Quels sont les plus gros avantages à être étudiant ?



toli
Cette question a été posée par Toli, le 13/08/2007 à à 18h02.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Enseignement supérieur.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Toli a écrit [14/08/2007 - 08h18] 
4 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Toli

vianvian merci pour ta réponse mais surtout merci d'avoir...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Toli ]



Réponses



 SABRINE a écrit [13/08/2007 - 19h43 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
SABRINE

Et ben mon ami l'avantage c'est que tu finiras au chômage comme moi 8-) non je plaisante bien sur ya bcp d'avantage tu deviens une personne cultivée tu connais au moins tes droits et tes obligations... 8-O




 Mass a écrit [13/08/2007 - 19h58 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Mass

Tu plaisantes Sabrine mais sans être pessimiste c'est un peu ça!!! (Ne décourageons tout de même pas les jeunes) Sinon effectivement l'avantage primordial c'est que toutes ces années d'études quoiqu'il en soit ne sont pas perdues!! Après on a quand même toutes les réduc qui vont avec ce statut!(transports, cinés, aides diverses...)




 cochise_fr a écrit [13/08/2007 - 20h00 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sabrine,
un petit effort orthographique ne serait pas du luxe..... non ce ne sont pas des fautes de frappe!!.

Toli,
Ta question est une insultes aux "vrais" étudiants.... dont le seul but est d'obtenir un diplôme et/ou une qualification.
Les avantages fournis aux étudiants, et il ne sont pas adaptés à la réalité de la vie actuelle, ne se justifient que parce qu'ils ne sont pas censés travailler en dehors de leurs études. Je sais qu'il est facile de s'inscrire et de ne jamais suivre les cours juste pour bénéficier d'allocations par exemple, mais ça, c'est de l'escroquerie vis à vis de tous. Reste à savoir dans quelle société on souhaite vivre: Une société d'assistés et de magouilleurs de tout poil, ou une société de gens honnêtes dirigée par des gens honnêtes et intègres. Quand vous votez, pensez y !!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Vianvian a écrit [14/08/2007 - 00h36 ]  
Vianvian

Non, Cochise, j'entre dans ma troisième année de Licence d'Anglais, je suis donc un "vrai" étudiant, et pourtant je ne me suis pas senti insulté par la question de Toli.

Et c'est sans doute parce que je la comprends autrement : je ne pense pas qu'il fît allusion aux avantages parallèles, et notamment financiers, mais plutôt aux côtés directement positifs de suivre des études supérieures. Est-ce que je me trompe, Toli ?

Quoiqu'il en soit, je vais répondre à la question sous l'angle que je vois car cela me semble intéressant.




Vian²


 Vianvian a écrit [14/08/2007 - 00h40 ]  
Vianvian

Je trouve extrêmement profitable de suivre des études que l'on aime. Il s'agit d'un savoir qui n'est jamais perdu (qui sert en profession ou en culture générale).
Dans le cas des facultés, mais pas systématiquement dans les écoles supérieures, on a un peu de temps pour effectuer un travail à mi-temps et se faire un petit pécule en attendant d'être suffisamment instruit pour rentrer complétement dans le monde du travail et entamer une brillante carrière.

Hélas, je ne conte ici que le meilleur des cas, car il arrive aussi que cette formule ne s'avère pas si efficace que cela. Et comme le souligne Sabrine, il n'est pas rare que d'anciens étudiants se retrouvent au chômage. Des fois pour finalement atterrir dans une profession qui est très loin de ce qu'ils envisageaient, et dotées d'un salaire bien en deçà de ce qu'ils attendaient...
La dure réalité frappe aussi les étudiants...
Sachons voir le juste milieu de cette formation ! :-)




