Le photovoltaïque et l'éolien, comment ça marche ?



psycho1
Cette question a été posée par PSYCHO1, le 11/01/2011 à à 22h59.  *  Alerter les modérateurs
Vous trouverez peut être plus d'information dans l'annuaire de Web-Libre, dans la catégorie Développement.

Vous pouvez y répondre en utilisant le formulaire situé ici.
 


Liens commerciaux

Réponses



 PSYCHO1 a écrit [11/01/2011 - 22h59 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
PSYCHO1

Ces deux énergies renouvelables sont-elles capables de remplacer plusieurs tranches d'EPR ?




Ah, si tous les gars du monde ...


 papiguy a écrit [12/01/2011 - 00h14 - Avis,définition, témoignages et conseils sur le guide du savoir Web Libre.org]  
papiguy

Une tranche d'EPR fournit une puissance de 1600 MW, une éolienne une puissance moyenne de 3 MW
Il faudrait installer plus de 500 éoliennes pour remplacer une seule tranche EPR.
Comme une tranche n'est jamais construite isolément mais par groupe de 4 pour constituer une centrale, il faudrait installer plus de 2000 éoliennes pour remplacer une seule centrale.

Ajoutons à cela que la production éolienne ne suit que le régime des vents. Le Dieu Eole ne va pas pousser l'amabilité jusqu'à faire souffler le zéphyr juste ce qu'il faut au bon moment de la journée (ni trop ni trop peu). Il faudrait donc pouvoir stocker l'énergie, par exemple en remontant l'eau dans les barrages pour pouvoir turbiner en cas de besoin. Le rendement global s'en ressentirait.


La production photovoltaïque est plus régulière dans la journée, mais pratiquement nulle la nuit:
- il faut environ 30 m² de panneaux pour produire 1 KW soit 4800 hectares de panneaux pour produire l'équivalent d'une tranche EPR et donc près de 20000 hectares pour une centrale. Le dernier chiffre représente un terrain de 20 km par 10 ou par comparaison la surface totale de l'autoroute Lille Marseille. Bonjour la pollution visuelle !
- la durée de vie d'un panneau photovoltaïque est d'environ 10 ans, celle d'une centrale nucléaire de 30 à 40 ans. Le problème du stockage de l'énergie se pose également.

Un appoint oui pour les deux, mais pas suffisant pour remplacer un programme d'EPR, faute de mieux.




 cochise_fr a écrit [12/01/2011 - 04h07 ]  
cochise_fr

Bonjour,
Tout ce qu'a dit Papiguy est tout à fait d'actualité et réaliste.

Il faut ajouter à cela...... la gigantesque escroquerie financière..... qui consiste à faire financer les investissements PRIVÉS dans ces énergies renouvelables par la production nucléaire PUBLIQUE (EDF), et par conséquence par les consommateurs.
Rien que cela démontre que ce genre de filière est peu ou pas rentable quand on a un parc nucléaire performant comme la France. Malgré les hausses de prix à répétition imposées par l'Europe par divers stratagèmes, le cout de production français devrait être au moins 30 pour cent moins cher que n'importe quel autre pays usant d'autres modes de production.

Le lobby écolo-anti-nucléaire ne sait pas (ou ne veut pas savoir) compter.... alors que le nucléaire est une des énergies les plus propre qui soit, même en incluant les déchets.




La richesse d'un pays ne se mesure pas à son PIB. mais à celle du plus pauvre de ses habitants. Améliorez son sort et toute la société en sera meilleure. Dans un pays riche, l'existence de la pauvreté devrait être un délit.


 PSYCHO1 a écrit [13/01/2011 - 09h50 ]  
PSYCHO1

Que je sache cependant, la durée de vie d'un panneau photovoltaïque est de 20 à 25 ans, pour peu qu'il s'agisse d'un matériel de qualité. Non ?
Je ne pense pas qu'il s'agisse de créer une pollution visuelle en étalant des panneaux sur le sol mais d'exploiter les toitures de structures industrielles ou tertiaires.
De toute manière il faut quand même considérer que le prix de l'électricité facturé au consommateur aujourd'hui est un prix artificiel et subventionné puisqu'il n'est pas tenu compte des provisions de démantèlement de centrales vieillissantes.
Ne nous leurrons pas, après de multiples incidents plus ou moins rendus publics sur son parc de centrales, EDF sollicite une prorogation de fonctionnement de 30 ANS !
Il est inutile de préciser que l'Agence Sécurité Nucléaire n'est pas très "emballée" pour l'instant.
Dans ce contexte de polémique et d'opposition entre énergies renouvelables et nucléaires, il conviendrait tout de même d'éviter de prendre en option les générations futures, d'adopter un esprit partisan et de prendre en considération à la fois nos choix politiques énergétiques et une orientation incontournable de la réorganisation de nos sources d'énergie.




Ah, si tous les gars du monde ...


 papiguy a écrit [13/01/2011 - 10h34 ]  
papiguy

PSYCHO1,
Ce sont les constructeurs qui avancent ces chiffres, et ils ne vont pas annoncer des durées plus faibles qui rendraient l'installation de leur matériel non rentable.
Avec les avantages actuels destinés à favoriser de telles installations il faut un minimum de 10 ans pour amortir une installation. Si on ajoute les intérêts liés à son financement, l'amortissement est acquis après 12 à 15 ans.
Les avantages devant forcément disparaître la durée d'amortissement sera plus grande même si le prix de l'électricité augmente.

Ceci ne remet pas en cause la nécessité d'exploiter toutes les formes d'énergie renouvelable.

Un autre impératif sur le long terme est la poursuite et l'amplification des recherches sur des modes nouveaux de production d'énergie de masse, comme par exemple les centrales nucléaires à fusion, qui produiraient beaucoup moins de déchets dangereux que les centrales actuelles.




Répondre à PSYCHO1






Attention vous n'êtes pas connectés !!! sad

Renseignez vos identifiants de connexion au site, sinon votre réponse ne sera affichée qu'après avoir été validée par notre équipe de modérateurs (et sera en plus postée en "Anonyme")

Votre pseudo :
Mot de passe :

smile wink confused normal lol laugh sad angry cool surprised cry eek

    


 Je souhaite être alerté des prochaines réponses !






Poser votre question !   Poser votre question !
* Avertissement : les propos tenus sur cette page sont le fruit de la discussion entre les internautes membres de la communauté Web-Libre, et ne reflètent en rien la conviction personnelle des administrateurs du site.
Copyright © 2013 - Weblibre / Tous droits réservés, propriété exclusive de web-libre.org - Toute reproduction même partielle de ce site sans consentement est interdite et donnera suite à des poursuites.