Valls, avec l'affaire Dieudonné, est-il de faire renaître l'antisémistime en France ?



bougainvilliee
Cette question a été posée par bougainvilliee, le 09/01/2014 à à 08h07.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Discrimination raciale.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

La meilleure réponse



 bougainvilliee a écrit [11/01/2014 - 12h33] 
1 vote(s)  scorescorescorescorescorescorescore
bougainvilliee

Bonjour, Concernant un intervient qui intervient souvent mal...



[ Lire la suite de la réponse écrite par bougainvilliee ]



Réponses 1 à sur 89

 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  



 scofield a écrit [09/01/2014 - 09h11 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
scofield

Tout à fait d'accord oui !
Dieudonné n'a jamais été aussi populaire qu'aujourd'hui, et maintenant plein de gens clairement antisémites se rallient à sa cause parce qu'ils pensent que Dieudonné l'est aussi puisqu'on le dit partout dans les journaux.
Honte à vous monsieur Valls et honte à votre incompétence pour avoir foutu la merde sur un terrain qui était apaisé.
Je plains tous les juifs de France qui n'ont rien demandé à personne et qui seront maintenant l'objet d'attaques de la part d'individus qui n'ont rien compris au sujet.




 Anonyme a écrit [09/01/2014 - 10h02 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
Anonyme

Manuel Vals, a fait pire que mieux en déclanchant la polémique. Je n'aime pas Dieudonné, mais en France, il existe des lois pour condamner les propos antisémites, Dieudonné a déjà été condamné nombre de fois à des amendes, qu'il ne paye pas, alors que les juges le fassent mettre en prison (contrainte par corps). La, il est bon de souligner que Vals a déclenché les foudres ! en faisant en plus de la pub a Dieudonné.




 papiguy a écrit [09/01/2014 - 12h29 ]  
papiguy

C'est souvent celui qui soulève le problème qui est rendu responsable de celui-ci et non celui qui en est à l'origine.
C'est Dieudonné (et quelques autres de ses amis du FN ou assimilés) qui véhicule de façon récurrente des propos antisémites, et c'est celui qui veut le faire taire qui est rendu responsable de la libération de la parole antisémite.

Dieudonné va utiliser comme le FN sait bien le faire, la technique de la victimisation pour accentuer encore la publicité que les medias lui font.

L'erreur de Valls, mais qui ne devrait pas lui mériter une telle condamnation, est de s'être attaqué à Dieudonné et non à l'antisémitisme. D'ailleurs des associations, telles le CRIF, étaient parfaitement capables de faire condamner ce pitre par la Justice si ce dernier enfreignait la Loi.

Action de Valls inutile donc et contre-productive, mais qui ne justifie pas qu'on se trompe de cible.

Par contre, cet épisode se montre révélateur. Par exemple le FN en profite pour en remettre une couche bien épaisse sur ses thèmes favoris et se garde bien de prendre position sur le fond:
http://www.lepoint.fr/politique/dieudonne-philippot-c-est-valls-le-comique-27-12-2013-1774770_20.php

Plus facile pour Marine que de désavouer sa base traditionnelle et le fondateur du FN, cette dernière préfère jouer les équilibristes pour garder la façade propre:
http://www.lejdd.fr/Politique/Marine-Le-Pen-est-choquee-par-Dieudonne-mais-ne-veut-pas-l-interdire-647314

A lire pour bien comprendre les relations entre Dieudonné et le FN (et accessoirement la position de Valls qui déclare que les spectacles de dieudonné sont des réunions politiques):

https://www.lesinrocks.com/2013/12/28/actualite/fn-defend-dieudonne-11455921/




 Broussard a écrit [09/01/2014 - 14h09 ]  
Broussard

Dieudonné ne véhicule pas de message antisémite, c'est faux et archi-faux.
Il dénonce le pouvoir du lobby sioniste en France, OK.
Il se moque de la Shoah et des crimes commis pendant la seconde guerre mondiale, OK.
Mais il ne tient pas de propos antisémites, et si il a déjà été un peu limite, c'est toujours sur le ton de l'humour.
Ça n'est pas pour rien que plusieurs villes ont été condamnées à verser des dommages et intérêts à Dieudonné pour des interdictions de spectacles.
Le spectacle de Dieudonné n'est pas antisémite puisque Dieudonné n'est pas antisémite. Et si une poignée de juifs ne sont pas contents, qu'ils aillent balayer devant leur porte, parce que quand le grand Rabbin Ovadia Yossef affirme publiquement que les goys sont sur Terre pour servir les juifs, et que ces propos sont repris en France, c'est un peu limite aussi... mais là personne ne dit rien...




 papiguy a écrit [09/01/2014 - 14h28 ]  
papiguy

Que Dieudonné ait une dent contre Israel est évident puisque c'est ce pays qui a refusé de financer son film. De là à regretter en public que les chambres à gaz....

Mais peu importe, que la Justice fasse son travail, et le fisc le sien, car on oublie un peu trop vite les quelques dizaines de milliers d'euros impayés car cet aimable galopin a organisé son insolvabilité. Là, on se sent un peu plus concerné que par des propos dont on n'a rien à f....




