Logement de force des SDF, qu'en pensez-vous ?



lucius
Cette question a été posée par lucius, le 27/11/2008 à à 19h02.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Droits de l'Homme.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 phildu a écrit [27/11/2008 - 19h13 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
phildu

salut !!
le gouvernement n'a de toute façon pas les moyens légaux de porter ainsi atteinte aux droits de la personne.....On en parle l'hiver mais faut pas oublié que c'est toute l'année !!!

sarko candidat avait dit "D'ici deux ans, plus personne ne soit obligé de dormir sur le trottoir et d'y mourir de froid"

http://www.lepoint.fr/actualites-societe/les-associations-protestent-contre-l-hebergement-force-des-sdf/920/0/294822




http://www.chezvous.forumparfait.com/index.php


 papiguy a écrit [28/11/2008 - 00h40 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Alors surtout, ne versez pas votre obole aux sdf dans la rue, vous allez être accusés d'incitation au vagabondage, et vous vous rendrez complice de ces criminels que sont les associations qui leur fournissent des tentes.
C'est pourtant l'action de ces associations qui avaient conduit N. le petit (relisez Victor Hugo) à faire la déclaration que cite phildu.
J'ai un peu de mal à comprendre la logique.

- surveillance accrue d'internet (sous couvert de protection de nos enfants: voir la publicité pour le contrôle parental qui ne se focalise que sur l'aspect interdiction)
- interdiction de téléphoner au volant avec un kit main libres (c'est pour bientôt)
- condamnation du site Wizzgo (enregistrement à distance des chaines gratuites de la TNT)
- suppression de l'amendement Bono (donc possibilité de suspension de l'abonnement internet sans intervention de la Justice)
- centralisation des services de renseignement intérieurs
- remise au pas des moyens d'information (télévision: fin de l'émission "arrêt sur image" qui montrait des formes de manipulation de l'information)

et

- nettoyage de nos poches au Karcher

Alors abriter de force les sdf ....(la France a encore été montrée du doigt par les Institutions Internationales pour la surpopulation carcérale et l'état lamentable des prisons.

Alors les moyens légaux alors que juges et avocats mettent en cause les dérives de la Chancellerie ...

De bonnes intentions affichées mais ...j'avoue ne pas savoir que répondre
Allez "casse toi pauv' c.."




 cochise_fr a écrit [28/11/2008 - 18h05 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Ces abrutis de décideurs n'ont jamais vécu dans la rue, que peuvent ils savoir de ce qui serait bon pour les sans-abri ??
Il serait inutile de les forcer à venir si les locaux destinés à les accueillir étaient suffisamment décents, aérés, spacieux et sécurisés, ce qui ne signifie en rien de mettre du marbre partout.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


Répondre à lucius






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.