Avez-vous déjà fumé de la salvia divinorum ? Qu'en pensez-vous ?



rodg
Cette question a été posée par rOdg, le 26/07/2007 à à 14h23.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Drogue.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 Quetzalkev a écrit [05/08/2007 - 21h38] 
3 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
Quetzalkev

La Salvia Divinorum Je vois que personne ici n'a encore posté de...



[ Lire la suite de la réponse écrite par Quetzalkev ]



Réponses 1 à sur 67

 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  



 batifol a écrit [26/07/2007 - 16h54 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
batifol

Est ce de la drogue ?




 rOdg a écrit [26/07/2007 - 17h03 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
rOdg

C'est une variété de sauge, qui est censé être hallucinogène. Ça se mange, ou ça se fume ...

Apparemment il existe plusieurs sortes de Salvia Divinorium qui ont simplement un taux de Salvinorine différent. Quelqu'un est il déjà parti en trip après en avoir consommé ?




 Chu Fu a écrit [26/07/2007 - 22h59 ]  
Chu Fu

Sorry, mais moi, je préfère rester au commandes, et plutôt que de risquer de perdre le contrôle ou de me flinguer les neurones, je préfère nettement faire de l'auto-allumage ! C'est bien meilleur :
- on décide, donc on choisi
- on est lucide, donc on savoure plus
- on n'a pas de réveil difficile
- ça booste l'humour
Bref, haro sur toute substance qui envisagerait de modifier ma conscience et vive la joie de vivre !!! Et m... à tout ce qui deale !




 Vianvian a écrit [27/07/2007 - 01h03 ]  
Vianvian

Wouh, je ne connaissais pas !
Mais en lisant tout ceci, plein de questions me viennent à l'esprit :

- Qu'est-ce qu'un "état visionnaire" ?
- Chu Fu, qu'entendez-vous par "de l'auto-allumage" ?
- En quoi des tests sur des rongeurs sont-ils formellement probants ? Ne peut-il y avoir aucune différence génétique entre les rongeurs et les humains qui impliquerait une réaction différente, et peut-être manquerait de révéler une toxicité pour nous ?
- Mais d'abord... c'est quoi la sauge ?!! ;-(




Vian²


 deedlit a écrit [27/07/2007 - 10h40 ]  
deedlit

Personnellement je ne me suis jamais laissé tenté par la consommation de drogue ou de champignons hallucinogènes. Alors la salvia divinorum... :-o Je sais pas, je serais trop flipper de rester bloquer dans un mauvais trip. Franchement c'est pas pour moi !




« Difficile de se connaître soi même. »


 Quetzalkev a écrit [05/08/2007 - 21h38 ]  
Quetzalkev

La Salvia Divinorum

Je vois que personne ici n'a encore posté de sujet sur ma vieille amie...
La Salvia Divinorum, ou sauge des devins, ou sauge des dieux, est une plante qui était utilisée par les indiens Mézatèques d'Amérique Centrale, notemment par ses chamanes, pour faire de la divination, voir l'avenir, guérir toutes les maladies et maîtriser leur esprit.
Cette plante est apparue en France en 2001. Quand j'affirme qu'elle est vieille, ce n'est pas seulement que c'est une vieille race de plante, c'est aussi qu'il y a 1000 ans environ, cette plante a céssé de se reproduire pour des raisons obscures. Seul l'homme a permis son développement par bouturage, donc le même génotype circule depuis 1000 ans.
Pour ma part, je me suis initié à la Salvia voilà 5 mois. Je l'utilise en pipe à eau. Je pratique la méditation et l'auto-hypnose depuis plusieurs années, et ces disciplines permettent une entrée en matière sûre pour débuter les introspections à la Salvia. J'ai donc commencé hard avec de l'extrait *10
Mon premier voyage était secondé par un ami déjà initié, qui me servait de guidant. Celà a d'abord été une révélation, comme l'ouverture de millions de portes dans mon esprit, et la remise en cause de bon nombre de principes que je croyais établis à jamais dans ma façon d'être et de penser. La première fois j'ai eu l'impression, aprés mon trip, d'avoir reçu une leçon de philosophie, de morale, comme un prof qui sermonne un élève ou une mère qui engueule son gosse, sauf que là c'est la plante qui offre un pouvoir grandiose à un misérable être humain que je suis, et d'avoir douté d'un tel pouvoir fait culpabiliser, croyez moi!

-----------------------------------------------------------

Donc je disais que j'utilise de l'extrait *10 de salvia avec une pipe à eau,depuis plus de 5 mois. J'ai du faire aux environs d'une cinquantaine de voyages, et AUCUN ne m'a jamais porté préjudice, je veux dire qu'il n'est en aucun cas dangereux de l'utiliser si l'on abuse pas des doses. Pour la pipe à eau, 50 à 100 mg sont largement suffisants. Tout dépend du contexte d'ailleurs, car si vous faites une bonne séance de méditation pour préliminaires, une petite dose sera amplement suffisante.
Pour l'histoire du guidant, il s'agit simplement de quelqu'un qui vous assiste dans votre voyage, sans interferer avec vous. Il reprend le bang quand vous avez inspiré, éteint la lumière, s'assied a coté de vous sans bouger ni parler, et une fois que vous avez retrouvé vos esprits (5 à 20 min après), il vous écoute sans intervenir dans un premier temps, puis en intervenant. L'interet du guidant est prouvée, il permet:
de vous rassurer si vous commencez a bad-tripper (très rare a dose normale)
d'empecher quiconque ou quoi que ce soit (telephone par exemple) de vous deranger
de vous deverser de votre flot inextinguible de paroles une fois votre experience terminée, car après un trip, on ressent un besoin fondamental d'en parler a quelqu'un, de peur d'en perdre la substance et la magnificence.

-----------------------------------------------------------

Parlons maintenant des effets.
Alors, en ma qualité d'infirmier, je me suis interrogé d'un point de vue biologique et chimique sur les effets de cette plante fabuleuse qu'est la Salvia.
Tout d'abord, il existe des effets secondaires, eh oui, mais ils sont relativement sans importance:
Hypersudation, vers la fin du trip
tachycardie, au tout début (avec les effets, on peut avoir l'impression d'être un immense coeur qui bat)
Anxiété avant même la prise, mais vite oubliée dès le début des effets
Il arrive assez rarement que quelques secondes après l'inhalation, la personne se mette à légèrement pouffer de rire, avant de rire franchement, puis enfin d'éclater de rire comme une hystérique à en faire trembler les murs!!! Rassurez vous celà n'a rien de dangereux, seulement votre trip sera gâché. Malgré tout ce rire vous fera un bien fou, s'il vous arrive (véridique!!!)

-----------------------------------------------------------

Les effets du trip...
Je ne vais pas vous lobotomiser la tête avec




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 Chu Fu a écrit [05/08/2007 - 22h53 ]  
Chu Fu

Cher Vian² faire de l'auto allumage, c'est...
Comment dire ?
Au niveau du coeur, il est une porte qui s'ouvre sur l'intérieur, qui est infini, tout autant que l'extérieur... La pratique de la méditation permet d'observer et d'avancer à l'intérieur vers d'autres plans.. c'est difficile à expliquer car cela n'est pas de l'ordre du concept, du "concevable"... c'est pourquoi, tout ce que je viens de vous dire n'est pas la réalité... de plus, je suis bien loin d'être une pratiquante avancée au point d'éviter de me tromper et de vous induire en erreur ! Aussi, je ne dirais rien de plus : c'était juste un schéma global pour vous dire que tous ces états de conscience dont parlent tous ces testeurs de substance, vous pouvez les atteindre seuls, sans être le jouet ni l'esclave d'un quelconque produit : c'est ça, l'auto-allumage !.. C'est intellectuellement plus sage et plus gratifiant, non ?




 Vianvian a écrit [06/08/2007 - 01h19 ]  
Vianvian

Merci Chu Fu ! (Vous noterez que j'ai définitivement adopté ce surnom que vous m'avez donné, et qu'il est devenu ma signature ! :-D)

Je crois que je vois ce que vous voulez dire dans vos explications sur l'auto-allumage. Même si, effectivement, cela m'est difficilement concevable ! Si j'ai bien compris, cela se rapproche plus de la découverte de soi que du voyage dans un autre monde ?
Effectivement, si l'on ne passe pas par quelque substance, légale ou non, on a plus de mérite à accéder à ces états de conscience par soi-même !




