Croyez-vous en la réincarnation ?



frederique
Cette question a été posée par Frédérique, le 25/01/2008 à à 10h48.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Esotérisme spirituel.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 MichelJN a écrit [29/02/2008 - 12h54] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
MichelJN

Bonjour, J'aime à croire qu'il existe une forme d'existence...



[ Lire la suite de la réponse écrite par MichelJN ]



Réponses



 VodkaPomme a écrit [25/01/2008 - 10h58 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
VodkaPomme

Personnellement non ! la réincarnation voudrais dire qu'il y a un nombre limité d'âme sur cette planète. Puisque on insinue que les âmes a la mort vont dans d'autre corps .. Donc pour ma part je ne peux que ne pas y croire .. mais bon chacun est libre de penser diffèrent.




 PeterParker011 a écrit [25/01/2008 - 11h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
PeterParker011

Moi je pense aux vies antérieures que nos ancêtres ont vécus, l'impression de déjà vu...




 medra a écrit [25/01/2008 - 12h05 ]  
medra

Pourquoi limiter la vie à la planète terre qui n'est qu'une infime particule devant les espaces infinis. Il
serait prétentieux, pour l'homme, de croire qu'il est seul dans l'univers... pour la réincarnation, je n'en sais absolument rien et je ne sais que croire...et puis est-ce tellement important tout ça ... n'est-il pas plus judicieux de vivre de façon positive en nous intéressons a la vie que nous vivons ?




 VodkaPomme a écrit [25/01/2008 - 12h18 ]  
VodkaPomme

Effectivement medra ! la vie est pleine de bonnes choses il faut en profiter a 100% et ne pas penser a ces choses là ! Bien sur que la vie n'est pas limité a la planète Terre mais quand on parle de réincarnation j'ai jamais entendu quelqu'un me dire je voudrais être réincarné en une bête venu d'une autre planete .. lol




 liberté a écrit [25/01/2008 - 12h22 ]  
liberté

J'aime à croire que nous pouvons nous réincarner, mais pas seulement d'être humain en être humain, je pense également en plante, en animal... en tout ce qui vit.




 VodkaPomme a écrit [25/01/2008 - 12h26 ]  
VodkaPomme

et donc tu penses que tu va choisir ce que tu sera plus-tard ou tout est questions de jugement ?
Par exemple si tu es une mauvaise personne tu va te réincarné en moustique qui ne vis que quelques jours ? Je trouve ca pas équitable .. Pourquoi certain se réincarnerai en homme et d'autre en moustique... Je suis juif de religion , et en étudiant la torah j'ai bien compris que si D.ieu existe il est tolérant et ne nous jugera pas pour des petites erreurs.




 liberté a écrit [25/01/2008 - 12h34 ]  
liberté

Je ne dis pas de choisir en quoi ou en qui nous nous réincarnerions. Je veux juste croire que nous pourrions nous réincarner en toute chose vivante. Il n'est pas question de punition ou récompense, ce serait aléatoire :) Une question de hasard !




 VodkaPomme a écrit [25/01/2008 - 12h36 ]  
VodkaPomme

En étudiant bien la médecine et la science je t'assure que le hasard n'existe pas ... Même au casino le hasard n'existe pas ... mais puisqu'il faut quelque chose pour rassurer les être humains, pourquoi pas la réincarnation ...




 liberté a écrit [25/01/2008 - 12h41 ]  
liberté

Puisque c'est une question de croyance, tu ne peux pas juger les autres. Chacun est libre de croire ce qu'il veut.




 VodkaPomme a écrit [25/01/2008 - 12h44 ]  
VodkaPomme

je ne porte aucun jugement sur ce que les gens pensent j'essaye simplement de raisonner logiquement en disant que rien depuis la création de la Terre n'a été fait au hasard ! Donc pourquoi seulement la réincarnation serait-elle hasardeuse .. j'essaye simplement de comprendre ton point de vu ! Après tout se site est fait pour partager des idées .. donc aussi les défendre !




 liberté a écrit [25/01/2008 - 12h47 ]  
liberté

Pour donner un peu de piment dans un monde où tout est planifié justement :) J'aime le hasard, c'est, pour moi, ce qui rend la vie bien plus intéressante.




