Morale de l'âne et du petit chien ?



fafa6061
Cette question a été posée par fafa6061, le 13/04/2010 à à 23h18.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Etude et recherche littérature.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 betina a écrit [14/04/2010 - 00h19] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
betina

L'ÂNE ET LE PETIT CHIEN POÈME dE JEAN DE LA...



[ Lire la suite de la réponse écrite par betina ]



Réponses



 fafa6061 a écrit [13/04/2010 - 23h18 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
fafa6061

je souhaitertai savoir quelle est la morale de l'ane et du petit chien et pourquoi le dénouement s'apparente a une comédie c'est a dire comique ? merci




farah


 betina a écrit [14/04/2010 - 00h19 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
betina

L'ÂNE ET LE PETIT CHIEN
POÈME dE JEAN DE LA FONTAINE


Ne forçons point notre talent,
Nous ne ferions rien avec grâce :
Jamais un lourdaud, quoi qu'il fasse,
Ne saurait passer pour galant.
Peu de gens, que le Ciel chérit et gratifie,
Ont le don d'agréer infus avec la vie.
C'est un point qu'il leur faut laisser,
Et ne pas ressembler à l'âne de la Fable,
Qui pour se rendre plus aimable
Et plus cher à son maître, alla le caresser.
"Comment ? disait-il en son âme,
Ce chien, parce qu'il est mignon,
Vivra de pair à compagnon
Avec monsieur, avec madame,
Et j'aurai des coups de bâton ?
Que fait-il ? il donne la patte .
Puis aussitôt il est baisé :
S'il en faut faire autant afin que l'on me flatte,
Cela n'est pas bien malaisé. "
Dans cette admirable pensée,
Voyant son maître en joie, il s'en vient lourdement,
Lève une corne toute usée,
La lui porte au menton fort amoureusement,
Non sans accompagner, pour plus grand ornement,
De son chant gracieux cette action hardie.
"Oh ! oh ! quelle caresse ! et quelle mélodie !
Dit le maître aussitôt. Holà, Martin bâton! "
Martin bâton accourt ; l'âne change de ton.
Ainsi finit la comédie.

L'âne a voulu avoir le même sort que le chien,être caresser,être baiser(embrasser) voulant flatter son maître,il reçut des coups de bâton.
la morale est que chacun doit garder sa place et que l'on est aimé pour ce que l'on est.
Si on imagine la scène cela doit être comique de voir entrer un âne dans une maison,peut-être dans le salon où se tiennent monsieur et madame,le voir charmer son maitre,l'entendre braire et en retour recevoir des coups de bâton.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 fafa6061 a écrit [14/04/2010 - 00h39 ]  
fafa6061

merci beaucoup




farah


 fafa6061 a écrit [14/04/2010 - 00h41 ]  
fafa6061

mais pourquoi le dénouement s'apparente à une comédie ?




farah


 Wisty a écrit [14/04/2010 - 10h52 ]  
Wisty

bonjour,

Ce poême est le reflet de la sincérité et de l'hypocrisie, selon mon interprétation. ;-)




Wisty


 Wisty a écrit [14/04/2010 - 10h54 ]  
Wisty

;-) Bonjour bétina,

Je ne le connaissais pas, celui-là, c'est beau.
Amitiés




Wisty


 fafa6061 a écrit [14/04/2010 - 13h58 ]  
fafa6061

j'attends des réponses plus concrète svp




farah


 Anonyme a écrit [05/03/2012 - 20h29 ]  
Anonyme

merci beaucoup beaucoup pour cette rèponce




 Anonyme a écrit [08/11/2012 - 13h28 ]  
Anonyme

Qu'elle le résumé de cette fable? C'est un devoir pour Lundi 12 novembre




 JonasMazot a écrit [24/01/2013 - 12h16 ]  
JonasMazot

Bonjour fafa6061, le terme comédie est ici à entendre selon ses différents contextes.
D'abord, "comédie" au sens commun du mot, c'est à dire "comique, qui tend à faire rire" : ceci est illustré par le comique des situations. En effet, l'âne imite le chien, tend la corne de son sabot comme un chien tendrait la patte, et, ironie, son braiment est présenté comme un "plus grand ornement" et un "chant gracieux".
Dans un deuxième sens, cette fable traitant du travestissement de sa nature et conseillant ainsi de rester à sa place, le terme "comédie" est à rapprocher du sens qu'il prend dans le théâtre : c'est alors un cadre de travestissement, de fausse apparence, les acteurs y jouent un rôle et s'y déguisent.
Cela renvoie finalement à la conception conservatrice de La Fontaine concernant la société du 17ème : on tient alors son statut non de son mérite (le chien n'a aucune mérite mais parvient à s'élever, d'où la volonté de l'âne de l'imiter) mais de sa naissance, et La Fontaine n'a aucun intérêt à ce que cela change... Moralité : mieux vaut rester à sa place (l'âne est utile aux travaux des champs, le chien est un animal domestique) et ne point chercher à s'élever.




 Anonyme a écrit [19/02/2013 - 21h44 ]  
Anonyme

Merci JonasMazot, vous avez trouvé ça tout seul ?
Pour l'école je dois donner la morale de l'âne et du petit chien mais si j'écris le même texte que vous ma prof va voir tout de suite que ça n'est pas moi qui ait fait ce texte.
Auriez vous une explication mais un peu simplifiée ? merci




 charlotte315 a écrit [12/03/2013 - 13h36 ]  
charlotte315

SVP qu'est que l'ironie dans cette fable ??? DEVOIR pour demain !!!!




Répondre à fafa6061






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.