Barrack Obama réélu président des USA, qu'en pensez-vous ?



placebo
Cette question a été posée par Placebo, le 07/11/2012 à à 15h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Etats Unis.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 Camargo a écrit [07/11/2012 - 15h29 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Camargo

Je vois la réélection de Barrack Obama comme quelque chose de très positif pour les Etats-Unis. Je ne dis pas que j'approuve à fond sa politique mais je pense que Mitt Romney n'aurait rien apporté de bon et je trouve sa politique extérieure très limite.
A voir maintenant si Obama va réussir à finir le travail qu'il a commencé...




 bougainvilliee a écrit [07/11/2012 - 15h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
bougainvilliee

Bonsoir,
<ce que j'en pense ? que le vocabulaire et nos conceptions on changé : On ne dit plus "Monténégro", mais "La voiture de Monsieur le Président est avancée" !




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [07/11/2012 - 15h51 ]  
papiguy

entre deux maux, les américains n'ont pas choisi le pire.
Et le végétal vient de nous asséner un jeu de mots laid pour petites gens bêtes :-D




 Manifofie a écrit [07/11/2012 - 15h57 ]  
Manifofie

C'est sans grande surprise que Barrack Obama a été réélu président, je me doutais que Mitt Romney allait perdre, il était trop tard pour remonter dans les sondages aussi tard.
On sait déjà à quoi ressemble l'Amérique d'Obama donc je ne crois pas qu'on doive s'attendre à de grands changements pour son nouveau mandat...




manie


 papiguy a écrit [07/11/2012 - 16h05 ]  
papiguy

Le seul changement réside dans le fait qu'Obama ne sera pas soumis aux contraintes liées au renouvellement de son mandat.




 cochise_fr a écrit [09/11/2012 - 00h56 ]  
cochise_fr

Bonjour,
ON s'en fout.!! Ce sera le problème des américains.
Qu'il fasse n'importe quoi, ce ne sera jamais bon pour la France, simplement parce que ce n'est pas la France. Si nos gouvernants défendaient la France comme Obama défend les USA, on ne serait pas dans la merde actuelle.....mais cela ne date pas d'aujourd'hui.

N'oubliez JAMAIS que pour que les USA remettent de l'ordre dans leur économie (si toutefois ils y arrivent) il faudra que quelqu'un paye....dont la France....et bien d'autres bien sur. Ils risquent cependant de tomber sur un os avec les chinois peu disposés à cela, n'ayant pas de dette nationale, ayant une main d'oeuvre à petit prix, une monnaie sous évaluée, une armée en ordre de marche et une croissance annuelle supérieure à 7%.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/11/2012 - 08h42 ]  
papiguy

La Chine va se trouver plus ou moins rapidement confrontée à la nécessité de favoriser la demande intérieure pour créer les emplois nécessaires à la désertification des campagnes au profit des villes. Sa croissance a diminué en raison de la baisse des exportations, vers l'Europe en particulier.
Ce pays, premier créancier des USA, ne pourra plus acheter les bons du Trésor américains émis pour financer une dette bien plus énorme que celle de l'Europe.
De ce fait, le dollar devrait chuter au profit de l'Euro, les pays de l'UE ayant redressé leurs finances, au moins en partie.
Pour éviter une explosion sociale, la Chine devra augmenter les salaires et sa compétitivité faiblira, entraînant des relocalisations. La Chine important de plus en plus des denrées alimentaires, verra sa balance commerciale, actuellement très fortement excédentaire, se rééquilibrer. Devant importer de plus en plus, la chine ne devrait plus être aussi rigide sur la réévaluation de sa monnaie.

Dans ce contexte, dire qui va payer la note est difficile, d'autant que tout ce qui précède n'est que conjectures d'économistes, mais il est à craindre pour eux que ce soit surtout le peuple américain.




 cochise_fr a écrit [09/11/2012 - 10h32 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"De ce fait, le dollar devrait chuter au profit de l'Euro, les pays de l'UE ayant redressé leurs finances, au moins en partie."