 VodkaPomme a écrit [25/01/2008 - 12h50 ]  
VodkaPomme

Je suis joueur de poker de profession et pourtant je hais le hasard tout simplement parce que pour moi il n'existe pas ! Tout est prévus et planifié ! mais encore une fois tout ce que j'écris se sont des pensées personnelles qui ne sont peut être pas vraie ..




 Carcarax a écrit [25/01/2008 - 22h04 ]  
Carcarax

- Comme je l'ai déjà dit je pense pas qu'une intelligence puisse se maintenir sans support. Donc je ne crois pas à la réincarnation car je ne pense pas que "l'âme" puisse survivre a sa désincarnation. En mourant nous nous réincarnons quelques part car nos éléments dispersés retournent au grand tout et participent ainsi à l'édification de nouvelles créatures ou à la constitution de quelque objet du réel.




comme ils sont heureux, comme ils sont heureux tous ceux qui ne sont pas moi, tous ceux qui ne sont pas rongés par les dévorantes inquiétudes des rêves impossibles !!!


 orpheenet a écrit [26/01/2008 - 08h59 ]  
orpheenet

Bonjour, je ne crois pas en la réincarnation, pas plus que je crois aux fantômes et au monde spirituel. pour moi après notre vie sur terre il n'y a plus rien, on n'existe plus. ça fait froid dans le dos .... mais je pense que la vie est faite ainsi, ce n'est d'éphémère.




www.amstaff-rescue.net


 Chu Fu a écrit [26/01/2008 - 23h33 ]  
Chu Fu

Le bouddhisme parle de renaissance et non de réincarnation, ce qui n'est pas pareil... chaque instant, nous mourrons à ce que nous sommes actuellement pour renaître à ce que nous sommes à l'instant suivant, qui déjà disparaît pour renaître au suivant... la mort du corps n'est qu'une étape parmi les autres et nous verrons bien la suite par nous-mêmes... qui ne sera pas forcément une continuité dans une autre chair...
Pas de soi dans ce corps, sinon, on l'aurait trouvé depuis longtemps : simplement des causes et conditions qui interagissent... donc pas d'âmes à comptabiliser !!! Si c'était le cas, comment aurions-nous pu passer de quelques uns à 9 milliards d'individus ?!...
Les Tibétains ont une comparaison intéressante : nous serions comme les vagues de l'océan, naissant, apparaissant, grossissant puis faiblissant pour disparaître sans avoir d'individualité propre... c'est simplement la surface de l'océan qui semble vivante : en fait, il n'y a pas de vagues, c'est une illusion !




 pakitotte a écrit [21/02/2008 - 17h36 ]  
pakitotte

Bonjour à tous, moi je pense, même j'en suis sur qu'il y a une vie après la mort , je suis d'accord avec peter y a des choses qui me font penser que cela existe vraiment




la vie sans les animaux ma vie n'existerais pas


 Bibliotheque a écrit [23/02/2008 - 18h56 ]  
Bibliotheque

Je n'y crois pas du tout.




Toujours authentifier


 MichelJN a écrit [29/02/2008 - 12h54 ]  
MichelJN

Bonjour, J'aime à croire qu'il existe une forme d'existence après la fin de notre vie actuelle. Il me plaît d'imaginer, au regard des impressions de déjà vu "déjà rencontré, que j'ai vécu en d'autre temps, d'autre lieu, différemment. Je veux croire qu'ici actuellement, je suis à l'essai, si je me comporte bien, si j'évite de faire du mal, si je soutiens mon prochain lorsque l'occasion se présente, si je tends la main à celle ou celui en difficulté, j'accéderais, alors, dans ma prochaine vie à un niveau de spiritualité supérieur... étapes successives pour atteindre le "Paradis" ... J'aime à y croire...! @+




Réussir à être soi


 Chu Fu a écrit [29/02/2008 - 14h16 ]  
Chu Fu

Mouais, mouais mouais !

La véritable compassion, celle qui "paie", est justement celle qui est gratuite : "faire pour obtenir" ne vaut guère plus que "s'en foutre", voire même faire le mal ; attendre une rétribution future c'est le meilleur moyen d'annuler les fruits de vos bienfaits !
Bref, si paradis il y aurait, on n'y trouverait que des Mères Teresa ou des Abbé Pierre, mais point de calculateurs !
N'oubliez pas, Jésus nous a conseillé de chasser les marchands hors du Temple ! Que ce soit le Temple de la Terre ou le Temple de notre Coeur, notre société, loin de les chasser, les a installés et les fait prospérer !
Si vous rêvez secrètement de paradis, commencez par ouvrir les mains et les bras, ne vous attachez pas aux biens de ce monde et donnez tout votre coeur !