Vian²


 Vianvian a écrit [06/08/2007 - 01h21 ]  
Vianvian

D'autant que je me pose la question de savoir si on fait une réelle (re-)découverte de soi en consommant cannabis, champignons... ou salvia divinorum. Puisque le cerveau parait engourdi, les synapses momentanément diminuées, ne pourrait-on pas croire qu'il s'agit d'une fausse impression ?
Je le pense, car après tout, notre jugement de ce produit n'est-il pas altéré par la dopamine qu'il nous fait libérer à sa consommation ?

De toutes façons, j'ai lu quelques bribes des effets que tu décris, Quetzalkev, "modeste Salvionaute," ;-) et cela me tente peu d'accéder à un état similaire. On perd nos repères, nos sens sont accrus puis diminués (si j'ai bien compris), nous n'avons plus tout à fait le contrôle de nous-mêmes.
Cela me parait un peu vertigineux et je suis bien là où je suis.




Vian²


 Quetzalkev a écrit [06/08/2007 - 11h25 ]  
Quetzalkev

Bien sur VianVian si tu parviens à développer ta spiritualité sans Salvia, le mérite t'en reviens.
Cependant, toi tu as peur de perdre ta faculté de penser, de ressentir, de raisonner, de perdre tes repères, n'est-ce pas?
Pourtant sache que même dans l'auto allumage (la méditation profonde) ces mêmes effets sont ressentis, ou plutôt le fait de tendre vers ces effets par soi-même permet l'obtention d'un état de conscience supérieur.
C'est paradoxal, mais le fait que nos sens soient momentanément inexistants permet à notre conscient d'ouvrir des portes qui jusqu'alors lui étaient closes. Et le contrôle du voyage est plus ou moins suggéré par notre orientation spirituelle.
Quetzalkev, atome parmi les atomes




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 Quetzalkev a écrit [06/08/2007 - 12h08 ]  
Quetzalkev

Voici un passage d'un site pharmaco, précisant le rôle de la dopamine, et montrant son absence dans les mécanismes de la Salvia, qui est un élément hallucinogène.

En effet, les molécules addictives comme la cocaïne, les opiacés, les amphétamines, le cannabis, le tabac et l'alcool stimulent la libération de dopamine dans le noyau accumbens ce qui serait, au moins en partie, responsable de la dépendance. Il est noter que les hallucinogènes qui n'affectent pas le noyau accumbens, n'ont pas de pouvoir addictif évident.
site: http://schwann.free.fr/toxico.html




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 Chu Fu a écrit [06/08/2007 - 14h27 ]  
Chu Fu

Oui, mais bon !
Un produit, c'est comme un jeu auquel on s'adonne de temps en temps ; cela ne présente qu'un intérêt momentané qui n'apporte rien d'autre qu'une distraction supplémentaire ou un espace provisoire de fuite ou de curiosité, ce qui revient au même sur le plan "spirituel" : ce n'est un produit de consommation et son effet, encore un, un de plus !
Développer ses qualités spirituelles et ses expériences par soi-même est d'une autre nature et possède un impact beaucoup plus durablement constructif !
Une année, j'ai participé à la course Marseille-Cassis (un semi-marathon) : je suis arrivée dans les temps limites impartis, juste avant la "voiture-balai" (c'était un exploit pour moi !). Il m'arrive de faire le trajet en voiture : je peux vous affirmer que cela n'a pas le même impact sur ma vie !!!




 Quetzalkev a écrit [06/08/2007 - 23h06 ]  
Quetzalkev

Certes Chu-fu, ta comparaison est interessante, mais elle n'est pas en rapport avec le sujet. Je respecte ton choix, j'y adhère même. Cependant tu ne sais pas de quoi tu parle, car l'on ne sait bien parler d'un sujet que lorsqu'on y a nous même été confronté. Je n'incite personne à consommer de la Salvia, j'en explique seulement la physiologie, la pharmacologie, et la composante spirituelle.
Au lieu de la comparer à un semi marathon ou à une voiture, je la comparerais plutôt à un professeur de philosophie, qui excelle en son domaine et qui sait en faire profiter ses élèves.
Car d'après tes dires, les seuls actes qui ont des impacts sur la vie sont ceux que l'on accomplit soi-même sans rien ni personne. Apprendre avec un professeur est-il rédibitoire? Se faire soutenir par quelqu'un dans un moment difficile est-il honteux?
Je suis d'accord dans ton exemple: on éprouve davantage de satisfaction à fournir personnellement les efforts, plutôt qu'à l'aide de machine ou autre
Mais pour en revenir à la Salvia, elle n'est en aucun cas un chemin de facilité, bien au contraire.
J'ai moi-même expérimenté la méditation (l'auto allumage) de nombreuses années durant en parvenant à des résultats qui ont outrepassé mes espérances. J'ai été mon propre professeur tout ce temps là.
La Salvia est devenu un second professeur, sans faire de l'ombre au premier, au contraire. Les deux cohabitent et partagent pour s'enrichir mutuellement.
Si tu as de l'appréhension envers les effets de la Salvia, sache que tous les aliments que tu assimiles ont des effets sur toi, sur tout le monde, sans que tu t'en aperçoive. La Salvia n'est pas plus dangereuse que le chocolat si tu l'utilises aussi sagement que ce dernier.
Sache aussi que l'effet de la Salvia n'est pas artificiel. Je parviens à la même chose avec des méditations poussées.
Cependant, ne l'utilise pas si ta méditation t'a déjà ouvert toutes les perspectives, car elle ne t'apprendrai plus rien.
Voilà, dans l'espoir de t'informer, non de te convaincre, et en tout bien tout honneur!




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 Chu Fu a écrit [06/08/2007 - 23h37 ]  
Chu Fu

No problemo, Quetzalkev, chacun son chemin !
Le semi marathon, ce n'était qu'une image pour illustrer la différence d'approche ! En ce qui me concerne, je ne suis pas intéressée par ce type d'expérience car je ne pense pas que cela débouche sur quoi que ce soit d'utile, mais bon, il se peut que je me trompe !!!
Mais, tout de même, si tu as pratiqué la méditation, tu dois savoir que l'un des cinq préceptes enseignés par le Bouddha est de ne pas consommer de substances susceptibles de modifier la conscience et je suis tout à fait en accord avec cela... Ce que je conteste n'est pas le résultat (tous les états que tu expérimentes) ni les risques potentiels (je veux bien admettre qu'il n'y en ai pas), mais la démarche en elle-même : mais, tu as le droit de ne pas être d'accord et de trouver cela intéressant !




 Quetzalkev a écrit [07/08/2007 - 10h41 ]  
Quetzalkev

Ok Chu Fu, il est plus sage d'être en accord avec toi-même. Je ne te harcèlerais plus ;-) promis




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 Bernardo a écrit [29/08/2007 - 16h34 ]  
Bernardo