Hi,Hi,Hi!!!! Ho, Ho,Ho!!!! On rigole bien fort à la plaisanterie.
En réalité, ce n'est pas drôle puisqu'il faudra un jour payer, éventuellement en monnaie de singe, mais il faudra payer.
D'ici que l'euro se redresse, les peuples d'Europe auront fait une révolution. L'austérité n'est pas un moyen de relance surtout accouplé à la corruption généralisée.

Le "crédit d'impôt" par exemple proposé par le gouvernement, ne servira qu'aux très grosses entreprises qui en recevront la presque totalité, et sûrement pas pour de l'emploi nouveau, mais plutôt pour améliorer le dividende des actionnaires. Vous verrez bien.!!

Les dirigeants et les économistes marchent sur la tête en Europe, et ce qui est ennuyeux, c'est que lorsqu'ils se cassent le gueule, ce sont les peuples qui payent, jamais eux.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/11/2012 - 11h11 ]  
papiguy

"Hi,Hi,Hi!!!! Ho, Ho,Ho!!!! On rigole bien fort à la plaisanterie. "

La plaisanterie serait de croire que l'Euro a vocation à s'effondrer ! Et ce n'est pas prendre ses désirs frontistes pour des réalités qui va changer celles-ci.
La révolution c'est dans la petite tête des sympathisants du néo fascisme qu'il faudrait la faire, car à force de se concentrer sur son nombril nationaliste, on ne voit pas qu'on est à côté des réalités économiques.
Si l'Euro avait été si faible que cela, il se serait effondré, or il n'en a rien été, car la valeur d'une monnaie est toute relative.




 bougainvilliee a écrit [09/11/2012 - 12h13 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Autrement dit qui pour qui voter : Obama / Hollande, Romney / Sarkozy, Poutine / Poutine, chine / Inde, Inde / Paskistan, Pakistan / Cachemitre, Ben-Ali / Tunisie, kadhafi / Lybie...

Changer le monde ou rester dans la même ornière...




Le doute est ma seule certitude


 cochise_fr a écrit [09/11/2012 - 12h42 ]  
cochise_fr

Bonjour,
C'est vrai Papiguy, l'euro est soutenu.....par l'augmentation des dettes que les peuples étranglés devront un jour payé. Ce n'est pas de l'économie, c'est de la cavalerie.

Les USA font exactement pareil avec en prime la planche à billet qui fonctionne à fond les ballons. C'en est presque pire qu'en Europe à ceci près qu'il n'y a pas aux USA le même écart de niveau de vie entre les états. D'autre part, les USA sont bien plus nationalistes que ne le sont les états européens, et la nation américaine a un sens alors que la nation européenne est un leurre.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/11/2012 - 13h02 ]  
papiguy

"l'euro est soutenu.....par l'augmentation des dettes":
Alors là il y a vraiment de quoi se taper le derrière par terre jusqu'à ce qu'il prenne feu !
Et moi qui croyais que
- la valeur d'une monnaie était fondée sur la confiance qu'on peut avoir en la solidité financière du pays (ou du groupe de pays dans le cas de l'Euro), et que
- cette solidité financière était "inversement proportionnelle" au niveau d'endettement.

Le Grand Chef Indien vient d'inventer une nouvelle approche de l'économie; plus on est endetté, plus on est riche.

De plus, j'avais cru comprendre, au travers des propos du peau rouge de service dans d'autres discussions, que faire marcher la planche à billet était la solution miracle pour résoudre la crise. Ici, on comprend que c'est l'horreur absolue.

On s'y perd un peu, non ?

Et pour conclure, un petit couplet sur le nationalisme...

C'est pas beau ça ?




 cochise_fr a écrit [09/11/2012 - 14h01 ]  
cochise_fr

Bonjour,
La différence se fait par le fait que les USA ont une planche à billet gratuite alors que les pays européens ont une planche à billet payante, et plusieurs fois.

