Est-ce que les plantes aussi souffrent de la pollution ?



youpy
Cette question a été posée par youpy, le 29/10/2008 à à 11h04.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Ecologie.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 talker a écrit [29/10/2008 - 11h41 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
talker

De la pollution atmosphérique, oui, puisque les plantes ont besoins d'air et surtout d'air fraîche, donc quand l'air qu'elles respirent sont pollués, çà a des répercussions dans leur accroissements, dans le bon fonctionnement de leur développement et de leur vies.




 mialy a écrit [29/10/2008 - 11h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
mialy

La réponse est oui.
Il ne s'agit pas seulement de la pollution de l'air, les pluies, les neiges et les brouillards acides, eux aussi, causent de nombreux dégâts pour les plantes. Par conséquent,on peut observer les feuilles des arbres jaunir, les branches déformés, des plantes qui ne grandissent pas normalement...ce sont plutôt les plantes les premières à souffrir.




 michelline a écrit [29/10/2008 - 13h01 ]  
michelline

Tous les êtres vivants de la terre sont touchés, rien n'échappe à la conséquence de la pollution, figurez vous que c'est la pollution même qui va déclencher la fin du monde, le réchauffement climatique est la conséquence directe de la pollution, et la vie des plantes dépendent presque entièrement du climat.




 Eliantin a écrit [30/10/2008 - 15h17 ]  
Eliantin

Je suis tout à fait d'accord avec vos réponses mais j'aimerais tout de même nuancer vos propos.

Ce sujet est complexe car il faut avant tout décrire les différents types de pollutions. On peut surtout différencier les gaz et les métaux lourds.

CERTAINS métaux lourds sont UTILES aux plantes en TRES faible quantité. Ceci dit certaines plantes sont dites métallophytes : elles peuvent tolérer des concentrations anormales en métaux lourds. Il existe différents procédés qui leur permettent de stocker les élèments nocifs sans que cela interfère avec leur physiologie ! On dit alors qu'elles sont hyperaccumulatrices.

Mais il y a des conséquences à cela, imaginons de l'herbe toute simple (type Poa annua) située dans un champ près d'une usine productrice de dioxine. L'herbe va sans doute s'adapter, mais le danger est plutot la vache qui va absorber ce lait. Il peut avoir des conséquences très néfastes sur la santé des consommateurs de lait.


J'aimerais juste finir sur un procédé qui permet d'utiliser ce processus à notre avantage. Certaines plantes connues pour être de très bonne accumulatrices sont utilisées sur des sites dont les concentrations en métaux lourds sont anormalement elevées. Après quelques années de croissance, il suffit de faucher les plantes pour avoir pompé le sol de cette pollution. C'est la bioremédiation.




Répondre à youpy






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.