construire, quand bien même les pierres ne seraient pas de la même taille ou de la même couleur.

La politique, ce n'est pas de parler d'hier, c'est de construire demain. Plus personne ne changera hier, quoi qu'on en pense.

Et les politiques ont la pleine liberté de prendre des décisions ....s'ils le veulent.... s'ils ne sont pas corrompus ou sous dépendances. Que les décisions soient populaires ou pas, une fois élus, ils font ce qu'ils veulent, ou presque.

"La crise" cela n'existe pas, ce n'est que l'acceptation de l'esclavage et de la démission à prendre des décisions, fussent elles impopulaires. Cette attitude n'a rien d'une obligation.

Quand une politique ne fonctionne pas, persévérer dans cette voie est une hérésie. C'est la politique de Madoff à l'échelle des états. Il est grand temps de rejeter le panier de crabes qui dirige la France depuis 40 ans au large dans les grands fonds. En plus, vous avez le choix, à droite ou à gauche suivant vos convictions.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [17/01/2012 - 17h48 ]  
symbol

Cela me convient bien comme réponse cochise.fr : à chacun d'apporter sa pierre à l'édifice pour construire demain, etc.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 missterre.80 a écrit [17/01/2012 - 19h27 ]  
missterre.80

Symbol,

Je n'ai rien contre tes interventions, tu te méprends... Bien au contraire je les apprécie beaucoup car elles me permettent une remise en question de mes hypothèses quant à notre avenir.

Je donne simplement ici mon avis en comparaison et en réponse au tien, je m'exprime en d'autres termes... N'en prends pas ombrage, nous sommes dans la même galère, nous ramons pour atteindre l'autre rive, mais pourrons-nous ramer dans le même sens ?

Voilà le soucis, nous avons des difficultés à communiquer et à nous comprendre au sein d'un forum, alors imagines ce que cela donne entre les humains sur cette jolie planète...

Entre nous il y a plus une confrontation qu'une réelle communication et j'en suis sincèrement désolée, je ne suis pas une personne mal intentionnée, je suis parfois très directe dans mes propos mais je reste néanmoins bienveillante même si tu ne le perçois pas...

Bonne soirée à toi...

P.S."Un sourire, non.., oui.., peut-être ? Comme tu voudras... :-) "








Natacha


 missterre.80 a écrit [17/01/2012 - 19h30 ]  
missterre.80

carter,

Meilleurs voeux à toi aussi, merci ! ;-)




Natacha


 symbol a écrit [17/01/2012 - 19h53 ]  
symbol

Pas de souci avec ce :-) que j'aimerai doublé d'un autre clin d'oeil, mais veut pas me l'enregistrer.
Bonne soirée à vous tous !




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 betinaweb a écrit [17/01/2012 - 21h16 ]  
betinaweb

Meilleurs Voeux mon petit carter,il y avait un moment que l'on ne t'avait pas vu.Notes joutes verbales me manquaient sur notre question défouloir. :-D




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 Wisty a écrit [17/01/2012 - 22h10 ]  
Wisty

Bonsoir et merci carter...

Et alors vous comptez toujours vos centimes..... :-D




Wisty


Répondre à missterre.80






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.