Compte tenu de cela, il faut impérativement que la croissance soit supérieure aux taux d'intérêts pour pouvoir payer les intérêts et soit nettement supérieure pour pouvoir rembourser le principal. Comme ce n'est actuellement pas le cas, et que cela ne risque pas d'être le cas pendant de longues années, les dettes augmentent avec le temps et les intérêts à payer aux banques augmentent aussi jusqu'à devenir insupportables comme en Grèce.

Actuellement la France paye environ 50 milliards d'euros d'intérêts par an.....et depuis 40 ans le budget national est en déficit. Rien que le dernier quinquennat de Sarko a fait grimper la dette de.....600 milliards d'euros supplémentaires.

Vous pouvez tortiller le serpent dans le sens que vous voulez, ce n'est pas demain que l'on commencera à rembourser quelque chose. C'est pour cela qu'on appelle cela de la cavalerie: on rembourse des prêts avec d'autres prêts encore plus gros bien sur majorés d'intérêts puisque l'on est pas maître de notre monnaie.

Un peu de lecture pour les curieux: (et ce n'est pas de moi)

http://publications-agora.fr/la-france-en-faillite/

Chacun en déduira ce qu'il veut.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/11/2012 - 14h43 ]  
papiguy

"La différence se fait par le fait que les USA ont une planche à billet gratuite alors que les pays européens ont une planche à billet payante, et plusieurs fois. "

Une fois de plus il y a erreur, car tu penses que la Chine achète des bons du Trésor américain sans demander qu'on lui verse des intérêts ?

Quel est le sens du débat qui a opposé Démocrates et Républicains pour décider ou non de l'accroissement du déficit du budget des USA ? S'il s'agissait simplement de faire marcher la planche à billets, pourquoi cette "menace" de mettre l'Etat fédéral en faillite ?

Un peu de lecture:

http://www.cafedelabourse.com/archive/article/bons-du-tresor-us-la-chine-et-la-russie-vendeurs/#
Les principaux détenteurs de bons du Trésor américain vendent.

http://www.24hgold.com/francais/contributor.aspx?article=3933699320G10020&amp;contributor=Mish.
Les bons du Trésor américain aux plus bas depuis 60 ans




 cochise_fr a écrit [09/11/2012 - 18h59 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Oui, oui,
"Les bons du Trésor américain aux plus bas depuis 60 ans"

Forcément. Quand on peut faire marcher la planche à billet gratuitement, on assure les paiements par de la cavalerie exactement comme Madoff avec ses placements à l'échelle des états.....mais la dette américaine est au plafond de ce qu'elle est autorisée à faire, et il va bien falloir rehausser le plafond des dettes avant le 1er janvier pour que les affaires continuent de tourner. Tout cela relève de l'escroquerie pure et simple, de la fuite en avant, jusqu'au jour de l'explosion......qui peut survenir demain matin ou dans dix ou vingt ans....mais c'est comme les tremblements de terre, on ne connaît pas à l'avance la date ni la force de l’événement.

La France aussi bénéficie de cette technique par des taux d'intérêts très bas, mais avec une épée de Damoclès au dessus de la tête. Si, par malheur, les taux d'intérêts venaient à augmenter d'un point, ce serait à chaque point 15 milliards d'euros de dettes supplémentaire par an à payer. Certains pays européens sont à 5% ou 6%.(la France entre 1 et 2%)....quand ce n'est pas 12 ou 13 comme la Grèce qui ne pourra jamais s'en sortir mais alimente le système des banques par l'appauvrissement de sa population. Et la France n'ayant pas sa monnaie propre n'est pas maîtresse de sa situation. Elle est presque sous tutelle et Hollande s'en est rendu compte. A chaque initiative, on a la menace;:"attention, si vous faites cela, le marché augmente les taux d'intérêts"....et le piège est refermé. Quel que soit le gouvernement, il faudra désormais avoir le petit doigts sur la couture du pantalon..... ou se décider enfin à sortir de cette politique mafieuse généralisée.