Pour résumer, il vaut mieux cesser de se poser ce genre de question stérile à laquelle nul ne peut répondre et dépenser son temps et son amour sans compter !

L'amour, à l'inverse des richesses, a cela de fascinant, c'est que plus on le partage et plus il s'accroît !




 Frédérique a écrit [06/03/2008 - 11h21 ]  
Frédérique

Et si cette croyance (ou d'autres) permettaient justement aux Hommes de ne pas devenir des bêtes, par crainte de "payer" un jour sa dette ? Après tout, si les religions ou les croyances, tant qu'elles ne sont pas dogmatiques, permettent aux Hommes d'avoir une attitude plus aimante et respectueuse de leur prochain : c'est le plus important , non ?




Il y a un temps pour tout......


 Chu Fu a écrit [06/03/2008 - 21h31 ]  
Chu Fu

Un tel comportement, celui de se conformer à ce qu'on attend de lui par peur d'être puni, s'il est acceptable pour un jeune enfant, parce qu'il n'a pas encore atteint la maturité, est vraiment désolant de la part d'un adulte sensé être responsable : si, passé 25 ans, on pédale encore dans l'absence de conscience des réalités du monde et des conséquences de ses actes, c'est grave !
Malheureusement, c'est effectivement le cas pour bon nombre d'entre nous - j'ai moi-même parfois de mauvaises tendances - et c'est pour ça que notre société n'est pas viable !

En tous cas, non, Frédérique, on ne peut pas avoir une attitude plus aimante et plus respectueuse par crainte !!! Par crainte, on a une attitude plus soumise et c'est par amour qu'on a une attitude plus aimante et par respect qu'on a une attitude plus respectueuse !
Il ne faut pas tout mélanger : si on manifeste de l'amour ou du respect par crainte, c'est uniquement de l'hypocrisie !




 Frédérique a écrit [06/03/2008 - 22h10 ]  
Frédérique

C'est pourtant par crainte ou peur de l'au delà que beaucoup d'Hommes agissent...Tes sentiments sont très nobles. Mais penses tu réellement que l'humanité fonctionne ainsi ? Ce que je voulais dire, c'est que sans la crainte d'une hypothétique punition divine ou d'un purgatoire, les hommes (et les femmes) se comporteraient certainement moins bien. Leurs attitudes ne sont peut être pas sincères et leurs sentiments superficiels, mais bien peu d'entre nous peuvent se targuer de nobles sentiments....




Il y a un temps pour tout......


 Chu Fu a écrit [06/03/2008 - 22h56 ]  
Chu Fu

Mais nous sommes bien d'accord sur le fait que bon nombre d'humains fonctionnent comme ça !... ce qui trahi un épouvantable manque de maturité et éclaire tous les échecs et problèmes de notre société...




 tite a écrit [30/09/2008 - 14h51 ]  
tite

La croyance en la réincarnation peut-être assimilée à une doctrine selon laquelle l'évolution de l'esprit s'accomplit au travers de vies successives. Dans cette doctrine, à la mort du corps physique, l'esprit quitte ce dernier pour se réincarner après une nouvelle naissance dans un autre corps, permettant à l'être de poursuivre ses expériences et son évolution. On retrouve la croyance en la réincarnation à différentes époques et en divers lieux, notamment dans la pensée grecque et en Extrême-Orient, où elle est au coeur de l'hindouisme, du jaïnisme et du bouddhisme, et du sikhisme. Même si certains veulent voir des allusions codées dans les textes sacrés, elle est généralement récusée par les trois religions monothéistes, qui lui préfèrent la doctrine du jugement dernier et de la résurrection de la chair. Aujourd'hui, la réincarnation est une croyance religieuse partagée par plus d'un milliard d'hommes (les hindous, les bouddhistes, les jaïns, les sikhs, les adeptes des religions tribales africaines auxquels s'ajoutent différents groupes spiritualistes).