 Broussard a écrit [09/01/2014 - 14h49 ]  
Broussard

Son insolvabilité, j'en ai tout autant rien à faire.
Je ne défend pas la personne de Dieudonné, je dénonce tout le tapage qu'il y a autour en ce moment que je trouve non seulement disproportionné, mais liberticide.
Ce rappel à l'ordre organisé par le CRIF et la LICRA n'a aucune valeur à mes yeux, et j'espère que la justice sera impartiale sur les demandes d'interdictions de spectacle de Manuel Valls.
Je ne vois pas pourquoi on pourrait être outrancier envers l'esclavage et pas envers la Shoah.




 Toli a écrit [09/01/2014 - 14h58 ]  
Toli

Bonjour,
Je suis assez d'accord avec Broussard.
Mais attention tout de même à ce que cette histoire n'ouvre pas des portes vers un vrai antisémitisme qu'y était quasiment enterré.
Encore un grand bravo à Monsieur Valls pour son incompétence manifeste.




«Toute vérité franchit trois étapes. D’abord elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant toujours été une évidence.»


 papiguy a écrit [09/01/2014 - 15h03 ]  
papiguy

Le risque "liberticide" doit être évalué de façon globale, et il faut pour cela remonter à la racine des problèmes.
L'incitation à la haine raciale est certainement plus dangereux pour les libertés que la simple interdiction d'un spectacle dérisoire qui n'attire que les convaincus de l'extrême droite ce qui le transforme effectivement en meeting politique.

Cependant la décision d'interdire un spectacle ne doit pas venir du gouvernement mais de la Justice seule qu'il faut laisser travailler en paix et non sous la pression des medias.




 Broussard a écrit [09/01/2014 - 15h38 ]  
Broussard

Bof.
Je suis loin d'être un convaincu de l'extrême droite, bien au contraire même !
Ça n'empêche que Dieudonné me fait beaucoup rire et je trouve que c'est l'un des meilleurs en France.
Je crois plutôt que c'est votre dent contre le FN qui vous fait dire ça sur lui. Dommage.




 bougainvilliee a écrit [09/01/2014 - 15h40 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Prenons pour exemple et gardons en mémoire "les paroles s'envolent, mais les écrits restent !"

Notre France, une indivisible, républicaine et laïque, n'est l'est pas trop, lorsqu'elle condamne les paroles de Dieudonné, mais accepte des écrits comme les caricatures de Mahomet parues dans "Charlie Hebdo".

Est-ce a dire que la société française se communautariserait : Avec un Islam d'opprobre ou de poubelle (à combattre), un judaïsme pur (désigné par son Dieu)de l'autre et pour couronner le tout la chrétienté xénophobe (qui se partage entre Catholiques, Protestants et orthodoxes et s'entendent avec le Concordat de l'Alsace et de la Lorraine, Wallis et Futuna, Mayotte, Saint-Pierre et Miquelon et la plupart de nos autres possessions outre-mer. (vous avez dit "une et indivisible ?")

Ceci dit un des intervenants a raison dans sa toute première intervention.

N'empêche un haut responsable politique, doit faire attention où il met les pieds, avant de se faire plaisir et d'engager son gouvernement (à moins que son chef soit de mèche avec lui).




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [09/01/2014 - 16h08 ]  
papiguy

"Je suis loin d'être un convaincu de l'extrême droite, bien au contraire même ! ":

A priori, sauf si l'on est maso, on ne va pas voir un spectacle quand on sait que des propos qu'on n'aime pas y seront tenus.
Tout le monde n'est pas capable de se distancier par rapport au discours pour ne retenir que l'humour s'il y en a. D'ailleurs, l'humour qui s'exerce au dépend d'une partie de la population qui a été singulièrement meurtrie dans le passé est d"un goût douteux.

Beaumarchais a fait dire "Je me hâte de rire de tout de peur d'être obligé d'en pleurer", mais les Juifs n'ont pas beaucoup ri avant l'holocauste et encore moins pendant.
Le prétexte de l'humour ne doit pas autoriser à réveiller de vieilles blessures et à attiser la discorde.

Quand il se constitue en arme pour dénoncer les travers et les dérives de notre société, l'humour devient indispensable. Mais quand la charge est gratuite, la frontière vers l'incitation au dénigrement puis, en période de crise à la haine, est vite franchie.
Gardons nous bien d'oublier comment une bonne partie de la population française a été imprégnée par l'antisémitisme à partir des années 30...sur les cendres de la période du procès Dreyfus.
Il y a toujours un salaud qui sommeille en chacun de nous, ne le réveillons pas, même sous prétexte d'humour.

