Faire du sport peut-il avoir des effets négatifs ?



toli
Cette question a été posée par Toli, le 27/08/2010 à à 10h35.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Entraînement sportif.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 coeur de patate a écrit [27/08/2010 - 11h14 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

ils seront rares ! mais tout dépend de l'organisme en question
il se peut que parfois certains sports violents soit déconseiller à des personnes mal préparées et qui ont des pathologies particulières telles que des faiblesses cardiaques ou des problèmes de tension !
enfin c'est du cas par cas ! si se n'est pas pratiqué d'une manière excessive ! c'est plutôt recommandé vivement de faire des sports ou simplement des activités physiques les plus variées possible comme par exemple du jardinage aussi bien , et ça pour la santé physique comme mentale !!




ciao!


 Jazzy a écrit [27/08/2010 - 12h31 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Jazzy

Comme tout type d'activité, le sport peut cependant noter des effets négatifs.
Au lieu de décontracter, il peut provoquer le stress à un certain niveau de compétition. Cela dépend de l'importance que le praticien accorde à l'enjeu de l'activité. Dans le cas d'un stress dû au sport, des effets négatifs peuvent être notés à un autre niveau.
Le sportif peut couver une maladie, être atteint d'insomnie temporaire ou avoir des difficultés digestives, entre autres. L'activité sportive peut également avoir des répercussions sur le comportement du sportif dans la société.
À citer notamment un soif de maîtrise et de dominance sur les autres. Ces sentiments qu'inspirent le sport peuvent toutefois être connotés de façon positive, notamment par le fait de se plaire au défi, de se surpasser soi-même et d'observer un self-control ainsi qu'un sens de l'honneur.
Le sport est plus qu'une activité physique. L'on développe tout un état d'esprit dans chaque discipline, un état d'esprit qui permet de s'épanouir et d'avoir une philosophie de vie dans la société. Plusieurs facteurs concourent à décliner les effets du sport vers le bon ou le mauvais côté.
Ceci étant, le sport procure en général plus d'effets positifs que de négatifs. Faire du sport peut générer de mauvaises conséquences qui demeurent évitables, sans pour autant minimiser les effets positifs, qui sont d'ailleurs plus nombreux et plus intéressants.




 JENNYYY a écrit [27/08/2010 - 13h03 ]  
JENNYYY

Salut. Oui mais il seront rare tu pourras en avoir si tu commence trop vite ou sans êtres échauffé.




 carter a écrit [27/08/2010 - 14h52 ]  
carter

Un livre excellent était sorti sur la question « Le sport est-il bon pour la santé ? » par le Dr Cascua. L’objectif du livre est de rappeler que le sport est une activité à haut risque quand on le fait mal ou lorsqu’on en fait trop. Oui : le sport, dans certaines conditions, est dangereux et l’angélisme que nous propageons dans la société à propos du sport doit être tempéré par de bons enseignements sur la question…

1) Le sport tue : chaque année en France, le sport tue 1500 sportifs en pleine forme d’un décès brutal : c’est la fameuse « mort subite ». Sous l’effort, le cœur lâche d’un coup ! Dans 85% des cas, le cœur victime de cette crampe fatale est atteint de maladie coronarienne, plus précisément d’un infarctus d’effort. Nous savons toutefois que ce risque est maximal chez les hommes à partir de la trentaine tandis que les femmes sont préservées (par les œstrogènes) jusqu’à leur ménopause. La mort subite touche donc préférentiellement les hommes. A partir de 35 ans, vous devez évitez l’esprit de compétition sportive (préférez le jogging au football par exemple) et être très soucieux de pratiquer votre sport dans un environnement ni trop chaud, ni trop froid..Sinon : vous risquez le sort du regretté Michel Berger…

2) Le sport peut produire des conséquents néfastes à cause des crises d’hypertension qu’il engendre : l’exercice physique augmente la pression artérielle (ça, c’est normal pour que pour amener de l’oxygène aux muscles, le cœur s’emballe). Malheureusement 5% des sportifs « bien portants » et asymptomatiques (grosso modo, la maladie ne s’est pas encore déclenchée) sont en fait porteurs d’un anévrisme artériel intercrânien. A la faveur d’une élévation banale de la tension lors du sport, ces malformations peuvent se fissurer : l’anévrisme se révèle…Autre risque : le sport peut favoriser la venue d’hypertension permanente si l’entrainement cardio-vasculaire est trop intense et le sport trop statique…

3) le sport peut briser les os : on appelle « les fracture de fatigue » ou de maladie de Pauzat : sous l’influence des contraintes mécaniques, les os du sportif sont victimes de microfissures. De plus, outre les compressions dues aux forces de tensions, l’effort provoque l’écrasement et la déchire des petits vaisseaux, ce qui empêche la nutrition de l’os…En fait, ces microfissures vont renforcer l’os si le sport est bien fait (il se répare pendant les périodes de repos) ...Mais si l’on en fait trop…

4) le sport abime les articulations et peut favoriser l’usure du cartilage en cas de lésion des ménisques, d’entorses, en cas de souplesse excessive ou d’anomalies morphologiques (comme la malformation de la hanche). Le cartilage peut alors s’abimer et ne pas se reconstituer. Conclusion : éviter les activités intenses ou traumatisantes pour les cartilages.

5) le sport peut fissurer les vertèbres et provoquer un mal de dos : les fissures vertébrales se rencontrent beaucoup plus souvent chez ceux qui pratiquent régulièrement une activité physique. Le danger encore une fois est d’avoir des postures inadaptées durant l’effort.

