Pourquoi l'écologie rime avec partie politique ?



symbol
Cette question a été posée par symbol, le 26/03/2010 à à 12h09.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Ecologie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 cochise_fr a écrit [16/06/2012 - 00h38] 
2 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
cochise_fr

Bonjour, Mais si Steph34, on put trouver des semences saines...



[ Lire la suite de la réponse écrite par cochise_fr ]



Réponses



 symbol a écrit [26/03/2010 - 12h09 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
symbol

vert et rose ? vert sans distinction d'appartenance puisque nous sommes tous concernés




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 charlow13 a écrit [26/03/2010 - 14h31 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
charlow13

afin d'arriver à une dictature verte. ;-)




celui qui est prêt à sacrifier un peu de ses libertés pour sa sécurité, ne mérite ni l'un ni l'autre.


 domie a écrit [26/03/2010 - 14h50 ]  
domie

Bonjour symbol,

Je trouve dommage d'associer l'écologie à la politique. L'écologie devrait faire partie de nous en prenant de bonnes résolutions. Des notions de sauvegarde du patrimoine naturel devraient même être inculquées plus souvent dans l'enseignement scolaire. La génération de nos parents et de nos grands parents n'a pas été confronté à cette cause comme nous aujourd'hui, aux problèmes de pollution, de protection de ci de ça, et vivaient mieux que nous. L'écologie n'est pas le privilège de la gauche, de la droite ou de tout autre parti politique, mais simplement une question que toute personne censée devrait prendre en compte, faire preuve de civisme, ceci c'est aux parents, aux enseignants de faire passer le message, ça a plus d'impact et il n'y a pas question de gros sous dans l'histoire. Ces partis politiques coûtent aussi cher, c'est parce que le marketing a pris le pas sous forme de propagande, et devenu une idée politique, ça apporte des voix aux élections.




bonjour à tous les Web librers


 symbol a écrit [26/03/2010 - 15h44 ]  
symbol

merci charlow 13 pour cette réponse détend-ante et à domi, aux mêmes aspirations, même génération que moi. Au fait, 15 % par bulletin de vote ça leur rapporterait ? quelle tristesse pour ce manque de respect en tout faisant la part belle au profit et ça marche, il semblerait. Lapsus dans la partie mais pourquoi pas.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 cochise_fr a écrit [26/03/2010 - 18h31 ]  
cochise_fr

Bonjour,
L'écologie appartient à tout le monde.!!
Vouloir la réduire en un parti relève d'un régime totalitaire surtout quand défendre la planète devient plus important que défendre les habitants, surtout quand rien ne les distingue dans une politique globale cohérente de direction du pays. Ce n'est que de l'opportunisme politique.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 entropie a écrit [26/03/2010 - 21h08 ]  
entropie

l écologie est faite pou préserver la planète et non pour en faire de la politique. le grenelle de l environnement, la taxe carbone,trop de bla bla qui n aboutissent à rien.En attendant, notre terre continue d être polluée à grande vitesse;et ce ne sont pas nos éco-politicars qui trouveront la solution




 Poups a écrit [26/03/2010 - 21h30 ]  
Poups

L'écologie ne devrait pas avoir de "couleur politique"... mais, (1 exemple parmi d'autres) je me suis rendue compte que, moi, n'étant "pas riche" mais habitant un coin de riches (voire très, très riches), je suis une des rares à aller recycler des bouteilles, journaux et autres plastiques et encore plus rare à remplir une poubelle de 30 litres par semaine alors que tous mes voisins sortent 2 ou 3 sacs de 100 litres quotidiennement, prennent leur grosse berline ou 4x4 pour aller chez le boulanger à 200 mètres (s'ils n'envoient pas leurs domestiques)... et ma commune est franchement à "droite"... donc je crois que c'est facile de faire une association entre les gros consommateurs, gaspilleurs, RICHES bling-bling, qui votent à droite et les "pauvres" qui votent "écolo" ou à "gauche"... mais ce n'est qu'une réflexion de ma part et non une étude scientifique ! Je sais aussi qu'il existe des gens de "droite" qui sont "écolos" (mais minoritaires à mon avis) ; heureusement que quelques uns ont tout de même une conscience !




 entropie a écrit [26/03/2010 - 21h53 ]  
entropie

bonsoir Poups,je n aimerais pas habiter dans ta ville ! je connais pas non plus de riches qui votent à gauche sauf les BOBO eux, ils votent écolo, histoire de se faire une bonne conscience




 betina a écrit [26/03/2010 - 23h00 ]  
betina

Je pense que pour se faire entendre,il faut faire partie d'un parti politique car l'écologie touche beaucoup de secteurs de la société.