Encore une fois, ne faisons de procès d'intention à personne, que chacun se fasse son opinion en se documentant,... et que la Justice passe.




 bougainvilliee a écrit [09/01/2014 - 16h48 ]  
bougainvilliee

bonjour,
La justice à donné son verdict.
Et le tribunal "administratif" de Nantes, renvoie Valls, ses préfets (aux ordres du Ministre) et ses maires (lèches-culs) ailleurs.
Valls à pensé que le "Conseil d'État" était mieux que le justice Française, en cas de rejet il pourra toujours s'adresser à la Cour Européenne des droits de l'homme, et il en sera fini de la souveraineté française.





Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [09/01/2014 - 17h16 ]  
papiguy

"La justice à donné son verdict. ":
Que non, ne mettons pas la charrue de Valls avant les boeufs de Dieudonné !
C'est après le spectacle, que si une plainte est déposée, la Justice devra trancher, car la décision de ne pas interdire le spectacle a été prise par le Tribunal administratif qui devait fonder sa seule décision sur la forme des préliminaires au spectacle. C'est un tribunal correctionnel qui serait seul en mesure de se prononcer sur une infraction éventuelle du contenu tel que produit par rapport aux lois en vigueur.

Pour la petite histoire "Mercredi, le parquet de Chartres confirme une enquête pour blanchiment à l’encontre de Dieudonné." (Les Echos). Un noir accusé de blanchiment, l'avocat de Dieudonné dira encore que c'est de l'acharnement, mais non, ce n'est que de l'humour. Si cela continue il faudra que les sympathisants de Dieudonné se cotisent pour ajouter des oranges au menu de quenelles à la sauce nantaise. :-D




 bougainvilliee a écrit [09/01/2014 - 18h14 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Le trouble à l'ordre public va venir d'un ministre de l'intérieur, c'est drôle.
Il a soufflé sur les braises de Dieudonné, qui était oublié.
Maintenant, allez voir le résultat au Zénith de Nantes.
Conclusion :
valls et ses conseillers sont des pas grand-chose.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [09/01/2014 - 18h50 ]  
papiguy

"Valls à pensé que le "Conseil d'État" était mieux que le justice Française":
Et il avait raison, le conseil d'Etat a maintenu l'interdiction du spectacle. On peut penser que le Conseil d'Etat s'est fondé sur l'analyse des spectacles précédents, lesquels ont donné lieu à plusieurs condamnations.

La Cour Européenne de Justice a une jurisprudence qui est défavorable aux interdictions à priori. Il serait amusant de voir un individu faisant la promotion du FN faire appel à cette juridiction alors même que le FN tape à tour de bras sur les Institutions Européennes.

La suite au prochain épisode... :-D




 papiguy a écrit [09/01/2014 - 19h04 ]  
papiguy

Avant que la Cour Européenne de Justice ait pu se prononcer, pour autant qu'elle ait été saisie, il va s'écouler de nombreux mois. Entre-temps les Actions lancées par la Justice pour blanchiment et la Fisc pour défaut de paiement vont obliger M'Bala M'Bla à rester dans sa case. Il pourra y réflechir à un nouveau spectacle ou faire n'golo n'golo avec Marine qui lui donnera des leçons de respectabilité, à la barbe et au nez de Papa.
Ne riez pas ce n'est que de l'humour idiot et méchant comme celui du sus-nommé.




 papiguy a écrit [09/01/2014 - 19h23 ]  
papiguy

Un petit complément pour rectifier une erreur du Végétal:
"Valls a pensé que le "Conseil d'État" était mieux que la Justice Française":
il se trouve que le Conseil d'Etat est la plus haute instance de la Justice française dans l'ordre administratif. Ses avis sont sans appel en France,

Un des rôles de cette institution est de conseiller le Gouvernement et on peut supposer que Valls ne s'était pas lancé dans son action en interdiction sans biscuits. Il ne faut quand même pas prendre les gens pour des imbéciles, comme le fait fort élégamment notre végétal préféré, je cite "valls et ses conseillers sont des pas grand-chose".

Comme il ne faut jamais manquer une occasion de se cultiver:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Conseil_d%27%C3%89tat_%28France%29
On peut aussi consulter le site du Conseil d'Etat (actuellement surchargé, on se demande bien pourquoi !!!)




 Broussard a écrit [09/01/2014 - 19h35 ]  
Broussard

Étonnant qu'on puisse rire de l'esclavage et des traites négrières (voir le récent film "case départ") mais qu'on ait pas le droit de faire la moindre blague trop osée sur la Shoah...

Les juifs ont beaucoup souffert certes, mais les esclaves noirs aussi, et les indiens d’Amérique encore plus, seulement là, on a le droit d'en rire.