Pour prendre un exemple plus proche du citoyen, c'est comme les particuliers endettés à qui la banque menace en permanence soit de couper les vivre, soit d'augmenter le taux de crédit ( prêts à taux variables), soit de supprimer le découvert autorisé. Le moindre pet de travers et la cocotte explose comme la crise des subprimes aux USA et les gens sont jetés à la rue.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/11/2012 - 19h40 ]  
papiguy

Il faudrait tout de même savoir, car à force de faire la danse du scalp autour du poteau (ou de la planche) à billets, on a le tournis.

C'est une escroquerie quand ce sont les USA qui font marcher la planche à billets, mais il faut que la France se dépêche de sortir de la Zone Euro pour pouvoir faire la même chose.

Faut pas mettre de l'herbe dans le calumet, cela fait dire n'importe quoi ! :-D

Pour info, la cavalerie n'est plus d'actualité depuis le 6 Août 1870 avec le désastre de la Charge de Reichshoffen.




 cochise_fr a écrit [09/11/2012 - 23h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il n'y a aucune incohérence, contrairement à ce que vous affirmer sans jamais (parce qu'on en a pas parler) savoir à quoi sert la production de la planche à billet.

Ce n'est pas une finalité en soi, et si la dette n'existait pas, cela ne devrait servir qu'aux investissements d'état.
Hors actuellement, c'est utilisé pour de la trésorerie quotidienne, ce qui n'est pas sa fonction. On pourrait concevoir ce service en attendant de rembourser la dette pour en abaisser le coût financier, mais il faut dans ce cas avoir impérativement une gestion honnête des finances publiques et donc un budget en permanence équilibré d'une année sur l'autre.(c'est la thèse allemande) Vous savez comme moi, je suppose, que le dernier budget français équilibré date de.....1973 (oui....39 ans consécutifs de déficits cumulés majorés d'intérêts bancaires qui expliquent le montant astronomique de la dette nationale....et il y en aura un quarantième puisqu'il est déjà programmé.).


Le simple cumul des intérêts financiers de cette mascarade depuis 39 ans dépasse les trois quart du montant de la dette totale. Il s'agit donc bien d'une escroquerie qui a consisté à faire payer aux français les frais bancaires d'une inconséquente gestion du pays depuis 1973. Dans le même temps, une part importante des revenus du travail a été transféré aux revenus des actionnaires privés par de multiples aides financières aux privilégiés de toutes sortes. De même les pertes d%u2019emplois financées par l'état pour le compte des entreprises défaillantes ou délocalisées relève du détournement de fonds publics généralisé. C'est actuellement 1000 milliards d'euros de production délocalisées qui sont produites par des filiales d'entreprises françaises délocalisées alors que dans le même temps c'est au contribuable de financer le chômage et ses conséquences. On peut y ajouter la non imposition et la non taxation de ces productions, lourdes pertes de recettes pour l'état. Pour comparer, les USA, eux, imposent et taxent leurs entreprises agissant à l'étranger sur la différence de ce qu'ils paieraient s'ils étaient aux USA.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 cochise_fr a écrit [10/11/2012 - 08h37 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Quelques infos bonnes à savoir sur nos 'amis' américains:

- Depuis 1990 les salaires baissent......jusqu'à 25% pour les non-qualifiés.(-8% sous Obama)
On peut être travailleur pauvre même avec 3 ou 4 'petits boulots.
Baisser les salaires a-t-il relancé l'emploi comme c'était prévu.?

- Comme en France on maquille les chiffres du chômage qui serait de près de 20%....et presque le double chez les non-blancs.
Croyez vous que tout le monde se serre la ceinture.?

- L'impôt sur les sociétés a été le plus bas depuis 40 ans.
Mais les profits des entreprises atteindront un record en 2012: 2000 milliards de dollars.
Qui en bénéficie d'après vous.?