la mesure d'aimer c'est d'aimer sans mesure


 Chu Fu a écrit [01/10/2008 - 10h19 ]  
Chu Fu

Le Bouddha n'a jamais parlé de réincarnation, chère tite, jamais, ou alors ce sont des traductions de personnes qui n'ont rien compris à l'enseignement du Bouddha : en fait, seuls les êtres ayant atteint l'Eveil pourraient expliquer tout cela, mais, justement, l'Eveil apporte la vision claire que les êtres ordinaires sont incapables de percevoir cela... Pourquoi ? Parce que les êtres ordinaires sont dans le conceptuels et les êtres éveillés dans la vision claire...
Je prend souvent l'image du Père Noël pour expliquer la différence : un jour nous avons clairement vu que ce n'était pas possible et nous avons cessé d'y croire ; c'est irréversible : nous pouvons continuer à faire semblant pour les autres, mais nous ne pouvons pas nous leurrer nous-mêmes. Voir la réalité du Père Noël est un acte d'éveil...

Le Bouddha a juste expliqué et démontré, comme piste à suivre dans la méditation, qu'il n'y a pas de soi, pas d'âme, pas de personne aux commandes, mais un ensemble d'éléments agglomérés qui donne l'illusion d'un soi. Les choses étant en état constant de mouvance suivant des causes et conditions, on peut constater deux phénomènes :

1/ la mouvance donne l'illusion d'êtres en activité, un peu comme le cinéma qui en est la démonstration parfaite : la différence c'est que, au cinéma, nous ne sommes pas dans l'illusion de l'être mais dans la vision claire que ce sont des images, des instants fixes qui s'enchaînent...

2/ d'une part, chaque instant puisant sa cause dans les causes et conditions précédentes et devenant la cause des instants suivants en se mariant avec de nouvelles conditions, et, d'autre part et en conséquence, rien ne venant de rien, rien n'a jamais commencé et rien ne finira jamais... L'univers est un peu comme un océan énergétique avec des vagues de densité variée qui se soulèvent et redescendent... Il n'y a pas de vagues, rien qu'un océan en perpétuel mouvement...

Nous assistons donc, sans voir la réalité du changement parce que nous ne sommes pas des êtres éveillés, à un moment plus marquant de la transformation constante d'un ensemble d'agrégats que nous appelons Pierre ou Joséphine, moment que nous appelons "mort", mais en fait, cet ensemble a tout simplement fini de se désagréger (désagrégation qui avait commencé dès son apparition)... mais les agrégats continuent à se transformer, ils ne disparaissent pas et même un Bouddha ne saurait prédire comment il va continuer sa transformation car il y a toujours une inconnue qui sont les "conditions" que nul ne peut prévoir.

Pour en revenir aux traductions de textes mal compris, je pense notamment au Livre des morts tibétain, le Bardo Todohl : il a laissé penser aux européens (qui ne veulent qu'entendre que la personne qu'ils croient être ne va pas mourir) qu'il y avait une continuité de leur personne après la mort...
En fait, l'endormissement et le sommeil sont identiques à ce que nous nommons la mort et les tibétains sont allés fouiller dans ce domaine par des expériences de méditation très pointues, ce qui leur a permis de décrire le processus de désagrégation du corps et les divers stades qui continuent après la mort clinique, c'est-à-dire, l'arrêt des fonctions vitales...

Jamais il n'a été dit ce que les européens s'obstinent à vouloir entendre : désolée, tite, mais ni toi, ni moi, ni personne n'allons renaître dans un corps tout neuf comme on changerait de vêtement ; ce qui va continuer, ce sont des agrégats en perpétuelle transformation et, surtout, le pire, celui qui nous maintient dans le monde des souffrances (le Samsara) : le désir, ou, plus précisément, l'attachement au désir, qui fait que nous sommes toujours projetés en avant pour prendre sans nous poser aucune question, donc, aucune limite et qui est une énergie puissante et dense dans l'océan...




 job a écrit [22/11/2008 - 15h20 ]  
job

j'ai repondu 3fois a fredereique sur la réincarnation qui est une contrefacon expliquez moi pourquoi VOUS refusez d'accepter mon commentaire qui nest d'inspiration BIBLIQUE faut il vous rapeler la declaration desDROITS DE L'HOMME je vous rapelle que nous ne sommes plus au moyen-age que nous vivons dans un pays de droit et de liberté.ou est votre esprit de liberté .votre liberté de pensée seriez vous une bande de fachisme comme nous en voyons de plus en plus .dans quel rayons doit on vous ranger .j'ai HONTE pour vous je croyais que votre site etais LIBRE .ou est votre liberté notre liberté de pensée de s'exprimer. j'aimerais avoir une réponse . a bientot .daniel (job)




job


 Chu Fu a écrit [24/11/2008 - 09h34 ]  
Chu Fu

cher job,
je ne sais pas ce que tu écrivais puisque la censure est passée par là, mais nul doute que tu as enfreint le règlement du forum (identique d'ailleurs à tous ceux des lieux d'expression respectueux de la législation) : donc, commence par aller lire le règlement, tu auras sûrement réponse à ta question !

