Si le statut d'auto-entrepreneur était supprimé en Juin ?



filou
Cette question a été posée par filou, le 09/06/2013 à à 09h11.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Emploi.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 filou a écrit [09/06/2013 - 09h11 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
filou

Si le statut d'auto-entrepreneur était supprimé en Juin, faut-il s'attendre a une hausse de nouveaux chomeurs pour le gouvernement.




hello


 ganus a écrit [09/06/2013 - 16h51 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
ganus

Honte a un gouvernement de gauche, de vouloir anéantir le statut auto-entrepreneur, Sylvia Pinel dit que le Gouvernement veut limiter dans le temps, le statut de l'auto-entrepreneur, de limiter le chiffre d'affaire qui n'est déjà pas lourd ! Un auto-entrepreneur, ne génère pas assez de chiffre d'affaire pour passer à un statut de SARL, SA, sauf pour quelque uns. C'est la honte... alors que beaucoup de personnes ont créé leur emploi par ce statut d'auto-entrepreneur alors qu'ils étaient au chômage, dans le meilleur des cas un auto-entrepreneur a plein temps gagne le SMIC ou un peu moins, paye ses charges à l'URSSAF, mais n'est pas à charge du contribuable, en voulant revoir ce statut, les gens retravailleront au noir, ou iront s'inscrire au chômage. C'est encore une aberration, de plus de ce gouvernement. Le statut d'auto-entrepreneur a été créé en 2009, alors quand on voit en France le nombre de chômeurs, pourquoi vouloir encore une fois démolir ce statut qui ne coûte rien à l'état ! On marche sur la tête...




 cochise_fr a écrit [09/06/2013 - 18h05 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous vous faites une fausse idée de ce statut.
Il a des bons côtés (on peut par exemple être à la fois chômeur ET auto-entrepreneur), mais il a aussi des effets pervers sur les petites entreprises et les petits artisans effectuant les même professions, et en la matière, on détruit d'autres emplois après avoir créé ceux là.
De même, certaines entreprises cherchent à remplacer leurs salariés en cdi par des auto-entrepreneurs corvéables à merci et licenciables aisément sans formalités ni obligations diverses.

D'autre part, la grande majorité de ceux qui ont choisi ce statut n'ont presque aucune activité, ce qui ne prend le travail de personne.

La réduction à l'étude ne changera pas grand chose à ceux qui ne font pas grand chose.
Pour les autres, si le travail fonctionne bien, il est bien plus réaliste de se transformer en vraie entreprise avec un statut ad-hoc, quitte à améliorer les conditions fiscales de ceux qui font cette démarche comme cela se fait pour ceux qui créent directement en statut d'entreprise.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 filou a écrit [10/06/2013 - 22h23 ]  
filou

Je ne suis pas d'accord avec vous cochise, car pour dire vrai et d'après une expérience de 5 années en tant qu'auto-entrepreneur; ce statut particulier m'a permis dans un premier de me consacrer pleinement à mon activité, en évitant de remplir formulaires, et par le suite paperasses et déclarations en tout genre (quelle perte de temps et de santé lorsque l'on est seul dans l'entreprise, que l'on doit gérer le standard, la relation clientèle, les ventes, les emballages, les expéditions, ou livraison, les mails, les relations fournisseurs, les paiements, de facture, la compta... et qu'en plus on se tape l'administratif) ; dans un second temps de prospecter, de trouver et de faire ma clientèle et de la pérenniser en ayant le temps de la servir comme il se doit... Et dans un 3ème temps de grandir petit à petit et à mon rythme sans être assommer de charges, d'Impôts et Cie...