"La violence est le dernier refuge de l'incompétence".Isaac ASimov "la connerie c'est la décontraction de l'intelligence" S.Gainsbourg


 cochise_fr a écrit [26/03/2010 - 23h08 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"... je connais pas non plus de riches qui votent à gauche"

Elle est super celle là.!! Vous ne regardez jamais la télé.? Tous les gens de gauche que vous y voyez (et pas des bobos pour autant) ont des revenus supérieurs à 10000 euros par mois (parfois beaucoup plus) . C'est évidemment moins contraignant que de vivre avec le RMI, le RSA ou leurs petits frères qui font la charité aux plus humbles.

Le jour où vous les entendrez défendre le revenu minimum des plus humbles au lieu du leur, vous m'appellerez.!! Ce jour là seulement, ce seront des gens de gauche.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Carcarax a écrit [27/03/2010 - 00h24 ]  
Carcarax

- A première vue cela peut paraître effectivement très réducteur pour un parti de se déclarer écologiste. Mais à bien y réfléchir cela se tient. Ce n'est pas en limitant les émissions de Co2 ou en poussant les citadins à éteindre leur appareils en veille que nous diminuerons la pression que notre espèce fait peser sur la biosphère. C'est le modèle économique et social tout entier qu'il faut changer et c'est bien les objectifs d'un parti : définir un modèle social et créer les conditions nécessaires à sa pérennité. Il nous faut pour cela dépasser la société de consommation. Et cela ne peut se faire que par des voies politiques. Je pense que tout écologiste éclairé sent bien toutes les implications que recèle sa philosophie. Par la un parti, se justifie car c'est toute la société et son modèle social qui faudrait revoir pour pouvoir espérer une cohabitation harmonieuse de l'homme et de la nature. Je dirais même que ce genre de parti devrait avoir des véillités internationalistes car il est évident que les changements doivent être mondiaux pour donner des résultats. Un écologiste devrait de plus vouloir le bien de la planète entière et proposer une politique mondiale égalitaire car il ne pourrait concevoir notre monde comme un assemblage de pays mais comme un système global à préserver. Sinon ce serait un peu dire nous voulons protéger les ours bruns en laissant crever les ours blancs. Les écologistes doivent donc vouloir le bien de toute la nature et de tout ses habitants. Car dans un système global un déséquilibre localisé entrainera forcement des répercussions en d'autres endroits. Préserver des espaces de vies, non pollués, sains, et mettre tout en œuvre afin que les animaux puissent vivre paisiblement sans subir trop de stress et dans des conditions propres à favoriser l'évolution pérenne des espèces. Hors l'homme est un animal également, les écologistes devraient en toute logique vouloir pour notre espèce la même qualité de vie que pour les autres. L'écologie tend peut être à dépasser l'humanisme pour devenir une sorte "d'animalisme"... L'écologie c'est le respect de la vie, de toute les vies sans les juger sous des rapports d'intérêt car toutes ont leur importance et leur utilité pour le système. Tout cela pour dire qu'a mon sens un parti peut se déclarer écologiste sans frémir. Une écologie cohérente doit être a mon sens une philosophie complète.... Pour le reste, je ne dirais pas que les partis écologistes seraient d'accords avec mes dires mais c'est comme cela que je ressens l'écologie. Donc oui, pour moi, un parti peut se déclarer écologiste.




comme ils sont heureux, comme ils sont heureux tous ceux qui ne sont pas moi, tous ceux qui ne sont pas rongés par les dévorantes inquiétudes des rêves impossibles !!!


 cochise_fr a écrit [27/03/2010 - 09h34 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Aucun parti écolo n'est disposé à assumer les changement de comportement et d'organisation politique que nécessiterait leurs propositions écologistes. C'est donc .... du vent, rien que du vent.!!
C'est dommage, j'aime bien ta vision de l'écologie.