Vian²


 cochise_fr a écrit [14/08/2007 - 04h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Il serait temps que l'on remette les pendules à l'heure. Si on veut faire des études pour le plaisir, libre à chacun de le faire durant toute sa vie. Mais les études, quand on est jeune, sont censées se terminer par un emploi qualifié dans le domaine étudié. Hors, si chacun choisi à sa guise son domaine de prédilection, rien ne dit que ce domaine, pour intéressant qu'il soit, n'ouvre les portes d'un emploi. Laisser croire à 400 étudiants qu'ils peuvent suivre telle filière, quand on sait qu'il ne se libère que 10 postes par an dans ce domaine est une hérésie. C'est à l'état de définir les métiers nécessaires de demain en nature et en qualité, il y a des économistes pour l'aider à définir cela, et de préciser alors le nombre d'étudiants admissibles pour ce but. Regardons la médecine actuelle, qui nécessiterait un grand nombre d'infirmières, de médecins, de chirurgiens, bref de tout personnel, et à cause de l'insouciance de nos dirigeants passés, et des règles protectionnistes du numerus clausus, un trop petit nombre de personne a été formé, mettant tout le système médical français en péril, au détriment du personnel dévoué actuellement en poste. Il est impératif d'adapter les formations aux besoins de la société, de former des étudiants sur une palette plus générale de culture afin d'éviter les hyperspécialisations ne menant nulle part. Il est impératif aussi, de faire prendre conscience aux étudiants que le diplôme ne fait pas tout, et que la réalité du travail est souvent très éloignée de la théorie des études.
Enfin, je trouve injuste de laisser croire aux étudiants que, parce qu'ils auront un diplome, ils ont un droit à gagner plus d'argent que d'autres. Je ne vois pas en quoi le travail d'un chercheur , d'un diplômé de l'ENA ou de Polytecnique à plus de valeur que celui de l'ouvrier sur une chaîne de montage.. Ils sont nécessaires à la vie de la société, et ils doivent être normalement rémunérés , mais rien ne justifie que l'un touche 100 fois plus que l'autre. Le travail intellectuel étant par définition physiquement moins fatigant, pourquoi serait il payer plus cher? Une échelle de 1 à 5 pour toute la société devrait suffire amplement, le 1 correspondant au revenus minimum de son travail nécessaire pour se nourrir, se loger, et subvenir aux besoins de base de sa famille dans la société ou l'on vit (par exemple en France 1500€ net disponibles)

A Vianvian:
Je te trouve bien angélique de ne pas croire qu'une partie non négligeable des étudiants - surtout dans les premières années évidemment - ne sont étudiants que pour les avantages de toutes sortes attachés à ce statut.

Je te souhaite tous les lauriers du monde pour ta future brillante carrière à laquelle tu aspires, mais en quoi cette maîtrise d'anglais ou cette instruction justifierait elle un salaire "supérieur" pour quelqu'un qui n'a finalement, jamais travailler ( hors petits boulots bien sur ). Qu'elle justifie une vie plus paisible et moins fatigante, soit, mais c'est tout.

Ah !! capitalisme, quand tu nous tiens...!!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Toli a écrit [14/08/2007 - 08h18 ]  
Toli

vianvian merci pour ta réponse mais surtout merci d'avoir compris ma question. cochise, avant de mettre ma souris sur ton avatar et donc avant de voir ton âge je me suis douté que tu n'étais pas de ma génération, qui penses tu être pour me dire que je fais honte aux "vrais" étudiants et indirectement que je profite du système ? même si je n'aime pas faire de généralité tu me fais penser à ce type de personnes pathétiques qui voient le mal partout et qui se permettent de juger les gens (surtout les jeunes) sur des idées reçues. tu aurais du essayer de comprendre ma question avant de vouloir y répondre. web libre n'est pas une course aux webbies... ;-)




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 Mana a écrit [14/08/2007 - 08h29 ]  
Mana