Ensuite, je te ferais remarquer, sans vouloir être désagréable avec toi, mais juste pour attirer ta conscience sur le problème : une démarche spirituelle de qualité ne saurait mener à la colère et à la vindicte, mais plutôt à la la compassion et la compréhension... C'est bien pour cela que je n'ai personnellement jamais adhéré à la Bible, l'Ancien Testament, notamment, ne parlant que de colère dite juste (???) et de châtiment qui émanerait d'un Dieu dit d'amour : étrange paradoxe, non, qui atteste bien que la Bible est le fruit des hommes et non de Dieu ?!

Cette petite parenthèse étant faite - il est hors de question que je rentre dans un débat, je t'amène juste à reconsidérer quelques questions que tout homme est en droit e en devoir de se poser - nous abordons là le coeur de ton problème, et c'est là tout le bénéfice de la laïcité chèrement acquise en France :
s'il n'est interdit à personne d'avoir des sentiments, opinions et pratiques religieuses quelles qu'elles soient, s'il n'est pas interdit non plus de s'en confier ou d'en parler sur un plan culturel, le prosélytisme qui consiste à asséner aux autres sa croyance afin de les y convertir est proscrit... ici aussi,forcément et... "Dieu" merci !

C'est, finalement, toutes la différence entre les musulmans qui vont rendre hommage à Allah conformément au culte et les intégristes qui tuent avec haine...

Job qui semble t'inspirer n'a-t-il pas patiemment supporté les épreuves ?!




 Frédérique a écrit [24/11/2008 - 10h24 ]  
Frédérique

Bonjour Job,

J'ignorais que tu m'avais posté trois posts. Ils ont du être retiré, et de ce fait, je ne les ai pas lu.. Je ne comprends donc pas ce que tu écris. Visiblement tu sembles en colère....Est ce du à ma question ? Ou à l'article que j'ai écrit sur le sujet (voir Réincarnation : une conception différente selon les croyances et les religions ). ?




Il y a un temps pour tout......


 Toli a écrit [24/11/2008 - 15h05 ]  
Toli

Bonjour

Job n'a jamais posté la moindre réponse sur cette question.

Vous avez fait 3 commentaires sur l'article de Frédérique, cadre qui est réservé aux commentaires sur l'article et non à donner son avis sur le sujet de l'article. (Il y a les questions pour cela)

Cela dit, la raison de la suppression de ces commentaires était autre. (Prosélytisme, bizarre non ?)

Quant à vos déclarations diffamatoires sur moi même et notre équipe de modération, c'est juste ce qu'il manquait pour que je vous demande d'aller exprimer votre avis "biblique" ailleurs.

A bon entendeur, Salut!




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 Chu Fu a écrit [25/11/2008 - 10h27 ]  
Chu Fu

Bien, Toli confirme ce que j'avais supputé :-D
Faut se détendre, job, dans la vie car "qui sème le vent récolte la tempête !", "la colère est toujours mauvaise conseillère !", etc... Il m'est arrivé de me faire censurer, je n'en ai pas fait un tel fromage... d'autant que, de surcroît, tes commentaires n'étaient pas à la bonne place !

D'autre part, lorsqu'on se targue d'un comportement parfait (comme un comportement à référence biblique, par exemple), on respecte autant que faire se peut les règles de vie de la communauté que l'on veut intégrer : c'est le minimum syndical de respect ! Si les règles ne conviennent pas ou dérangent, on s'en va sans insulter personne ! La seule chose qui soit permise et même de l'ordre du devoir moral, c'est de tenter de mettre un terme à des règles contraires à la dignité et à la morale : par exemple, si web-libre masquait un site pédophile, il va de soi qu'il serait impératif de réagir rapidement contre... mais dans ce type de cas seulement !