6) le sport est dangereux pour l’intestin : les douleurs digestives apparaissent souvent durant l’effort : 83% des participants d’u n marathon affirment avoir eu mal au ventre durant la compétition. Le tube digestif souffre pendant l’effort car il est souvent privé de sang : l’oxygénation va aux muscles engagés dans l’activité préférentiellement

7) le sport, ca stresse. Le sport intense produit stress et devient un facteur de dépression !


Tous ces dangers sont produits pour la plupart lorsqu’on en fait trop ou mal d’une activité sportive. Le sport est comme un médicament. Il faut bien regarder sa posologie et éviter de dépasser les doses prescrites.
Or la société tend à développer une vision idéale du sport « avec que des avantages et sans aucun défaut ».
Prudence : le sport modifie tout la chimie du corps. Il est normal que dans certaines conditions, il se transforme en danger pour l’organisme…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 framboise72 a écrit [27/08/2010 - 22h17 ]  
framboise72

oui tout dépend de quand on le pratique,si on fait du sport en pleine chaleur,on risque le malaise et pire l'arrêt cardiaque,faut donc faire du sport quand il fait pas très chaud et à petite dose pour commencer pour que le corps se rode à l'exercice physique.Mieux vaut éviter le marathon si on s'est pas entraîné.Le sport associé à certains médicaments peut aussi avoir des effets désastreux,la fatigue les étourdissements,la perte de connaissance et abîmer le corps les cartilages comme l'explique carter.Mais sinon le sport à petite dose n'a jamais tué personne au contraire il est très bon pour le moral et permet de se dépenser et ou d'évacuer le stress,les tensions,de se dépasser parfois et reprendre confiance en soi.




 framboise72 a écrit [27/08/2010 - 22h21 ]  
framboise72

par contre je comprends pas bien que le sport intense puisse être un facteur de dépression et produit du stress.S'il est poussé à l'extrême peut être et qu'il y a pression de l'entourage oui mais sinon comment le sport peut entraîner à la dépression.Merci carter de m'éclairer.




 carter a écrit [27/08/2010 - 23h51 ]  
carter

A Framboise72 :
La base du concept de stress est le syndrome général d’adaptation de Selye. Selon Selye, le stress est une réponse de l’organisme pour gérer une sollicitation de l’environnement (c’est la définition basique du stress). Quand vous pratiquez un sport, votre cœur se met à battre la chamade, vous transpirez, vous suez…Bref, vous poussez votre organisme à des niveaux physiologique, énergétique, hormonal et psychologique qui ne sont pas ses habitudes : vous avez donc stressé votre organisme. Conclusion : pendant l’effort physique, le risque de mort subite par crise cardiaque augmente...D’ailleurs, pendant le sport, vous sécrétez de l’adrénaline et du cortisol, deux hormones du stress…

Mais outre que c’est un stress physiologique, c’est également un stress psychologique (définition populaire du stress, contenue magistralement dans la définition actuelle du stress par le chercheur Lazarus ) lorsque vous êtes sous pression parce que :

-vous mettez la barre haute dans vos performances, d’où risque de dépression en cas d’échec..

-vous vivez de votre sport parce que vous êtes un professionnel et donc échouer, c’est l’assurance de perdre de l’argent…ce qui ne peut que vous angoisser…

-parce que votre famille, votre entraineur, votre club ont investi sur vous, ce qui vous met la pression à la moindre compet’. Cette pression est d’autant plus dangereuse à l’adolescence où les ados sont naturellement mal dans leur peau. Le sport survalorisé par la famille risque d’accroitre la souffrance du sportif…

-parce que le sport est un stress organisationnel qui peut alors empiéter sur votre vie familiale, professionnel et produire beaucoup de conflits avec vos proches (si vous en faites trop) : c’est beaucoup de temps et d’énergie pour gérer rien que votre sport…

-parce que le stress peut être affectif. Pour pratiquer votre sport, vous pouvez vous couper de liens sociaux (surtout si vous pratiquez des sports solitaires)

Quant à la dépression, c’est simple : le surentrainement produit un état dépressif. Pourquoi ? L’accumulation de stress vide les stocks hormonaux et détériore les glandes surrénales. Ces glandes vont alors sur-sécréter de l’adrénaline et le cortisol, les deux principales hormones du stress…et vous entrez alors en dépression :
-vous subissez une fatigue chronique avec insomnie,
-une perte d’appétit,
-un burn out avec sentiment de dévalorisation.


Pour finir sur une note plus agréable, précisons que l’intérêt du sport est qu’il accroit justement votre gestion du stress quotidien parce qu’il « habitue » votre organisme au stress. C’est pourquoi les sportif (quand ils n’ont font pas trop) sont moins stressés dans la vie courante que les autres…Mais s’ils en font trop (syndrome de surentrainement) , ces avantages disparaissent et le sport se retourne contre eux…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 framboise72 a écrit [28/08/2010 - 12h07 ]  
framboise72

merci carter.En effet mettre la barre trop haute dans les performances sportives et autres,peut conduire au burn out,a l'épuisement,a la dévalorisation et à la dépression en cas d'échec si il y a trop d'espoirs de sa famille aussi ou de son entraîneur.Merci.




 Anonyme a écrit [23/02/2013 - 21h04 ]  
Anonyme

Bonjour, le meilleur moment pour faire du sport et pour moi le matin, faire du sport tout les jours ne peut être que bon pour entretenir sa santé.
Par contre il faut éviter absolument de faire du sport a jeun, moi je fais toujours du sport en ayant mangé un petit déjeuner avant d'aller courir, ce que je vous conseille et d'écouter de la musique pour faire du sport cela motive encore plus !




Répondre à Toli






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.