Les juifs n'ont pas le monopole du souvenir et sur ce sujet je rejoins largement l'avis de François Mitterrand qui à l'époque n'avais pas baissé son pantalon face aux pressions des lobbys dont personne aujourd'hui ne peut nier l'existence.
Si les dénoncer fait de nous des antisémites, il serait temps de revoir la définition de ce mot.




 papiguy a écrit [09/01/2014 - 20h13 ]  
papiguy

Il y a pourtant une différence majeure, car le film "Case départ" est au contraire une critique intelligente de l'esclavage et du racisme, non une charge contre les noirs, alors que les propos de Dieudonné sont une charge contre les Juifs.
L'humour du film fait réflechir, l'humour proclamé de Dieudonné attise des relents condamnables.

http://www.premiere.fr/film/Case-depart-2335982/%28affichage%29/press
http://lci.tf1.fr/cinema/films/case-depart-6292226.html

Par ailleurs, contrairement à ce qui est généralement affirmé, la décision du Conseil d'Etat n'infirme pas cette du Tribunal Administratif de Nantes, ce dernier ayant jugé sur la base des pièces qui lui ont été fournies et ralatives à l'organisation locale du spectacle. Le Conseil d'Etat a jugé de façon plus globale, sur la base des contenus de spectacles déjà condamnés.

Conduire un spectacle est comme conduire une voiture: les infractions se traduisent par la suppression de points à titre d'avertissements, la répétition des infractions conduisant au retrait du permis. C'est ce qui vient de se passer, avec une nuance de taille car il faut souligner que ce n'est pas Dieudonné qui est interdit de conduire un spectacle, c'est son spectacle "Le Mur" qui est interdit de représentation. S'il change le contenu pour rester dans les clous de la légalité, rien ne devrait lui interdire de se produire en scène.




 Broussard a écrit [09/01/2014 - 20h55 ]  
Broussard

De la légalité et de la bienpensance du CRIF.
Il y a eu des dérives certes, et je suis le premier à dire qu'il est parfois lourd sur les juifs, mais de la à dire que c'est de l'incitation à la haine raciale, ça me fait bien marrer.
Dommage qu'il ait fait de ça son fond de commerce, mais qu'on arrête de nous sortir le drapeau de l'antisémitisme et du méchant nazi à chaque fois qu'il parle des juifs, ça commence à bien faire.




 cochise_fr a écrit [09/01/2014 - 21h01 ]  
cochise_fr

Bonjour,
On peut bien ergoter sur la dictature rampante qui se met en place, sur les censeurs téléguidés qui, tout en étant au gouvernement, osent proférer "celui-là il faut le faire taire" il n'y a que l'article 19 qui s'applique....et il ne souffre d'aucune ambiguïté.

Article 19

Tout individu a droit à la liberté d'opinion et d'expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d'expression que ce soit.

Tout le reste c'est du baratin politicien en attendant la dictature.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [09/01/2014 - 21h37 ]  
papiguy

A l'article cité par le Grand Chef Indien l'article suivant apporte des limitations

Article 24 alinéa 8 de la loi du 29 juillet 1881 sur la liberté de la presse, modifié par la loi du 16 décembre 1992 relative à la réforme du Code pénal:
"Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un an d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende ou de l'une de ces deux peines seulement


Et s'applique également l'article suivant du Code Pénal
Article R625-7
La provocation non publique à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance, vraie ou supposée, à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée est punie de l'amende prévue pour les contraventions de la 5e classe.

De plus
"La chambre criminelle de la cour de cassation a eu l'occasion de juger, le 12 avril 2005, sur le fondement des dispositions de l'article 24 alinéa 8 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet 1881 précitées, que la liberté d'expression trouve ses limites lorsque les propos « suscitent un sentiment d'hostilité ou de rejet envers un groupe de personnes déterminées »."


Quand à la dictature que le Grand Chef attend, (après avoir attendu que le FN s'exprime sur le sujet pour prendre part au débat) c'est plutôt celle qu'il souhaite ardemment, c'est à dire celle des nostalgiques du pétainisme poujadiste peinturluré en bleu marine.

Pour mémoire
http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/le-pen-un-parrain-de-choc-pour-la-42301




 Broussard a écrit [09/01/2014 - 22h22 ]  
Broussard

Manuel Valls : "C'est la République qui a gagné" :-D
La République de celui qui demande "quelques whites, quelques blancos" dans les quartiers trop colorés à son gout ?
Elle est belle la France...




 papiguy a écrit [09/01/2014 - 23h51 ]  
papiguy

La République n'a rien gagné du tout. L'inquiétant reste que notre société soit encore capable de se préoccuper de l'antisémitisme ou du racisme, que la parole se libère sur le sujet et que certains, partis ou humoristes en fassent leur fond de commerce.

Un travail de pédagogie énorme reste à faire plutôt que mobiliser les énergies à faire la promotion d'un humoriste égaré.

Le jour ou ce travail aura commencé de façon durable, on pourra dire que la France, et non seulement la République, aura gagné.

L'agitation répressive de Sarkozy a échoué comme celle de Valls échouera sans ce travail de prévention qui demande beaucoup plus d'imagination et de persévérance que se contenter de punir plus ou d'interdire davantage.




 bougainvilliee a écrit [10/01/2014 - 07h45 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Les articles en réponse à "Cochise" ne concernent nullement Dieudonné.

Et il semble bien que cela soit un coup monté ! Pourquoi ? qu'est-ce que ce gouvernement de gauche avait à cacher. Car il faut toujours se demander s'il n'y pas là une volonté politique.