Salut, je trouve cette discussion intéressante et cela me donne envie d'utiliser ce mode de communication nouveau pour moi. Mon pseudo, Bernardo m'a été donné par un ami Gardien lors de mes prises de Salvia. En fait si vous vous souvenez, Bernardo c'est le muet dans Zorro...et oui comme moi quand je tentais de communiquer avec mon amis en chiquant de la salvia :-o ...j'en ai chiqué jusqu'à 8 grammes d'un coup et rien...j'en ai fumé des douilles et des douilles et rien...et je vais essayer de la 10x ce soir pour voir, je vous raconterais. Je voulais dire au sujet des psychotropes...je pense que la plus grande dangerosité dans tous les produits c'est "le rapport que l'on entretient avec eux". Depuis la nuit des temps, l'homme est en rapport avec eux pour apprivoiser son propre esprit. Chez les Bouddhistes, on dit que la plus grande lutte dans sa vie et de vivre en paix avec soi-même...quelque chose comme ça, alors je te comprends chu-fu. Il faut écouter tout le peuple qui vit dans notre esprit car on est pas qu'un...on est le tout qui constitue notre expérience de vie, nos réussites, nos frustrations et nos malheurs. Moi, j'ai consommé pendant 15 ans de l'herbe pour couvrir les choses que je n'arrivais pas à supporter dans ma vie...ça m'a aidé pendant une période où je n'arrivait pas à faire face...puis j'ai fait un marathon, j'ai repris mes études et je les ai réussies...je me suis prouvé des trucs et je me sens assez bien aujourd'hui...toutefois je ressens parfois qu'il y a quelque chose dont je n'ai pas accès par définition...c'est mon inconscient et les substances hallucinogènes y aident...à se comprendre et à se trouver. J'en ai fait l'expérience en Amazonie en premant avec un Chaman de l'ayawasca...et aujourd'hui j'ai envie d'avancer et comme je l'ai lu, ouvrir des portes que je n'ai pas réussi à ouvrir même pas avec la méditation...c'est trop dur de cette façon et la vie n'est pas toujours assez lente et tranquille pour se mettre en condition à méditer. C'est pas incompatible...je parlerais plus, un autre jours si quelqu'un discute, car autrement ça n'a pas de sens tout ça... théodore sturjon disait "on ne sait pas ce qu'on pense tant qu'on ne l'a pas dit à l'autre et la richesse de toute réflexion et sans nul doute de partager et de se laisser pénétrer pas des visions que l'on ne connaissait pas...ne pas être dogmatique ou illuminé comme je l'appelle, j'entends se laisser aveugler par ses propres perceptions et de suivre qu'une voie sans se laisser découvrir par l'inattendu...merci pour ta vision Quetzal Key...j'ai eu le plaisir de voir cet oiseau magnifique au Guatemala et les clefs de la compréhension du sens de tout ça (la vie) je la recherche encore, mais je me soigne Tchô à+ LOL




 carter a écrit [03/09/2007 - 23h44 ]  
carter

Salut à toi dont le nom me rappelle les cités d'or...

Franchement, si tu pratiques l'hypnose, l'auto-hypnose, la méditation genre mindfulness, je vois pas l'intérêt d'user de tels artifices (ou alors, quelque chose me dit que ta maîtrise de l"hypnose ne va pas très loin genre "dors, je le veux!"...Connais tu l'hypnose ericksonnienne?)

De plus, ma connaissance en philosophie classique ou orientale me fait dire que l'utilisation de drogues n'est pas un pré requis (a moins que tu te compares à ce couillon de Castaneda) pour une spiritualité riche et le développement personnel.

N’oublions pas que le chamanisme, dont tu te réfères, reste une pratique avant tout...médicale! Le Medecine-man, dans sa splendeur, use de drogues comme le médecin use de ses antidépresseurs: pour soigner !

Quant à user d'une plante vénérable et ancestrale, ton job d'infirmier devrait te faire remarquer qu'il n'y a pas de lien entre la "naturalité" d'un produit et son innocuité. La médecine étant basée sur le principe actif ; la où il y'a des avantages, se cachent les inconvénients... N'oublions pas que le grand danger est plutôt la dépendance psychologique…

Donc ton prosélytisme me pose un problème éthique ; soit de la bonne vieille philosophie classique. D’autant plus que le socratique « connais toit toi-même » s’accompagne d’une ode à l’indépendance humaine à toute formes de dépendance…




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Bernardo a écrit [04/09/2007 - 17h20 ]  
Bernardo

Je suis pas au point avec ce mode de communication...carter tu t'adresse à quetzalkey? Ou bien tu as pris le dernier de la conversation...dans ce cas, je vois pas pourquoi tu dis cela. J'ai l'impression que tu es sûr de toi, j'en suis heureux pour toi. On communiquera difficilement comme ça...moi je fais part de mes doutes et de mes questionnements autour d'expériences...donc je me positionne comme étant sur un chemin peut-être perdu, ça arrive à tous..). Tu peux estimer que je suis dans le faux et toi dans le vrai...je prétends pas maîtriser l'auto-hypnose...j'aimerais volontiers entendre tes expériences et ne pas entrer si tu le veux bien, dans les jugement...je propose de parler de points de vue!? Je ne suis pas infirmier! La théorie j'en connais un paquet mais on peut aussi se cacher derrière, je sais de quoi je parle. à




 carter a écrit [04/09/2007 - 19h11 ]  
carter

salut Bernado!

Je n’ai en effet pas à te juger (quoique je ne sois postmoderniste !)

Il est bon en soi d’user de phytothérapie : les plantes ont en effet d’extraordinaires pouvoirs curatifs. Moi-même, j’use de millepertuis quand je déprime et de cassis quand mes douleurs articulaires m’empêchent tout effort musculaire. Je te remercie d’ailleurs d’avoir indiquer un site utile pour en commander…

-Il est bon d’user de la transe hypnotique : le lâchez- prise ayant des effets thérapeutiques bien connus des psychothérapeutes depuis Messner ; son utilisation pour le développement personnel ou la psychosomatique est fort judicieux.

Ce dont je critique, c’est le lien entre les deux que vous en faites, soit la vision d’un chamanisme vu à travers les yeux typiquement occidentaux d’un Castaneda. Soit l’anthropologue au discours douteux dont les textes sont remis en question par d’autres chercheurs et qui ont inspiré le mouvement dont tu te réfères…

Grosso modo, et pour jouer de la critique constructive, je vais enfoncer le clou en appelant à la barre le psychiatre, psychologue et chercheur Tobie Nathan de l’université Paris 8. Il est l’un des pères de « l’ethnopsychiatrie ». Qu’est-ce donc ? Il s’est aperçu du pouvoir guérisseur de la culture donnée sur le patient de cette même culture. Ca a l’air con comme ça mais c’est plutôt une révolution : si vous croyez aux démons, alors quelque chose me dit qu’un exorcisme vous fera du plus grand effet. Il aidait les familles immigrées de cultures africaines à gérer les maladies mentales qu’un des membres contractait et qu’on emmenait à l’hôpital. Force est de constaté que essayer de faire passer une logique occidentale typique (psychose, troubles mentaux) à un immigré africain ne débouchait sur aucun résultat thérapeutique concret et qu’une attitude modeste, soucieuse de la culture de l’autre et de son interprétation de la maladie (démons, etc.) obtenait de grands résultats.

Ce qui semble abonder en ton sens. Sauf que tu es probablement un occidental, français, né ici et baigné dans la culture techno structurante que nous connaissons. Bref, il n’est pas évident de penser qu’un occidental lambda ait tout intérêt d’aller voir le chamane ou le médecin d’une culture qui n’est pas la sienne : les principes de l’ethnopsychiatrie marchant dans les 2 sens…
Bref, cela te demande un effort intellectuelle, une ouverture d’esprit qui t’honore mais qui riste, si elle n’est pas critique, vaine…

Pour finir sur une fable, j’adore dessiner. J’aime les mangas. Mais je trouve un peu con ces français qui dessinent comme des mangakas, reproduisant toute la culture du soleil levant. Oubliant par là que leurs BD, leur monde est franco-belge. N’est-il pas plus judicieux de faire un mixe des deux ?





"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Bernardo a écrit [04/09/2007 - 20h56 ]  
Bernardo

Salut Carter, voilà qui est intéressant est bien plus diplomate comme discours pour faire évoluer les idées. C'est bien de ça dont il s'agit...rentrer dans une joute verbale ne fera pas évoluer notre discussion; alors je vais pas aller chercher les références des cours que j'ai reçu en psycho, sauf bien sûr si tu me les demandes. Il est nécessaire de ne pas se baser seulement sur ses propres perceptions, encore faut-il qu'elles en aient leur fondement.

Je veux ici régler un différent, j'ai lu Castaneda...d'accord, c'est pas forcément intéressant comme approche sauf...(attends t'énerve pas!) oui je te concède qu'en ethnologie on regarde souvent avec un regard tronqué puisque l'on se place en tant que sujet évolué observant un être différent "primitif"...en cela c'est souvent jugeant...et il fini, Castaneda, par entrer dans un jugement en fin de livre lorsqu'il en fait l'analyse de ce qui s'est passé... ça fait juste réfléchir...la preuve, tu insistes dessus!