La seule chose qui les intéresse est d'avoir une part du gâteau en faisant croire qu'ils s'occupent d'écologie, alors que leur seul souci est de préserver leur très haut pouvoir d'achat personnel et de surfer sur la vague portante tant que cela paye.!!

L'écologie est un produit de luxe dont on s'occupe quand le reste va bien..... ce qui est très loin d'être le cas de tout le monde.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [30/03/2010 - 16h14 ]  
symbol

J'ai quelques doutes quant à la définition du modèle social dans l'objectif d'un parti politique. Par contre, je crois volontiers à l'éducation pour se définir dans la société en se respectant, en respectant l'autre, en respectant son environnement comme j'ai pu l'apprendre, l'assimiler et le mettre en application (comme j'ai pu). C'est un fait que la course au rendement, au profit nous amène à ce triste constat : qu'avons nous fait de notre planète ? D'où l'intérêt sans doute d'une politique mondiale de la préservation, les lobbies mondiaux nous dépassant. Ce qui ne nous empêche pas de commencer par nous sans distinction de...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 steph34 a écrit [13/06/2012 - 21h08 ]  
steph34

Parce que l'écologie, ce sont les verts. :-D N'est-ce pas un beau "symbol" ? Il faut bien les faire exister ces minus vert depuis 1984 en janvier c'est-à-dire en plein hiver (vive la révolution verte oups blanche).
Les écologistes feraient bien mieux d'apprendre à approfondir leur fond de commerce. Le bio est plus que suspect, les éoliennes ne sont pas comme ils le disent une énergie propre...




Au revoir


 Toli a écrit [14/06/2012 - 09h24 ]  
Toli

Et toujours cette vieille image qui persiste, comme quoi la télé fais toujours des ravages... :(

L'écologie est un problème majeur dans notre société, alors on peut faire l'autruche et mettre en avant les écrans de fumée comme c'est le cas en ce moment, mais quand la Terre sera devenue complètement invivable il ne faudra pas dire qu'on ne savait pas...




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 steph34 a écrit [14/06/2012 - 10h19 ]  
steph34

Mais comment parler d'écologie alors que nous sommes trop nombreux sur terre et qu'il faut tous nous nourrir ! Attendons de pouvoir habiter sur la planète Mars et ainsi nous commencerons à parler d'écologie en réduisant l'agriculture intensive sur Terre pour commencer à produire biologique. Il est vrai que ce n'est pas pour demain mais l'espoir fait vivre !
Si l'on commençait déjà par taper sur les mains des industriels afin qu'ils réduisent à zéro les packaging au lieu de s'attaquer au nucléaire alors même que nous n'avons pas d'énergie de substitution comparable.




Au revoir


 cochise_fr a écrit [14/06/2012 - 13h30 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Erreur, il n'y a aucun risque de surpopulation sur terre si la répartition des richesses est équitable, ce qui n'est pas le cas aujourd'hui.
On est capable actuellement de nourrir 12 milliards de personnes dans le monde....et nous ne sommes que 7 milliards.

L'important est de savoir partager....d'une part....et de pouvoir éduquer....d'autre part.

En effet, on peut constater que plus une société est évoluée, moins elle fait d'enfants, ce qui pourrait réguler la population globale.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 steph34 a écrit [14/06/2012 - 13h53 ]  
steph34

Alors sur ce point et compte tenu de ton retour, je peux dire que j'ai un peu trop regardé la tv.

Donc des gens meurent de faim car il y a trop de gaspillage.




Au revoir


 symbol a écrit [14/06/2012 - 20h15 ]  
symbol

Le gaspillage, je ne sais.