Ensuite je me demande si certain intervenants ont auditionné les spectacles de Dieudonné.

Je croyais, jusqu'à ces derniers temps, qu'il n'existait plus. Valls l'a réveillé... Pourquoi ?

Du coup j'ai, pour me faire une opinion, acheté tous ces DVD, je n'y ait rien trouvé.

Ce qui me conforte dans mes opinions. Et je me demande si le résultat obtenu n'était pas déjà prévu (voir le coup monté).
La France et sa République (raie-publique) ne sortent pas grandies de ce combat (Inutile).

Nation ou l'on peut, se moquer de l'islam, de l'esclavage (qui à duré plusieurs siècles) ou du colonialisme, pays de l'obscurantisme ou on ne peut plus s'amuser. et ou les humoristes sont pourchassés.

Attention au retour de bâton.

Les chinois (encore eux) disent "Plus le cochon est gras plus il est prés de la marmite".




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [10/01/2014 - 12h03 ]  
papiguy

"Du coup j'ai, pour me faire une opinion, acheté tous ces DVD, je n'y ait rien trouvé. ":
et pour cause, ce ne sont pas les DVD qui sont en cause mais le spectacle. Un DVD peut être édulcoré de ce qui est susceptible d'entraîner une condamnation.

"Nation ou l'on peut, se moquer de l'islam, de l'esclavage (qui à duré plusieurs siècles) ou du colonialisme, pays de l'obscurantisme ou on ne peut plus s'amuser. et ou les humoristes sont pourchassés. ": on peut s'y moquer du catholicisme comme de l'Islam et les catholiques ne lancent pas de menaces de représailles, mais cela n'a rien à voir avec l'affaire, car dans ces moqueries il n'y avait pas d'incitation à la haine, mais plutôt la dérision d'attitudes rétrogrades et inacceptables dans des pays civilisés. C'est pareil pour l'esclavage comme déjà expliqué dans une de mes réponses.

La satire intelligente de conceptions ou d'attitudes inacceptables ne peut en aucun cas justifier des propos qui enfreignent les lois en s'en prenant à des communautés sur la seule base de l'appartenance. Utiliser le langage du régime pétainiste pour qualifier les Juifs n'est pas acceptable et traduit bien la volonté de nuire.

"Attention au retour de bâton. ": effectivement, si on tolère l'appel à la violence, même si elle reste verbale, cet appel, et on l'a vu, peut tourner à la violence physique et là, ceux la même qui défendent le droit à faire n'importe quoi sous prétexte de liberté, s'offusqueront et demanderont une répression implacable.

La liberté d'expression n'est pas opposable au respect dù à tout homme.

Si on n'est pas capable de voir dans les propos et le langage utilisé par certains comme Dieudonné, des atteintes à la dignité humaine et un prosélytisme dangereux pour la société, la situation est plus grave qu'on pourrait le craindre. Défendre la démocratie et la liberté demande de la vigilance, mais celle-ci ne peut s'exercer que si on sait voir et comprendre.




 bougainvilliee a écrit [10/01/2014 - 12h53 ]  
bougainvilliee

Bonjour,

Attention "Canard enchaîné" ta vie ne tient qu'à un fil celui des censeurs.




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [10/01/2014 - 12h56 ]  
bougainvilliee

Liberté, liberté chérie, toi qui croyait avoir trouvé une patrie, n'en as plus.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [10/01/2014 - 13h01 ]  
papiguy

La rubrique que je préfère dans le Canard, c'est celle qui est intitulée "Pan sur le bec" .
Pas d'inquiétude pour le volatile, il n'est pas financé par la publicité et a gagné tous ses procès en diffamation. Ses conseils juridiques sont certainement plus affûtés que ceux de l'humoriste, et on ne peut lui voler dans les plumes sans risque.




 papiguy a écrit [10/01/2014 - 13h12 ]  
papiguy

La liberté qui s'accommoderait de la tolérance de l'intolérable, c'est à dire de la propagation de la haine, n'est qu'un leurre qui se retournerait inéluctablement contre ceux qui défendent cet erzats (mot d'origine allemande très utilisé pendant l'occupation).




 bougainvilliee a écrit [10/01/2014 - 13h14 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Cependant "Dieudonné" en tant qu'homme d'extrême gauche, peut s'adresser à la Cour Européenne des Droits de l'Homme.
Histoire de démentir certaines informations.




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [10/01/2014 - 13h35 ]  
bougainvilliee

Voltaire, Diderot, Robespierre, vous êtes tous des erzateurs des illusionnistes : La France que vous rêviez est restée aux mains des thermidoriens (après le coup d'état de l'usurpateur), ceux qui interdisent tout le droit de s'exprimer, d'être, d'exciter, d'avoir une autre vision des choses de vivre enfin... Bientôt la révocation de l'édit de Nantes (symbole qu'en tu nous tient).