Toutefois, cette suggestion dont tu parles...ne guérit pas les maladies infectieuses mais elle est très bénéfique pour les troubles mentaux. J'en fait l'expérience souvent avec les personnes que j'accompagne, c'est ce qui s'appelle aussi "le sujet supposé savoir..." c'est pour celà que l'hypnose n'existe pas en tant que tel mais c'est bonnement de l'auto-hypnose mais ça tu le savais déjà!? Ce qui fait que les gens qui se confrontent à moi au job, il finissent par se re-ordonner eux-mêmes, mais ils avaient besoin de s'en convaincre par un autre qui est censé savoir...ce n'est souvent que de la reformulation... et un peu plus...

Bien sûr que mes voyages sont critiques mais ils ont le mérite de s'ancrer dans le vécu et non dans l'imaginaire (rasta-fumeur)-cliché). Entre nous, je me suis ennuyé à mourir dans la jungle et j'ai eu de la peine à entrer en contact. J'avais pas prévu de tomber là, chez une communauté mais en cherchant un guide pour aller en amazonie...forcément...On est pas fait sur les mêmes bases mais je respecte leur façon de voir et de penser. Question influence... ;-) la bible avait dû passer dans leurs mémoires. L' histoire de leur peuple ressemblait beaucoup à la genèse hormis des broderies locales. Finalement, j'étais pas passé par là pour faire un voyage chamanique...étonné???...mais pour voir les animaux, entre nous t'en vois plus au zoo, car nous les humain, on pue et il partent vite vite..

Ou j'en suis...à moi d'enfoncer les clous, faut pas préjuger...un ami est allé visiter un jardin de plante Alpines et je peux te dire que question hallucinogènes c'est pas mal...un peu toxique, genre belladone en co...Chaman ça fait exotique, c'est joli...mais j'insiste là dessus...les portes de l'inconscient sont closes (on a rien à y faire) sauf s'il persiste un bug dans ta vie, qui nécessite de les ouvrir parce que tu te souviens pas et t'a besoin de te souvenir pour avancer...Selon freud, ton inconscient s'exprime uniquement par les lapsus, "les actes manqués" et "les rêves" encore faut-il bien les interpréter...et pour certains les plantes enthéogènes, tu communique donc avec ton esprit et non "esprit de défonce", faut pas confondre, à bientôt.




 carter a écrit [04/09/2007 - 21h39 ]  
carter

A bernado:

"c'est pour celà que l'hypnose n'existe pas en tant que tel mais c'est bonnement de l'auto-hypnose"
En fait, le débat sur la nature de l'hypnose est un peu plus large: l'hypnose est-elle une réalité co-construite (vision socioconstructive) entre le thérapeute et son patient qui font au "comme si"? Donc c'est en effet de l'autopersuasion...

Mais l'hypnose pour certains correspond à un vrai état de conscience modifié repérable par scanner: l'hypnose est donc plus que de la simple autopersuasion...
Mais ce débat est un peu comme l'oeuf et la poule et dure depuis 2 siècles...

Il est évident que tes croyances orientent ta guérison.Palo Alto faisait déjà remarquer que le thérapeute devait parler le langage du patient (donc ne pas le contredire!)...

Quand à l'impossibilité d'accéder à l'insconscient, c'est du pipo. Tu ne connais que la version freudienne de l'inconscient et non celle des cognitivistes qui comparent l'inconscient au DOS d'un ordinateur: n'est conscience que ce dont j'ai conscient en l'etat t (ce qui correspond au chiffre de Miller de 7 items de perception). Or, si la fenêtre Windows que tu vois est ta conscience (ce dont t'as conscience), tous les logiciels qui s'activent sans que tu t'en apercoives sur ton écran( comme le DOS) correspond à l'inconscient. Il est tres puissant mais comme je peux y acceder sans substance autre que de la perception de soi...

bref, pratique la vraie hypnose et tout ce que tu veux d'ailleurs et je reste critique face à une démarche qui joint une demande légitime de thérapeutique à une autre d'exploration de l'univers des hallucinogènes, fussent-elles inoffensives...




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Bernardo a écrit [04/09/2007 - 22h25 ]  
Bernardo

On est d'accord sur l'autopersuasion!
Parles-moi de la pratique...pourquoi je ne te sens pas derrière ce que tu dis. Je veux pas être insolant en disant que tu es une vrai encyclopédie. Pourquoi ne me donnerais-tu pas des situations vécues dans cet espace anonyme, ou parlons-en ailleurs?! A quoi servirait toute cette démonstration de savoir que tu viens de me faire...je suis à l'écoute...

Palo Alto c'est la théorie des systèmes et principalement la théorie de la communication et il est nécessaire d'accepter d'être en position haute et parfois en position base pour communiquer. il faut savoir alterner. Entends déjà, que je ressens une perception de préjugés dans tes commentaires...penses-tu pouvoir apprendre de moi. Moi j'en apprends! Je vais te dire un truc...tend l'oreille...j'ai pas re rasta, je suis issue de la multiculturalité. J'ai pris trois fois des hallucinogènes et alors?! J'expérimente...

Tu sais si j'ai fait de l'hypnose?! Quand t'entends mon discours, tu penses que non(?), ou bien...Ose les questions! Les affirmations font l'étroitesse d'esprit et je pense que tu n'es pas de ceux là. Pour moi on a pas passé la barre de la joute verbale, je veux bien de la profondeur!

Merci pour toutes tes idées, ton dernier message sentait la conclusion, se serait dommage mais si tu en décides ainsi, merci de m'avoir fait réfléchir, c'est touours bénéfique d'être remis en question! à bientôt j'espère.




 carter a écrit [04/09/2007 - 22h36 ]  
carter

Re!

Parlo Alto étudie la communication dasn les systèmes comme les relations interindividuelles. La position haute/basse déroule de ce jeu systémique. Mais cette école a dit bien des choses plus passionnante, comme parler le langage du patient...

Puisque tu me pose la question, l'hypnose, je la pratique: je sais me mettre en transe et hypnotiser quelqu'un.Je sais faire une levitation, une metaphore. Je n'ai pas de merite, ni de don, ni de regards "tue la mort". J'ai appris dans les bouquins de PNL, ceux de milton Erickson, etc. et je peux donc dire que l'hypnose est quelque chose de bien... banal (mais efficace!)

franchement, dévore les livres sur la question: il faut savoir que l'hypnose a eu plusieurs "refontes" et que maintenant, l'hypnose apprise au praticien est l'hypnose ericksonnienne. Y'a suffisamment de book sur la question pour que le mec qui cherche à connaitre une transe puisse l'effectuer.
Mais de produits hallucinogènes, nul besoin :-)




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Bernardo a écrit [04/09/2007 - 22h47 ]  
Bernardo

Désolé, j'ai pas les bok sous la main...t'arrive à m'en dire plus en attendant! Qui sait, t'es peut-être l'ange gardien qui me réoriente...je veux bien avoir pas raison! Y faut dire que j'ai toujours pas compris qu'est-ce que tu es venu faire dans cette discussion, sous ce thème de discussion...tu serais pas un peu psychanalyste par hasard...entrain de faire une étude?! :-D




 carter a écrit [04/09/2007 - 22h58 ]  
carter

Re!

Non , je suis pas psychanalyse...
Mais, il est vrai que j'ai de quelque savoir en psychologie (nuance) ...

cette discussion m'a intrigué car vous parliez de vos expériences d'etats modifiés de conscience. Or la voie royale pour ça est plutôt l'hypnose, l'autohypnose, la sophrologie. C'etait avant tout ça ma remarque! c'est à dire que, moi, lorsque je me mets en EMC, je pratique une feedback sur moi conformément à l'hypnose selon "le p'tit traité de l'hypnothérapeute". ;-)

As tu essayé de voir un hypnothérapeute, question d'expérimenter une transe disons... classique?




"Ne prenez pas la vie trop au sérieux. De toute façon,vous n'en ressortirez pas vivant!"