Enfin, le meilleur moyen de convaincre les autres du bien fondé de certaine morale, c'est de commencer par la pratiquer soi-même afin que les résultats bénéfiques en soient visibles et parlent d'eux-mêmes en faveur de la dite morale : le fruit de la pratique est la meilleur vitrine et celle qui magnifie la colère ne donne pas envie de s'y adonner... Un bon pratiquant bouddhiste, catholique, musulman (dans l'ordre alphabétique pour ne froisser personne) ou autre est un dogme vivant qu'il suffit de regarder vivre pour l'apprécier à sa juste valeur : c'est toute la différence avec le prosélytisme qui ne vise qu'à la domination et à la manipulation d'autrui !

Donc, si job tu étais vraiment, tu supporterais avec détachement les épreuves qui te sont envoyées, tu serais plus crédible !




 LAETS a écrit [24/01/2010 - 10h32 ]  
LAETS

JE CROIS EN LA REINCARNATION. JE CROIS QUE DANS UNE AUTRE VIE J ETAIS UN CHEVAL... Mais je suis triste d etre consciente de tout ca quand tu sais que t es pas la en touriste et qu il ya donc une ie apres et des buts de vie tu vies plus en fait. Profitez oui mais....




 Chu Fu a écrit [24/01/2010 - 20h48 ]  
Chu Fu

va jeter un oeil du côté du bouddhisme et des explications sur l'errance dans le samsara durant d'innombrables vies et là, tu risques d'être plus que triste :-D
Car, pire, il n'est pas question de REINCARNATIONS, mais de RENAISSANCES, car il n'y a pas que des états mentaux incarnés... dans les mondes infernaux comme dans les mondes divins, qui sont des états mentaux exacerbés, il n'est pas de forme, de matière, et les errances douloureuses y sont encore bien plus longues !
Il n'est pas question non plus de croyance, qui est une façon trop rigide d'aborder le rapport avec la réalité...

www.bouddhisme-universite.org
(par exemple)
Mais, avant d'entrevoir, il faut pas mal étudier et méditer, tout de même...




 LAETS a écrit [25/01/2010 - 00h01 ]  
LAETS

pour chu fu si c est pas indiscret , tu as l air d avoir vraiment beaucoup de connaissances et j aimerai savoir ou tu te situe par rapportr a tout ca. Tu crois donc a la renaissance je ne comprend pas ce qe tu veux dire par mourir et renaitre a chaque instant. Es tu éveillé , as tu comme tu dis une conception claire parce que tu as atteint le niveau ou est ce simplement par rapport a ce que tu lis et ce que tu crois . Dans le bouddhisme on parle donc d esprit et pas d ame... Tu me parles de mondes infernaux divins en sachant que dans le divin on parle beaucoup plus d ame que d esprit et je reste convaincu que ce sont bien deux choses distinctes.... Seulement j aimerai savoir si tu crois que l on est tous fait pareil ( connait tu la pensee des gnoticistes sur les differentes compositions des individus certains esprit ame d autre fait que de chair et d autre ayant un esprit " psyché" dotée d une perfection innée) ca c est religieux encore mais crois tu qu on est donc libre de vivre sa vie comme on le souhaite par rapport a nos croyances et ce qui nous correspond ou est on finalement enfermee dans un monde malgre nous par rapport a notre composition. Comment se detacher de dieu si l on est dote d une ame divine justement si l on croit comme toi que les dieux ne sont pas bon comment faire? Reve tu es tu consciente de faire partie d un monde plutot qu un autre , j aimerai que tu m en dise un peu plus si c est pas indiscret si personnel mon adresse mail pondenkot4@yahoo.fr




 Chu Fu a écrit [25/01/2010 - 15h05 ]  
Chu Fu

Eveillée ? 8-)... hélas non ! Mais j'ai eu la chance... non, la bénédiction !... d'être touchée par la grâce du bouddhisme il y a 15 ans... Là s'arrêtent mes maigres connaissances qui sont plus de l'ordre de l'expérience personnelle en appui sur l'enseignement bouddhiste que je suis régulièrement que sur une lecture assidue et abondante !

Grosso modo, mais alors là, vraiment très grosso, voici les grandes lignes de l'enseignement bouddhiste :

- le Bouddha historique est arrivé plus ou moins seul à un état dit éveillé, c'est-à-dire en phase directe avec la réalité des phénomènes à chaque instant...

