Décentralisation des financements, centralisation du pouvoir ?



lucius
Cette question a été posée par lucius, le 19/01/2009 à à 18h48.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Economie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 lucius a écrit [19/01/2009 - 18h50 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
lucius

la ministre de l'économie a reçu les conclusions d'une mission chargée en juillet de réfléchir à la supervision du secteur bancaire et du secteur des assurances. Ce rapport lui recommande une fusion des organismes de contrôle. La Commission bancaire et l'Autorité de contrôle des assurances et des mutuelles (ACAM) seraient fondues dans une nouvelle Autorité de contrôle prudentiel des banques, des assurances et des mutuelles .Christine Lagarde a jugé que « la création d'une autorité unique » regroupant les deux services lui paraissait être « une bonne chose », et souhaité que cette autorité « soit adossée à la Banque de France ».




Gare au gorille !


 papiguy a écrit [19/01/2009 - 19h07 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Les banques vendant de l'assurance et les sociétés d'assurance vendant des services bancaires, il ne parait pas stupide de fédérer les organismes de contrôle. Adosser cette autorité à la Banque de France parait logique puisque c'est elle qui paie (avec notre argent) les pots cassés. Mais le bon fonctionnement du secteur bancaire et de l'assurance ne peut se résumer à la réorganisation des autorités de contrôle.
Cet organisme devrait aussi être audité régulièrement pour s'assurer qu'il n'est pas aussi en train de partir à la dérive, faute de moyens, de procédures adaptées et d'outils puissants de sanction.




 cochise_fr a écrit [19/01/2009 - 19h20 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Faut il rappeler à ceux qui oublient vite que la crise financière actuelle ayant conduit à une faillite générale du système financier mondial...... avait de nombreux organismes de contrôle qui, 10 jours avant le début de la crise, recommandaient chaudement ( AAA) les investissements dans ces sociétés pourries quand les dirigeants eux même liquidaient leurs positions en urgence pour essayer de sauver les meubles.

La seule possibilité de contrôle sans dérive possible est la tenue d'une comptabilité publique accessible à tous en lecture (c'est amplement suffisant). Chacun peut alors poser la bonne question sans intervention corruptrice..... celle ci ne pouvant s'exercer sur le peuple dans son intégralité.

Toute autre solution est sujette à caution.

Et qu'on ne vienne pas dire que ce serait difficile à mettre en oeuvre. Ce fut vrai au temps de la paperasse à tous les étages, mais avec l'arrivée et le développement de l'informatique et d'internet, ce n'est vraiment pas la tâche la plus ardue de n'importe quel informaticien qualifié.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à lucius






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.