 Bernardo a écrit [04/09/2007 - 23h26 ]  
Bernardo

Promis je te réponds dès que j'ai un peu de temps...je vais au dodo, y'a job demain. La réponse est oui pour l'hypnose, oui pour la sophrologie qui m'a sauvé d'un moment de ma vie ou j'ai eu une dépression déclenchée par un médic antimalaria (Lariam). Pour l'auto hypnose, faut que je pratique et tes conseils m'iraient droit au coeur. A très bientôt carter et merci pour ce chouette moment!




 sunfox a écrit [04/10/2007 - 22h31 ]  
sunfox

bonjour Tous,

je suis assez d'accord avec Bernardo quand il parle de la dangerosité possible de la plante, mais qu'il rappel que cela dépend surtout "rapport que l'on entretient avec elle (eux)".
Stanislas Grof raconte qu'Humphry Osmond avait un jour employé la métaphore d'un couteau pour parler des plantes enthéogènes : C'est un outil puissant, qu'on ne peux pas juger indépendamment d'un contexte. "Un couteau ca peut tuer des gens alors c'est MAL, il faut interdire les couteaux" contre "oui mais les chirurgiens sauvent des vies grâce à leur scalpel, donc c'est BIEN".

Pour ma part, je connais assez bien cette plante et je sais combien,prise dans de bonne condition, elle peut être magnifique et nous faire avancer très loin dans la conscience... je propose même à ceux qui le souhaite de les accompagner dans un cadre néo-chamanique, respectueux et pragmatique

si vous voulez en savoir plus :
http://www.chamanisme.fr/Rencontre-avec-Salvia-Divinorum.html




 guizmo 92 a écrit [17/03/2008 - 20h27 ]  
guizmo 92

Salut j'ai 15 ans et je ne sais pas trop si je testerai la salvia divinorum, j'ai grave peur de rester bloquer dans mon trip à vie.




140


 Vianvian a écrit [18/03/2008 - 00h37 ]  
Vianvian

Salut Guizmo,

Dans ce cas, n'essaie pas du tout. Dans le doute on s'abstient ! ;-)
À bientôt !




Vian²


 guizmo 92 a écrit [18/03/2008 - 19h19 ]  
guizmo 92

lol ouai mais y a-t-il un risque de rester bloquer ? On m'a dit que non mais j'aimerais l'avis de quelqu'un qui si connait un peu ;p




140


 Ganjadesbois a écrit [01/04/2008 - 18h13 ]  
Ganjadesbois

Bien, je n'avais pas envie de prendre la parole ici, mais en voyant Guizmo demander si il y a un risque , je lui répondrai OUI. Je ne suis pas expert en Salvia bien que je vais dans les prochains mois expérimenter la dites plante à vision. Ayant déjà tenté l'expérience une fois, et ayant eu une mauvaise expérience avec cette plante je te la déconseille.

Pourquoi? Simplement parce que je pense qu'il faut avoir une certaine force d'esprit et qu'un esprit en pleine maturation tel que le tiens n'a nul besoin d'une échappatoire psychique. Ce monde est un monde très en retrait par rapport au monde conventionnel, et y rentrer à ton age me semble un peu trop tôt. La Saliva est très différente du Cannabis; de l'alcool, ou du Kat Ces effets subjectifs sur l'esprit sont très puissants et pour ma part j'avoue que je ressens de la crainte quand à l'évolution de ma relation avec cet état psychique. Mais tout ceci appartient à une longue de connaissance et d'expérience, et je sais que cela n'aura de conséquence que positive.

Sans vouloir te saouler, avec de grand discours qui dise tu es jeune et tu ne dois pas faire cela parce que tu n'as pas l'age. Je te dirai seulement d'attendre et d'explorer les autres choses que la vie t'apporte sous diverse forme. L'amour, l'amitié, le sexe, la peur et toute ses émotions ont la force de t'anéantir comme de t'aider à te réaliser. Une fois que tu aura su jouer avec tes limites et ces énergies; tu comprendras contre quoi je voulais te mettre en garde.




 Pippo a écrit [03/04/2008 - 13h38 ]  
Pippo

Bonjour,
je souhaite juste savoir si la Salvia peut-être fumée en joint (coupée ou non avec du tabac). N'ayant pas de pipe ou de bang, je ne sais que faire.




 Scouicy a écrit [04/05/2008 - 15h02 ]  
Scouicy

Je viens de faire ma première expérience avec la salvia, après m'être beaucoup informé sur le sujet et l'éventuel danger que représenterait cette plante.

En aucun cas je ne me permettrai de juger sans connaitre, le bien et le mal ne sont que des vues de l'esprit, bien entendu on le sent dans nos tripes lorsqu'on fait une conneries, il faut simplement savoir l'admettre et passer outre pour s'améliorer.

La salvia, un vaste sujet, je ne me bornerais ici qu'a exposer mon expérience. Je ne bois que très rarement autre chose que du jus de fruit et ne fume absolument rien. MAIS mon esprit curieux et toujours à la recherche de nouvelles expériences dans la mesure ou je ne fais de mal à personne, c'est pour cette raison que je me suis lancé dans le trip salvia et le vaste mon des psychotropes qui ne sont ( théoriquement ) pas dangereux pour la santé ( c'est à diresans effets secondaire nocifs : dépendance, malaise, bad trip ... )

J'ai donc fait ma première expérience dernièrement, ne savant pas trop où je m'aventurais. n'ayant pas de pipe à eau, j'ai expérimenté ce produit dans un narguilé ... n'étant pas fumeur je me suis dit que l'expérience d'ingerer de la fumée serait moins pénible de cette manière.

La première prise a provoqué un effet de légèreté, presque de l'euphorie mais je ne sais pas si ce sentiment était plus dû au contexte de la soirée ou réelement à la salvia.

Ayant outre passé le gout vraiment peu agréable, et le fait que la fumée m'ai un peu irrité les bronches ( choses somme toute normale pour un non fumeur ) , à la troisième bouffée profonde, je suis partie dans un fou rire incontrôlable qui a duré pour moi 10 sec mais pour mon entourage 2-3 min, j'ai eu l'impression de flotter et que mes mouvements n'avaient plus de fin ... sensation très déroutante mais pas du tout désagréable, au contraire. En tout l'experience a duré environs 3 minutes et je suis doucement revenu à la réalité. Les effets secondaires à court termes ont été : douce euphorie pour le reste de la soirée, la tête légère, sentiment de bien être / irritation des bronches, envie de dormir ( mais il était tard ) Envie de rester dans son coin pour profiter de l'instant sans parler ...

Je ne pense pas avoir bien utilisé la plante, je testerai la prochaine fois d'autre méthodes ( chique, tisane, concentré ... )

Je pense que la salvia peut être fumée, mais il faut une assez grosse quantité de feuilles. par contre , à mon avis les effets seraient plus probant avec un concentré , mais tout ceci reste cher ! autant se mettre à la botanique tant qu'on nous le permet encore.

Pour les détracteurs, j'assume complètement le fait d'avoir pris des produits psychotropes, mais dans le seul but de découvrir ce que c'était et surtout pour savoir ce dont je parle. alors les gens qui se veulent respectueux et ouvert d'esprit, merci de ne pas commencer de joutes verbales sans savoir ce qu'il en est.




 Chu Fu a écrit [04/05/2008 - 17h23 ]  
Chu Fu

Je me permets d'intervenir bien que le sujet ne m'intéresse pas personnellement et que je suis pour le moment cataloguée "détracteur", parce que, vraiment, vos comportements me navrent !

Le problème n'est pas "prendre ou non quelque substance que ce soit" !!!
Le problème, et c'est la où ça me navre c'est : POUR QUOI FAIRE ???

Pourquoi mettre son organisme en danger - ma fille vient d'enterrer un copain qui, malgré une consommation très raisonnable, a fait un coma éthylique - pour simplement rigoler un coup ? Pour "faire des expériences" (ça, alors, c'est maître mot !!!) ?!
D'une part, il y a plein de moyens de rigoler, à commencer par avoir une bonne bande de copains, et, d'autre part, notre corps est si fragile, nous en avons tant besoin pour mener une vie la plus heureuse possible !...
Alors, je me répète, pourquoi, exprès, le mettre en danger (je parle en général, pas de la salvia en particulier) ?!?!
Si vous prenez le temps d'y réfléchir, vous verrez qu'il n'y a pas d'autre raison première que le désir d'auto-destruction et c'est bien dommage !