- En 1970 un PDG gagnait 40 fois le salaire des ouvriers.....maintenant, c'est 1000 fois.
1% des plus riches reçoivent 25% des revenus et possèdent 35% des richesses.
D'après vous, qui paye l'accroissement des richesses.?

- Pauvreté en progression: 97 millions de "bas revenus"
et 46 millions de très pauvres dont 22 millions d'enfants.
En hausse constante depuis 1980.
Pourquoi.?

- En 2008-2009 8 millions d'américains ont perdu leur travail.
A chaque fois qu'une multinationale licencie, son action grimpe à Wallstreet.
Est-ce que l'économie s'en porte mieux.?

- Son cumule la dette de l'état, des entreprises et des ménages, on arrive à un taux d'endettement de 350% du PIB. Sans les magouilles financières, ce devrait être la faillite.

- Suite aux spéculations immobilières, 4 millions de personnes sont mises à la rue, et il y en aura 900000 de plus en 2013.
Qui en profite.?

- Donner à manger à tous les humains de la planète coûterait 35 milliards de dollars par an....ce qui correspond à 15 jours de guerre en Irak.

- la campagne des élections a coûté 5.8 milliards de dollars, principalement venant de multinationales souhaitant des gouvernants à leur botte. Elles arrosent les deux camps.

C'est pas beau le capitalisme américain.?




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [10/11/2012 - 13h22 ]  
papiguy

Tout ce laïus pour démontrer quoi ? Que les excès du capitalisme sont condamnables ? C'est évident, même si on ne prône pas le dirigisme étatique comme les néofascistes.

Il n'en reste pas moins que ceci ne répond en rien à la question de la cohérence du propos.
Le mal premier reste le déficit budgétaire, la politique de la planche à billets n'est qu'un emplâtre sur une jambe de bois, et pourtant c'est celle que le FN préconise. La justification de ne l'utiliser que pour des grands travaux n'est rien d'autre que le paravent derrière lequel s'abrite la mauvaise foi, car il faut une dose certaine de mauvaise foi pour habiller en vertu ce qu'on appelle escroquerie par ailleurs.

Aucune des solutions préconisées par les extrêmes de droite comme de gauche ne tient la route devant les réalités géo-économiques.




 cochise_fr a écrit [10/11/2012 - 17h25 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il n'est de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir.
Comme vous ne proposez rien, la critique est facile.
Je laisse les lecteurs juges de la pertinence ou pas, car je n'ai pas de vocation à être dictateur comme vous le faites envers des entités politiques. L'extermination n'est pas pour demain, ne vous en déplaise.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [10/11/2012 - 18h23 ]  
papiguy

Dire que les arguments et solutions de partis politiques donnés sont irrecevables car incohérents ou irréalistes, n'est pas s'opposer à l'existence et à l'expression de ces partis.

Pour information voici la définition du terme dictature selon Wikipedia:
"La dictature désigne un régime politique dans lequel une personne ou un groupe de personnes exercent tous les pouvoirs de façon absolue, sans qu'aucune loi ou institution ne les limitent".

Les lecteurs jugeront qui est le plus "dictatorial":
- celui qui conteste la logique et la pertinence des solutions défendues par des partis extrémistes,

ou
- celui qui, en permanence, emploie un vocabulaire insultant à l'égard d'une grande partie de la population: corruption généralisée , politique mafieuse généralisée, escroquerie, ... pour ne citer que des exemples tirés de cette discussion. Dans d'autres on appelle à la révolution et à éliminer tous les hommes politiques sauf ceux qui blancs comme neige, n'auraient pas "mis les mains dans la confiture".

La ficelle est grosse et témoigne de la faiblesse de l'argumentation.




 betinaweb a écrit [10/11/2012 - 23h42 ]  
betinaweb

Pour l'Europe,c'est mieux que ce soit Obama.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


Répondre à Placebo






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Articles de la même thématique :

• Barack Obama : 44 ème Président des Etats-Unis d'Amérique




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.