En un mot, je pense que, même si le statut d'auto-entrepreneur n'est pas parfait, il s'agit d'un dispositif, qu'il faut garder en place. Pour ma part, il m'a permis de m'affirmer dans la profession que j'exerce, et ceci à mon rythme, et en n'ayant l'esprit qu'occupé par mon activité. Dorénavent, je ne suis plus auto-entrepreneur, je suis gérant d'une sarl, et le fait d'avoir été auto-entrepreneur ne m'handicape pas dans mes responsabilités journalières, bien au contraire.




hello


 filou a écrit [10/06/2013 - 22h27 ]  
filou

J'ai oublié de dire aussi, avant de démarrer cette activité en tant qu'auto-entrepreneur, j'ai été confronté à une longue période de chômage; et malgré mes innombrables sollicitations auprès des employeurs, celles-ci restèrent veines.




hello


 cochise_fr a écrit [11/06/2013 - 01h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Je ne vois pas en quoi bous n'êtes pas d'accord avec moi, Filou, car vous êtes le parfait exemple de l'utilité de ce statut qui doit être provisoire et mener à la création d'une vraie entreprise...ce que vous avez fait. Je n'ai jamais dit qu'il fallait le supprimer. Par contre, au lieu de faire de multiples formules de création, il me semblerait plus judicieux de n'en faire qu'une et de l'adapter aux circonstances de chacun des créateurs en fonction de leurs spécificités.

Une entreprise doit avoir une structure d'entreprise, et des pratiques d'entreprise, même si on allège les charges ou les formalités pour aider ceux qui débutent. On peut créer une entreprise avec un capital d'1 euro, même s'il est bien sur conseillé d'avoir un capital un peu plus conséquent.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Anonyme a écrit [11/06/2013 - 09h08 ]  
Anonyme

Une minorité d'auto-entrepreneur travaillant à plein temps, pourront créer leur société, mais il ne faut pas se leurrer ca sera un pourcentage infime. la plupart des auto-entrepreneurs générent en travaillant à plein temps, un maigre revenu, dans les services, car il ne faut pas perdre de vue, qu'ils travaillent pour la plupart du temps pour des particuliers, pour faire les travaux qu'un entrepreneur installé, ne veut pas faire, car trop petit boulot. De plus les particuliers, font faire le travail qu'en tirant au maximum le prix vers le bas, plus personne n'a beaucoup d'argent. Il ne faut pas perdre de vue, qu'un auto entrepreneur travaillant dans les services paye pour ses impots et l'URSSAF, 23,50% depuis le 1.1.2013, alors que précédemment il payait 20,50%, il faut ajouter à cela 0,20% de formation professionnelle,dans son prix horaire, il ne peut bien évidemment pas récupérer la TVA, ni les frais annexe, il faut qu'il compte ses déplacements, usure véhicule, essence, assurance, qui rentrent dans le prix facturé au client, et qu'il doit déclarer comme chiffre d'affaires, aux impots, rien n'est déductible. Ce statut d'auto-entrepreneur, c'est juste fait pour ne pas travailler au noir, pour devoir ne pas pointer au chomage, de toucher chaque mois, en travaillant beaucoup d'heures, un genre de SMIC, quand tout est déduit.
Dans les services. Il faut savoir, que l'auto-entrepreneur, ne peut pas dépasser 32600 euros à l'année, de chiffre d'affaires, que maintenant le gouvernement veut ramener le chiffre d'affaires à 10000 euros. Si cette réforme passait, il y a beaucoup d'auto-entrepreneur, qui fermeront leur compte aux ASSEDIC, pour retourner au statut de chomeur a Pole Emploi, si l'on peut dire que d'être chomeur est un statut. C'est les entreprises du batiment, qui ralent sur les auto-entrepreneurs, mais pourquoi alors ne ralent t'elles pas, sur les entreprises qui emploient du personnel au noir ou encore celles qui travaillent en sous-traitance avec du personnel venu travailler en France de Roumanie, de Pologne, etc... pour des salaires dérisoires ! Aucune jalousie dans tout cela, il faut que tout le monde mange.... mais il ne faut pas pousser le bouchon trop loin. Le gouvernement avant de vouloir tout réformer comme il le fait, retraite, impots, statut de celui ci ou celui la, etc... ferait bien de regarder en deux fois et de tenir les promesses qu'avait fait François Hollande avant l'élection présidentielle. Une fois de plus on s'est encore fait rouler dans la farine et c'est toujours les mêmes qui en font les frais !




Répondre à filou






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !










Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.