C'est aussi stupide de se shooter le cerveau (en se massacrant les autres organes au passage !) que de se couper une main ou se crever un œil pour voir ce que ça fait !

Et c'est bien naïf de penser que, quoi que vous expérimentiez, si ça n'a pas fait de mal aux autres, ça ne vous en fera jamais, ou encore, si ça ne vous a pas fait de mal la première fois, ça ne vous en fera jamais les fois suivantes




 Scouicy a écrit [04/05/2008 - 23h29 ]  
Scouicy

Et moi je demande Pourquoi pas ! l'alcool est une drogue reconnue ... mais pas interdite ... , pas encore, l'état se fait trop d argent dessus. Pourquoi dire qu'on met son organisme en danger ? le maitre mot c'est justement ne pas faire d'excès ... et dire que son corps est fragile, c'est une croyance limitative. on peut être heureux de tellement de façon Les moyens de rigoler, il y en a des milliers, après chacun voit midi à sa porte ... je ne juge personne MOI Je ne met pas mon corps ni mon cerveau en danger, il n'y a aucun désir d'auto destruction dans mes "experimentations" cette substance est aussi nocive qu'un pot de nuttella et largement moins qu'un paquet de clope ou encore une pièce de boeuf élevé aux hormones et autres saloperie. La voiture tue des milliers de personnes chaque jours, doit on l'interdire pour vivre heureux ? le sucre aussi, l'alcool, j'en parle même pas ... Bref il faut simplement rester ouvert d'esprit




 Chu Fu a écrit [05/05/2008 - 23h15 ]  
Chu Fu

Je suis bien désolée pour toi et pour les risques que te fait prendre ta naïveté ! Je ne parle pas de la salvia en particulier, mais de l'attitude générale face à la croyance en l'impunité et en la maîtrise: les hôpitaux pleins d'inutiles regrets de cette arrogance !
Si tu comprenais de quoi je parle, tu ne croirais pas que je juge !
Je ne te souhaites pas de le comprendre un jour à tes dépends
;-(




 Quetzalkev a écrit [12/05/2008 - 12h36 ]  
Quetzalkev

Chu fu ce n'est pas à toi de juger la naiveté des gens. Nous sommes responsables de ce que nous faisons et de nos corps. Le tout est de ne pas mettre autrui en danger lorsque nous 'experimentons". Savoir, apprendre et connaître est le propre de la curiosité de l'Homme, quels que soient les moyens qu'il utilise pour celà. Il vaut mieux une vie de risques, palpitante et savoureuse, quitte à ce qu'elle soit courte, plutôt qu'une centaine d'années d'ennui et de moralisation dégoulinante de jalousie.




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 Scouicy a écrit [12/05/2008 - 16h15 ]  
Scouicy

je ne tenais pas à remettre de l'huile sur le feu ..; mais c vrai que nous sommes responsable ...e t ce n'est surtout pas parce que "ON" dit que c'est mal que forcement ça l'est, aujourd hui nous vivons dans une société qui passe son temps à nous mentir pour tout du moment qu'il y a de l'argent à se faire ... que ce soit les gouvernements ou les indistriels ! et ce sont ces mêmes personnes qui se permettent de dire à nous autre pauvre petit moutons ecervelé ce qu il faut faire ou pas ! Je me suis reveillé dans un monde qui me dégoute au plus haut point et je refuse de me laisser dicter ma conduite par qui que ce soit ( à partir du moment où je ne fait de mal à personne, bien entendu ) En ce moment je continue mes phases d'experiementations et teste l'ortie plutôt que les médoc que ces fouking labo prefère nous vendre , pour soigner mes allergies qui sont qd même largement carabinée ( impossibilité de parler, respirer , regarder, manger, dormir ... bref une vie de bonheur) ; les resultat sont au dessus de mes esperence puisque je n'ai rien pour l'instant ! ... voilà ce qui me fairt dire que la société est naze , on prefère nous vendre des médoc chèr et inefficace pour la plupart plutot que d'informer les gens sur des remède efficace et gratuit ... le problème c'est que c'est ça pour tout ! bref j'ai passé mon coup de gueule et Vive la liberté !




 Quetzalkev a écrit [12/05/2008 - 17h21 ]  
Quetzalkev

très pertinent Scouicy. en plus de vendre des médocs inneficaces et chers à défaut de plantes efficaces et gratuites, la société permet la vente et l'eccès de substances prouvées dangereuses (alcool par exemple) pour de stupides questions d'argent.
Et oui, que nous le voulions ou non, nous naissons esclaves dans une société d'esclaves.
Les dieux "Dollar", "Euro", "Yen" et j'en passe ont imposés leurs lois.
A nous de nous en sortir...




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 sunday a écrit [12/05/2008 - 18h42 ]  
sunday

moi je fume quelques joints de temps en temps (chit ou herbe) et je ne pense pas mettre ma vie en danger, dans ce genre de sujet vous aurez tjs les personnes qui sont entierement contre et ceux qui pratiquent, chacun fait ce qu'il a envie de faire, on vit normalement en democratie !
le principal bien entendu est de ne pas abuser ! 8-)




 fougeret a écrit [29/11/2008 - 04h26 ]  
fougeret

je n'ai pas encore fumé de la salvia mais je suis intéressé, la preuve étant que je m'en suis procuré. :-/ d'abord, je tiens à poster mon avis quant au fait que chu fu n'y connait rien et donc n'a aucun avis à donner et qu'elle ferait mieux de se taire au lieu de clamer son prêchi-prêcha qui est trés agaçant à la longue. voila :-) ensuite, comme je n'ai pas encore testé la substance, je ne dirais rien à son sujet. Manifestement, le sujet du débat est de déclarer ce qu'on pense de la salvia fumée, et je ne parle pas de ce que je ne sait pas. si je viens écrire mon petit mot maintenant, c'est pour remettre le débat dans son contexte. ;-)




 Chu Fu a écrit [29/11/2008 - 23h02 ]  
Chu Fu

je tiendrais à te faire remarquer poliment, fougeret, que le but de ce forum n'est pas d'insulter les autres mais d'instaurer un dialogue constructif et surtout, en tout premier, de répondre aux questions posées...

Ceci étant, si tu ne fais pas la différence entre sujet (qui expérimente des états de conscience) et objet (qui subit les effets d'un produit), je ne peux rien pour toi : c'est parce que je fais la différence que je me garderai bien de me fourvoyer dans ces expériences aussi inutiles que (plus ou moins) dangereuses ; c'est bien pour cette intelligente raison que je n'y connais effectivement rien en matière de drogue et que je n'ai pas honte d'être une larguée de la mode qui consiste à se tuer la tête !
Comme aurait dit notre grand philosophe Coluche : "choisis ton camp, camarade !!!"

Enfin, ce n'est pas parce que je n'ai pas fumé de la salvia et que je ne peux, donc, répondre à la question posée que je n'ai pas le droit d'offrir mon point de vue à la réflexion des web-libres, de même que, ce n'est pas parce qu'on n'est pas pédophile qu'on doit se taire face à la pédophilie !




 Shorty a écrit [13/12/2008 - 04h06 ]  
Shorty

"ce n'est pas parce qu'on n'est pas pédophile qu'on doit se taire face à la pédophilie !" Je trouve cela osé, comme comparaison... non, je plaisante. J'ai lu le sujet, de fond en comble, et je passerais donc sur les sujets :

"éthico-communautaires d'absorption de drogue, dans cette société ou le l'argent régi tout, et ou quand il y'a un truc qui libère l'esprit et qui n'est pas taxable, c'est de la drogue, paf, pas jolie pas beau". Je m'étale, ca y'est....

Si alors,juste un petit mot (ca peut devenir long :-D), y'a deux sortes de c***, se qui en parle sans savoir, et ce qui qui en parle en savant (je fais évidement parti de la deuxième bande de c*** LOL) Et pour cité Coluche, "entre con, on va pas se taper sur la gueule."

Non, je ne suis pas là pour ça. Je viens parler de mon expérience Salvionique, dans qu'elle but j'absorbe la substance "qu'on ne peut pas qualifier de drogue parce que encore légale" du nom de Salvia divinorum.

tout d'abord, pourquoi?