Le doute est ma seule certitude


 bougainvilliee a écrit [10/01/2014 - 13h43 ]  
bougainvilliee

"Je suis loin d'être convaincu par l'extrême droite" et suis maso comme ceux qui craignent le FN, va leur botter le cul.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [10/01/2014 - 14h23 ]  
papiguy

"Cependant "Dieudonné" en tant qu'homme d'extrême gauche, peut s'adresser à la Cour Européenne des Droits de l'Homme. ":
Bien sûr et il est heureux que ceux qui crachent sur l'Europe puissent encore faire appel à ses Institutions. S'ils étaient logiques, ils refuseraient de le faire étant entendu que ces Institutions sont déclarées nuisibles. Ce n'est pas un coup de pied au cul mais un joli pied de nez.

"Bientôt la révocation de l'édit de Nantes":
et pourquoi s'en tenir là et ne pas revenir à l'époque de Vichy ? Dieudonné pourrait s'y exprimer avec la bénédiction des Autorités et aurait même droit à un statut d'amuseur public.

"et suis maso comme ceux qui craignent le FN":
mettre à bas les couillonnades du FN n'est pas le craindre, bien au contraire. Cela procède même d'un certain optimisme à l'égard de la capacité de discernement des français. Ces derniers commencent à se rendre compte de ce qu'est un discours racoleur et populiste, auquel des propositions incohérentes et irrationnelles dans tous les domaines ont un peu de mal à donner la moindre once de crédibilité.
Mais bien sur on peut avoir une opinion contraire et continuer à se faire berner comme un légume.




 papiguy a écrit [10/01/2014 - 14h29 ]  
papiguy

En attendant la "révocation de l'Edit de Nantes" l'humoriste égaré devra répondre des chefs d'accusation de blanchiment (à hauteur de 400000 euros), de fraude fiscale, d'organisation d'insolvabilité.
Si Bercy n'avait pas bloqué les demandes de recouvrement des sommes dues formulées par la Justice, Valls n'aurait pas eu besoin d'interdire des spectacles, car il est difficile d'être à la fois en scène et en prison.




 cochise_fr a écrit [10/01/2014 - 22h51 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Amusant la relativité des choses:
- des poursuites juridiques de grande ampleur contre Dieudonné pour des amendes (60000 euros environ) ou des soit-disant blanchiment de 400000 euros sur 4 ans (soit environ 100000 euros par an) sur lesquels on peut entrevoir 100000 à 150000 euros de taxes sur 4 ans également (les impôts ne peuvent remonter que sur 3 ans).
Mais qu'en est il des poursuites contre les fraudeurs de milliards d'euros par an.?.? Rien.!! Nada.!! Il en est même qui sont bien protégés par leur caste comme cela a une nouvelle fois été démontré ces jours ci.... Avec en prime 1 milliards d'euros de subventions pour le rafale.
Qu'en est il des détournements de fonds publics opérés depuis 40 ans.?.? Rien Nada également.!!

Le pauvre Dieudonné est un bien petit poisson pêché par un énorme chalutier incapable d'attraper les baleines.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [10/01/2014 - 23h19 ]  
papiguy

Hé oui, tout est relatif, mais pourquoi a-t-on fait un pataquès pour un ex ministre pour une évasion fiscale beaucoup plus faible et devrait-on passer sous silence les infractions de quelqu'un qui se met volontairement sur le devant de la scène en crachant dans la soupe et en insultant les gens ?

La loi doit être appliquée quel que soit le niveau de l'infraction, point stop. Les infractions de cet hurluberlu sont connues depuis longtemps et Bercy n'a pas engagé de poursuites alors même que ses avocats parlent d'acharnement. Il y a vraiment de quoi rire.




 cochise_fr a écrit [11/01/2014 - 07h36 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Sauf qu'il doit bien y avoir quelques millions de gens qui crachent dans la soupe et insultent d'autres gens à longueur de journée, à commencer par certains qui gouvernent et possèdent une part de pouvoir quelque part.

Sauf que sortir les canons et les chars pour tuer une souris, est-ce bien raisonnable.?

Dieudonné était jusqu'à peu totalement inconnu d'une partie des français et des étrangers, il a reçu gratuitement une publicité d'enfer et ses partisans sont en plus grand nombre, d'ailleurs plus pour sa position judiciaire que pour ses opinions. Comme je l'ai déjà dit, la liberté d'expression ne se divise pas, elle est ou elle n'est pas, et ce n'est pas parce qu'on ne partage pas les idées subversives de Dieudonné qu'on doit le faire taire par tous les moyens.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 bougainvilliee a écrit [11/01/2014 - 09h54 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Le pot de fer (du gouvernement) contre le pot de terre (de la liberté) .
Lorsque l'on sait que la présidente du Conseil d'État est la garde des sceaux (des sots).

Au pays, qui veut donner l'exemple, (au pays des lumières, au phare du monde, l'exemplaire culturel du monde, de la démocratie, de la liberté, de la laïcité) la séparation des pouvoirs, n'existe même pas.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [11/01/2014 - 10h46 ]  
papiguy

"ce n'est pas parce qu'on ne partage pas les idées subversives de Dieudonné qu'on doit le faire taire par tous les moyens":

Sauf qu'il ne s'agit pas seulement d'idées subversives et que ce n'est pas ce qui a amené ses condamnations. Il s'agit d'incitation à la haine raciale et de négationnisme, deux infractions à l'égard de la Loi et aussi et surtout deux régressions dans l'ordre de la civilisation qu'on ne peut balayer d'un revers de manche au nom de la liberté d'expression.

