Y a t'il encore quelques opportunités d'affaires dans le e.commerce ?



blaec
Cette question a été posée par Blaec, le 02/11/2012 à à 16h03.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie e-commerce.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 cochise_fr a écrit [02/11/2012 - 18h20 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,
Le propre du commerce est de changer tout le temps, ce qui oblige les opérateurs divers et variés à s'adapter en permanence aux demandes.

Donc dans le e-commerce comme dans le commerce traditionnel, il y a eu, il y a et il y aura toujours de nouvelles opportunités. A vous de les trouver ou de les créer.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/11/2012 - 19h47 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Pour rester dans les généralités et ne pas répondre à la question:

Le e-commerce a essentiellement pour but de mettre en relation les acheteurs potentiels sur la toile avec des fournisseurs de produits ou de service.
Pour limiter les risques il est préférable dans un premier temps de trouver des fournisseurs en France ou à la rigueur dans les pays de l'UE.
Mais surtout, il faut trouver un ou des produits, ou un service pas ou peu disponible sur internet, et correspondant à un besoin.
Eviter tout ce qu'on trouve en supermarché car il sera impossible d'être compétitif au niveau du prix.




 Papa_Schultz a écrit [02/11/2012 - 20h18 ]  
Papa_Schultz

Il peut encore y avoir quelques opportunités, mais il faut vraiment avoir une idée du tonnerre pour pas finir millième sites de E commerce sous-fifre d'Amazone ou Ebay !




je ne sais rien à rien !


 cochise_fr a écrit [02/11/2012 - 20h40 ]  
cochise_fr

Bonjour,
"Eviter tout ce qu'on trouve en supermarché car il sera impossible d'être compétitif au niveau du prix."

A mon avis, c'est exactement le contraire. Le e-commerce permet d'être moins cher que n'importe quelle structure ayant des frais d'immobilisation importants et des frais de stockage également importants et des frais de personnel supérieurs
Croire que les plus grandes structures sont toujours les moins chères est une illusion. Ils peuvent l'être parfois, mais seulement parfois, ce qui laisse des opportunités aux autres.

Bon courage à toutes celles et tous ceux qui souhaitent se lancer.
Mais ne croyez pas que le e-commerce soit plus facile que le commerce traditionnel. Il est différent. Il a des avantages et des inconvénients....comme toute forme de commerce, et il appartient au commerçant de maîtriser son (ou ses) domaine d'exercice.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [02/11/2012 - 20h56 ]  
papiguy

"A mon avis, c'est exactement le contraire":
c'est faire peu de cas de la capacité des chaînes de grandes surfaces à écraser leurs prix d'achat auprès des fournisseurs, négociant de grandes quantités contre des prix tirés au maximum.
Et que représentent les frais de structure des grandes enseignes si on les rapproche du chiffre d'affaires, trois fois rien par rapport à un artisan ou un petit commerçant.
Les bénéfices des grandes surfaces ne sont pas générés par la vente, mais sont financiers: elles paient leurs fournisseurs au mieux à 30 jours fin de mois et se font payer comptant par les clients. Leurs difficultés actuelles ne sont pas dues à la baisse de la consommation mais à la baisse des taux d'intérêt !

Le Grand Chef Indien ne voit pas plus loin que le bout de son calumet ?




 cochise_fr a écrit [03/11/2012 - 00h57 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à vérifier que l'on peut trouver moins cher ailleurs, particulièrement dans des circuits courts, et pour les produits frais avec souvent une meilleure qualité ou un meilleur rapport qualité-prix.

D'autre part, le e-commerce ajoute une couche à ces autres moyens d'acheter moins cher, peut être pas tout, mais beaucoup de choses.

Les gogos des grandes surfaces depuis 60 ans commencent à se réveiller, n'en déplaise à certains qui peuvent continuer d'y être.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/11/2012 - 08h47 ]  
papiguy

Outre les problèmes habituels liés au commerce traditionnel, le commerce électronique impose ses propres difficultés:

La première réside dans la création d'un site ergonomique et convivial, inspirant confiance. Pour cela il faut essayer d'assurer la "visibilité du site réel" (par exemple, un de mes achats importants s'est fait après avoir localisé l'entreprise via "Google Maps", la crainte de se faire arnaquer étant toujours présente).
A prix légèrement supérieur, un client préférera souvent le magasin où l'on peut se rendre, rencontrer un vendeur, et si nécessaire venir régler un litige.

Ensuite vient la question du référencement par les moteurs de recherche, et là, pas moyen d'esquiver, il faut payer pour que le site apparaisse dans les premières pages visitées par les clients potentiels.

Enfin, il faut s'organiser pour assurer des réponses rapides et personnalisées aux clients, conditions premières d'une évaluation positive sur la base de laquelle la décision d'un premier achat peut se faire.




 cochise_fr a écrit [03/11/2012 - 15h04 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Vous parlez là de problèmes de programmation, de développement et de référencement.
C'est la part de travail du créateur, pas celle du client.

Et cela n'a aucune influence sur le prix des produits, qu'ils soient ou pas visibles, qu'ils soient ou pas bien présentés.
Vous semblez porter une grande importance à l'apparence, exactement comme dans le commerce traditionnel, mais comme dans le commerce traditionnel ce n'est en rien une garantie payer moins cher ou d'avoir un meilleur rapport qualité-prix. Cela aurait même un sérieuse tendance à être le contraire: très beau et beaucoup plus cher. Tous les commerçants connaissent la ficelle.

Quand on achète quelque chose, peu importe la tête du vendeur, l'esthétique de la boutique, ou le luxe du carrelage par terre. L'important est le produit concerné et ses conditions de vente (mentionnées dans les conditions générales du site) ainsi que les conditions de paiement dont une grande partie sont heureusement sérieuses, même à l'étranger, et rien n'empêche de souscrire une assurance si nécessaire, ce qui augmente un peu le prix du produit mais sécurise la transaction en cas de doutes.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [03/11/2012 - 19h03 ]  
papiguy

"Vous parlez là de problèmes de programmation, de développement et de référencement.
C'est la part de travail du créateur, pas celle du client. "
Merci de la préciser, on ne s'en serait pas douté.

"Et cela n'a aucune influence sur le prix des produits": car si on veut un site correctement construit et maintenu, il n'est pas nécessaire de faire appel à un professionnel ? Et les services n'étant pas gratuits, il ne rentrent pas dans les charges de l'entreprise et donc dans le prix de revient. Si l'assurance contre les impayés entre dans le prix des produits, comment comprendre que la maintenance du site n'en est pas une composante ?

"ous semblez porter une grande importance à l'apparence,"
Il ne s'agit pas d'apparence ! Un site mal fichu même avec une "apparence" sympathique, va rapidement rebuter les clients, par exemple s'il faut de multiples clics pour parvenir à afficher ce que l'on cherche.

"L'important est le produit concerné": ouf je respire, j'avais des doutes :-D




Répondre à Blaec






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.