J'ai essayé quelques substances déjà, shit, weed, champi (que j'apprécie 4 fois dans l'an) Cocaïne (que j'apprécie au fond des chiottes :-C), lactosia virosa, et bien sûr la Salvia.

J'ai recherché dans chacune de ses choses un truc bien particulier, et la salvia m'as attiré parce que elle me propose de m'ouvrir des portes sur des mondes dont je n'est absolument pas consciences. Voir autre chose, vivre, même cette poigné de minute, autrement. Et tout aussi gratifiant que soi l'introspection intérieur et "l'auto-allumage", je suis de nature trop impatient. Je me suis beaucoup renseigner avant, évidement, avant de tester. J'ai failli tenter la datura, et j'avoue que là cela aurait pu être dangereux (drogué mais pas débile).

Ensuite, avant les portes d'esprit et tout le tralala, j'aime surtout explorer "Le monde des hallucinations" (n'en déplaisent au puriste shamaniste et au réac'), parce que je suis un 500 watt aux royaumes des basses consommation (enfin, dans les limites du raisonnable), et parce que j'essaye de voir ce que mon esprit et mon corps son capable de produire, et parce que festivement, j'ai toujours plus tendance à m'éclater grâce à mes hallu' qu'avec des potes dans un bar.

J'explique: Je n'ai rien trouvé de plus agréable comme sensation que d'abandonner mes sens pour quelques heures dans une année entière, et de laisser mes contraintes physiques (j'ai des varices depuis l'âge de sept ans) au placard, disons le temps d'un trip au champotte -perdre la sensation d'avoir un corps et devenir un pur esprit, c'est ca ma sensation agréable. Mais voilà, les champi, c'est cher, pas super légale, et vachement puissant. donc du coup, j'en prends 2 à 4 fois par an, pas plus, à période régulière.

Et voila où la salvia rentre en jeu, totalement légale en france, très peu cher, quand il s'agit des feuilles, et pouvant avoir des effets aussi puissant que le LSD( qui est chimique, donc pas pour moi, ami des plantes), avec pas d'effet de dépendance, que des bonus, très peu de malus. la "drogue" miracle.

Mais... (il y'a toujours un mais), bizarrement, les effets de la salvia semble devoir se mériter. C'est pas comme les champignons, qui m'envoie à psychédélik land en 1grammes et 1/2 heure, non. c'est vraiment une plante qui demande de la précision et d'énorme effort, presque il faut la supplier. D'ailleurs, elle me resiste toujours, Disons que sur la graduation en six niveaux (S-A-L-V-I-A), si je fleurte avec le troisieme niveaux, c'est pas plus.

je m'emballe, mais la fatigue y est pour beaucoup. c'est pas une plante pour faire le malin, j'ai pas la prétention d'être un sur-homme face à la puissance de la nature.

(D'ailleurs, en parlant de nature, une question pour Chu fu: Tu dis faire de la méditation, tu dois donc pouvoir faire preuve de largesse d'esprit... médite sur cette interrogation, Bob Marley, un des prophétes de la religion de JAh, à dit un jour cette phrase: "on veut m'interdire de fume un simple plante", a cela je rajoute, "don de la Nature". L'Humanité bien pensante, à tel le pouvoir ou ne serais-ce que le droit d'interdire un don de quelque chose que l'on ne maîtrise toujours pas, ni aujourd'hui, ni hier, ni demain, autrement dit la nature?
N'adhère pas à mon point de vue, je n'y vois pas l'intérêt, considère le juste)

Pour ce que j'en pense, de la salvia, personnellement, c'est plein de promesse, peu d'engagement. Il est encore trop tôt je suis juste au tout début de mon expérience. j'ai atteint au moins le niveau 2. Plus que 3 (le 6eme, c'est le A de anesthésie, perte de consciences, et de mémoire, sans intérêt) J'ai peur, cependant, d'une chose...

Sur toute la population mondiale, Une personne, une jeune fille de 18ans, a fini en Hopital Psychiatrique, perché-perché, d'après son copain, elle aurait fumé un joint de beuhér avec de la salvia, sans le savoir. et la, elle aurait vraiment fondu les neurones. (Alors, autant j'ai fumez de la salvia en feuilles et ca fait pas ca, parce que en joint, ça chauffe pas assez, autant la weed peut pas être responsable, c'est vraiment pas un psychoactif suffisament fort, d'où une certaine appréhension quand aux mélanges des deux).

Mais avant qu'un anti-drogue me tombe dessus à rebrousse poil avec "voila, je vous l'avez dit, cest dangeureux cte'truk'la !!" juste un truc, il y'a proportionnellement plus de gens qui meurt en tombant d'un trottoir que de gens qui finissent en HP à cause de la Salvia. Et la salvia n'est pas dangeureuse pour le physique, sauf les poumons, mais pour les p'tites natures, à la mazatéque, on joue des machoire, et on chique (prévenu, c'est dégueu'), personne ne peut en mourir (pour une raison simple, on atteins le Niveau 6 bien avant la dose léthale).

Mais je déconseille vraiment de prendre cette plante à la légère, si on si tente, c'est graduellement
(feuilles, X5, X10, X20, -X30 <-- pour les fou, le X30 )


Bon, bon, tonton Shorty vous salut bien, Il est 4h05 à ma montre, j'ai pas sommeil, J'ai le choix entre weed et salvia... mmmh, allons y, la salvia.




Il faut pas réflechir, des fois. Juste se laisser porter par les évènements.


 Quetzalkev a écrit [14/12/2008 - 15h43 ]  
Quetzalkev

D'accord avec toi sur pas mal de points, Shorty
La salvia est pleine de promesses
Je ne reviendrais pas sur les autres substances que tu as mentionnées, car je ne les pratique pas. J'ai un avis là-dessus, mais cela reste un avis d'ignorant :-) et satisfait de le rester.
En ce qui concerne Sally, je ne suis pas un ignorant et je ne regrette pas du tout les experiences qu'elle m'a apportées. Un des points que tu as soulignés me renvoie à un de ses aspects les plus prometteurs : il faut le mériter pour atteindre ce qu'elle peut nous offrir, effectivement Sally est un professeur qui attend de nous autant de pré-acquis (au niveau conscience et ouverture d'esprit) que de concentration. D'ailleurs en ce qui me concerne, il y a des fois où elle fait clairement comprendre qu'elle n'offrira rien ! Et d'autres où les mécanismes sont complètement différents, et où l'amorçage du voyage est plus que prometteur, riche d'enseignement, sur nous et sur la vie (par nous j'entend aussi bien notre corps que notre conscience).
Bref, pour moi (pour moi seulement :-) ) Sally est une piste richissime, encore inexplorée, ou peu explorée, et susceptible de fournir des réponses à de très nombreuses questions existentielles et métaphysiques. Mes élucubrations ne sont bien sur que personnelles....




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 Shorty a écrit [14/12/2008 - 18h05 ]  
Shorty

Beaucoup de mes prof m'ont dit que j'apprenez très vite :-D .

Je vous explique. Hier encore je disais que la dame me résisté (cette façon de personnifié la plante semble bizarre au premier abord, mais se qui consomment me comprendront), et le lendemain, hier soir, donc, j'ai attaqué mon expérience avec un peu plus de sérieux.

Sally ma entr'ouvert la porte d'un champ de perception totalement nouveau. Voilà donc se que je pense des effets, d'une point de vue semi-scientifique semi-mystique: Votre corps et votre esprit se dissocie, et pendant que votre esprit et ailleurs, votre corps fait totalement autre chose, comme si vous n'en étiez plus le maître. C'est quelques chose que j'ai pu noté de manière fréquente chez les utilisateurs, au fil de leur expériences, dans des proportion plus ou moins nette.

Je pense à un mec qui à vécu de fois le même trip, une fois sans personne (pas malin, mais il n'a pas refait la même erreur), ou il avu le monde "planté" littéralement, une expérience fortement désagréable, à ses dires, et il est revenu, à la même place. Et la deuxieme fois, même trip, mais pas seul, il n'avait absolument pas conscience que son corps avait bougé durant son voyage. il est revenu "d'un coup", en s'apercevant qu'il tenait son ami par le col.
Ou encore un autre qui durant son voyage à nettoyer son bang et ouvert la fenêtre. on lui aurait pas dit, il ne l'aurais jamais su.