Le Grand Chef Indien invoque les droits de l'Homme pour défendre l'idée d'un revenu minimum pour tous. Mais que serait ce revenu dans une société de régression ? Le droit de vivre dans une société ouverte et sans haine est la première priorité.


"Au pays, qui veut donner l'exemple, (au pays des lumières, au phare du monde, l'exemplaire culturel du monde, de la démocratie, de la liberté, de la laïcité) la séparation des pouvoirs, n'existe même pas.":

Quand il s'agit de défendre notre société contre les méfaits de l'antisémitisme et du négationnisme véhiculés sous prétexte d'humour, il n'est pas choquant que les pouvoirs aient des positions convergentes.

La société et la démocratie parfaites n'existent pas. Entre deux types de société, l'une dans laquelle on pourrait librement, comme sous Vichy, désigner une communauté à la vindicte publique comme étant à éliminer, et une démocratie certes imparfaite, mais qui défend les droits de l'homme, il n'y a pas photo.

Les extrémistes de droite mettent sans arrêt sur le devant de la scène les questions de sécurité, mais poussent des cris d'orfraie quand un gouvernement réprime ceux qui prêchent la haine, source de violence.

La xénophobie commence avec le refus de l'étranger "extérieur", puis avec des discours comme ceux de Dieudonné, se poursuit avec le rejet de celui que l'on désigne comme étant l'étranger "intérieur". Ce n'est pas le fait de baptiser le concept "préférence nationale" qui prive celui-ci des risques de dérive vers le racisme et l'antisémitisme, surtout quand on en fait un élément important de son programme. D'ailleurs les dérives sont avérées, on en a pour preuve le spectacle d'équilibriste des dirigeants du FN qui se démarquent des actes antisémites et racistes sans jamais condamner les idées qui les inspirent.

Ceux qui mettent uniquement en avant le droit à la liberté d'expression dans le "débat Dieudonné" sans évoquer l'inacceptabilité de ses propos, se font d'une certaine façon, volontairement ou non, complices des néo-fascistes d'extrême droite.




 cochise_fr a écrit [11/01/2014 - 11h50 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Mais c'est ce que font les gouvernants actuels tous regroupés en censeurs: "désigner à la vindicte publique ceux qu'il faut éliminer"..... et quoi de plus facile que d'éliminer quelqu'un en le privant de revenus.? C'est le cas pour Dieudonné aujourd'hui. C'est le cas pour les pauvres depuis des siècles.

La vie est belle.!! Youpiiiii.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [11/01/2014 - 12h18 ]  
papiguy

C'est maintenant très clair, le grand Chef Indien a jeté le masque, il préfère celui qui incite à la haine à ceux qui la refusent. Mais ceci on s'en doutait un peu, tous ses propos respirent cette aigreur malsaine.
Quand Dieudonné évoque son "combat" qui continue, il ne parle pas que de ses actions pour pouvoir se produire en scène mais de ses idées politiques. Il vient ainsi de donner raison à Valls qui affirmait que les spectacles de l'humoriste étaient des meetings politiques. Quand dans un meeting politique on met en avant de façon non équivoque des idées négationnistes et antisionnistes, les délits sont caractérisés et la Loi doit s'appliquer.

Quand Dieudonné d'une part déclare que son "nouveau spectacle" a été remanié pour respecter la Loi, et d'autre part demande que ses supporters achètent le DVD de son ancien spectacle condamné, il tient un double langage, reconnaissant ses infractions en scène mais voulant continuer à enfreindre la Loi au travers de la vente de DVD non expurgés des propos antisémites et négationnistes. La logique du retour au respect de la Loi voudrait au contraire que ces DVD soient retirés de la vente.




 bougainvilliee a écrit [11/01/2014 - 12h33 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Concernant un intervient qui intervient souvent mal à propos, il fait penser au dicton qui dite : '"on ne fait pas avancer un âne qui ch..." tout en se tirant une balle dans le pied.

Il est vrai qu'il est excusable, raisonnant comme un homme du 20en siècle (dont, mai 68, est le seul titre de gloire) il reste un inadapté au 21e.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [11/01/2014 - 12h46 ]  
papiguy

En lisant la presse en ligne on remarque que
- 17 % de la population française a une opinion favorable de Dieudonné
- l'électorat habituel moyen du FN se situe aux alentours de 17 % (variable suivant les régions et les périodes)
- le public de Dieudonné n'est pas homogène mais on y trouve une constante, c'est le rejet de la société actuelle avec une forte minorité qui ne se cache plus, notamment sur les forums, habitée par des sentiments xénophobes, racistes ou antisionnistes à des degrés divers.
- l'électorat du FN ressemble furieusement à la description ci-dessus, fait de désabusés, partisans de solutions radicales, habités par l"envie d'aller voir ailleurs, même au prix de contorsions avec sa propre conscience.