Bonjour Cochise
Comme tu t'y attendais, ta réponse aura suscité de vives réactions de la part de "vrais" étudiants comme tu sais si bien le préciser.
Je suis moi même une vraie étudiante. Ayant du interrompre mes études pour mes 2 premières année de licence, je refais cette année une première année de licence en psychologie mais cette fois ci dans une autre académie, avec un projet en tête dont je ne démordrai pas. Crois-tu vraiment que la plupart des étudiants vont à la fac pour "toucher la bourse" ou juste pour bénéficier d'avantages, d'aide sociales et tout le tralala ?
Comme je te l'ai dis, je suis étudiante mais comme je refais une 1ère année pour la 3ème fois, je n'ai plus le droit à la bourse d'étude sur critère sociaux, bourse à laquelle j'étais bénéficiaire puisque dans une situation difficile, je bénéficiais aussi de tous les avantages possibles et imaginables que peuvent avoir les étudiants. Pourtant, crois-tu que je me reposais sur mes lauriers ? Cette année je travaille, et je poursuis mes études, car la vie pour un étudiant n'est pas si simple qu'on le crois, sauf quand on vit dans une petite maison bourgeoise, que papa et maman nous paient une voiture et le permis pour aller à la fac et qu'on a aucun autre souci en tête que de réussir ses examens.
Je pars du principe que chaque étudiant qui a une bourse d'étude, en fait ce qu'il veut mais s'il l'a obtenu c'est qu'il y a bien une raison à cela.
Je te trouve vraiment très peu ouverte à la réalité actuelle, et d'une certaine manière tu peux te reposer sur le capitalisme si tu veux, mais cela ne justifie en rien ta manière de penser très réductrice.
Rien de tel que de se remettre en question de temps en temps...




"If you talk to God you're religious. If God talks to you, you're psychotic."


 cochise_fr a écrit [14/08/2007 - 12h39 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Toli s'étant présenté comme vrai étudiant soucieux d'obtenir un diplôme, je me dois de lui présenter mes excuses pour cette impression que sa question sèche m'a fait supposée. En effet, je trouvais curieux qu'une personne aspirant à faire des études soit tant intéressée des " plus gros avantages" du statut d'étudiant qu'elle est censée connaître, ce qui m'a fait croire à un faux étudiant.
Je me suis trompé, mea culpa ! Je ferai trois pater et deux Avé en contrition, et je renouvelle mes sincères excuses à Toli pour l'avoir froissé.

Cela ne retire en rien l'analyse faite des profiteurs de tout poil qui cherchent à bénéficier du système alors qu'ils n'y ont pas droit, au détriment de réels ayants droit qui , en conséquences, n'ont droit à rien. D'aucun par exemple, obtient par miracle une bourse alors que ce n'est pas justifié par son standing, et du même coup, le compte de bourse étant atteint, un vrai boursier ne l'aura pas. C'est un peu pareil dans les HLM par exemple. C'est ce type de faux privilèges que je dénonce, dont je pense la proportion non nulle, et qui s'étend bien au delà du seul statut étudiant.

A Mana:
Je partage tout à fait la description que tu faits des difficultés de la vie estudiantine en fonction de son statut social. La réalité actuelle est effectivement plus difficile à vivre que ne l'imaginent les jeunes avant leur entrée dans la vie active.Ce n'est hélas pas un avis, mais un constat.
Non Mana, je ne me repose pas sur le capitalisme, c'est même exactement le contraire. Je le dénonce pour le remplacer par un capitalisme social dont les profits, quels qu'ils soient, seraient répartis en trois tiers: 1/3 pour les salariés créateurs des profits, 1/3 pour les actionnaires, 1/3 pour l'état. Mais ceci est une autre histoire.
Bon courage pour tes études.!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 dimouls a écrit [14/08/2007 - 17h21 ]  
dimouls

Avantage...je dirais pouvoir faire la grasse mat' de temps en temps! Echapper au metro-boulot-dodo pour quelque temps encore! Alors, je pense qu'il faut profiter de cette periode! Reduc Ciné, Train, fast food...en etant etudiant on a encore un tout pti peu droit à l'erreur...mais à consommer avec moderation! ;-)




"L'attente est en proportion du bonheur qu'elle prépare"


Répondre à Toli






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.