Comment s'appellent ceux qui vivent dans les Dom-Tom ?



caro-91
Cette question a été posée par caro-91, le 28/03/2009 à à 14h14.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie DOM TOM.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 caro-91 a écrit [28/03/2009 - 14h14 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
caro-91

les métissés qui vivent en Guadeloupe,Martinique,Réunion et Océanie




 lucius a écrit [28/03/2009 - 14h49 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
lucius

les domtomiens!
:-D

Trève de plaisanterie,

les dom,ce sont les départements outre-mer,et les tom,les territoires d'outre-mer.

Tout dépend donc de quel département ou territoire dont tu parles.
Exemple:
Guadeloupe ; Guadeloupéens
Martinique ; Martiniquais
Guyane ; Guyannais
Réunion;Réunionais




Gare au gorille !


 papiguy a écrit [28/03/2009 - 19h02 ]  
papiguy

Erreurs dans la question et la réponse (merci d'avoir posé la question, j'ai pu mettre à jour mes connaissances):

On doit maintenant parler de DOM COM, de ROM et de POM (de quoi se pommer un peu plus, c'est ce qu'on appelle la simplification administrative)

"Depuis la réforme constitutionnelle de 2003, le statut des DOM TOM a été modifié en France. Les DOM sont devenus techniquement des DROM (pour «Département et région d'outre-mer») et les TOM sont disparus, sauf pour les Terres australes, afin de faire place aux COM (pour Collectivité 14',this);">d'outre-mer).

Quant à la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie, elles forment maintenant des POM (pour «Pays d'outre-mer» au sein de la République); la Polynésie française est néanmoins une «collectivité d'outre-mer», tandis que la Nouvelle-Calédonie a un statut provisoire de «collectivité spécifique» en attendant que, vers 2014, un référendum local décide de son indépendance ou de son maintien au sein de la République.

Voici le nouveau vocabulaire administratif accepté:

COM : Corse, Mayotte, Saint-Pierre-et-Miquelon, Saint-Barthélemy et Saint-Martin

Ce sont les collectivités d'outre-mer bénéficiant d'un statut particulier disposant d'une certaine autonomie, car les collectivités territoriales sont devenues des entités distinctes de l'État français. Les collectivités territoriales se sont vues reconnaître un pouvoir réglementaire pour l'exercice de leurs compétences administratives.

Parmi ces dernières, on distingue la «Collectivité d'outre-mer départementale» de Mayotte et la «Collectivité d'outre-mer territoriale» de Saint-Pierre-et-Miquelon. La Corse est une «collectivité spécifique». Depuis le 14 juillet 2007, l'île de Saint-Martin et l'île de Saint-Barthélemy, auparavant des communes de la Guadeloupe, sont désormais des «Collectivités d'outre-mer de la République».

DOM (sigle retenu pour DROM) : Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion

Ce sont les «départements» d'outre-mer, comme ceux qu'on trouve en France métropolitaine et possédant un conseil général et un conseil régional, mais un seul préfet. Tous les DOM sont soumis aux lois françaises tout en ayant la possibilité d'avoir recours à certains «assouplissements» dus à leur éloignement, par exemple, la possibilité d'adapter les textes législatifs et leur organisation administrative. Ainsi, les DOM bénéficient d'un plus plus d'autonomie que les autres départements français.

ROM : Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion

Il s'agit de «régions d'outre-mer» au nombre de quatre (Guadeloupe, Martinique, Guyane et La Réunion). Contrairement aux régions métropolitaines, les ROM sont constituées d'un seul département, c'est-à-dire des régions monodépartementales. Autrement dit, deux structures sont superposées: le département et la région, avec un seul préfet tout en possédant chacune son assemblée délibérante : le conseil général pour le DOM et le conseil régional pour la ROM.

POM : Polynésie française et Nouvelle-Calédonie

Ce sont la Polynésie française et la Nouvelle-Calédonie formant ce qu'on appelle des «Pays d'outre-mer au sein de la République»."

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/Francophonie/dom-tom.htm




 clémentine 2 a écrit [29/03/2009 - 00h03 ]  
clémentine 2

des vacanciers ,,?des bronzés ?




 papiguy a écrit [29/03/2009 - 11h18 ]  
papiguy

clémentine 2,
Tu penses peut-être que les habitants de ces régions ne travaillent pas ? Passe encore pour les Corses qui s'amusent avec des pétards, encore que certains d'entre-eux poussent le jeu un peu trop loin, ce qui leur vaut des vacances de longue durée à l'ombre aux frais de la République.

Les autochtones de ces régions, longtemps traitées comme des colonies, apprécieront. ;-)




 lucius a écrit [29/03/2009 - 14h34 ]  
lucius

Comment peux tu dire une telle chose,clémentine2?

la France fait tout son possible pour que ces "régions" ne se dévellopent pas,afin qu'elles restent dans son giron,dépendantes.
Résultat:beaucoup de chomeurs dans ces zones,non pas parce qu'ils sont "fénéants",mais par volonté du pouvoir central.
De plus,il ne faut pas oublier les fonctions régaliennent de l'état.
Nous avons décidé que ces zones resteraient françaises,donc elles doivent avoir écoles et hopitaux,police et fonction publique en général,comme en métropole.
Ainsi,on peut avoir l'impression que cela coute de l'argent aux contribuables métropolitains,mais c'est uniquement du à la politique menée depuis 50 ans.
Et meme avec une crise comme celle qui a eu lieu récemment,l'état préfére lacher du pognon plutot que de renoncer à sa main mise sur ces territoires.
Honte à nous et à notre nouveau colonialisme!

Papiguy,n'aurais-tu pas oublié les DROM? ;-)

Si je n'ais pas développé,c'est pour ne pas "perdre" caro91...




Gare au gorille !


 papiguy a écrit [29/03/2009 - 17h01 ]  
papiguy

lucius, relis mon message, les DROM n'ont pas été oubliés, le sigle retenu pour eux étant DOM.
A l'occasion des "troubles" à la Réunion, à la Martinique et bientôt à la Réunion, quelques reportages ont été diffusés à la Télévision qui montrent bien l'état de dépendance dans lequel se trouvent ces régions.
Les autochtones ont une part réduite dans la gestion de l'économie et les prix des produits sont sensiblement plus élevés qu'en Métropole, les "expatriés" vivant sur place ayant des indemnités pour les compenser, alors que les autochtones ont des salaires du même ordre qu'en Métropole.




Répondre à caro-91






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.