Salaire d'un magistrat c'est combien ?



yacin
Cette question a été posée par Yacin, le 20/07/2009 à à 12h44.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Droit France.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 cochise_fr a écrit [20/07/2009 - 15h11 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
cochise_fr

Bonjour,

http://www.cidj.com/Viewdoc.aspx?docid=447&catid=1

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cole_nationale_de_la_magistrature

Bonne lecture..... et pensez à Google, c'est justement fait pour les recherches dont on a besion..




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 Toli. a écrit [20/07/2009 - 15h25 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Toli.

Le salaire d’un magistrat dépend de la juridiction dont il fait partie.Un magistrat dépend du Siège ou du Parquet, donc de l’Etat, mais l’on trouve plusieurs corps dans la magistrature qui obéissent à des statuts différents qui appliquent aussi des recrutements différents. Cela dit, en principe, les magistrats sont indépendants du pouvoir politique. Le terme « magistrat » englobe donc les magistrats du Siège (juges d’instance, juge d’application des peines, juge pour enfants), du Parquet (Procureur, avocat général) ainsi que les auditeurs de justice qui sont des magistrats stagiaires suivant leurs études à l’Ecole nationale de la magistrature de Bordeaux. Evidemment, ces différents statuts augurent de revenus différents. Les magistrats du Siège sont inamovibles et ne peuvent donc recevoir une autre affectation sans leur consentement, ce qui n’est pas le cas pour le Parquet (Procureurs) qui représente l’Etat sous l’autorité de la Garde des Sceaux actuelle, Michèle Alliot-Marie. Il est très difficile de répondre à cette question car la rémunération d’un magistrat dépend de son grade et de son échelon. Ainsi, le second grade comporte cinq échelons, le premier grade huit échelons et l’on passe, comme pour les fonctionnaires, d’un échelon à un autre grâce à l’ancienneté (de 1 à 2 ans pour le Second Grade et de 18 mois à 3 ans pour le Premier Grade, sans oublier des passages d’un grade à l’autre « au mérite »). Durant leurs études, en 2008, les auditeurs de justice étaient rémunérés à près de 19 000 euros à l’année mais il s’agit d’élèves-fonctionnaires et en début de carrière, le salaire annuel correspond environ à 31 000 euros jusqu’à 48 000 euros annuels après neuf ans d’activité. Et, comme on l’a expliqué, tout cela dépend des grades et des échelons. Cela dit, les magistrats n’ont pas qu’un seul salaire, ils bénéficient aussi d’indemnités de fonction, comme tous les fonctionnaires. Ainsi, ils peuvent recevoir une indemnité de résidence dans certaines zones territoriales (par exemple 3 % en Ile-de-France ou 1 % dans certaines grandes villes calculés sur la base de leur traitement). Peuvent aussi s’ajouter des primes et indemnités diverses comme une prime d’astreinte , une prime pour travaux supplémentaires, une prime pour les magistrats-formateurs ou encore une prime de magistrats instructeurs couvrant des affaires d’anti-terrorisme, mais cela est évalué au cas par cas bien évidemment. Certains postes peu demandés peuvent aussi faire l’objet de primes, comme en Corse par exemple. Bref, si vous êtes en début de carrière, un salaire net pourra avoisiner les 2 500/ 3000 euros contre 8 500 ou 10 000 euros en fin de carrière. Pas de quoi sauter au plafond quand même pour un minimum de 7 ans d’études… Les sénateurs, députés et autres ministres sont bien mieux lotis !




 em13xv a écrit [01/05/2010 - 16h29 ]  
em13xv

bac 5, 14 ans dans le prive dans 2 entreprises différentes certes mais du même secteur d'activité, je touche moins de 2800 euros bruts par mois (sur 13 mois)... comme je me pose des questions sur mes orientations, rien de me retiens sur ces questions financières pour tenter, par exemple, un recrutement hors concours...




 cochise_fr a écrit [01/05/2010 - 19h15 ]  
cochise_fr

Bonjour,
En tout état de cause, et les magistrats n'y sont pour rien, la justice est pourrie puisqu'elle est payante, ce qui la rend inaccessible aux plus humbles, et je ne parle pas, en plus, de sa complexité artificielle, de l'enchevêtrement des textes, des lois qui se chevauchent, des délais insupportables à se voir rendre justice, des réductions de proximité des tribunaux compétents.... etc.

Une réforme en profondeur est impérative pour qu'on puisse encore appeler un service de justice un service de justice.... et non une justice de classe liée à l'argent.
- Accès à la justice gratuite pour tous à tous les niveaux.
- Suppression (ou regroupement) de toute loi de plus de 50 ans.
- Peines financières proportionnelles aux revenus et aux patrimoines basées sur un revenu minimum de dignité.
- Peines de prison supprimées pour les délinquants non dangereux, et remplacées par des peines de travail d'intérêt général (y compris très longues si nécessaire) et compensation des frais engagés y compris ceux de l'état.
- Indemnisation systématique des victimes identifiées comme telles par l'état dans un délai très bref, quitte à l'état à se retourner ensuite contre les coupables...... y compris en cas de non connaissance des coupables.
- Suppression des "classés sans suite":
De deux choses l'une:
Ou bien la plainte est fondée et elle ne doit pas avoir d'autre fin que sa résolution.
Ou bien la plainte n'est pas fondée et le plaignant doit être sanctionné comme tel....
... mais rien ne justifie un "classement sans suite".
- Interdiction du refus de dépôt de 'main courante' par la police ou la gendarmerie, quel que soit le motif.

... et bien d'autres, la liste exhaustive serait trop longue au regard de la déliquescence des services de justice.

Alors, mesdames et messieurs qui y travaillez, mesdames et messieurs qui aspirez à y entrer, regardez d'abord où vous mettez les pieds.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 loratorio a écrit [02/08/2011 - 12h34 ]  
loratorio

je cite :"Bref, si vous êtes en début de carrière, un salaire net pourra avoisiner les 2 500/ 3000 euros contre 8 500 ou 10 000 euros en fin de carrière. Pas de quoi sauter au plafond quand même pour un minimum de 7 ans d'études. Les sénateurs, députés et autres ministres sont bien mieux lotis ! "

ON NE MET PAS UN REVOLVER DANS LE DOS D'UN CITOYEN POUR LE FORCER À ÊTRE MAGISTRAT. LE COMMERCE LE MIEUX RÉMUNÉRÉ DANS LE MONDE ÉTANT LE SEX-SHOP, C'EST JUSTE UNE DÉCISION À PRENDRE AU LIEU DE DES SEPT ANS D'ÉTUDE DE MAGISTRAT. PERSONNELLEMENT, COMME JOURNALISTE, JE GAGNE BEAUCOUP MOINS QU'UN MAGISTRAT. J'AI MAL CHOISI SANS DOUTE...




 Anonyme a écrit [22/05/2012 - 17h48 ]  
Anonyme

je pense que vous gagnerez entre 1 800 euro ou 2 800euro ;-(




 Anonyme a écrit [19/12/2012 - 10h32 ]  
Anonyme

Quel est le montant de la retraite d'un magistrat environ ?




Répondre à Yacin






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !




Questions similaires :

• Combien peut-on saisir sur mon salaire ?




Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.