A quand une juste répartition des charges selon la taille des entreprises ?



psycho1
Cette question a été posée par PSYCHO1, le 28/01/2011 à à 17h02.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Economie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 PSYCHO1 a écrit [28/01/2011 - 17h02 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
PSYCHO1

Lorsque l'on voit qu'en profession libérale ou artisanat, les charges propres à l'exploitant représentent environ 60 % du CA de l'entreprise, si l'on soustrait les salaires et taxes ou impositions diverses, il ne reste plus grand'chose. Est-ce bien normal ?




Ah, si tous les gars du monde ...


 coeur de patate a écrit [28/01/2011 - 17h32 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
coeur de patate

oui il est vrai que ce n'est pas très attractif pour se mettre à son compte ou se lancer dans l'aventure d'être auto-entrepreneur !!

j'ai fait quelques stages pour la création d'entreprises !
et je doit dire que la complexité des différents moyens ou formules auxquelles ont doit se référer est décourageante !!
même avec un an de mise à l'épreuve sans charges, quand ont voit tout ce qu'il nous pend au bout du nez !
l'année passe vite et si le succès n'est pas au rendez vous ça vous tombe dessus quand même !! :(




ciao!


 Dunamis a écrit [28/01/2011 - 17h41 ]  
Dunamis

La répartition des charge interviendra lorsque l'Etat n'aura plus le choix.

En gros, lorsqu'il perdra trop d'entreprises et par là-même, trop de compétences.




L'espace d'une vie est le même qu'on le passe en chantant ou en pleurant. Proverbe japonais


 symbol a écrit [28/01/2011 - 18h23 ]  
symbol

Bonjour PSYCHO1,
J'étais très étonnée il y a peu de temps en parlant de retraites et de charges que si peu de gens soient au courant qu'il y avait une différence entre les régimes.
Je me demande s'il ne faudrait pas passer par les médias pour faire un tableau comparatif entre ces régimes. Cela remettrait peut être les pendules à l'heure quant aux retraites, aux charges, aux temps de travail.
Je ne vois rien de juste nulle part, même la justice n'est pas dans la justesse. Les gouvernements successifs se votent entre eux, gauche et droite confondues, leurs salaires et retraites, leurs avantages et je ne sais s'ils contribuent. Chacun tire la couverture à soi. Comment répondre à ce qui est normal.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 eliesse a écrit [28/01/2011 - 19h33 ]  
eliesse

Exactement Psycho, sur les petites et moyennes entreprises, sur l'artisanat, les petits patrons sont écrasés, par toutes les charges, salaires, taxes, impôts, peu le savent ! pour l'état et pour beaucoup de gens un patron est un patron, mais pas du tout, tous les patrons ne jouent pas dans la même cour. Beaucoup son complètement découragés, mais continuent, ils essayent d'assumer, pour garder leur emploi et l'emploi d'un ou deux employés. Dans peu de temps, si cela continue de la sorte, il n'y aura plus en France de petites entreprises et il y aura encore plus de chômage. Il faudrait répartir plus équitablement, les charges et les impôts et aider les patrons qui le méritent et ne pas aider les très grosses entreprises et les multi nationales. De même, que les banques devraient aider les petits patrons, mais rien n'est fait.




 betinaweb a écrit [28/01/2011 - 22h12 ]  
betinaweb

C'est sûr qu'il y a une injustice entre le petit patron et le gros.Le petit étant comme le travailleur payant pour les plus gros.
L'argent va toujours à l'argent.
Si tous les artisans faisaient grève,il y aurait du remue ménage en France.




"La connerie,c'est la décontraction de l'intelligence" Serge Gainsbourg.


 cochise_fr a écrit [29/01/2011 - 10h47 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous pourriez détailler les 60 pour cent.?
Parce que le taux des TNS est entre 45 et 50 pour cent.... en principe, en fonction du revenu brut. Les charges sociales étant d'environ 22 pour cent.
Alors qu'incluez vous dans vos 60 pour cent..??.

Quand aux charges de salaire elles avoisinent les 60 pour cent, ce qui semble similaire à vos calculs.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 PSYCHO1 a écrit [31/01/2011 - 15h32 ]  
PSYCHO1

Bonjour Cochise,
Lorsque l'on fait les totaux des différents organismes collecteurs (URSSAF, CIPAV, RSI et autre retraite complémentaire ou prévoyance) on arrive à 60 % ! Les cotisations sont calculées sur des tranches (les différences entre tranches étant importantes) et non sur le revenu effectif, contrairement aux salariés.
Autre différence, fondamentale elle aussi, les cotisations sont calculées en fonction des revenus de l'année N-1 voir N-2 pour certains organismes, ce qui ne reflète pas toujours la situation de l'année.

Quant aux salaires, chacun sait (je crois) que les charges employeur afférentes représentent 50 % (à la louche) du dit salaire.




Ah, si tous les gars du monde ...


 PSYCHO1 a écrit [31/01/2011 - 15h33 ]  
PSYCHO1

Bonjour, Betina
Oui, mais aucun ne le fera pour une raison très simple : le manque à gagner qui n'est absolument pas pris en compte !




Ah, si tous les gars du monde ...


 cochise_fr a écrit [31/01/2011 - 19h04 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"(les différences entre tranches étant importantes) et non sur le revenu effectif, contrairement aux salariés."
C'est vrai, mais il faut s'organiser pour ne pas sauter les tranches.... justement, et si c'est l'appât du gain qui motive et fait passer les tranches, il est normal que cela soit de plus en plus cher.
Ce n'est pas si difficile d'être et de rester à la première tranche, et même d'être non imposable.
On peut même organiser un déficit maitrisé sur 5 ans. C'est un des privilèges des indépendants..... et c'est parfaitement légal.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à PSYCHO1






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.