C'est la que cette façon de personnifé la plante rentre en jeu. Ce serais une sorte d'échange, l'esprit de la plante prends possession de vos fonction motrice, s'approprie votre corps, et l'utilise à ca guise, tandis que votre esprit se retrouve dans "l'écrin" ou se trouve l'esprit de la plante. J'ai pu en arriver à ce constat en réflechissant sur le fait que, (si mon idée du de l'échange est effective) mon expérience n'a pas été complète. Sally a pris le contrôle de mon corps, mais au lieu que mon esprit soit envoyé dans le monde de Sally, il est resté prisonnier de mon corps. Une sacré expérience de rester prisonnier de votre corps, tandis que celui si devient incontrolable.

Si vous voulez, dites vous que Sally est une enfant, qui joue avec votre corps, comme avec une poupée en chiffon, qu'elle "l'expérimente".

Mes élucubrations sont bien évidement tout aussi personnelles que celles de Quetzalkev LOL.

J'en reviens juste à une petite chose, quand je disez à mon dernier message qu'il fallait tester graduellement, je rectifie, en plus de tester graduellement, il faut exploiter au maximum les feuilles avant de penser pouvoir s'attaquer aux extraits. ;-)

Ame sensible, et n'aimant pas les experiences qui sorte du commun, s'abstenir.




Il faut pas réflechir, des fois. Juste se laisser porter par les évènements.


 Bu24 a écrit [02/04/2009 - 15h58 ]  
Bu24

Bonjour. La conversation est intéressante. Au sujet de la Salvia Divinorum je voudrais ajouter ceci. Avec mon expérience personnel de consommateur et de gardien, mais aussi en lisant beaucoup, je suis arrivé à la même conclusion que les Mazatecs Mexicains. C'est un très bon médicament pour la diarhée, certain type de migraine, pour des troubles respiratoires, pour les troubles du sommeil et, choses assez incroyables pour soigner la plupart des addictions, y compris le tabac, le cannabis, les jeux et même l'addiction à la télevision. Une quantité minime de feuilles sèchée dans une pipe à eau suffit, ou alors une quantité un peu plus grande de feuilles (fraîches ou sèchées) dans la bouche une vingtaine de minutes. Elle procure aussi une grande aide pour la méditation et elle permet d'affiner les techniques du rêve lucide. Sous forme d'extraits concentrés, c'est tout autre chose: la plante procure une véritable introduction à la métaphysique et à la spiritualité, mais je ne vais pas insister car Quetzalkev en a déjà parler avec éloquence.
Attention, on développe facilement une tolérance inverse, et certain de mes amis font à présent le voyage complet (jusqu'à l'amnésie) rien qu'avec les feuilles. Le secret de cette plante, c'est de prendre le temps à la connaître et à la respecter. Il ne faut pas prendre directement un extrait concentré car vous risquez d'en être dégoûté à vie, et de manquer ainsi l'opportunité d'ouvrir des portes spirituelles. Je vais être franc, cette plante, je l'adore. Je remercie le ciel de l'avoir mise sur mon chemin.




 Quetzalkev a écrit [07/04/2009 - 16h19 ]  
Quetzalkev

Effectivement, le phénomène de tolérance inverse est établi dans tous les cas que j'ai rencontré, ainsi que pour moi même. C'est une chose qui n'est aucunement rencontrée ailleurs, que ce soit avec les médicaments ou d'autres drogues. L'explication vient certainement du fait que la plupart des substances analgésiques du système nerveux central, et hallucinogènes, se fixent sur deux recepteurs, l'un pour les effets, l'autre pour la dépendance. Des études montrent que la salvinorine ne se fixe pas sur ce dernier. En revanche, les recepteurs qui induisent les effets deviennent plus nombreux, du fait de la sensibilité et de la fréquence d'utilisation de Salvia, ce qui explique de meilleurs résultats avec des doses plus petites à long terme. CEPENDANT, comme ces recepteurs deviennent plus nombreux, ils augmentent aussi les effets des autres substances qui induisent la dépendance. Méfiez vous donc si vous en consommez plusieurs, vous pourriez être victime d'un effet rebond plus que désagréable. Le mieux est de se limiter à la Salvia si vous en êtes déjà un adepte fréquent.




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 senka a écrit [25/04/2009 - 21h52 ]  
senka

salut a vous!!Je suis étudiant erasmus en Irlande, la bas la salvya c'est légal et se vend au petit shop en bas de chez moi :). le destin direz vous! Je ne suis pas friand de drogue en tout genre et pour rien vous çachez j'en ai même souvent peur! J'ai pris de la salvya après que mon pote en et fumé devant moi et qu'il avait l'air de bien aimer. J'ai donc tenter à mon tour ( le fait que c'est légal et que j'ai rien trouver sur la dangerosité de cette plante m'ont rassuré. Donc je fume ca avec en bang ( c'est meme pas la peine d'essayer en joint sa marche pas :). C'était de la 10x, et la Boumm grande claque dans ma geule!je veux prendre un verre d'eau qui était devant moi mais trop défoncé je l'éclate par terre..donc je me lève pour laver et alors la tout est partie en live. Le sol devenant le plafond, et mon appartement divisé en deux par un mur d'onde bizarre de couleur orange.( en faite très difficile a décrire car j'avais jamais vu sa avant :). Sa bourdonné dans ma tête, j'avais l'impression qu'on écraser le coté droit de mon visage!Je tien à préciser que je suis quelqu'un de trés terre a terre, je ne comprenais pas quand on me parler d'hallucinations, maintenant je comprend.J'ai eu peur de rester bloquer toute ma vie mais en faite l'effet est court donc rapidement j'ai compris que j'étais juste éclater donc je me suis calmer.Et j'ai bien rigoler aprés coup car j'avais du ressembler à un fou dans mon appart sous les yeux abasourdi de mon colloc :-D . Après je retenté l'expérience peut confiant mais c'était génial en faite je me suis beaucoup marrer et une sensation de bien être énorme. A oui autre effet qui arrive souvent: on ressent vachement l'apesanteur. En gros ta du mal a te lever du canapé...Enfin bref pour tout mon entourage la premiere foi à était violente donc mettez vous dans de bonne condition.Sinon je recommande a tous cette plante c'est vraiment un bon delire.Juste petit conseil fumez avec des gens avec qui vous vous sentez à l'aise et dont vous avez pas honte de passer pour un con. L'effet depend du temps que vous gardez la fumé dans vos poumons.allez j'arrete de raconter ma vie.Si vous avez des questions c'est avc plaisir. ;-)




 Quetzalkev a écrit [26/04/2009 - 12h24 ]  
Quetzalkev

Salut Senka
C'est une bonne chose qu'il ne soit rien arrivé de dangereux pendant ton trip. Tu étais entouré de personnes de confiance, heureusement, mais trop nombreuses je pense..
La Salvia est davantage un enthéogène (qui emmène dans Dieu) qu'un hallucinogène.
La plupart des consommateurs, soit bien plus de la majorité, ne considèrent pas la Salvia comme "un bon délire". Ce n'est pas une drogue de fête. C'est une substance de méditation et d'introspection.
Si tu veux être accompagné pendant le voyage, ne le soit que par une personne qui ne bouge pas ni ne parle. Juste par sécurité.
Je te conseille d'essayer dans le silence et l'obscurité totale, allongé et détendu. Tu risque d'être surpris.... et de changer d'avis...




"La pensée est l'esclave de la Vie, et la Vie est le fou du Temps". W. Shakespeare


 senka a écrit [26/04/2009 - 16h20 ]  
senka

salut quetzalkev, oui je vois toute a fais ce que tu veux dire. Sa c'est sur que c'est un trip très individuel.Mais je maintien que c'est un bon délire, le fait de se déconnecte, et surtout après quand tu essaye d'expliquer ou de comprendre se qui c'est passé ya vraiment moyen de rigoler. Non on n'était pas en sur nombre juste 3. Par contre oui la prochaine foi j'essayerais dans le noir.peace




Réponses 1 à sur 67
 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  

Répondre à rOdg






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.