- il a restitué son expérience en enseignant à ceux qui le désiraient et cet "enseignement" s'est transmis jusqu'à nos jours, ce qui fait que, 2500 ans après sa disparition, nous pouvons encore bénéficier de ce trésor !
J'ai mis enseignement entre guillemets, car il est primordial de savoir que le Bouddha, lorsqu'il parlait, répondait toujours à une demande d'un auditoire et que sa réponse était toujours adaptée à cet auditoire : le Bouddha ne dit pas forcément ce qui est vrai ou juste, il répond avant tout de manière à provoquer l'éveil ou un éveil... Il est même arrivé qu'il réponde par le silence, car une réponse quelle qu'elle soit (oui ou non) aurait dans tous les cas plongé la personne qu'il l'avait interrogé dans la confusion mentale la plus noire !
Il ne faut pas perdre de vue non plus que "l'enseignement" n'a été mis par écrit que 500 ans après la disparition du Bouddha et que dès cette disparition, bon nombre d'écoles divergentes existaient déjà !
Ce qui fait que l'on peut faire confiance malgré tout dans cet enseignement, c'est qu'il est transmis par l'expérience et que, encore aujourd'hui, des hommes éveillés transmettent une doctrine dont ils sont le vivant exemple.

- tout ça pour dire que la règle numéro 1 est d'aller s'asseoir et écouter, de réfléchir au travers de la méditation sur ce que l'on a entendu et, une fois acquise la compréhension de ce qui a été réellement dit, de pratiquer à travers la méditation ce que l'on a compris afin d'expérimenter par soi-même si ce qui a été dit est réel... L'idéal étant, bien sûr, d'avoir la possibilité de dialoguer avec un maître éveillé, en tous cas plus éveillé que soi, afin de sortir des impasses et chausses trappes divers qui attendent tout méditant même bien intentionné !

- grosso modo toujours, ce qui est dit est que :
1/ Nous sommes dans le samsara, le monde des phénomènes, où l'illusion est reine.
2/ C'est parce que nous sommes dans l'illusion du "soi" que nous fabriquons beaucoup de souffrance : illusion du "soi" du monde qui nous mène à croire que les choses existent de manières intrinsèques, indépendantes et durables, ce qui fait que nous fabriquons beaucoup de souffrance "à cause" d'un monde qui n'est pas ce que l'on aimerait qu'il soit...
3/ C'est ce désir (ou cette aversion, ce qui revient au même) qui nous fait courir en avant, les bras et mains tendus, les doigts prêts à crocheter les objets de notre désir, désir toujours insatisfait parce que insatiable : le désir est un état de l'esprit et ne cesse que lorsque l'esprit cesse de désirer !
4/ C'est cet état de l'esprit toujours projeté qui nous fait renaître à chaque instant.. et, à la mort du corps que cet esprit expérimente, c'est ce même penchant à obtenir qui le fait chercher un nouveau support... et souffrir encore et encore...
5/ Mais la renaissance n'est pas forcément une réincarnation : passé un degré d'intensité, l'orgueil n'est plus qu'orgueil , la colère que souffrance... et ces états extrêmes de l'esprit dépassent le stade de tendances immergées dans un support physique.
Dans les mondes décrits par le bouddhisme, le monde humain est au centre de tous les autres car il concentre un peu de tous ces obstacles que sont l'avidité, la haine, la colère, l'attachement, l'orgueil, etc... alors qu'ils sont chacun dominant dans les autres mondes...
6/ Ce dont nous faisons partie est le monde des phénomènes dont les caractéristiques sont d'être dépourvus soi et éphémères, donc insatisfaisants.
Le problème est que, tant que nous sommes dans l'ignorance, nous croyons au lieu de voir !
Nous croyons que ce qui apparait nait, que ce qui disparait meurt et qu'entre les deux se déroule une vie entière d'un être là où il n'y a que succession d'apparitions-disparitions d'un "même" phénomène qui diffère d'une 30' onClick="correctionSuggest('reponse','30',this);">apparition-disparition à l'autre.
Une preuve flagrante est cette façon que nous avons d'appeler "Bernard Machin" ce bébé de 2 mois tout aussi bien que cet adulte 30 ans plus tard, sans être le moins interpellé du monde par le fait que ce phénomène n'a plus du tout ni l'apparence ni le mental de Bernard Machin à deux mois, qu'il n'en a même plus une seule cellule d'origine d'ailleurs !!! Bien sûr que c'est toujours Bernard Machin, mais ça devrait nous amener à nous demander : c'est quoi au juste Bernard Machin ? S'il change ainsi en permanence, peut-on considérer que c'est un être permanent doté d'un soi ?... D'ailleurs, si le soi existait tel que nous voulons le croire, (ça rassure l'ego), si nous pouvions décider vraiment de ce que nous sommes, tomberions-nous malade, développerions-nous un cancer, serions-nous laids plutôt que beau ?!... Si dans un corps, il y a un soi, où se situe-t-il ?... etc...
7/ Lâcher prise au désir (que ce qui est soit différent de ce qu'il est) permet de cesser de courir en avant et de revenir à l'instant, de rester avec ce qui est tel que c'est dans la satisfaction... et de ne plus devenir et re-devenir dans le samsara... bref, de voir l'extinction de la souffrance
8/ Ceci étant, ce que les bouddhistes appellent le "Grand Soi", qui n'a rien à voir avec notre petit ego, serait de l'ordre des Dieu, Allah et autres noms donnés à la même chose que seule la recherche individuelle dans la spiritualité peut permettre d'expérimenter : comme toute expérience, c'est une saveur unique que l'on ne peut transmettre : on peut juste guider l'autre dans son expérience...
Donc, exit la culture outrancière qui ne sert qu'à transformer ses adeptes en perroquets ignares : cherche par toi-même au sein de gens sérieux, tu trouveras !