Il est certain que ce langage peut être tenu par beaucoup et qu'il ne peut faire du bien au FN, surtout quand le Président d'honneur, parrain de la fille de Dieudonné, lui manifeste son soutien. Dans le même temps, Marine garde une neutralité prudente ne manifestant son soutien qu'au travers de la défense de la liberté d'expression.
Le double langage est évident et ne peut tromper que ceux qui ne veulent pas voir, pas entendre et pas comprendre.

La manoeuvre de Valls devient ainsi plus claire et fait d'une pierre deux coups:
- on rappelle la Loi et on essaie de stopper la libération de la parole raciste et antisémite
- au travers du bouc émissaire qui s'est auto-désigné et a affiché ses sympathies pour le FN, on fait un croc en jambes à ce dernier juste avant la prochaine échéance électorale.
Bien joué !




 papiguy a écrit [11/01/2014 - 12h51 ]  
papiguy

La remarque de bougainvilliee est tellement judicieuse, élégante et intelligente qu'il faut la récompenser.
Je vote donc pour sa prose inimitable dont l'apport est indispensable à la clarté des échanges et à l'élévation de leur niveau.




 bougainvilliee a écrit [11/01/2014 - 15h49 ]  
bougainvilliee

Bonjour,
Suivant un intervenant, la réponse est "non".

Suivant tous les autres intervenants qui représentent 17% des français la réponse semble être "oui".

Allez comprendre.




Le doute est ma seule certitude


 papiguy a écrit [11/01/2014 - 16h30 ]  
papiguy

La réponse,...mais à quelle question ?
A vouloir tutoyer les sommets on finit par manquer d'oxygène :-D

A lire absolument (réservé au végétal, les autres peuvent passer en paix)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Mal_aigu_des_montagnes




 cochise_fr a écrit [11/01/2014 - 18h13 ]  
cochise_fr

Bonjour,
On voit très bien à ces énumérations Papiguy....qui incite à la haine.....VOUS.!!
Vous aussi voudriez faire taire ceux qui ne pensent pas comme vous sans doute. C'est dommage de perdre son temps ainsi, en indiquant après qui la foule devrait s'en prendre. Heureusement que les boches ne sont plus là, vous auriez été dans le camp des délateurs. Pouah.!!




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 papiguy a écrit [11/01/2014 - 19h16 ]  
papiguy

Voilà le langage qu'on aime !

Il ne semble pas avoir demandé qu'on musela ou lyncha quiconque. il s'agit d'une déformation éhontée de propos dans lesquels j'ai seulement demandé que la Loi soit respectée, faute de pouvoir trouver des arguments :
- que tout le monde paie ses impôts et ses amendes
- qu'on ne tienne pas des propos incitant à la haine.
De plus j'ai mis en évidence la nécessité de faire de la pédagogie plutôt que se servir de la répression.

Enfin, mes propos pouvaient donner des arguments à mettre à profit par la défense de Dieudonné, par exemple le fait de changer le contenu de son spectacle, l'interdiction, en termes de droit, visant le spectacle et non son interprète. Il semble que ces arguments de raison aient aussi germé dans la tête des défenseurs de l'humoriste.

Laissons aux lecteurs le soin d'évaluer la pertinence, le sens de la mesure et la cohérence des propos du Grand Chef Indien, grand "cultivateur" de quenelles (attention à ce qu'on fait avec la plume, marque déposée, il n'y a pas de petit profit, ... c'était histoire d'en rire).




 coeur de patate a écrit [11/01/2014 - 22h53 ]  
coeur de patate

aller je me lance ! c'est chaud ce sujet visiblement ça couler de l'octet ! :-| ce n'est pas très drôle ces histoires la !
ma vision du truc c'est que ce n'est pas vraiment une question d'antisémitisme comme jadis du temps des nazis fort heureusement
mais je pense que les gens on de plus en plus une vision négative surtout d'Israël et aussi certain de mes amis d'origine juive , qui ne sont pas pratiquant :-D :-| ne sont pas d'accord avec la politique d 'Israël sur leur façon de traiter les Palestiniens !! pour moi c'est plutôt ça qui est grave si non en vous lisant en diagonale je suis plutôt du coté de Broussard ! mais c'est complètement con de penser que l'on peu interdire une façon de penser c'est de l'ordre de Pinochet avec le Marxisme ? il ne s'agît pas de remettre en cause les camps de la mort , mais depuis 70 ans il y a eut plein de choses similaires et pourtant les médias n'en parlent pas autant ! donc il faut remettre les pendules à l'heure parfois ! merci de votre compréhension bonne soirée a tous ! shalom !




ciao!


Réponses 1 à sur 89
 Première page ⋅ Page précédente ⋅ 1  2 ⋅ Page suivante ⋅ Dernière page  

Répondre à bougainvilliee






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !








Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.