Par contre, dans " La semence dans tous ses états " sur www.dailymotion.com, on arrive à comprendre ce qu'est l'autonomie semencière et ce qu'elle apporte en sécurité alimentaire. C'est un peu long, très bien expliqué, mais cela vaut le coup d'aller jusqu'au bout.
Sinon sur www.youtube.com, " Le remède à la pauvreté " nous explique comment la pauvreté peut reculer dans le monde grâce à la liberté économique. Intéressant aussi. J'ai trouvé cela sur https : //www.contrepoints.org/2012/03/22/74166

Pierre Rabbhi a écrit " Lutter contre la désertification, proposer à travers cette lutte une éthique, et peut-être au-delà des gestes techniques que nous sommes venus divulguer, faire naître, en dépit de tous les non-sens, un peu de tendresse pour la terre." dans "L’Offrande du Crépuscule" ( Prix des sciences sociales agricoles du ministère de l'agriculture - 1989 ). Paysan agro-écologiste, il s'est attaché à mettre son expertise au service de la sécurité alimentaire des populations.

Cela concerne bien tout le monde et chacun est responsable de sa consommation, son comportement...




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 steph34 a écrit [14/06/2012 - 20h39 ]  
steph34

Je vois que tu connais bien le sujet Symbol et je te remercie pour ces échanges. Je tâcherai d'éplucher tes liens pour revenir avec quelques armes et en discuter avec toi. ;-) A très bientôt.




Au revoir


 cochise_fr a écrit [14/06/2012 - 23h06 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Rappelez vous toujours:
L'éradication de la faim dans le monde, c'est 30 milliards de dollars (ou d'euros peu importe) par an.

Comparez avec ce que l'on donne aux banques et autres entreprises défaillantes en cette période de crise: 10000 milliards en quelques années.....et vous comprendrez pourquoi ceux qui ont faim vont continuer d'avoir faim à en mourir.....y compris dans les pays dits "développés".




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 symbol a écrit [15/06/2012 - 09h21 ]  
symbol

On peut encore étoffer avec ce que réalisa Coline Serreau " Solutions locales pour une désordre global ". Celle-ci devait faire un reportage sur P. Rabbhi qui finalement l'amena sur 2 années à le suivre un peu partout dans le monde et c'est devenu un long documentaire sorti en 2011.
J'avais eu l'occasion de l'entendre en conférence en 2010. Elle nous présentait ce projet pas encore finalisé.




"L'avenir n'est jamais que du présent à mettre en ordre. Tu n'as pas à le prévoir, mais le permettre" A. de St Saint-Exupéry


 steph34 a écrit [15/06/2012 - 13h27 ]  
steph34

Que tu manges bio ou pas bio, le point de départ, c'est la semence. Vu que c'est trafiqué (hybride F1), le point de départ est trafiqué donc le bio n'existe pas. Voilà une belle logique indiscutable aujourd'hui car les agriculteurs ne peuvent pas faire autrement que d'acheter leur semence.
Merci Symbol. ;-)
Seconde vidéo, je reprends Machiavel : "La raison pour laquelle il n'y aura aucun changement et que ceux qui perdraient au changement ont tout le pouvoir et ceux qui gagneraient au changement n'ont aucun pouvoir." Heureusement que La Fontaine a existé pour démontrer que le chêne peut être beau, grand et fort, le roseau faible et souple peut être encore plus fort et gagner. Pour contrer le pouvoir, il faut s'unir mais pour s'unir, il faudrait un miracle ou une révolution !
Et enfin toujours sur cette seconde vidéo, le lien maître-esclave alors que nous sommes en 2012 me met hors de moi... mais je ne suis pas d'accord sur l'attaque contre les aides humanitaires et là je pense aux enfants dans pays du sud principalement et à leur esclavage si les aides humanitaires n'existaient pas. Transformation sur la durée mais la durée peut être longue et que feront ces peuples en attendant ?

Je vois que Cochise s'y connait mieux que moi, je vous laisse discuter ensemble. J'ai apporté mon opinion mais je ne peux débattre sur un sujet aussi important sans l'avoir étudié plus longuement.




Au revoir


 cochise_fr a écrit [16/06/2012 - 00h38 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais si Steph34, on put trouver des semences saines auprès de vendeurs amateurs ou d'associations spécialisées.

Par exemple:

http://kokopelli-semences.fr/

Une bonne logique (interdite par la loi pour une grande part, ce qui est un comble) serait de garder les graines de l'année suivante à partir des plantes de l'année en cours.....ce que faisaient les agriculteurs avant que les industriels et les financiers ne privatisent la biodiversité pour la revendre avec profits. Ce n'est rien moins que des pratiques mafieuses.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à symbol






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.