Moi je suis sur Marseille, mais je peux te donner sur tout la France des adresses de lieux sérieux où tu pourras aller expérimenter ta vie... à condition de lâcher les croyances !




 sexykrym a écrit [24/07/2011 - 23h28 ]  
sexykrym

moi j'ai bien envie d'apprendre cette partie de la vie




nikou


 Chu Fu a écrit [24/07/2011 - 23h34 ]  
Chu Fu

quelle partie de la vie ?...




 job a écrit [17/08/2011 - 21h37 ]  
job

on me pose une question ,et je réponds;dans le cas ou nous sommes libre de nous exprimer,l'avenir nous le dira.
la réincarnation est une contrefaçon de la résurrection de Jésus.lisez la Bible (chouraqui) une des plus précise.
sans connaissance de la Bible aucune connaissance spirituelle.je precise, la Bible n'est pas une religion
la religion est une invention de l'homme,la Bible est la connaissance du monde invisible de Dieu,.il serait bon de pouvoir développer. a bientôt , Daniel.




job


 Chu Fu a écrit [18/08/2011 - 15h35 ]  
Chu Fu

oh la laaaa !!!!

- "sans connaissance de la Bible aucune connaissance spirituelle" : ça c'est un point de vue tout à fait personnel qui ferait rigoler notamment plus d'un bouddhiste et qui ressemble fort à de l'intolérance !
Apprendre à se méfier des ses vues et de ses concepts, bref de son esprit, et se mettre en doute est le premier pas de toute spiritualité... Le Bouddha invite à ne pas croire ce qui est dit, mais à expérimenter pour vérifier par soi-même : c'est un conseil excellent et particulièrement désintéressé...

- "la Bible est la connaissance du monde invisible de Dieu": tu me permettras d'en douter, vu qu'elle a été écrite par des hommes ! Et comme ceux qui te disent le contraire sont des hommes, je ne vois pas le bout du tunnel... Maintenant, si Dieu apparaît au monde entier pour nous prouver le contraire, je suis prête à reconnaître mon erreur !...
L'avantage avec le Bouddha c'est qu'il n'a jamais prétendu être autre chose qu'un homme, ça a la mérite d'être franc ! Il n'est qu'un homme (mais quel homme !) qui a poussé la connaissance de soi jusqu'au bout et a eu l'infinie compassion de consacrer le reste de sa vie à transmettre son expérience.
Connaissant l'attachement puissant de certains hommes aux superstitions et rituels, s'il a dit que les pratiques religieuses ne peuvent pas conduire à l'éveil, il n'a pas condamné l'aspect religieux d'une spiritualité peu éclairée, jugeant que la religion présente au moins l'avantage de protéger les êtres des mauvais comportements.

Sur le point de vue de la religion, je suis d'accord avec toi, c'est une invention humaine destinée à asservir et maintenir en esclavage : l'espoir et la peur permettent toutes les prises de pouvoir et toutes les escroqueries !




Répondre à Frédérique






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.